Top Oricon : 2019, l’avènement d’une nouvelle génération !?

Bonjour à toutes et à tous. Non, vous ne vous trompez pas, aujourd’hui on parle de 2019. Pour le Top Oricon, 2019 a débuté depuis un mois et demi et si une chose est sûre, c’est que les prochains mois vont être chargés dans tous les sens … Cet article a donc pour but de discuter autour du marché japonais du manga, pas de classement aujourd’hui !!

Cela fait presque cinq ans que je suis les classements des ventes de manga au Japon chaque semaine, et plus d’un an et demi que j’en fais des analyses. Je ne cherche pas à m’en vanter, mais maintenant je pense avoir compris comment marche ce système et tout cela me fait dire que 2019 sera peut-être l’une des années les plus intéressantes qu’on ait vu depuis longtemps.

Bien sûr, je ne suis pas à l’abri de me tromper, et il est probable qu’il ne se passe rien de spécial. Ceci dit, avec ce que je vais développer dans les lignes qui suivent, je souhaite vous dire que la plupart des feux sont au vert pour qu’une nouvelle génération de mangas s’impose …

 

Top Oricon nouvelle génération

 

Ressassons le passé …

Pour bien comprendre la situation dans laquelle se trouve le marché du manga nippon aujourd’hui il faut voir ce qu’il s’est passé avant. Les données de 2008 à 2018 vont nous permettre de comprendre ce qu’il se passe actuellement et pourquoi cette année 2019 pourrait être une année de grands bouleversements.

 

Pour faire simple on peut découper cette période en deux parties :

  • De 2008 à 2012 (cinq ans)
  • De 2013 à 2018 (six ans)

 

De 2008 à 2012

Lorsque Oricon publie ses premiers classements chiffrés en 2008 les titres dominant le marché sont bien installés mais vieillissants, One Piece, Naruto, Bleach, Hunter x Hunter, Fullmetal Alchemist, NANA et Nodame Cantabile, sept titres à rythme de parution plus ou moins régulier qui trustent les premières des classements par volume. Si on devait la nommer on nommerait cette génération la génération des 1997-2001 : période durant laquelle tous ces titres ont débuté …

Certains titres cherchent à rejoindre ce Top 7, comme Reborn! ou D.Gray-Man, sans y parvenir mais connaissent tout de même un gros succès les plaçant en tant qu’outsiders. Mais c’est de derrière, de titres trop récents et donc absents des classements de 2008, que la menace va venir.

On l’appellera la génération des 2006-2009, des titres débutés durant cette période et qui commencent à percer dès 2008 pour certains grâce à de bonnes mises en avant. C’est ainsi que les classements de 2009, 2010, puis 2011 voient arriver des titres comme Fairy Tail, Sawako, Black Butler, Blue Exorcist, Toriko, Magi et Kuroko’s Basket.

Cependant, peut-on dire que cette génération s’est réellement imposée aux sommets ? Euh … Pas vraiment en fait. Les premières places sont toujours trustées par les anciens, qui connaissent même un regain d’essence pour la plupart dès 2009.

Top Oricon 2009
One Piece, Naruto et Bleach dominent toujours

Si certains prennent fin durant la période, d’autres sont toujours présents en 2012 et continuent de très bien se vendre, notamment One Piece dont les ventes ont explosé sur la période. S’il y a une chose qui nous empêche de dire que les mangas de 2006-2009 ont réussi à s’imposer c’est l’explosion du manga d’Eiichiro Oda.

Cependant il n’est plus loin d’être le dernier représentant de sa génération, les ventes de Naruto commencent à s’éroder et celles de Bleach sont en chute libre. Sawako, Blue Exorcist et Kuroko’s Basket ont réussi à s’approcher des premières places, mais seulement à s’en rapprocher …

 

De 2013 à 2018

Car dès 2013 ils vont à leur tout être poussés vers la sortie, par des titres encore plus récents qu’eux et qui vont réussir des performances bien meilleures que les leurs.

On en a les prémices dès 2011 mais c’est vraiment dès 2013 que la tendance se confirme : une nouvelle génération pousse et va s’imposer !

