Meliodas & Elizabeth : personnages au destin unique

Bonjour à toutes et à tous. Cela fait combien de mois que je vous tease cet article ? J’en ai aucune idée, mais au moins depuis la parution du chapitre 224 au Japon …

Aujourd’hui on parle de Seven Deadly Sins, et plus précisément on va parler des personnages de Meliodas et Elizabeth. Car la parution en France du tome 28 va enfin me permettre de parler librement de ces deux personnages au destin unique.

Qui sont-ils ? D’où viennent-ils ? Que veulent-ils ? Réponse juste en dessous …

 

Attention, cet article contiendra de nombreux spoils sur le manga Seven Deadly Sins de Nakaba Suzuki jusqu’au tome 28 (chapitre 231), merci de ne pas lire cette chronique si vous n’en êtes pas au moins à ce moment de l’histoire, au risque d’apprendre des éléments majeurs de l’intrigue du manga.

 

Je précise également que cette chronique sera très, très longue. N’hésitez donc pas à bien vous installer devant votre écran, prendre quelque chose à boire/manger avant de lire cet article.

Introduction

Meliodas_y_Elizabeth.png

Meliodas et Elizabeth, deux personnages au destin unique. Pourtant au premier coup d’oeil c’est pas l’impression qui ressort. Mais à force d’avancer dans le manga on se rend bien compte qu’il y a quelque chose derrière, que ses personnages ne sont pas si normaux, dans le monde de Seven Deadly Sins comme dans les shonen (même dans les mangas) en général.

Tout au long de cette chronique je vais donc revenir sur l’histoire de Meliodas et Elizabeth, au moins de ce que l’on connaît à la fin du tome 28. De ce que l’on sait au début de l’histoire aux détails les plus précis, je reviendrai également sur la manière choisie par Nakaba Suzuki de révéler cette histoire, avant de finir sur ma théorie, où je donnerai mon avis sur la fin qu’ils pourraient/devraient connaître.

En écrivant ces longues lignes, je ne cherche pas à vous faire apprécier les personnages de Meliodas et Elizabeth, mais seulement à vous expliquer comment Nakaba Suzuki les as construit et pourquoi ils peuvent être qualifiés, à juste titre, de personnages exceptionnels, minutieusement concoctés dans les moindres détails.

 

Ce que l’on sait au début de l’histoire

SDS Chapitre 1 color.jpg
Page couleur du chapitre 1 du manga

Il y a 10 ans un coup d’état a eu lieu, orchestré par les Seven Deadly Sins, un groupe de criminels pourtant protégés par le roi. Mais leur folie a été arrêtée et ils durent se séparer … Aujourd’hui les chevaliers sacrés règnent en maître sur le royaume de Liones, amenant terreur et oppression.

La taverne du Boar Hat accueille comme à son habitude de nombreux clients. Elle est dirigée par un jeune garçon, tellement jeune qu’on ne pourrait penser qu’il est majeur, même si il l’affirme haut et fort !

Une rumeur court sur un certain chevalier rouillé qui rôderait dans les parages. Celui-ci ne tarde d’ailleurs pas à arriver …

IMG_20180802_162036[1].jpg

… ou plutôt celle-ci puisqu’il s’agit d’une fille.

IMG_20180802_162546[1].jpg

Pourtant cette rencontre va chambouler leur histoire à tout jamais ! Enfin va-t-elle vraiment la chambouler ? Et est-ce vraiment une rencontre ? Ce ne sont pas des questions que l’on se pose à ce moment-ci. On est davantage étonné en apprenant l’identité du jeune garçon : Meliodas, chef des Seven Deadly Sins, qui n’a pas vieilli en 10 ans ! Quant à la fille, elle n’est autre qu’Elizabeth, troisième fille du roi de Liones et partie à la recherche des Seven Deadly Sins pour contre-carrer les plans des chevaliers sacrés.

Meliodas x Elizabeth révélation nom
« Meliodas. Je m’appelle Meliodas »

Au début de l’histoire Elizabeth est simplement la troisième fille du roi de Liones, une princesse qui ne souhaite que le bonheur de son peuple et la paix. Tandis que Meliodas est un personnage complètement mystérieux. Une sorte d’aura semble l’entourer, le rendant mystique aux yeux de tous. Qui est-il ? D’où vient-il ? Que cache-t-il ?

