Moi, quand je me réincarne en Slime tomes 1 à 3

Bonjour à toutes et à tous. On se retrouve aujourd’hui pour parler d’un manga qui fait un peu le buzz en ce moment grâce à son anime et qui voit aujourd’hui paraître chez Kurokawa un coffret regroupant les trois premiers volumes, mais surtout un manga que j’adore.

Il s’agit bien évidemment de Moi, quand je me réincarne en Slime. Et pour fêter l’occasion j’ai décidé de ressortir sur Parlons Manga mon avis sur les trois premiers, sortis initialement sur l’ancien blog et qui datent de la parution, à quelques jours près, de ces volumes.

Je vais donc regrouper ici mes avis sur les tomes 1, 2 et 3. Pas de panique, c’est sans spoil. Si vous ne connaissez pas la série ne lisez que l’avis sur le tome 1, si vous suivez l’anime vous pouvez lire celui sur le tome 2 puisque c’est le tome où on se trouve actuellement ^^

Voilà, blabla terminé, on va pouvoir commencer :

 

Moi-Slime coffret starter 2.jpg

Moi, quand je me réincarne en Slime – coffret tomes 1 à 3

Auteurs : Taiki Kawakami (manga), Fuse (œuvre originale), Mitz Vah (design des personnages)

Éditeur : Kurokawa

Parution : 15/11/2018

Tome 5

 

moi-reincarne-slime-1-kurokawa

Tome 1

Bonjour à toutes et à tous. On se retrouve aujourd’hui pour parler d’un manga assez spécial, mais qui a titillé ma curiosité grâce à son titre des plus étranges … Moi, quand je me réincarne en slime est donc à la base une série de romans écrite par Fuse, qui a donc été adaptée en manga par Taiki Kawakami, alors que le design des personnages a été réalisé par Mitz Vah. Alors que le manga compte 5 tomes parus au Japon, en France c’est le premier tome qui vient de sortir chez Kurokawa et c’est de lui dont on va parler aujourd’hui.

Synopsis : Satoru, employé de bureau lambda, se fait assassiner par un criminel en pleine rue. Son histoire aurait pu s’arrêter là, mais il se retrouve soudain réincarné dans un autre monde sous la forme d’un Silme, le monstre le plus faible du bestiaire fantastique. Le voilà équipé de deux compétences uniques : « prédateur », lui permettant de récupérer les aptitudes de ses adversaires, et « grand sage », grâce à laquelle il acquiert une compréhension aigüe de son environnement. Cependant, ses chances de survie restent limitées …

 

Mon avis : Et si la mort marquait le commencement d’une nouvelle vie ?? Il est difficile de savoir ce qui survient après la mort, et on ne le saura probablement jamais jusqu’à celle-ci (le plus tard possible bien sûr). Eh bien Satoru Mikami va en faire une drôle d’expérience. Juste après avoir fait un drôle de rêve avec un slime se transformant en jeune fille, Satoru retrouve son ami Tamura qui lui présente sa petite amie. Sauf qu’un déséquilibré mental passe par là, armé d’un couteau, et s’attaque à tout ce qui bouge, Satoru protège son ami et se fait poignarder, il meurt dans les minutes qui suivent, avouant à lui-même les regrets qu’il garde de sa vie passée, c’est alors que s’enclenche un processus d’acquisition. D’abord « prédateur », puis « prêtre », qui évoluera lui-même en « sage » puis en « grand sage ». Satoru finit par reprendre conscience, mais ne voit plus, ne sent plus et n’entend plus rien. Seul le toucher est encore présent parmi les 5 sens, bien suffisant pour qu’il comprenne qu’il s’est en fait réincarné … en slime, la même créature que dans son rêve. Etait-il prémonitoire ce rêve ? Pour le moment on ne sait pas.