Si One Piece est désormais indétrônable, la concurrence derrière est rude, de plus en plus rude. On les nommera mangas de la génération 2010-2012, certains d’entre eux cartonnent dès leur lancement, d’autres attendront le lancement de leurs animes respectifs pour cela, mais tous contribueront au succès de cette nouvelle génération.

 

Si la fin de l’explosion de One Piece et l’âge très avancé de Naruto et Bleach est à prendre en compte, je pense que la génération 2010-2012 s’est imposée, au contraire de celle de 2006-2009, grâce à une donnée non négligeable … : un titre porteur !! Je nomme un titre porteur un titre qui a obtenu un immense succès et qui a emmené avec lui d’autres titres à connaître juste après lui un immense succès.

Cette émergence successive de titres à succès peut aussi s’expliquer par l’arrivée d’une nouvelle génération de lecteurs, qui débutent les séries les plus récentes, et donc plus courtes.

Top Oricon 2014
La nouvelle génération s’impose …

Je ne pense pas avoir besoin d’épiloguer là-dessus, ces titres vous les connaissez certainement puisque ce sont les succès les plus récents du marché. L’Attaque des Titans est donc un titre porteur, qui a emmené derrière lui quelques Haikyû !!, Tokyo Ghoul, Seven Deadly Sins ou Food Wars à connaître un immense succès. À ceux-là peuvent s’ajouter Assassination Classroom, Terra Formars, One-Punch Man et même Silver Spoon qui n’ont pas attendu plus de six mois avant d’exploser.

On parle là de titres qui, à la quasi-intégralité, ont vu au moins un volume passer le million de copies vendues sans problème, alors que pour la génération précédente, en dehors de Sawako et Kuroko, je doute qu’un autre titre ait pu en faire autant. Oui, cette génération avait davantage la place que la précédente, arrivée certainement trop tôt, mais ce n’est jamais gagné d’avance. Ce qu’ils ont fait reste impressionnant …

 

Fin 2018 : la situation actuelle

Cela nous amène à aujourd’hui. Depuis maintenant six ans, la génération 2010-2012 a poussé, s’est imposée et domine toujours les classements. Seulement ce n’est plus aussi simple qu’à leur début.

La tendance générale a changé, avec l’arrivée du format numérique mais aussi d’un piratage de plus en plus massif. Les ventes ont donc logiquement baissé.

cycle-de-vie

Il faut bien comprendre qu’un manga est un bien comme un autre et fonctionne de la même manière. Son cycle de vie est identique, même si certains titres restent à maturité plus longtemps que d’autres.

Voilà donc ce que l’on obtient pour les titres de la génération 2010-2012 aux niveaux de leurs meilleures ventes par volume et par an (hors Attaque des Titans dont les niveaux de vente sont tous autres …) :

Meilleure vente-volume-an

Vous voyez où je veux en venir ? La plupart des courbes se confondent n’est-ce pas ? Elles suivent en tout cas la même trajectoire. Mais d’un autre côté vous allez me dire que sans le numérique ni le piratage les chiffres de 2018 seraient toujours aux niveaux de ceux de 2016 ? Eh bien … C’est possible !! Mais nous serions tout de même plus proche du début du déclin que de la fin de la croissance !! Ce que je veux dire c’est que la génération actuelle est sur le point de prendre fin après cinq années d’expansion et de domination.

Et si leurs ventes sont en déclin il n’y a pas que celles-ci qui permettent de dire que la fin de cette génération est proche. Faisons le point sur chacun de ces titres :