Meliodas x Elizabeth rencontre
Ce qui est sûr c’est qu’il ne se gêne pas …

 

Comment les révélations tombent ? La méthode choisie par Nakaba Suzuki

Les mangas, pour la plupart, ont l’habitude de dévoiler l’histoire, le passé d’un personnage, d’un seul coup, en nous balançant un flashback. Ce flashback a donc pour but de nous expliquer de A à Z d’où vient le personnage, qui il est, ce qui lui est arrivé comme péripéties pour en arriver jusqu’à son état actuel dans la série.

C’est également le cas dans Seven Deadly Sins en fait, sauf pour certains personnages … Meliodas et Elizabeth en font partis !

Meliodas x Elizabeth.jpg

C’est « un peu » l’exception qui confirme la règle. Meliodas et Elizabeth n’ont pas eu de flashback à proprement parler, ou en tout cas pas de la manière dont je l’ai expliqué juste au dessus.

Au lieu de nous placer un gros flashback unique, Nakaba Suzuki opte pour le système des révélations. Une pratique bien sûr courante et utilisée à de maintes reprises, mais dont l’auteur semble en être devenu un maître.

Les révélations jalonnent le manga, de telle manière qu’on ne peut jamais s’ennuyer dedans. Dans chaque volume, limite dans chaque chapitre, on apprend quelque chose. Pas toujours sur Meliodas et Elizabeth bien sûr (il y a tellement de personnages à développer …) mais eux aussi ont droit à leurs périodes de révélation.

Cette manière de révéler la vérité permet au personnage de rester intéressant sur le long terme, contrairement à un flashback qui nous révèle tout d’un coup sur lui, il suffit ensuite d’une moins grande mise en avant pour que le personnage ne soit plus autant apprécié …

 

Ainsi, les personnages de Meliodas et Elizabeth restent intéressants et intrigants depuis le début du manga ! On a toujours des révélations sur eux et ces mêmes révélations ne suffisent pas toujours pour connaître la vérité, preuve qu’il manque une clé, un indice qui nous permettrait de nous en approcher.

Meliodas & Elizabeth gif.gif

Alors bien sûr c’est une épée à double tranchant puisque plus on va avancer dans l’histoire plus on va se rapprocher de la vérité. Nous ne sommes pas là pour parler du manga dans son ensemble, nous aurons tout le temps plus tard, mais uniquement de nos deux tourtereaux …

 

Ce que l’on sait aujourd’hui

Et justement, nous sommes arrivés à un stade de l’histoire où nous connaissons en grande partie l’histoire de Meliodas et Elizabeth. Et c’est sur cela que l’on va s’attarder désormais, en commençant par le héros de cette aventure …

Meliodas sourire.png

Meliodas, personnage mystique vieux de 3000 ans

C’est inimaginable au début de l’histoire, mais Meliodas, malgré son apparence d’enfant, est l’un des plus vieux personnages de Seven Deadly Sins encore en vie. Il a vécu tellement longtemps qu’il en est presque entré dans la légende …

 

Histoire de Meliodas

Meliodas n’est autre qu’un démon, une race connue pour vivre dans le Purgatoire mais aussi pour posséder des pouvoirs magiques bien spécifiques. Et même parmi les démons il n’est pas n’importe qui : Meliodas est le fils du Roi des Démons.

Si on ne connaît pas les détails de son « enfance » à ce moment de l’histoire, à une période de sa vie, Meliodas, grâce à ses qualités exceptionnelles, obtient un Commandement, celui de l’amour, octroyé par le roi son père, et devient ainsi le chef de l’ordre le plus puissant du clan des démons : les Ten Commandments.

IMG_20180808_153639[1].jpg
Tome 22, chapitre 176
Meliodas est alors craint comme un vil démon, qui n’hésitait pas à s’en prendre aux plus faibles. Il était reconnu par son clan comme un candidat sérieux pour devenir le prochain roi des démons. Ce qui aurait été l’ordre logique des choses étant donné qu’il était le fils du roi.

A cette époque chaque clan se craint. L’équilibre des forces entre démons et déesses ferait qu’une guerre entre les deux les entre-tueraient. Seulement cet équilibre va être rompu …

Ce n’est pas encore apparu dans le manga, mais à moment donné de sa vie, Meliodas le démon a rencontré Elizabeth la déesse. Cette rencontre va provoquer un chamboulement dans l’esprit de Meliodas, si bien que ce dernier, pourtant adulé par son peuple, va le trahir …

Cette trahison est l’origine du cassement de l’équilibre des forces entre démons et déesses, car il manque l’un des éléments cruciaux du clan des démons. Les déesses en profitent donc pour former une alliance avec les 3 autres races principales (les géants dirigés par Dolor, les fées dirigées par Gloxinia et les humains), du nom de Stigma, et déclenche ce qui sera rapidement appelé la Guerre Sainte.

