Edens Zero tome 1

Bonjour à toutes et à tous. Il est de retour, déjà !! L’auteur de Fairy Tail, celui qui m’a fait découvrir et aimer l’univers manga revient avec un nouveau titre : Edens Zero.

Alors forcément, je l’attendais avec impatience ce manga, surtout après avoir lu le chapitre 1 qui m’avait beaucoup plu. Il est là, chez nous, moins d’un mois après sa sortie au Japon, et on va en parler de suite …

 

Edens Zero tome 1 vf

Edens Zero tome 1

Auteur : Hiro Mashima

Éditeur : Pika Édition

Parution : 10/10/2018

Synopsis : Rebecca, jeune B-Cubeuse en quête de millions de vues sur sa chaîne, et Happy, son chat bleu, débarquent sur l’île de Granbell, réputée pour son gigantesque parc d’attractions géré uniquement par des robots ! Ils rencontrent toutefois un humain, le seul de l’île : Shiki, un jeune garçon un brin sauvage qui rêve d’autres horizons. C’est alors que les employés mécaniques se montrent menaçants à l’égard des humains …

Tome suivant

Mon avis :

« Je vous promets un manga encore meilleur la prochaine fois, … » : Hiro Mashima, Fairy Tail, postface tome 63

Voilà comment se terminait le dernier tome né du génie d’Hiro Mashima. La prochaine fois est arrivée, même si c’est un peu tôt encore pour juger de la qualité globale de la série, mais il faut partir avec certains acquis avant de débuter cette lecture :

  1. C’est Hiro Mashima, alias le maître du WTF, aux commandes
  2. C’est Hiro Mashima, alias le maître du troll, aux commandes
  3. Même s’il a annoncé vouloir faire un manga original, ne vous attendez pas à un titre révolutionnaire, qui va bouleverser l’histoire du manga à tout jamais
  4. C’est Hiro Mashima, le mangaka capable de tout, la légende, aux commandes

Blague à part (je me demande si vous trouverez la référence …) je considère Hiro Mashima comme un mangaka talentueux, capable, s’il en a envie, de pondre un très bon manga. C’est d’ailleurs comme ça qu’il est reconnu, en France comme au Japon, et c’est pour ça que ce nouveau manga était très attendu.

Du coup, que vaut ce premier tome ? Est-on parti pour avoir, comme annoncé par le maître lui-même, un manga meilleur que Fairy Tail ? Eh bien …

J’en sais rien en fait. Tout ce que je peux dire c’est que ce tome est plutôt bon dans l’ensemble, même si on retrouve les mêmes rengaines habituelles made in Mashima, à savoir le discours sur l’amitié qu’il nous a rabâché 150 000 fois dans Fairy Tail (et Rave aussi), l’humour omniprésent, le fans… Ah non !! Pas de fanservice !! En tout cas rien de bien choquant. Espérons que ça n’ira pas en s’empirant, comme dans Fairy Tail, où on a dépassé les limites plusieurs fois (cf Lecture manga du tome 59 sur l’ancien blog).

 

J’aimerais me détacher de Fairy Tail et parler un peu du titre, mais je ne peux pas, parce que il y a encore des choses à dire, parce que Mashima le fait exprès. Il nous trolle !!

Du coup, on se retrouve durant la lecture à se dire : Mais qu’est-ce qu’il fait là lui ? Et lui ? Et eux ? Et pourquoi tous les « personnages » d’Edens Zero ont les mêmes gueules que ceux de Fairy Tail ?

Le délire est tellement poussé que certains personnages sont identiques. Happy, par exemple, il a le même physique que dans Fairy Tail, SAUF le bout de sa queue qui est noir au lieu d’être blanc … Et quand je dis identique c’est pas uniquement au niveau du physique. N’imaginez même pas d’où Happy est originaire (si vous avez lu Fairy Tail vous le savez).

Puis il faut que je parle de Erzy, Erzy , ERZY !! C’est quoi cette blague Mashima !! J’espère que c’est une blague ? Parce que d’accord t’as pas d’imagination pour le chara-design de tes personnages (ce qui peut s’expliquer, Edens Zero a débuté moins d’un an après la fin de Fairy Tail, ce qui ne laisse pas suffisamment de temps au style de dessin de l’auteur d’évoluer, il est donc logique de retrouver des personnages ressemblants aux anciens), mais essaie au moins d’inventer quelque chose pour leur nom. Parce que là, juste en disant Erzy, toute personne normalement constituée ayant lu Fairy Tail sait de qui il s’agit, son physique, son caractère. Tout, ou presque. Enfin je dis son caractère mais on l’a pas encore trop vu … En tout cas merci pour la barre de rire au moment de découvrir son identité ^^

 

Je pourrais continuer longtemps comme ça (je ferai une thread sous le tweet de partage de cet article pour les coïncidences, ressemblances, équivalences à Fairy Tail dans ce tome, …) mais parlons un peu de son contenu. Parce que oui, on peut dire tout ce qu’on veut sur les trolls mashimesques de ce tome, mais on a là un premier volume plutôt original.