  • L’Attaque des Titans : Son arc final vient de débuter. Si elle n’est pas encore datée, sa fin est désormais actée.
  • Assassination Classroom : Terminé depuis 2016.
  • Tokyo Ghoul : Terminé en 2018.
  • Seven Deadly Sins : Se trouve dans son arc final et se terminera en 2019. La possibilité d’une suite n’est pas à exclure. Cependant ses ventes ont sérieusement baissé et approcher les premières places devient difficile …
  • Haikyû !! : S’il n’est plus au sommet de sa gloire, Haikyû !! reste un titre ultra populaire et ne devrait pas s’arrêter de si tôt, même si son intrigue est bien avancée. Il est cependant le titre qui possède le plus de volumes, ce qui peut être un handicap pour recruter de nouveaux lecteurs.
  • One-Punch Man : Son rythme de parution plus lent lui permet d’avoir deux fois moins de volumes que les autres. Si ses ventes ont bien baissé un nouveau boost n’est pas à exclure avec une nouvelle mise en avant.
  • Silver Spoon : Constamment en pause. Normalement il ne reste que très peu de volumes avant la fin.
  • Terra Formars : A perdu beaucoup de lecteurs suite à sa pause, mais sa chute a débuté bien avant …
  • Food Wars : Sa fin semble proche, tant ses ventes ont du mal à se maintenir et la concurrence du Jump de plus en plus grande …

Conclusion : Deux séries terminées, trois autres proches de leur fin, une à l’agonie, une en pause et deux autres qui semblent encore avoir quelques années devant eux. Nous arrivons donc à un tournant. Il pourrait y avoir d’ici peu un vide à combler …

 

2019, l’heure du renouveau ?

Du coup on est en droit de penser que 2019 est l’année idéale pour qu’une nouvelle génération vienne prendre le relais. Pour ces derniers on parlera de génération 2016-2018, des titres débutés récemment et qui comptent une douzaine de volumes tout au plus. Cependant il y a certains facteurs qui me font dire que cette nouvelle génération ne réussira pas à remplacer la précédente … :

  • Déjà parce que leurs ventes sont loin d’être exceptionnelles. Cela est certainement dû aux changements apportés sur le marché, notamment le format numérique, dont les ventes ont dépassé celles du physique. Hors les titres de la génération 2010-2012 n’ont pas vu leurs ventes être divisées par deux pour la plupart mais plutôt baisser de 30%, ce qui reste non négligeable. C’est donc vers ces titres plus récents qu’il faudrait trouver ces ventes numériques élevées, même si l’absence de chiffres sur ces derniers nous empêche d’en être certains. En attendant, aucun d’entre eux (sauf deux) arrivent à vendre autant de copies que les titres de 2010-2012 avant lancement de leurs animes respectifs.
  • Ensuite parce que tous les titres de la génération 2010-2012 n’ont pas dit leur dernier mot !! On parlait notamment de One-Punch Man mais Haikyû !! aussi va voir son anime revenir, seule la date restant à déterminer. Tokyo Ghoul va voir son second film live sortir en 2019, ce qui lui donnera une nouvelle mise en avant non négligeable. Si cette génération est sur le déclin, elle est loin d’être terminée, surtout qu’il ne faut pas oublier les vétérants comme One Piece, toujours leader au sommet du marché mais également Détective Conan dont la forme reste impressionnante alors qu’il s’apprête à fêter son quart de siècle …
  • Mais également parce que la génération 2010-2012 a été rejointe aux sommets par deux titres, dont on n’a pas encore parlé et qui pourraient jouer les troubles-fêtes : Kingdom et My Hero Academia !!

Le cas Kingdom est spécial, puisque le manga de Yasuhisa Hara appartient à la génération 2006-2009 mais n’a vu son heure de gloire arriver qu’en 2015, c’est à dire en même temps que la génération actuelle. Ce qui lui permet d’être aujourd’hui, début 2019, au sommet de sa gloire.

De son côté, My Hero Academia pourrait facilement être recollé à la génération 2010-2012, cependant on remarque qu’il est en décalage par rapport aux autres titres de cette génération.

Meilleure vente-volume-an MHA

Contrairement aux autres titres qui semblent amorcer leur déclin, My Hero Academia arrive plutôt à maturité. Pour faire simple on constate un décalage d’environ deux/trois ans par rapport aux titres de la génération 2010-2012 dans les courbes. 2019 et 2020 (voire plus …) devraient donc logiquement être les années de grâce du manga de Kohei Horikoshi. Les présences de One Piece, Kingdom, Haikyû !!, One-Punch Man et Détective Conan en plus font qu’il y a actuellement six titres, contre sept il y a onze ans, pouvant empêcher à la nouvelle génération de s’imposer.