 

Nous n’en connaissons pas non plus les détails mais Meliodas finit par rejoindre Stigma, certainement pour protéger sa bien-aimée. Nous ne savons juste pas quand il les a rejoint, avant le début de la Guerre (soit juste après sa trahison), ou après le début de celle-ci …

Ce qui est sûr c’est que le déséquilibre est là. Stigma a clairement l’avantage face au clan des démons, affaibli par le départ de son meilleur combattant.

IMG_20180808_155444[1].jpg
Tome 25, chapitre 204
Malgré tout Meliodas est prêt à combattre son peuple, comme on l’a vu dans l’arc Chroniques de la Guerre Sainte. Plus qu’Elizabeth c’est l’ensemble des espèces et l’harmonie qui existe entre elles qu’il souhaite sauver. Un changement radical par rapport avec celui qu’il était avant.

Si on ne connaît que peu de détails de la Guerre Sainte, ceux-ci n’ont pas grande importance ici, puisqu’ils ne concernent pas Meliodas (ou Elizabeth ici). L’évènement majeur qui suit survient probablement avant la fin de la Guerre Sainte, vu les protagonistes présents. Mais on en est pas non plus sûrs étant donné que Meliodas semble savoir comment la Guerre se finit (il l’a peut-être appris plus tard mais rien n’a été dit)

img_20180823_1645271.jpg
Tome 28, chapitre 224

Meliodas et Elizabeth sont pris à parti par le Roi des Démons et la Divinité Suprême. Cette dernière maudit Meliodas avant de le tuer. Sauf qu’à sa grande surprise, Meliodas se réveille quelque temps après, aux côtés du cadavre d’Elizabeth. Il n’imagine pas ce qu’il va vivre ensuite …

IMG_20180823_164619[1].jpg
Tome 28, chapitre 224
Alors qu’il errait sans but, Meliodas fait la rencontre d’une humaine, ressemblant trait pour trait à Elizabeth et se nommant … Elizabeth. Un pur hasard !! Surtout que cette dernière a un caractère et un vécu bien différent. Cette jeune femme vit à l’état sauvage, comme une tribu préhistorique. Qu’aurait-elle à voir avec le clan des déesses et la Guerre Sainte ? … Être la première réincarnation de la déesse Elizabeth !!

Au fur et à mesure Elizabeth la sauvage acquiert le pouvoir « Arc », commun aux déesses, et finit par retrouver la mémoire. C’est bien elle, Meliodas a fini par retrouver sa bien-aimée !! Mais …

IMG_20180823_164647[1].jpg
3 jours plus tard … (tome 28, chapitre 224)
Elizabeth meurt dans un accident. Meliodas venait à peine de la retrouver qu’elle le quitte déjà. Un drame, pour ce dernier, obligé de l’enterrer dans les règles de l’art.

img_20180823_1647191.jpg
Tome 28, chapitre 224

Et alors qu’il termine le rituel, l’enfant qu’il voit en se retournant est le portrait craché d’une Elizabeth plus jeune .. qui connaîtra le même destin funèbre. Il en rencontrera une autre juste après, qui mourra 3 jours après avoir recouvré la mémoire, et encore une, puis une autre, …

 

3000 ans plus tard

Après avoir parcouru le monde, occupé diverses fonctions, divers métiers, Meliodas finit par entrer au service du royaume de Danafor.

IMG_20180809_173127[1].jpg
Meliodas rencontre la 106ème Elizabeth (tome 8, chapitre 57)
Le même drame se répétera pour la 106ème fois. Mais cette fois, celle que l’on nomme du diminutif Liz ne mourra pas d’un accident, mais de la main d’un démon …

IMG_20180809_174048[1].jpg
Image du « flashback-entraînement » de Meliodas (tome 17, chapitre 131)
Cette fois c’est trop pour Meliodas qui craque … et pulvérise le royaume de Danafor. Sa colère emporte tout … enfin presque tout, puisque juste après il quitte le royaume en portant un enfant dans ses bras, et fait la rencontre de Bartra le roi de Liones et de Zaratras, commandant des Chevaliers Sacrés du même royaume.

