Moi, quand je me réincarne en Slime tome 7 / Magi tome 31

Bonjour à toutes et à tous. Nouvel article Lectures Manga avec deux avis en un, et ce ne sont pas n’importe quels titres qui passent aujourd’hui. Commençons par le plus récent des deux :

 

Moi quand Slime 7 vf

Moi, quand je me réincarne en Slime tome 7

Auteurs : Fuse (œuvre originale), Taiki Kawakami (dessins), Mitz Vah (design des personnages)

Éditeur : Kurokawa

Parution : 14/03/2019

Synopsis : Millim, la plus redoutable des rois-démons, s’est installée dans la ville de Limule. Vu de l’extérieur, on pourrait imaginer une alliance entre Limule et Millim, cependant Limule et les siens n’ont pas d’autre choix que d’attendre son départ en tentant de ne pas la mettre de mauvaise humeur. C’est à ce moment que des subordonnés du roi-démon Callion arrivent à Tempest …

Tome précédent

Tome suivant

Mon avis : La victoire de Limule face au Seigneur Orc attire l’attention de nombreux hauts placés dans le monde. C’est ainsi qu’à tour de rôle passent Gazehr Dwargo le roi des nains et Millim le roi-démon. Alors qu’une alliance est conclue avec le premier la seconde, qui a été bien plus dure à maîtriser, décide de s’installer sur place. Mais le flot de visiteurs est loin d’être terminé …

Ce septième volume de Moi, quand je me réincarne en Slime passe à la vitesse de l’éclair : la faute aux seulement 145 pages que compte ce tome (roman bonus exclu) mais aussi à la fluidité de cette lecture malgré les longues phases de discussion présentes.

Car vous ne verrez pas d’action dans ce tome. Les quatre chapitres ici présents nous dévoilent de nouveaux personnages, de nouveaux royaumes et de nouveaux enjeux. Tous n’ont pas la même raison de venir à Tempest, car l’information n’a pas circulé partout de la même manière. Certains savent qu’ils auront à faire à Limule, d’autres sont tout simplement choqués de voir qu’un pauvre slime domine des créatures bien plus évoluées.

 

Ce dont on se rend compte c’est que l’élimination du Seigneur Orc ne va pas dans le sens de l’objectif recherché par Limule, à savoir créer un havre de paix pour monstres. Et pour y parvenir après un tel évènement et les conséquences que cela amène, il va devoir ruser. Le plan qu’il met au point en fin de volume va dans ce sens.

Au final, au-delà de ces phases de discussion constructives, c’est surtout la fin du tome que l’on va retenir, avec l’arrivée prochaine d’une nouvelle menace qui pourrait bien mettre en péril tout ce que notre slime adoré a construit jusqu’à maintenant …

 

En conclusion un tome très rapide, trop court même mais au combien important car il nous dirige tout droit vers prochains volumes qui risquent d’envoyer bien plus d’action. Ici c’est avant tout l’univers qui a gagné en profondeur et on ne s’en plaindra pas.

Ma note : 15/20

 

Moi-quand-je-me-réincarne-en-slime-08

Le tome 8 est prévu pour juin 2019 en France.

 

magi-31-kurokawa

Magi the labyrinth of magic tome 31

Auteure : Shinobu Ohtaka

Éditeur : Kurokawa

Parution : 14/03/2019

Synopsis : Ali Baba traverse le monde entier comme commerçant, afin de reconstruire l’empire Kô. Mais celui qui se dresse en travers de son chemin n’est autre que Sinbad, le roi du monde ! De son côté, Aladin est de retour, et il a bien grandi !

