The Promised Neverland tome 1

Attention, cet article est un repost de l’ancien blog. Il est identique au mot près à celui publié initialement sur l’ancien blog le 25 avril 2018.

 

Bonjour à toutes et à tous. Aujourd’hui on se retrouve non pas pour parler d’une mais de LA nouveauté manga la plus attendue de l’année 2018 !! Un manga devenu phénomène au Japon, dont le succès continue de croître. Un manga qui se vend très bien au pays du Soleil levant et qui bénéficiera bientôt d’une adaptation anime. Un manga attendu depuis longtemps en France !! Vous l’aurez vu au titre, aujourd’hui on parle de The Promised Neverland !!

 

The Promised Neverland T.1

Auteurs : Kaiu Shirai (scénario) et Posuka Demizu (dessins)

Editeur : Kazé Manga

Parution : 25 avril 2018

Tome suivant

Synopsis éditeur : Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux à l’orphelinat Grace Field House. Entourés de leurs petits frères et soeurs, ils s’épanouissent sous l’attention pleine de tendresse de « Maman », qu’ils considèrent comme leur véritable mère. Mais tout bascule le soir où ils découvrent l’abominable réalité qui se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s’échapper, c’est une question de vie et de mort !

 

Mon avis : An de grâce 2045. Les enfants de l’orphelinat Grace Field House attendent paisiblement d’être adoptés, pour rejoindre une famille et s’épanouir dans la vie. Tout est là à l’orphelinat pour les rendre heureux. Pourtant deux règles qu’ils doivent absolument respecter sont étranges, et attirent les plus malins d’entre eux. Et c’est ainsi que deux d’entre eux vont enfreindre le règlement, et découvrir une triste vérité …

De prime abord on a l’impression d’avoir à faire à un manga joyeux. La vie est belle, tout est beau, c’est le monde des Bisounours. C’est le principe d’ailleurs !! Comme les enfants y croient, on y croit nous aussi, il n’y a pas de raison de s’inquiéter.  Mais il faut bien reconnaître qu’il y a anguille sous roche. Quelque chose cloche !!

Alors oui, quand ils apprennent la vérité, la seule option qui se pose à eux est de fuir. Mais c’est bien plus facile à dire qu’à faire … De nombreux obstacles viennent gêner leur évasion, de celle que l’on nomme « Maman » déjà au monde extérieur, monde dont on ne connaît absolument rien. Qui a-t-il à l’extérieur de l’orphelinat ? Seront-nous en terrain connu ? Seront-nous entourés d’alliés une fois dehors ? Des questions qui restent sans réponse pour des enfants qui n’ont jamais connu que l’orphelinat …

L’aspect joyeux passe au macabre, voire au gore. On ressent les mêmes émotions, la même anxiété que dans l’Attaque des Titans. L’instinct de survie passe avant tout, ou presque. L’habitat de nos héros est à peu près le même : ils sont enfermés, à l’intérieur de l’orphelinat ici ou à l’intérieur des murs pour l’Attaque des Titans. Et l’ennemi qui rôde à l’extérieur a à peu près le même objectif (enfin ça c’est ce qu’on croyait au début de l’Attaque des Titans, mais on n’est pas là pour parler de ça).

Sauf que là ce sont des enfants !!

Commment voulez-vous qu’un enfant de 11 ans, bien que génie dans tous les domaines, réagisse !!? Des sentiments comme la peur, l’angoisse, sont tout à fait naturels dans des moments pareils, mais c’est forcément amplifié pour des personnes aussi jeunes, surtout quand on pense vivre dans un semblant de paradis !!

Et c’est là que vient un autre avantage du manga : les personnages sont attachants, à l’exception des antagonistes (même s’il semble y avoir qqch aussi avec « Maman », page 109 pour ceux qui ont lu le tome).

Le fait que ce soient des enfants renforce notre attachement pour eux. On a envie de les aider, de les soutenir. On n’a pas envie qu’ils subissent le même sort que celui que l’on a vu. Même nous lecteurs, on est touché par cet effroi, cette abominable vérité. Donc forcément, on se range du côté des enfants (ou alors faut être un peu taré).

Mais le fait que ce soient des enfants les rend également plus fragiles. Un enfant de 11 ans ne peut pas être aussi fort physiquement et intellectuellement qu’un adulte, bien qu’on puisse déjà très bien se débrouiller à cet âge. Mais comment faire avec un nouveau-né, incapable de marcher ni même de penser par lui-même. La mission de sauvetage en devient impossible !!

C’est là que The Promised Neverland tire toute sa force. En soi l’objectif de nos héros n’est pas original, survivre, on a déjà vu ça à plusieurs reprises. C’est leur position, le rapport de force complètement déséquilibré avec l’adversaire qui le rend original, le rapprochant comme dit au dessus de l’Attaque des Titans.

Ce tome est d’une densité incroyable !! Il se passe énormément de choses à chaque chapitre. De nombreuses infos nous tombent dessus en peu de temps et on doit toutes les assimiler. Mais il n’y a pas de surcharge de texte, tout est là pour laisser la place aux magnifiques dessins de Posuka Demizu, tout autant dans la mignonerie des enfants que dans l’effroi, le macabre.

Et au final on finit ce tome avec des enjeux presque différents du début. L’objectif est toujours de s’enfuir bien sûr mais ce que l’on apprend dans ce tome en compagnie des enfants, sur l’orphelinat comme sur le potentiel « monde extérieur » nous fait comprendre que la mission s’annonce des plus difficiles.

Puis quelle fin de tome !! Les 4 dernières pages nous laissent de marbre !! Une discussion surréaliste à laquelle on assiste et qui oblige à acheter la suite pour en connaître le fin mot de l’histoire !!

Un tome seulement et déjà tant de mystères, de questions, de réflexion !! Ce premier tome de The Promised Neverland est d’une richesse incroyable et la hype quasi-instaurée par l’éditeur n’était pas infondée. On assiste probablement là aux débuts d’une merveille, mais ça, seul le temps saura nous le dire …

Ma note : 20/20

Couverture VO du tome 2 qui sortira le 27 juin

 

Merci d’avoir lu cet article. J’espère qu’il vous a plu. N’hésitez pas à le partager si c’est le cas. On se retrouve bientôt pour parler de mangas sur le blog.

Sur ce, bonne journée à toutes et à tous et à bientôt !!

10 commentaires sur “The Promised Neverland tome 1

  1. Salut !! Mon premier commentaire sur ton nouveau blog.

    Il y a 2 semaines, j’ai rattrapé mon retard sur mes achats mangas (je parle par rapport à mes séries actuelles car il y a des séries, j’aimerais commencer mais pour l’instant, j’y vais doucement, j’ai acheté les deux premiers tomes d’Ajin car j’ai profité de l’occasion, Sds est concerné par cette offre au passage Hihihihi). ^-^

    Et j’en ai profité pour acheter les deux premiers tomes et je peux te dire que mon avis sur la série n’a pas changé, je la surkiffe toujours autant (pour info, je suis à jour avec la parution japonaise mais cela fait du bien d’avoir la version papier entre les main, n’est-ce pas). ^-^

    Je ne m’étais pas abonné à ton ancien blog, mais pour celui-ci, je pense sérieusement à le faire dans les prochaines jours pour t’encourager, je ne sais pas encore. ^-^

    Bon courage pour la suite. ^-^ ^-^

    Hexagonephael,

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s