Meliodas décide de rester à Liones, certainement pour rester au plus près de la 107ème Elizabeth, qui n’est encore qu’un bébé. Et comme à Danafor il finit par intégrer l’armée, et devient le chef d’un nouveau groupe de chevaliers, qu’il a lui-même formé : les Seven Deadly Sins.

Les Seven Deadly Sins obtiennent très vite une forte renommée, à force de réussir des missions difficiles, jusqu’au jour où …

IMG_20180812_100203[1].jpg
Zaratras est assassiné (tome 1, chapitre 5)
Les Seven Deadly Sins sont accusés à tort de ce meurtre et doivent fuir.

10 ans plus tard, Meliodas retrouve sa bien-aimée Elizabeth, et on recolle avec le début de l’article … La suite vous la connaissez, il suffit de lire le manga pour la découvrir, de la Prison de Baste au royaume de Camelot, en passant par le sanctuaire des druides, etc …

 

Caractère, psychologie de Meliodas

3000 ans c’est long, très long. C’est inimaginable pour nous, êtres humains, qui ne vivons que 80 ans en moyenne. Car en 3000 ans d’histoire sont quand même passés : l’apogée d’Athènes, l’Empire Romain, Charlemagne, la peste noire, Christophe Colomb, Louis XIV, la Révolution Française, Adolf Hitler et les attentas du 11 septembre 2001 …

On ne sait rien de se qui s’est passé durant ces 3000 ans, mais ce qui est sûr, c’est qu’elles ont laissé une trace indélébile au personnage de Meliodas, lui qui a côtoyé des millions de personnes, qu’il a vu naître après lui et mourir avant lui.

Au fil du temps Meliodas est devenu un personnage stoïque, sans réaction, d’un calme olympien. Il a appris à gérer ses émotions, jusqu’à un point où il n’en ressent plus. On pourrait dire qu’il s’est lassé de la vie, ce qui ne serait pas illogique au bout de 3000 années de vie à voir se répéter le même drame. La seule personne qui réussit encore à le faire réagir n’est autre qu’Elizabeth, la preuve avec la colère noire qui l’envahit à la mort de la 106ème et qui cause la destruction de Danafor.

Et justement, je souhaiterais casser une croyance, de comment nous est présenté Meliodas au début de l’histoire et que beaucoup de personnes croient encore vraies aujourd’hui …

MELIODAS N’EST PAS UN PERVERS !!!!

Meliodas x Elizabeth 3.png
Et du coup vous allez me demander : pourquoi réagit-il ainsi ?

Je vous retourne la question : oui, Meliodas s’amuse à toucher Elizabeth, à des endroits où il ne faudrait pas le faire, mais s’est-il déjà comporté ainsi avec quelqu’un d’autre ? …

NON !!

IMG_20180812_102847[1].jpg
Ces scènes ne servent pas que l’humour (Tome 5, chapitre 33)
Diane veut que Meliodas la tripote, mais ce dernier refuse systématiquement. Et ce n’est pas uniquement Diane puisque Zanelli la druidesse se fait aussi refouler en permanence.

La raison est simple, Meliodas est amoureux d’Elizabeth, depuis 3000 ans, et s’adonne à ce que ferait n’importe quel couple en privé (avouons-le).

Meliodas x Elizabeth rencontre.png
Là ils sont en privés, ou presque …

Donc certes il ne se gêne pas, mais Meliodas, à ce moment-là, ne fait que confirmer sa pensée. Il ne cherche pas à savoir s’il s’agit d’une femme comme il nous le laisse croire, mais s’il s’agit bien d’Elizabeth.

Rester amoureux d’elle après 3000 ans, après toutes les épreuves qu’il a traversés, après l’avoir vu mourir tant de fois dans d’atroces souffrances, ne ressentir quelque chose que pour elle et rester froid en dehors, prouve à quel point Meliodas tient à elle.

IMG_20180817_132452[1].jpg
Tome 23, chapitre 182
Cet attachement est si fort que Meliodas n’hésite pas à appeler Elizabeth sa femme, quelque soit son âge. Certes ici il réagit sous la colère d’avoir perdu la précédente Elizabeth, mais cela prouve à quel point il l’aime, à quel point il est prêt à tout pour elle, jusqu’à protéger la vie d’un nouveau-né qui, en soit, n’a rien demandé.

 

Tout au long de sa vie, Meliodas a ainsi pu créer de nombreuses relations, c’est ainsi qu’au cours de son très long voyage il a pu croiser King, Diane ou Ban. Et son objectif final n’est certainement jamais sorti de sa tête, lui qui doit avoir un attrait tout particulier avec la vie désormais.