On aurait alors à faire, si je peux me permettre, à une « génération de transition », accompagnant la génération précédente dans son déclin pour permettre à la suivante de s’imposer à son tour.

Cependant je le répète, rien n’est prédit à l’avance. Et les titres de cette nouvelle génération bénéficient du soutien des éditeurs, qui leur donnent des campagnes publicitaires hors normes. Surtout qu’il semble y avoir un titre porteur parmi eux, un titre au succès déjà présent et dont l’anime pourrait le propulser à de très haut niveaux de vente …

 

Nouvelle génération : qui sont-ils ?

Faisons le point sur cette nouvelle génération. Qui sont ces titres sur lesquels les éditeurs misent gros ? Et ont-ils réellement une chance d’aller titiller les premières places ? …

 

Cas spécial

Moi_quand_je_me_reincarne_en_Slime.jpg

Moi, quand je me réincarne en Slime

C’est un peu un cas à part puisqu’il s’agit de l’adaptation d’un light novel, mais les faits sont là : l’anime de Moi, quand je me réincarne en Slime est en train de sérieusement booster les ventes du manga. Il vendait déjà plus de 350 000 copies par volume avant le lancement de l’anime mais il a désormais passé le demi-million et, sachant qu’il reste trois mois de diffusion, le cap des 600 000 ne semble pas infranchissable.

C’est aussi la première fois qu’une adaptation de light novel réussit à vendre autant de copies ou encore à entrer dans le Top 10 annuel.

 

Shonen Jump : une masse de jeunesse en approche

Après une génération 2006-2009 où seul Kuroko’s Basket a réussi à s’imposer et une génération 2010-2012 surclassée par Assassination Classroom, Haikyû !! et maintenant My Hero Academia, on se retrouve avec de nombreux titres récents qui pourraient tirer leur épingle du jeu en 2019.

Les titres que l’on va citer ici sont d’ailleurs des titres lancés à quelques semaines près en même temps, dans le but de renouveler le Jump, qui venait à ce moment-là de perdre de nombreux titres phares … Logique donc que leurs adaptation arrivent à peu près en même temps.

TPN anime affiche

The Promised Neverland

Le titre porteur de la génération 2016-2018 est certainement là. The Promised Neverland, le phénomène de Kaiu Shirai et Posuka Demizu, s’est déjà imposé et a conquis de nombreux lecteurs même avant de recevoir une mise en avant majeure.

Déjà plus d’un demi-million de lecteurs, c’est presque le double de ce que faisaient Haikyû !!, Tokyo Ghoul et Seven Deadly Sins avant diffusion de leurs animes. Si rien n’est certain, on est donc en droit de penser qu’avec une adaptation anime réussie les ventes de Neverland augmentent drastiquement, et ce qu’il y ait 12 ou 24 épisodes. Le cap des 800 000 me semble atteignable, et pourquoi pas celui du million …

Seul problème : il semble prévu pour se finir en moins de 20 tomes, ce qui signifie que la fin est actée pour 2020 au plus tard, ce qui est bien trop proche pour parler de nouvelle génération … Cela ne l’empêcherait cependant pas de lancer une nouvelle euphorie …

 

kimetsu-no-yaiba-anime-announce

Les Rôdeurs de la nuit

Autre titre qui pourrait tirer son épingle du jeu : Les Rôdeurs de la nuit. Ses ventes sont loin d’être astronomiques mais loin d’être mauvaise également, avec 200 000 copies par volume environ. Il a aucune chance d’atteindre les mêmes sommets que Neverland mais un boost non négligeable pourrait lui permettre de dépasser un Black Clover et de vendre entre 350 et 400 000 copies, si ce n’est plus …

 

We Never Learn

We Never Learn

Autre manga qui verra son anime sortir en avril, We Never Learn devrait aussi profiter de l’euphorie montante sur l’ensemble du marché. Cependant on descend encore d’un cran en termes de vente par volume, ce titre vendant entre 120 et 140 000 copies à chaque tome. Le voir atteindre les sommets semble donc inimaginable et même le niveau de Nisekoi à son apogée (450 000 copies par volume) reste inaccessible …

