Double dose Kohei Horikoshi / My Hero Academia tome 17 – Barrage tome 1

Bonjour à toutes et à tous. Nouvel article Lectures Manga en ce début d’année 2019. Aujourd’hui on revient sur deux volumes parus récemment estampillés Ki-oon, et surtout estampillés Kohei Horikoshi puisque son précédent manga est également de la partie !!

Mais commençons par le plus connu des deux …

 

my-hero-academia-17-ki-oon

My Hero Academia tome 17

Auteur : Kohei Horikoshi

Éditeur : Ki-oon

Parution : 03/01/2019

Synopsis : Pendant qu’Eijiro et Fat Gum livrent un combat acharné contre Kendo, l’équipe de Sir Night Eye, prisonnière du redoutable alter de Joi Irinaka, découvre avec stupeur que les yakuzas de l’alliance des super-vilains ont uni leurs forces !

De son côté, prêt à tout pour sauver Eri, Mirio se lance dans une lutte désespérée contre Overhaul … Mais face à la puissance démesurée de son adversaire, le jeune héros a-t-il la moindre chance de l’emporter ?

Tome précédent

Tome suivant

Mon avis : Un groupe de super-héros, composé de plusieurs des plus grandes figures qu’il compte, s’attaque au repère de yakuzas dans le but d’y dénicher Kai Chisaki et de l’empêcher d’atteindre son objectif. Les combats sont désormais bien avancés et il ne reste maintenant que Chisaki lui-même à arrêter, et la petite Eri à sauver !!

Depuis le début, cet arc « Overhaul » monte en puissance. Parti de très bas il est en train de monter très haut, puisque ce tome est, sans contestation possible, le meilleur depuis le onzième …

 

L’action prime, dans ce tome 17, maintenant qu’il ne reste plus que le boss on s’attend à un combat épique, face à un adversaire des plus redoutables. Ce que je peux affirmer ! Oui ce combat est dantesque, renversant, humainement violent, sentimentalement dur. Si on retire All for One, Kai Chisaki est certainement le meilleur adversaire auquel nos héros ont eu à faire jusque ici.

Mais est-ce vraiment lui qu’on doit retenir !? Pas sûr, surtout quand on voit de quoi est capable Miro Togata. Celui qu’on confond avec Tintin (auquel je souhaite un joyeux anniversaire en retard au passage, 90 ans tout de même) se révèle, montre toute l’étendue de ses capacités, le fruit de son travail et de sa détermination, tout cela dans l’unique but de sauver cette petite. Une détermination admirable, un dénouement abominable pour un résultat presque anecdotique …

 

Parce qu’au final ce tome nous pose aussi pas mal de questions. C’est pas parce qu’on joue au héros, ou même qu’on est héros professionnel, que venir en aide à une personne nous permet de répondre à ses attentes. Qu’est-ce qui nous fait croire que cette personne a besoin d’aide ? Parce qu’elle le demande ! Mais si elle ne le demande pas, mais qu’on la sent gênée, est-ce en notre devoir de l’aider ? Ne serait-elle pas contrôlée, forcée d’agir contre son gré pour le bien d’une tierce personne, notamment celle qui souhaite la sauver mais n’en possède pas les moyens …

C’est tout un travail psychologique qui est opéré pour comprendre ce que ressent Eri, ce que ressent Mirio, Izuku ou encore Chizaki. Au fond d’eux que souhaitent-ils ? Sont-ils prêts à prendre tous les risques ? Ont-ils été forcés ou agissent-ils de leur plein gré ? Vous l’aurez compris, les coups ici ne sont pas seulement physiques.

 

Difficile d’en dire plus sachant que la bataille n’est pas terminée à la fin du tome. Celle-ci atteindra certainement son apogée dans le prochain volume mais en attendant je ne peux qu’affirmer qu’on a eu un tome de très haute volée. My Hero Academia ne pouvait pas mieux démarrer 2019 qu’avec un tel volume, tout l’inverse de 2018 en fait !

Ma note : 19/20

My Hero Academia 18 vo

Pas de date à l’heure actuelle pour le tome 18 mais je ne serai pas surpris de le voir arriver en avril, si le rythme de parution reste le même que sur les années précédentes.

 

Barrage-1-ki-oon

Barrage tome 1

Auteur : Kohei Horikoshi

Éditeur : Ki-oon

Parution : 03/01/2019

Synopsis : Dans une galaxie lointaine, la guerre entre humains et envahisseurs extraterrestres fait rage depuis 50 ans … Les habitants du royaume d’Industria sont submergés par des ennemis trop puissants pour eux. Astro fait partie de ces orphelins de guerre qui vivent au jour le jour : avec son maigre salaire, il soutient tout un groupe d’enfants sans parents. Ils ont formé une nouvelle famille, soudée face à la misère.

Ses rêves de richesse deviennent réalité quand Barrage, prince du royaume, apparaît devant lui. Les deux garçons se ressemblent comme deux gouttes d’eau ! Le jeune noble profite de cette extraordinaire coïncidence pour fuir son rôle de prince et forcer Astro à prendre sa place … L’ancien roturier saura-t-il adopter sa nouvelle identité tout en protégeant sa famille dans un royaume en guerre ?