« Tu sais, tout le monde meurt un jour. » Meliodas à Elizabeth (tome 2, chapitre 11)

Cette phrase a un impact bien plus puissant qu’on ne peut l’imaginer. Meliodas, celui qui ne peut pas mourir, dit à celle qu’il a vu mourir sous ses yeux plus de 100 fois que tout le monde finit par mourir, alors que lui-même ne peut pas …

Plus qu’un simple personnage torturé, Meliodas est un personnage profond, à l’évolution forte, à la pensée directe. Il sait ce qu’il dit, il sait ce qu’il fait. Un personnage d’abord énigmatique, qui se révèle ensuite, qui cache un passé dramatique mais qui tient toujours debout, prêt à se battre pour celle qu’il aime.

IMG_20180812_104641[1].jpg
Imaginez ce que peut ressentir Meliodas lorsqu’il prononce cette phrase (tome 2, chapitre 11)
Imaginez combien de fois il a dû y penser, combien de fois il a souhaité tenir cette promesse, ultime objectif du personnage, et même du couple …

 

Elizabeth Meliodas

Elizabeth, déesse maudite vieille de 3000 ans

Membre du clan des déesses, Elizabeth est à l’origine de tous les maux, mais également à l’origine de l’amour de Meliodas, un amour réciproque aux conséquences dramatiques … La déesse maudite a ainsi vécu tout au long de « ses vies » le pire.

Histoire d’Elizabeth

Comme de nombreux passages de l’histoire d’Elizabeth sont en communs avec l’histoire de Meliodas, nous passerons plus rapidement dessus pour nous concentrer sur les autres points.

3000 ans avant le début de l’histoire Elizabeth naît en tant que membre du clan des déesses. Si, comme pour Meliodas, on ne connaît pas détails de son enfance, on ne connaît pas non plus sa position hiérarchique au sein du clan. Celle-ci est probablement élevée puisque Elizabeth est respectée par ses semblables, et même vouvoyée par les 4 Archanges.

A un moment donné de sa vie Elizabeth croise Meliodas, alors chef des Ten Commandments. Cette rencontre vaut chez ce dernier un changement brutal de caractère et de camp, origine de la Guerre Sainte.

Elizabeth combat aux côtés des membres de son clan, dans l’alliance Stigma passée avec les 3 autres espèces pour annihiler le clan des démons. Elle se démontrera lors de nombreuses batailles, dont une, vue dans le manga, où elle s’oppose à l’attaque des Ten Commandments venus libérer leurs amis détenus en otage.

IMG_20180815_124454[1].jpg
Elizabeth s’oppose à Derrierie (tome 25, chapitre 204)
Ce jour-là, Elizabeth sauve Derrierie et Monspiet d’une mort certaine, en les libérant de l’Indura, une transformation acquise en sacrifiant 6 de ses 7 coeurs, et qui cause la destruction tant que la personne est en vie.

 

 

Un acte héroïque probablement à l’origine du drame qui suit …

Supposément avant la fin de la guerre, Elizabeth et Meliodas sont pris à parti par la Divinité Suprême et le Roi des Démons. Ce dernier maudit Elizabeth avant de la tuer. L’histoire aurait donc du s’arrêter là … Sauf que non !!

IMG_20180823_164836[1].jpg
Tome 28, chapitre 224
Car elle a été réincarnée. Et cette seconde Elizabeth porte le même nom et possède la même apparence. Elle finit par rencontrer Meliodas et, à force de discuter, finit par acquérir la mémoire de sa vie antérieure.

Seulement ce bonheur retrouvé pour nos deux amants sera de courte durée puisque 3 jours plus tard la deuxième Elizabeth meure. Ce cycle se répétera une troisième fois, puis une quatrième, …

 

3000 ans plus tard

Une guerrière du nom d’Elizabeth se fait capturer par le royaume de Danafor, contre qui elle et son royaume faisaient la guerre. Alors que la route est tout tracée vers l’échafaud, elle est sauvée par un dénommé Meliodas. Elle l’ignore à ce moment mais elle est la 106ème réincarnation de la déesse Elizabeth, amante de ce même Meliodas qui a traversé les âges.