Sauf qu’en attendant, Satoru est un slime perdu dans un monde qu’il ne connaît pas. Cependant ses connaissances du monde d’heroïc fantasy vont bien l’aider à se développer et à progresser à une vitesse fulgurante. Sa première rencontre n’est pas des moindres, et elle est d’une importance cruciale. C’est celle qui va lui permettre d’obtenir son nouveau nom, Limule Tempest (il sera nommé ainsi pour toute la suite de l’article) mais également de comprendre les aptitudes qu’il a acquises.

La suite est un flot d’évènements tout aussi étranges les uns que les autres. Limule aura alors l’occasion de se mettre en avant à maintes reprises. Bien qu’il ne soit qu’un slime, une créature très faible de base, il remporte des combats tactiques grâce à ses connaissances, et devient très vite quelqu’un de spécial pour ceux qu’il a croisés, même si certains de ses exploits sont aussi dus au hasard et à la chance …

Revenons sur ce fameux rêve. Lors de sa dernière nuit, Satoru a rêvé d’être un slime, dénommé Limule, se transformant en jeune fille, entouré(e) de compagnons et prêt(e) à aller au combat. Et le voilà justement réincarné en un slime, dénommé Limule par le plus pur des hasards, et la fin du tome nous laisse quelques indices quant à la véracité de ce rêve. Est-il prémonitoire ? On ne le sait pas encore, mais la réponse semble clairement pencher d’un côté. Ces révélations coïncident d’ailleurs avec ce que le tout premier personnage rencontré par Limule a vécu, même s’il y a plus de questions que de réponses pour le moment, normal ce n’est que le tome 1.

Si l’univers est un univers classique d’heroïc fantasy, on y est entraîné de manière assez spéciale. Et on est amené à découvrir cet univers, son fonctionnement, aux côtés de Limule. Cet univers semble riche et varié, il ne lui manque que du temps pour se développer, tout est déjà en place pour avoir quelque chose de grand.

Si on a pu suivre ce tome grâce au regard et aux pensées de Limule, on a le droit à un roman bonus en fin de tome : « Journal d’observation d’un slime » qui nous permet de découvrir l’histoire non pas du point de vue de Limule, mais de la première personne qu’il a rencontrée dans ce monde. Et celui-ci nous offre un point de vue différent, une autre facette, une autre approche de ce monde dont il est familier. Pourtant l’attitude de Limule le fait réfléchir, le fait penser différemment. Et il nous fait bien comprendre que Limule n’est pas quelqu’un de normal et qu’il a acquis des compétences des plus précieuses, et que, bien qu’il ne soit qu’un slime, il est amené à devenir quelqu’un d’important !!

Pour moi, ce premier tome est un coup de coeur, il a tout ce dont un premier tome a besoin, présentation, action, mise en place de l’univers, des personnages. Tout est réuni de la meilleure des manières pour avoir au final un excellent manga. Alors oui, il s’agit de l’adaptation d’un roman, mais ça ne change en rien le fait que le manga peut être de très bonne qualité, et c’est le cas ici pour ce premier volume que je vous invite fortement à découvrir, en espérant ne pas en avoir trop dit.

Ma note : 18,5/20

Se réincarner vers le volume 2 ? Question qui nous est posée en fin de tome. Pour moi, c’est un grand OUI !!

Initialement publié sur l’ancien blog le 25 novembre 2017.

 

moi-reincarne-slime-2-kurokawa

Tome 2

Mon avis : Après un premier volume plus que convainquant nous replongeons déjà dans le merveilleux univers fantasy de Moi quand je me réincarne en slime. On avait quitté Limule et Kaijin au début de leur procès, car ce dernier avait frappé le ministre Vester du royaume des nains.

Ce procès semblait perdu d’avance, restait à savoir ce que le roi allait infliger comme sentence (sachant qu’on est loin de la démocratie dans ce royaume). Pourtant la sentence rendue aide Limule. Et on s’aperçoit que ce personnage fascine tout son entourage (comme c’était déjà le cas de Veldra dans le tome 1), ce qui ressort encore davantage dans ce tome.