Habitué à faire des mangas d’héroïc-fantasy, Hiro Mashima n’en démord par ici et nous sert encore un manga d’héroïc-fantasy, MAIS tout en y ajoutant un dose de science-fiction. Et je dois bien avouer avoir apprécié ce mélange, que je n’avais jamais vu. Pour le coup Hiro Mashima ne nous a pas menti, il ne s’est pas fourvoyé en nous vendant un nouveau genre de fantasy.

 

La norme est donnée dès la couverture, mais c’est vraiment à l’intérieur du tome qu’on prend des claques visuelles. On a de belles surprises, mais aussi tout ce qu’il fallait attendre d’un manga de « SF », une technologie très avancée, des androïdes, des vaisseaux spatiaux, et de fantasy, des pouvoirs magiques (avec une origine qui nous expliqué, ça change de Fairy Tail où l’Ethernano est resté vague tout au long de la série, notez Ethernano …), un univers féérique, des guildes, et c’est déjà bien pour ce premier volume …

Donc pour l’univers c’est un grand oui. Quant à l’histoire il faudra attendre. On sait trop peu de choses à l’heure actuelle, et à part amener de vagues suppositions on ne peut rien dire. Il n’y a pas de grosses incohérences à l’heure actuelle, seules quelques bases sont posées. L’objectif de nos héros est aussi assez vague. On ne sait pas du tout ce que veut Shiki, à part se faire des amis. C’est un point faible par rapport à Fairy Tail, encore lui, mais qui peut être corrigé par la suite. En tout cas à l’heure actuelle on est au niveau de Bleach, en terme d’objectif du héros, c’est à dire rien … (il fallait que je le place celui-là !)

 

Je précise également qu’Hiro Mashima a tenu ses principes. Haru, le héros de Rave, signifie printemps en japonais, Natsu, le héros de Fairy Tail, signifie été en japonais, Aki, héros de Monster Soul, signifie automne en japonais, et Shiki, héros de Edens Zero mais également de Monster Hunter Orage, signifie quatre saisons en japonais. Il fallait s’y attendre puisque Fuyu (hiver) sonne plus comme un prénom féminin je trouve (de mon point de vue de français qui ne parle pas japonais).

 

Après tout cela il ne manque plus que le WTF pour avoir un bon tome mashimesque comme on les aime (parce qu’ici on les aime, c’est pas Erza vs Kyoka ou de la magie de l’orgasme …). Eh bien oui, il y a du WTF dans ce tome, concentré dans les deux/trois dernières pages et qui feraient bondir n’importe quel lecteur habitué aux mangas de Mashima. Sérieusement, qu’est-ce que c’est que ce délire ? J’en sais rien, puisque le tome s’arrête après ces deux/trois pages. Une surprise, une bonne, qui laisse présager un avenir des plus radieux à ce manga ? Certainement, en tout cas je ne m’y attendais pas et cela me fait penser que la suite directe est totalement imprévisible. Impossible de deviner ce qui va se passer dans le tome 2, qu’on sera bien obligé d’acheter pour en connaître les tenants et aboutissants. En un mot : bravo Hiro Mashima, j’applaudis !!

 

En conclusion, un premier volume Mashimesque, mais dans le bon sens du terme, avec du troll, du WTF, des personnages habituels, des copiés-collés ahurissants sur Fairy Tail, un univers sympa et un fin imprévisible, tout comme la suite.

Ma note : 15,5/20

 

IMG_20181010_193104[1].jpg
On croirait vraiment voir Lucy …
Mention spéciale au B-Cube, le YouTube du monde d’Edens Zero.

 

MàJ : Je précise que je ne veux aucun mal à Hiro Mashima. Lorsque je parle des ressemblances avec Fairy Tail je ne mets en avant qu’un nombre bien trop conséquents de clins d’oeil avec son ancienne série. C’est quelque chose qu’il a l’habitude de faire donc il fallait s’y attendre mais le fait d’en avoir autant en seulement un tome me fait plutôt penser qu’elle lui manque. J’ai l’impression que Fairy Tail lui manque alors que la fin de celui-ci nous faisait plutôt penser qu’il en avait marre. On peut aussi penser que l’unique but est de ramener tous les fans de Fairy Tail sur Edens Zero, ce qui est fort probable. Mais dans ce cas, qu’est-ce qui justifie qu’on doit lire Edens Zero si ce n’est se remémorer divers moments, lieux, noms de Fairy Tail avec tous ces clins d’oeil ? À l’heure actuelle je ne sais pas …

 

Le tome 2 sortira le 12 décembre en France, mais comme il n’est pas sorti au Japon je ne peux pas vous présenter sa couverture.

 

Merci d’avoir lu cet article, j’espère qu’il vous a plu. N’hésitez pas à le partager si c’est le cas, ni à me dire ce que vous en avez pensé, de l’article comme du tome.

Sur ce, bonne journée/soirée à toutes et à tous et on se retrouve bientôt pour parler de mangas sur Parlons manga ^^

 

10 commentaires sur “Edens Zero tome 1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s