Mais la malédiction est toujours là, et Liz, de son surnom, finit par retrouver la mémoire. Mais comme d’habitude, elle meure 3 jours plus tard, des mains de Fraudrin le démon qui venait de se libérer de son scellé …

IMG_20180817_130555[1].jpg
Tome 2, chapitre 11
Juste avant de mourir, Elizabeth demande encore une fois à Meliodas de tout faire pour mettre fin à cette malédiction.

Peu de temps après la 107ème Elizabeth, encore bébé, sort des décombres du royaume de Danafor dans les bras de Meliodas. Cette jeune fille grandira auprès de son père adoptif le roi de Liones Bartra, de ses soeurs adoptives Margaret et Véronica, ainsi que près de l’oeil avisé de Meliodas jusqu’à ses 6 ans et la défection des Seven Deadly Sins …

10 ans plus tard, alors en quête des Seven Deadly Sins pour sauver son royaume, la princesse Elizabeth fait la rencontre d’un jeune garçon tavernier. Celui-ci la sauve de Twigo, apprenti-chevalier sacré et se (re)présente à elle sous le nom de Meliodas … La suite vous la connaissez, on recolle avec le début de l’histoire.

 

Caractère, psychologie d’Elizabeth

Comme Meliodas, Elizabeth a vécu plus de 3000 ans, mais contrairement à Meliodas, Elizabeth n’a pas vécu ces 3000 ans …

Il y a deux cas à considérer :

  1. Si on parle d’Elizabeth première du nom
  2. Si on parle des réincarnations d’Elizabeth

Car son comportement est totalement différent après avoir retrouvé la mémoire.

Mais le comportement des 106 Elizabeth qui ont suivi est aussi totalement différent entre chacune d’elle. Et c’est tout à fait normal !!

Car elles ne vivent pas à la même époque, n’ont pas le même statut social, ne rencontrent pas les mêmes personnes et donc développent une identité différente !

On peut également distinguer deux périodes dans la vie de chacune des réincarnations d’Elizabeth : avant et après avoir recouvré la mémoire, car après cet évènement crucial, la personnalité de la première Elizabeth reprend le dessus.

Nous nous concentrerons uniquement sur celles que nous connaissons, à savoir la 107ème Elizabeth (Elizabeth Liones) et la première Elizabeth, membre du clan des déesses.

 

Ainsi l’Elizabeth qu’on découvre au début de l’histoire est une jeune fille douce et attentionnée, mais faible ! Elle aime la vie et la paix plus que tout et veut la défendre à tout prix. Et elle aura eu de nombreux moments pour nous montrer cette détermination.

IMG_20180818_182439[1].jpg
Tome 2, chapitre 13

Cet attrait psychologique pour la paix semble cependant être en commun avec toutes les Elizabeth. Ce n’est pas prouvé, ni affirmé par Nakaba Suzuki, mais cela permettrait de faire un lien entre toutes les Elizabeth. Ce ne serait pas illogique puisqu’elles sont la réincarnation de la première Elizabeth. Mais si ce n’est pas le cas alors Elizabeth Liones est l’Elizabeth la plus proche psychologiquement parlant de Elizabeth première du nom.

Car elle aussi aime la paix, semble douce et attentionnée (d’après ce que l’on a vu d’elle), mais elle est forte !

Là où Elizabeth Liones semble plus timide, réservée, la déesse Elizabeth semble plus directe, franche, plus réactive.

IMG_20180823_164937[1].jpg
On peut le voir lorsqu’elle retrouve la mémoire, elle s’en prend directement à Merlin (tome 28, chapitre 223)
C’est également le cas dans le flashback de la Guerre Sainte où on ne la voit pas hésiter à prendre des directives et tenir tête à Ludeciel, contrairement à Elizabeth Liones qui reste plus à l’écart, suit le groupe, et ne prend de choix décisif que lorsqu’elle est obligée d’en prendre.

IMG_20180818_185609[1].jpg
Acculée, elle décide de suivre Hendrickson pour sauver Meliodas et Gilthunder (tome 11, chapitre 86)
On pourrait tout de même dire qu’Elizabeth Liones est loin d’être faible, car même sans avoir recouvré la mémoire, elle possède en elle le pouvoir des déesses. C’est d’ailleurs ce même pouvoir qui sauve le docteur Dana ou Véronica d’une mort certaine.

Certes sur les 28 premiers tomes on n’a pu voir cette première Elizabeth en action que durant un flashback. Mais son arrivée dans le tome 28 marque un tournant majeur pour l’intrigue.