Limule est spécial, on le savait déjà. Les rencontres qu’il fait ne sont pas que le fruit du hasard, il semble suivre une sorte de destin qui va l’amener faire quelque chose de grand, à devenir quelqu’un d’important dans ce monde tant il surprend ceux qui l’entoure par son intelligence, par sa réactivité, et par sa capacité d’acquisition. En seulement deux tomes le personnage n’a déjà plus rien à voir avec celui qu’il était au début du premier tome.

Parmi les rencontres qu’il fait, Limule en fait certaines qui le font progresser, de la même manière que le manière que le monde progresse autour de lui. L’un des personnages centraux de ce tome va marquer notre petit slime, de par son origine, et ce qui lui est arrivé.

Comme c’était le cas dans le premier tome, le roman bonus est le bienvenu en fin de tome pour nous apporter le point de vue bien différent de Veldra par rapport à Limule, et lui aussi semble être en train de changer, à force de côtoyer celui qui l’a « mangé ».

La fin du tome nous annonce une suite des plus inquiétantes. Le monde va bientôt être bouleversé. Que va-t-il arriver ? Limule va-t-il s’en sortir ? Tout cela, nous le saurons en nous réincarnant vers le volume 3 !!

Ma note : 17/20

Initialement publié sur l’ancien blog le 13 décembre 2017.

 

moi-reincarne-slime-3-kurokawa.jpg

Tome 3

Mon avis : Il s’en passe des choses dans ce manga !! Et notre héros slime ne semble pas avoir fini de nous surprendre.

Après avoir acquéri les compétences de Shizu et du démon Ifrit qu’elle abritait, Limule décide d’aller tester ses nombreuses nouvelles compétences. Mais qu’elle ne fut pas sa surprise à son retour lorsqu’il découvre que le village a été attaqué par des ogres !! Enfin ça ressemble pas trop à des ogres mais …

Ce tome nous permet encore de développer l’immense univers de Moi, quand je me réincarne en Slime. Entre nouvelles créatures, nouvelles compétences et un monde qui reste encore à explorer, on a de quoi tenir un bon moment.

Encore une fois celui qui s’illustre c’est Limule. Lui qui vient d’un monde bien plus développé que celui-ci ne peut que améliorer la situation de ceux qu’il croise ici. J’ai presque envie de dire que des fois ça paraît trop facile pour lui.

Il n’y a pas forcément grand chose d’autres à dire, à part l’évolution également des autres personnages, qui progressent aux côtés de Limule mais ça rejoint ce que je disais avant.

La fin du tome nous emmène vers des évènements plus importants, plus graves. Le prochain tome risque d’être plus sombre, plus sanglant. Il est presque écrit d’avance qu’il arrivera quelque chose à un moment donné à Limule. Il ne pourra pas remporter toutes ses batailles facilement. Au bout d’un moment il finira bien par attirer l’attention de personnes pas très nettes. Et le prochain combat qui se profile pourrait être l’évènement déclencheur …

Encore un bon tome pour Moi, quand je me réincarne en Slime. Il me tarde de voir la suite de ce manga qui ne demande qu’à se développer, et à mon avis il y a de quoi faire vu que le light novel en est à son 12ème volume au Japon.

Ma note : 16/20

Initialement publié sur l’ancien blog le 8 mars 2018.

 

Voilà pour mon avis sur les trois premiers tomes de Moi, quand je me réincarne en Slime. J’ai également parlé des tomes 4 et 5 (lien disponible en début d’article pour ce dernier) et je parlerai bien sûr du tome 6 qui sort début décembre.

J’espère donc que cet article vous a plu. C’est la première fois que je regroupe trois lectures ensemble donc j’espère que ce n’était pas trop long. Dites-moi ce que vous en avez pensé et peut-être qu’on pourrait le refaire plus tard.

Sur ce, bonne journée/soirée à toutes et à tous et à bientôt pour parler de mangas sur Parlons Manga ^^

11 commentaires sur “Moi, quand je me réincarne en Slime tomes 1 à 3

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s