Tome précédent (même lien que pour Slime)

Tome suivant (même lien que pour Slime)

Mon avis : En vue de promouvoir la compagnie commerciale de l’Empire Kô, Ali Baba fait le tour du monde pour y promouvoir le moyen de transport qu’ils ont mis en place grâce à leur technologie. Tout se passe bien, même Parthébia, où Sinbad travaille en tant que représentant commercial, est partant. Mais un revirement de situation change toute la donne, et c’est encore une fois Sinbad qui en est à l’origine. L’Empire Kô pourra-t-il éponger sa dette et se relancer dans ce monde bien singulier ? …

 

On pourrait presque dire que tout se passait trop bien pour Ali Baba, car même si lui ne les a pas vécues seules 3 années se sont écoulées depuis la guerre qui a opposé la quasi-intégralité du monde à un Empire Kô avide de conquêtes. Le monde n’a certes plus rien à voir, les dirigeants ont changé dans la plupart des pays, mais les mœurs, elles, sont les mêmes à peu de choses près. Les gens qui vivent aujourd’hui ont connu ces guerres et se souviennent parfaitement de cette politique expansionniste à outrance, où les conclusions se déroulaient rarement de manière pacifiste. En soi c’est donc logique de voir le monde entier réagir ainsi, même si il y en a bien un instigateur …

Sinbad, encore lui. On avait l’impression au départ que c’était l’être parfait, que sa vision du monde et de son avenir était la bonne. En soi il n’a pas complètement tort, c’est plus dans sa manière de l’amener qu’il se fourvoie. Car on s’en rend bien compte avec les révélations de ce tome : Sinbad est juste égoïste. Il se voit trop beau, trop fort, comme le sauveur du monde face à l’horreur exacerbée des autres nations.

Une pensée qui est justifiée par ses actes passés : lorsqu’il était roi de Sindoria Sinbad accueillait en ses terres tous ceux qui étaient rejetés : il les sauvait !! Son charisme, son excentricité et sa force faisaient le reste. Mais aujourd’hui il semble avoir dévié …

 

On le sait depuis un moment, les rokhs ne sont pas tous purs à l’intérieur de Sinbad, mais est-ce là l’origine de ce qui arrive actuellement ? La vérité ne se trouverait-elle pas ailleurs, chez quelqu’un qu’on pensait six pieds sous terre ?

On est en droit de se poser la question : l’objectif ultime de Sinbad est-il réellement bon ? S’opposer à lui est-elle la meilleure réponse qu’on puisse apporter ? La situation est délicate mais chaque personnage a choisi son camp, depuis longtemps, même ceux dont on aurait jamais imaginé qu’ils puissent avoir une telle réflexion, et chacun s’est préparé au futur conflit qui arrive, car même si Sinbad aspire à un monde de paix, il lui sera impossible d’éviter le conflit majeur qui approche, et qui pourrait mener aux mêmes conclusions que le monde d’Alma Torran …

 

On notera que la couverture spoile merveilleusement la nouvelle apparence d’un des personnages principaux de la série, que vous aurez rapidement deviné vu sa ressemblance avec Salomon. On ne va pas se mentir mais ça fait du bien de revoir ces personnages qu’on apprécie, car en dehors d’Ali Baba et Sinbad il n’y avait plus personne pour maintenir notre intérêt malgré l’intrigue complexe qui commence à se démêler. Maintenant que les tenants et aboutissants sont en place l’arc final de Magi va peut-être pouvoir décoller, en tout cas on pouvait difficilement faire une meilleure mise en approche.

 

En conclusion ce tome 31 est excellent à tous points de vue, l’auteure maîtrise son sujet à la perfection et mes craintes d’il y a quelques tomes sont dissipées. Tous les éléments ou presque sont en place et à 6 tomes du terme on est en droit de penser qu’on va avoir une fin en apothéose. On sort de 3 tomes remplis de phases de discussions intéressantes mais longues, maintenant il faut que ça bouge …

Ma note : 18/20

 

magi-labyrinth-magic-32-jp

Kurokawa semble avoir décidé d’accélérer sur la parution de Magi puisque le tome 32 est prévu pour le 13 juin prochain. On peut donc espérer avoir la fin du manga en 2020 …

 

Merci d’avoir lu cet article, j’espère qu’il vous a plu. N’hésitez pas à le partager si c’est le cas, ni à me dire ce que vous en avez pensé.

Sur ce, bonne journée/soirée à toutes et à tous et à bientôt pour parler de mangas sur Parlons Manga ^^

3 commentaires sur “Moi, quand je me réincarne en Slime tome 7 / Magi tome 31

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s