Ainsi, Elizabeth Liones semble s’effacer pour faire revenir l’Elizabeth d’origine au moment où elle recouvre la mémoire. Cela ne l’empêche pas de conserver ses souvenirs de ses vies antérieures et actuelle (chose qu’on aura l’occasion de voir par la suite) mais le changement est radical et définitif !

 

On est donc pas au bout de nos surprises avec le personnage d’Elizabeth qui, je peux vous le dire, va s’affirmer dans les prochains volumes.

 

Meliodas Elizabeth

Objectif final

Pendant 3000 ans Meliodas a tout tenté pour retirer la malédiction d’Elizabeth, comme la sienne. Elizabeth, de son côté, est quelque peu impuissante, du fait qu’elle ne retrouve  la mémoire que 3 jours avant de mourir, ce qui ne laisse qu’un laps de temps très court pour agir …

Oui, l’objectif premier de Meliodas et Elizabeth est de retirer ces malédictions qui leur ont été mises par le Roi des Démons et la Divinité Suprême. Mais est-ce vraiment la seule chose qu’ils veulent ? Au-delà même de la paix dans le monde à laquelle ils aspirent …

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est qu’en se retirant leur malédiction, nos deux amoureux pourront mourir. Ils ne mourront pas sur le champ, car Meliodas n’a pas vieilli à cause de la malédiction et Elizabeth possède un corps jeune, mais à leur prochaine mort ce sera définitivement la fin. Et je pense que c’est l’objectif recherché !

 

Meliodas et Elizabeth veulent le repos éternel !!

Et on peut les comprendre. Aucune espèce du monde de Seven Deadly Sins n’est capable de vivre 3000 ans. Toutes les personnes qu’ils ont côtoyé à l’époque de la Guerre appartiennent au passé. Les temps ont changé. Je l’ai expliqué plus haut mais il se passe énormément de choses en 3000 ans : c’est juste inimaginable à notre échelle.

IMG_20180823_165100[1].jpg
La réaction de Meliodas en dit long, il serait ravi de quitter ce monde … (tome 28, chapitre 224)
On n’est pas censé traverser les âges, Meliodas et Elizabeth s’y sont contraint. Si cette dernière ne s’est certainement pas rendue compte du temps passé, Meliodas, lui, a, j’en suis sûr, une grande envie de mettre un terme à cette quête et ces malédictions qui durent depuis bien trop longtemps …

Dans un shonen nekketsu, les objectifs du/des héros sont souvent idéalistes, grandioses. Ici c’est quelque chose de banal, censé arriver à tout le monde un jour. C’est un sacré contre-pied pris par l’auteur et qui montre encore son ingéniosité à jouer avec les classiques du genre. Une nouvelle preuve que Seven Deadly Sins est un manga atypique.

 

Comment pourrait se conclure leur histoire ? (théorie)

Je ne suis pas un grand fan de théories, mais j’ai tout de même envie d’en faire une ici. J’ai cette idée de la fin en tête depuis bien longtemps, et l’annonce de la fin du manga pour dans un an ne la change pas.

Je ne vais pas non plus développer une ligne directrice pour la suite du scénario, cet article étant déjà assez long, et sachant qu’il faudrait prendre aussi les prochains tomes en compte, qui affecteraient mon développement, et dont je ne parle pas ici. Je parlerai donc uniquement de la fin, que ce soit fin du manga ou fin d’une potentielle suite ne change rien, je parle de la fin de l’histoire entre Meliodas et Elizabeth …

 

 

 

Je pense sincèrement qu’ils vont atteindre leur objectif !!

Oui, je pense que Meliodas et Elizabeth réussiront à se retirer leurs malédictions et à enfin, après tant d’efforts, trouver la mort et le repos éternel …

De quelle manière ? Cela m’est égal, mais ce serait une erreur que ne pas au moins les voir morts, enterrés et au Paradis (après est-ce que Meliodas mérite le Paradis ? …) couler des jours heureux sans se soucier de rien.

C’est depuis le départ l’objectif de Meliodas (et aujourd’hui aussi celui d’Elizabeth). Alors on peut bien leur octroyer le droit d’avoir quelques pages dans le manga pour disparaître de ce monde où ils ont tant souffert et dont ils n’ont plus rien à découvrir de lui.

 

C’est triste, mais c’est bien la meilleure fin possible à un telle histoire d’amour. C’est un objectif qui serait surréaliste dans un autre manga, complètement original. Alors quitte à ce que ça soit inédit* autant l’atteindre. Et c’est bien pour cela que je pense que Meliodas et Elizabeth sont des personnages au destin unique !

