Kingdom tomes 7 à 10

Bonjour à toutes et à tous. On se retrouve comme tous les deux mois pour la nouvelle fournée de Kingdom. Quatre nouveaux volumes que j’ai lus et dont on va parler …

 

 

Kingdom tomes 7 à 10

Auteur : Yasuhisa Hara

Éditeur : Meian

Parution : 15 Décembre 2018 (7 et 8) / 15 Janvier 2019 (9 et 10)

Synopsis : L’armée de Qin, inférieure en nombre et guidée par son commandant en chef Duke Hyou, s’apprête à lancer toutes ses forces dans une bataille décisive … Shin, désireux de prouver sa valeur militaire, se trouve de nouveau en première ligne !

Tomes 3 à 6

Tomes 11 à 14

Mon avis : Lancé dans une bataille face à l’État de Wei, Shin brille par sa fougue et aidé par Kyoukai, réussit à sauver une partie des fantassins, avant de suivre l’assaut de Baku Koshin pour prendre l’une des collines détenues par Wei, un point stratégique pour le contrôle de cette bataille …

Le tome 6 de Kingdom nous permettait de découvrir toute la violence de ces batailles armées, opposant plusieurs dizaines de milliers d’Hommes dans chaque camp, mais aussi le côté stratégique que ces batailles peuvent avoir. Ce septième volume appuie d’autant plus sur ce côté stratégique et nous fait comprendre que tout ou presque repose sur quelques individus, désignés par leur rang et dont le caractère pourrait déterminer à lui seul le courant de la bataille et le camp que choisira la victoire.

Du coup ce tome 7 se démarque de son prédécesseur par la tournure que prend cette bataille. De bataille rangée on se retrouve avec un assaut suicidaire, tant la disproportion des forces entre chaque camp est grande. Cela n’empêchera pas la bataille d’être serrée jusqu’à son terme …

 

J’avoue être un peu plus surpris par la suite. Il est vrai que la reprise du pouvoir par Ei Sei est passée depuis quelques mois, mais je ne m’attendais pas à ce que les évènements qui surviennent à partir du tome 8 arrivent aussi vite. Pour le dirigeant d’un pays (monarque, empereur ou autre), avoir des ennemis est quelque chose de normal, car il se retrouvera forcément face à des personnes n’adhérant pas à sa politique ou à d’autres simplement avide de pouvoir et de richesse. Donc ce que l’on voit ici est logique mais arrive peut-être un poil vite. Cela peut aussi s’expliquer avec le rythme de parution effréné adopté par Meian pour rattraper la parution japonaise (après tout 10 tomes ça représente à peu près deux ans et demi de parution …), même si d’un autre côté ils n’ont été espacés que de trois volumes.

Malgré tout ce passage permet de faire grandement avancer l’histoire, déjà parce qu’on comprend mieux qui est Ei sei, ou pourquoi il était traité de « sale », inapte pour occuper le poste de roi par Sei Kyou. Cela permet également de comprendre quelles sont les forces en présence, qui dirige réellement et vers quoi on se dirige. Dans ce sens on peut clairement parler de récit maîtrisé, chaque personnage a son rang, son rôle dans cet échiquier du pouvoir, un échiquier qui peut bouger à n’importe quel moment en fonction des actions qui y sont menées.

 

Le flashback qui nous est servi ici me fait grandement penser aux flashbacks de One Piece. Je parlais déjà de ressemblances avec le manga d’Eiichiro Oda dans l’article sur les deux premiers volumes, mon ressenti se renforce ici, avec ce flashback longuement détaillé, riche en informations et en intérêt.

Ce qui est fort dans One Piece c’est qu’aucun de ses flashbacks ne se ressemble. Chaque personnage a une histoire différente, des relations avec des personnages différents tous aussi bien travaillés, mais surtout on nous détaille tous les évènements s’y déroulant, nous plongeant pleinement dans l’époque qu’on visite, dans la mémoire du personnage concerné. Chose qui est survolée par d’autres au cours d’un simple dialogue est ici racontée par un véritable récit, décrypté de fond en comble. Si c’est devenu banal dans One Piece, je ne peux cependant pas dire si chaque personnage important de Kingdom y aura droit. Ce qui est sûr c’est que cela montre la maîtrise de l’auteur sur son récit et son envie de nous faire comprendre au plus profondément d’eux-mêmes qui ils sont.

 

Au cours de ces quatre volumes, Shin fera une rencontre cruciale qui chamboulera certainement sa vie. Cela l’amène à effectuer une sorte de pèlerinage dans la deuxième moitié du dixième volumes. En fait ce dixième volume marque plus une rupture. L’histoire est désormais lancée, l’intrigue est pleinement en place, les personnages aussi, ceux que l’on a suivi depuis le début ont tous un objectif clair à atteindre et il ne manquerait plus qu’une ellipse pour nous montrer les résultats.

Ne mentons pas, c’est ultra-classique !! C’est typique des mangas d’aventure où de jeunes héros rêvent de briller dans leur monde mais doivent passer par de nombreux obstacles avant de parvenir à leur fin. C’est également le cas de Kingdom, des éléments qui le rapprochent de nombreux « nekketsu » actuels ou anciens, et qui ont déjà été vus et revus. Après n’oublions pas qu’on parle d’un manga datant de 2006, une période où ces mêmes mangas étaient rois au Japon, aujourd’hui cela pourrait paraître un poil démodé mais ce n’était pas le cas à l’époque …

Seul le fait qu’il soit un seinen détache Kingdom de ces « nekketsu », et classique ne veut pas dire mauvais, loin de là. Cela ne m’enlève pas l’idée qu’après dix volumes Kingdom a de nombreuses ressemblances avec One Piece et que même si il est bien trop tôt pour juger de la qualité globale de la série, si ces ressemblances ne sont pas forcément bénéfiques à l’heure actuelle elles peuvent le devenir à long terme au fil du développement de l’univers, de l’intrigue et des personnages.

 

En conclusion Kingdom c’est toujours très bon après dix volumes. Je n’en suis pas devenu dingue comme je l’imaginais après la lecture du tome 6 mais, si comme on me l’a dit l’histoire décolle vraiment après le dixième volume, alors je ne peux qu’être confiant et attendre patiemment la suite. Classique mais efficace, l’univers de la série s’étoffe et demande à encore plus de développements par la suite pour avoir, comme beaucoup l’annoncent, une très grande œuvre …

Mes notes :

Tome 7 : 20/20

Tome 8 : 18/20

Tome 9 : 17/20

Tome 10 : 14,5/20

 

Les couvertures des tomes 11 à 14 ont déjà été dévoilées. Je vous en parlerai bien sûr après le prochain envoi de l’abonnement qui arrivera début février.

 

Merci d’avoir lu cet article, j’espère qu’il vous a plu. N’hésitez pas à le partager si c’est le cas, ni à me dire ce que vous en avez pensé.

Sur ce, bonne journée/soirée à toutes et à tous et à bientôt pour parler de mangas sur Parlons Manga ^^

6 commentaires sur “Kingdom tomes 7 à 10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s