 

Dr Stone anime visuel 1

Dr Stone

Malgré l’intérêt qu’il suscite chez nous, il faut bien reconnaître que Dr Stone a du mal à percer au Japon, puisqu’il ne vend pas plus de copies que We Never Learn. Cependant on parle ici d’un titre assez atypique, et une bonne adaptation pourrait permettre d’attirer des lecteurs qui n’auraient pas pensé l’être pour un manga du Jump. Ce ne sont que des suppositions bien sûr mais je pense personnellement que Dr Stone a un potentiel latant qui ne demande qu’à être exploité …

 

jujutsu_kaisen_8916

Jujutsu Kaisen

C’est le seul titre de cette liste à ne pas avoir d’anime prévu à l’heure actuelle, car il est bien plus récent, mais Jujutsu Kaisen se vend déjà très bien après seulement trois volumes, avec près de 150 000 lecteurs. Un démarrage en trombe pour cette série qui tient un rythme équivalent à celui de The Promised Neverland. De là à dire qu’on a un futur blockbuster ? Non, c’est trop tôt, mais c’est bien parti …

 

Shonen Magazine : Retour en force ?

Si le Jump possède de nombreux titres à fort potentiel le deuxième magazine de prépublication au Japon n’est pas en reste et propose lui aussi une flopée de titres récents et au potentiel certain. La différence c’est qu’ils sont un peu plus récents, puisqu’ils ont presque tous débuter en 2018, du coup il faudra attendre encore un peu avant de voir s’ils peuvent aller titiller un Top 10 annuel …

Cependant il y a peut-être un peu plus urgence pour le Shonen Magazine puisque son titre phare, Seven Deadly Sins, est sur le point de se terminer, tandis que Fairy Tail n’a toujours pas été remplacé numériquement en termes de vente.

Go-Tobun anime visuel 2

Go-Tobun no Hanayome

Le titre menant cette nouvelle génération est Go-Tobun no Hanayome, dont l’anime débute cet hiver. Avec une progression au rythme exponentiel et seulement sept volumes au compteur le potentiel de recrutement de ce titre est immense, même si il ne faut pas se leurrer : on part là aussi d’assez bas, avec un titre qui vend actuellement 150 000 copies par volume.

Cependant nous ne sommes pas dans le Jump et sa concurrence féroce, il n’est donc pas impossible que Go-Tobun s’impose comme un leader du Shonen Magazine, en vendant plus de 200, voire plus de 300 000 copies par volume.

 

Edens Zero couleur 2 48 2018

Edens Zero

On ne va pas se mentir : il est trop tôt pour placer quelques Orient, Hitman ou Blue Lock dans une telle liste, tandis que Fire Force est trop vieux et se vend trop peu pour avoir la moindre chance.

Mais du coup qu’en est-il d’Edens Zero, le nouveau manga d’Hiro Mashima ? Eh bien c’est compliqué à dire. Grâce à la popularité de l’auteur qui n’est plus à démontrer après 20 ans de carrière, Edens Zero a réalisé un excellent lancement et ses ventes tournent déjà autour des 120 000 copies par volume après deux tomes.

Cependant rien n’indique à l’heure actuelle que ses ventes vont décoller. Ses chances de devenir numéro 1 du Shonen Magazine sont loin d’être nulles, mais nous sommes encore loin de telles possibilités. Contrairement à certains où une tendance se dessine, ici ce n’est que de la spéculation pure, tout est possible, et il faudra attendre les chiffres des prochains volumes pour avoir une première indication …

 

Oui il n’y a pas autant de concurrence que dans le Jump mais certains titres pourraient tirer leur épingle du jeu. Ce qui permettrait au second magazine de prépublication japonais de connaître une nouvelle heure de gloire …

 

Et ailleurs ?