*Je ne dis pas que ce n’est jamais arrivé au héros de mourir à la fin (il faudrait lire tous les mangas au monde pour cela), mais qu’en tant qu’objectif c’est quelque chose de rarissime.

 

Meliodas et Elizabeth

Conclusion

Je me répète, mais en écrivant ces longues lignes je ne cherche pas à vous faire apprécier les personnages de Meliodas et Elizabeth. Au contraire je souhaite simplement vous expliquer pourquoi ce sont de très bons personnages, minutieusement concoctés par Nakaba Suzuki dans les moindres détails.

J’ai commencé à écrire cette chronique avant l’annonce de la fin du manga dans un an, mais dans l’interview où il annonce cette fin, Nakaba Suzuki précise qu’il a modifier son histoire pour bien conclure celle entre Meliodas et Elizabeth. C’est une preuve irréfutable que ces deux héros comptent énormément pour lui, et je suis certain qu’il leur apportera la meilleure fin possible.

 

Je ne serais comment vous remercier d’avoir lu cette chronique jusque ici. Cela m’a demandé une quantité de travail phénoménale et j’espère sincèrement qu’il vous a plu. N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux ou autour de vous, à tous les fans de Seven Deadly Sins ou même de Meliodas et Elizabeth.

Que pensez-vous, d’ailleurs de Meliodas et Elizabeth ? Est-ce que vous les appréciez ou non, où vous préférez l’histoire d’autres personnages dans Seven Deadly Sins ?

S’il y a bien une chose qui est sûre, c’est que je ne referais pas un article d’une telle densité avant un bon moment.

 

Sur ce, je vous souhaite une bonne journée/soirée à toutes et à tous et on se dit à bientôt pour parler de mangas en tous genres.

Et je terminerais par le mot de la fin :

Merci Nakaba Suzuki de nous faire vivre cette magnifique histoire

このすばらしい物語を生き生きとさせてくれた中田鈴木ありがとう

24 commentaires sur “Meliodas & Elizabeth : personnages au destin unique

  1. Salut mon pote !! Je viens de terminer la lecture de ta chronique sur Méliodas et Élizabeth , et tu m’a donné envie de commencer la série (Avec SnK) même si cela va être compliqué. Ce n’est pas qu’une simple histoire d’amour (contrairement à FT Hihihihi).

    J'aime

    1. Salut. C’était peut-être pas l’article idéal pour te donner envie de lire Seven Deadly Sins (parce que j’ai un peu tout spoilé …) mais oui, je peux te dire que c’est bien plus poussé que dans Fairy Tail, que ce soit pour Meliodas et Elizabeth comme pour les autres.

      J'aime

  2. Je sais que je n’aurais dû le lire mais c’était plus fort que moi Hihihihi. Dans Fairy Tail, les histoires d’amour ne sont pas aussi importants que dans SDS. Il faut dire que NS savait déjà où il voulait aller alors qu’HM est allé un peu les yeux fermées (genre, on verra bien si cela fonctionne Hihihihi).

    RapLeMo

    J'aime

    1. Oui, Nakaba Suzuki a tout prévu depuis le début, donc l’histoire est forcément mieux construite, mieux maîtrisée et plus cohérente. Dans Fairy Tail, bien que ça soit un point important, ça reste quand même très basique.

      J'aime

  3. Coucou par ici ! C’est un article est hyper complet *-* J’ai adoré le lire et n’ai pas vu le temps passer (j’ai même totalement oublié ma bouteille d’eau… Ahlala) J’emprunte les tomes à la bibliothèque ce faisant je ne suis pas encore hyper avancée… Je dois être au tome 5 si mes souvenirs sont bons, mais cela me permet déjà de voir Elizabeth et Mélodias d’une autre manière. C’est tellement peu fréquent les mangakas qui prévoient tout depuis le début que je suis scotchée o_o

    Aimé par 1 personne

  4. Gros boulot cet article!
    Curieux de lire comment tout ca va se régler. Suzuki sait raconter une histoire donc j’ai confiance^^

    Perso, le gaiden sur Ban m’a bcp plu, mais tous les sins ont un passé assez « spécial ». Pas que les Sins d’ailleurs. Monspiet et Derrieri pour ne citer qu’eux.

    PS: Y’a que moi qui est curieux de voir le power-up de Ban en sortie de purgatoire ?

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s