L’aube de la Grande Guerre / Seven Deadly Sins tome 31

Bonjour à toutes et à tous. Février démarre fort puisque de nombreux titres dont j’ai l’habitude de parler voient leur premier volume de 2019 sortir. Et parmi eux le 31ème opus de Seven Deadly Sins qui amène l’intrigue aux portes de son « soi-disant » arc final …

 

Seven Deadly Sins 31 vf

Seven Deadly Sins tome 31

Auteur : Nakaba Suzuki

Éditeur : Pika Édition

Parution : 06/02/2019

Synopsis : Pour annuler la malédiction, Meliodas a décidé de devenir le roi des démons. Pour cela, il s’allie à ses frères pour récupérer et absorber tous les préceptes des Ten Commandments. Elizabeth, qui ne l’entend pas de cette oreille, prend la tête des Seven Deadly Sins pour contrecarrer les plans de son bien-aimé.

C’est alors que Ludeciel et les archanges proposent de recréer Stigma et de déclencher de nouveau la Guerre Sainte …

Tome précédent

Tome suivant

Mon avis : Dans le but de libérer Elizabeth de sa malédiction Meliodas a décidé de quitter les Seven Deadly Sins et de rejoindre ses frères pour devenir le nouveau Roi Démon. Elizabeth, qui ne l’accepte pas tente de le raisonner mais Meliodas, redevenu l’être cruel et perfide qu’il était à l’époque, est complètement sain d’esprit et ne reviendra pas sur sa décision. De son côté Margaret se retrouve possédée par Ludeciel des 4 Archanges, la troupe d’élite des déesses qui vient de se libérer de son sceau. Ludeciel en profite donc pour lancer une attaque surprise sur Zeldris …

Le principal fait majeur du précédent volume (le retour des archanges) change complètement la donne. Avec eux ce sont les êtres les plus « purs » et surtout les pires ennemis des démons qui reviennent. Les humains, en proie aux armées de démons depuis plusieurs mois voient leur retour comme une bénédiction, même si certains, qui les ont connu ou vu, restent assez sceptiques sur le bien-fondé de leur présence à leurs côtés.

 

Et nous aussi on reste assez sceptiques. Car le seul lien qui lie Elizabeth, les Seven Deadly Sins et les humains aux déesses est le fait d’avoir un ennemi commun. Le but lui est complètement différent et on est en droit de se demander si cela ne pourrait pas créer des tensions.

On en a justement les premières bribes dans ce tome. Mais les déesses savent comment agir dans ce cas. Ils l’ont déjà fait à l’époque de Stigma et le refaire sera toujours un jeu d’enfant face à des humains qui n’ont jamais côtoyé de déesses, Hendrickson tout au plus qui appartient au clan des druides, même si la crédibilité de ce dernier reste encore incertaine …

 

Dans ce tome il y a principalement deux altercations et deux personnages à retenir. Deux personnages présents depuis longtemps mais, avouons-le, méconnus et jusqu’alors emplis de mystère. L’un est connu pour ses penchants et son pouvoir unique, dont on commence à comprendre l’origine et la raison du fait qu’il soit si puissant. Un passage plus loin du volume nous donne d’ailleurs l’occasion de nous inquiéter pour ce dernier. Ne serait-il pas en train de se faire rattraper par un destin funeste ? Nous n’en savons rien pour le moment …

Quant à l’autre la simple évocation de son identité nous oblige à avoir de grandes attentes pour lui. Les évènements de ce tome concordent pleinement avec les célèbres légendes du Moyen-Âge, mais la drôle de tournure que cette phase va prendre nous laisse pantois, dubitatif. A-t-on réellement lu ce que l’on vient de lire ? L’intrigue de ce côté se terminerait-elle vraiment ainsi ? Dur à croire mais c’est le cas actuellement.

 

Mais finalement il faut surtout retenir ce tome comme un tome de transition, préparant les évènements futurs et la guerre inévitable qui se profile. De fortes décisions sont prises, certains personnages restent fidèles à eux-mêmes tandis que d’autres changent complètement d’attitude et commencent à se poser des questions que l’on se pose depuis déjà pas mal de temps.

Car rappelons-le, mais l’impression de s’être fait avoir au sujet du véritable ennemi à combattre prédomine toujours. Et comme nous l’avions vu lors du flashback-entraînement il s’agirait avant tout d’un point de vue, qu’il n’y aurait pas réellement d’être mauvais mais simplement des personnes souhaitant défendre leurs semblables, face à quelqu’un de différent, n’ayant pas la même origine, culture, ni mode de pensée.

 

Mais désormais il est trop tard, et ce sont sur des pages au trait brut, à la folie, la hype montante que se termine ce nouvel opus de Seven Deadly Sins. Il est tout bonnement impossible, en refermant ce tome, de ne pas avoir envie de lire la suite. Je l’ai toujours dis, Nakaba Suzuki est fort, très fort, pour nous pondre de telles fin de volumes nous forçant à lire la suite, mais là on a probablement la meilleure de toutes !!

La suite n’est pourtant pas telle que vous l’espérez …

 

Ma note : 17,5/20

 

Seven Deadly Sins 32 vf

Rendez-vous le 3 avril 2019 pour découvrir le tome 32 de Seven Deadly Sins. J’en profite pour annoncer qu’une chronique sur Seven Deadly Sins sortira d’ici quelques temps (ça peut être quelques semaines comme quelques mois). Il ne s’agira pas de celle de l’ancien blog (qui aura bientôt un an et demi) mais d’une nouvelle avec mise à jour de mon avis global sur les derniers volumes.

 

Merci d’avoir lu cet article, j’espère qu’il vous a plu. N’hésitez pas à le partager si c’est le cas ni à me dire ce que vous en avez pensé.

Sur ce, bonne journée/soirée à toutes et à tous et à bientôt pour parler de mangas sur Parlons Manga ^^

5 commentaires sur “L’aube de la Grande Guerre / Seven Deadly Sins tome 31

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s