Mon avis : Planète Industria, alors que la guerre fait rage depuis 50 ans, Astro, jeune adolescent pauvre, fait ce qu’il peut pour gagner sa vie et nourrir les enfants qu’il a recueillis. Mais un soir débarque devant un autre jeune garçon du même âge lui ressemblant comme deux gouttes d’eau. Il s’agit du prince d’Industria, Barrage, qui le force à prendre sa place pour fuir ses responsabilités. Mais à partir de là les choses dégénèrent vite …

Des mangas publiés dans le Jump qui se sont fait arrêtés en très peu de temps il y en a des masses. La raison est souvent la même : ils n’ont pas convaincu les lecteurs, à cause de mauvais classements dans le magazine et/ou de mauvaises ventes, les deux allant souvent ensemble. Telle est la loi du Jump, où la concurrence est féroce et où les nouveaux doivent glaner leurs places dès leurs toutes premières pages pour espérer perdurer.

Malheureusement ça n’a pas été le cas de Barrage, arrêté au bout de deux petits volumes malgré les points intéressants qu’il avance. J’y vois notamment deux raisons :

  • Certaines périodes sont plus propices que d’autres pour permettre aux nouveaux de s’installer, notamment lorsqu’une grosse série se termine. Prépublié en 2012, Barrage est tombé sur une période faste contrairement à My Hero Academia qui a profité de la fin de Naruto quelques semaines après son lancement …
  • Et surtout, si Barrage n’a pas convaincu c’est certainement parce que c’est beaucoup trop classique !!

Car pour expliquer ce qu’est ce premier volume de Barrage, je dirai que c’est le typique du shonen nekketsu ultra classique revu 15 000 fois, avec des thèmes surexploités (la famille, à une époque où Fairy Tail était au sommet de sa gloire …) et utilisés maladroitement.

Le héros, Astro, naïf et avançant de fortes valeurs, ne fait pas spécialement rêver, Tiamat, personnage assez enigmatique, fait office de professeur, de maître, le roi … ne sert quasiment à rien, et Barrage c’est pas mieux …

 

Parlons justement de Barrage, prince d’Industria et sosie de notre héros. Je vais devoir spoiler un tout petit passage du premier chapitre pour vous expliquer le problème. Ne vous inquiètez pas, rien de grave … Barrage meurt dans le premier chapitre … Quand déjà on te sort l’histoire d’un sosie juste après l’arrivée de Kingdom et du film Seven Deadly Sins où on voit des sosies de personnages importants, ça passe pas. Bon c’est le coup à la malchance si Barrage sort à cette période mais si pour le film SDS c’est dans l’ensemble un fiasco, dans Kingdom la mort d’Hyou est touchante parce que même s’il meurt au premier chapitre, on a eu le temps de l’apprécier, de s’attacher à lui, d’avoir envie de le suivre pour gravir les échelons et accomplir son rêve. Ici Barrage se fait descendre dans l’indifférence totale après l’avoir vu cinq pages où il n’a fait que se vanter et renier son rôle … J’ai juste envie de dire « Bien fait pour toi » …

L’univers aussi est mal posé. À part savoir que le roi est quasi-mourrant, a perdu de sa légitimité et qu’une guerre contre des extraterrestres fait rage depuis 50 ans, on ne sait rien. Peut-être que c’était prévu à la base pour être expliqué plus tard, mais il nous manque tout de même des infos pour bien comprendre ce qu’il se passe. Difficile de rentrer dedans avec ce qui nous est donné.

Certains passages sont tout de même très intéressants et bien menés, comme lorsque Astro révèle la vérité, ou les phases de combats, rapides et dynamiques, même si on regrettera qu’ils soient trop faciles, sauf pour un, qui nous donne une très bonne conclusion. On sent déjà que Kohei Horikoshi sait y faire dans ce domaine.

Niveau dessins pas besoin de vous montrer d’images, c’est le même style que dans My Hero Academia puisque c’est le même auteur. Pareil pour la qualité d’édition, digne du travail de Ki-oon depuis le lancement de son titre phare il y a déjà presque trois ans.

 

En conclusion Barrage n’est pas vraiment une réussite mais c’est aussi loin d’être une catastrophe. Tout n’est pas maîtrisé, mais dans un sens on sent que Kohei Horikoshi a pataugé, a cherché la bonne formule avant de trouver la bonne avec son œuvre actuelle. Plus que l’histoire, c’est le chemin semé d’embûches, parcouru par l’auteur avant d’arriver à la gloire qu’il faut retenir. Après tout, même Akira Toriyama a rencontré des difficultés à ses débuts …

Ma note : 12/20

Aucune date de prévue à l’heure actuelle pour le tome 2.

 

Merci d’avoir lu cet article, j’espère qu’il vous a plu. N’hésitez pas à le partager si c’est le cas ni à me dire ce que vous en avez pensé.

Sur ce, bonne journée/soirée à toutes et à tous et à bientôt pour parler de mangas sur Parlons Manga ^^

6 commentaires sur “Double dose Kohei Horikoshi / My Hero Academia tome 17 – Barrage tome 1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s