En dehors certains titres récents sont accompagnés de bonnes ventes. Je ne pourrai pas tous les citer mais en voilà certains qu’il faut retenir …

Kaguya-sama-Love-Is-War.jpg

Kaguya-sama : Love is War

Ce manga, prépublié dans le Young Jump (Kingdom, Tokyo Ghoul, Terra Formars, …) verra son anime débuter cet hiver. Après deux années de publication Kaguya-sama : Love is War est un titre au succès indéniable, vendant presque 200 000 copies par volume. Son boost sera peut-être freiné par la présence de The Promised Neverland mais on ne sait jamais ce qui peut arriver. Le cap des 300 000 n’est pas très loin après tout.

 

Comi-san ha Comyusho desu.jpg

Comi-san ha Comyusho Desu

Prépublié dans le Shonen Sunday (Détective Conan, Magi, …), Comi-san ha Comyusho Desu a connu d’excellents débuts. Il a un peu plus de mal aujourd’hui mais une mise en avant pourrait lui permettre de passer le cap des 200 000 copies par volume facilement. Mais le nombre de volumes parus (11 actuellement) peut rapidement devenir un frein si cette mise en avant arrive tardivement …

 

Bien sûr je n’oublie pas des titres au succès certain comme Otaku Otaku ou Gloutons et Dragons qui vendent chacun plus d’un demi-million de copies par volume, ou même March comes in like a lion, même si ce dernier a fêté ses 10 ans en 2018 et cartonne depuis ses débuts. Leur problème par rapport aux autres titres cités est leur rythme de parution bien trop lent pour jouer les premières places au classement par séries, surtout que pour deux d’entre eux la case « anime » est déjà passée.

 

Golden_Kamui

Et Golden Kamui ?

Si la case « anime » est déjà passée pour lui, Golden Kamui n’en reste pas moins un titre récent, bien que datant déjà de 2015, réussissant à vendre plus de 350 000 copies par volume. Mais vu que l’anime est déjà passé, il est certainement proche du maximum de son potentiel, et sachant qu’il n’a pas réussi à entrer dans le Top 10 en 2018, je doute qu’il réussisse à le faire dans les années qui viennent … Black Clover est un peu dans le même cas, à la seule différence qu’il possède un anime fleuve, un avantage actuellement mais qui peut se transformer en inconvénient à moyen/long terme puisqu’il ne bénéficierait plus du boost provoqué par le lancement d’une nouvelle saison.

 

Conclusion

Je me répète mais je ne pense pas que cette nouvelle génération s’imposera comme la précédente. Quelques titres pourraient s’en sortir, comme The Promised Neverland ou Moi, quand je me réincarne en Slime, mais en dehors les autres titres auront besoin d’une énorme augmentation pour viser les premières places.

Surtout que certains titres de l’ancienne génération ont encore de la réserve pour tenir quelques années, entre One Piece qui en a encore pour cinq/six ans, Détective Conan qui n’est pas prêt de se terminer, ou Kingdom qui a lui aussi de belles années devant lui.

Du coup c’est plutôt la génération des 2020-2022 qu’il faudra surveiller, car le vide que laisseront les Haikyû !!, Attaque des Titans ou My Hero Academia devra être comblé d’ici quatre/cinq ans. Et avec un One Piece qui sera proche de sa fin, de nouveaux horizons s’ouvriront à eux.

Mais qui sait, 2019 ne nous réserverait-il pas une bonne surprise ? Moi je veux y croire …

 

Merci d’avoir lu cet article, j’espère qu’il vous a plu. N’hésitez pas à le partager si c’est le cas ni à me dire ce que vous en avez pensé.

Si jamais vous me découvrez avec cet article, n’hésitez pas à vous abonner au blog ou à me suivre sur Twitter, le lien est disponible dans la barre à droite.

J’ai hâte de pouvoir vous parler de cette belle année qui s’annonce, elle a déjà commencé et elle continuera demain avec un nouveau Top Oricon hebdomadaire ^^

Sur ce, bonne année à toutes et à tous et à bientôt pour parler de mangas sur Parlons Manga ^^

Un commentaire sur “Top Oricon : 2019, l’avènement d’une nouvelle génération !?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s