En perte de crédibilité … / My Hero Academia tome 19

Bonjour à toutes et à tous. J’ai eu très peu de temps pour lire les nouveautés de début juillet (notamment parce que j’ai écris un très gros article sorti récemment …). Du coup nous sommes déjà en fin de mois et je vous retrouve pour parler du dernier volume paru de My Hero Academia, un volume dont la couverture ne m’inspire pas du tout confiance …

 

my-hero-academia-19-ki-oon

My Hero Academia tome 19 : La fête de Yuei

Auteur : Kohei Horikoshi

Éditeur : Ki-oon

Parution : 04/07/2019

Synopsis : Overhaul est enfin hors de combat … Mais cette victoire a coûté cher aux héros, alors que l’alliance des super-vilains est plus puissante que jamais ! Pour les élèves impliqués, la pilule est dure à avaler …

Pourtant, la vie continue à Yuei. Shoto et Katsuki, qui suivent toujours leurs cours pour le permis provisoire, se retrouvent face à … une redoutable classe de primaire ! Quant à Izuku, c’est le comportement de Yuga qui le préoccupe, car l’adolescent se met soudain à agir de façon très étrange …

Tome précédent

Mon avis : J’avais un gros à priori sur ce tome dont la couverture ne me laissait penser que cette question : « Qu’est-ce que c’est que ce délire ? » Le titre du tome (La fête de Yuei) n’a rien arrangé … le contenu non plus …

Tout ou presque de ce que je ne souhaite pas voir dans My Hero Academia est présent dans ce tome, des phases d’entraînements à rallonge à l’incompréhension du pourquoi un lycée d’élite laisse se dérouler un festival alors qu’on sort d’une série d’évènements dramatiques où il y a eu des morts !? Personnellement je ne peux pas accepter ça …

 

Quant à Yuga … c’est tout ? Son développement s’arrête à ce premier chapitre où on apprend strictement rien sur lui (à part qu’il est bizarre, mais ça on le savait déjà). Quand je vous dis qu’il y a clairement un problème avec le développement des personnages de cette classe je ne blague pas, le cas Yuga en est un parfait exemple.

Car en dehors de Katsuki et Izuku les personnages les mieux développés sont extérieurs à cette classe, même extérieurs à Yuei. De Stain (que je regrette de plus en plus) à Shigaraki en passant par cette pauvre Eri, qui est d’ailleurs l’un des personnages les plus importants de ce tome malgré que l’arc qui lui était consacré est terminé.

C’est probablement le passage le plus intéressant de ce tome, car on voit la jeune fille, qui reste traumatisée par les évènements qui sont survenus, sous un nouveau jour. Guidée par ceux qu’ils l’ont aidé elle s’apprête à découvrir un nouveau monde, un monde où la joie de vivre lui sera autorisée, même si il ne sera pas simple pour elle de s’y intégrer.

 

Bon, vous avez compris que je n’adhère pas à l’idée de la fête. Celle-ci va amener un évènement majeur qui est teasé tout au long du tome … Avait-il besoin d’être teasé ? … L’histoire en devient prévisible, on se doute de comment ça va se finir et même à l’intérieur de l’histoire certains s’en doutent. Yuei va encore passer pour un lycée ridicule sans sécurité (et sincèrement vu la gestion de celui-ci ce sera mérité) pour la je-ne-sais combien de fois depuis le début de la série.

C’est le genre d’œuvre où les personnages sont censés apprendre de leurs erreurs. J’ai pour l’instant l’impression qu’ils les répètent sans aucune gêne. Pour moi ils ne font que perdre en crédibilité et j’ai du mal à croire que nous, lecteurs, on puisse apprendre d’eux …

 

Au-delà pas grand chose à retenir. L’entraînement d’Izuku vaut un peu la peine d’être lu, surtout qu’on en découvre les résultats très vite (et qu’on comprend que tout est échelonné, sa progression est logique et rythmée, ce qui est satisfaisant car on le voit en permanence devenir meilleur), le nouvel ennemi va passer avant de disparaître vu l’absence d’utilité que je lui trouve (il avance des arguments intéressants mais Stain a déjà fait la même en bien mieux) …

Si je trouvais My Hero Academia parfait sur ses onze premiers volumes depuis le tome 12 la série est bancale et ce 19ème opus le prouve de nouveau. Encore une fois tout n’est pas à jeter, il y a même de très bons passages avec de très gros enjeux, mais le reste est plat … Et personnellement je sens de plus en plus que je décroche de ce titre dont certains passages le font perdre en crédibilité. Dire qu’on sort d’un arc magnifique …

 

Ma note : 11/20

 

My Hero Academia 20 vo

Le tome 20 est prévu pour le 5 septembre prochain et en effet je ne peux vous garantir que j’achèterai ce tome et vous en parlerai …

 

Merci d’avoir lu cet article, j’espère qu’il vous a plu. N’hésitez pas à le partager si c’est le cas ni à me dire ce que vous en avez pensé.

Sur ce, bonne journée/soirée à toutes et à tous et à bientôt pour parler de mangas sur Parlons Manga ^^

12 commentaires sur “En perte de crédibilité … / My Hero Academia tome 19

  1. Attend tu es en train de dire que le défaut de ce tome et du manga c’est son concept de base ? (Outre la redondance école/vilains) C’est normal et logique et essentiel qu’il y ai tout le coté école, que ça soit pour les personnages que pour le contexte. Là, les élèves ont besoin de souffler de cette pression et ce danger qui entoure l’école, Nezu en est bien conscient à quel point cette événement est important pour le bien de la mentalité des élèves, ces sont des jeunes et ça peu être dangereux de les laisser dans une tel situation, surtout quand tu prend en compte la société dans laquelle ils grandissent ou pour le cas d’Eri qui à « besoin » de ce festival, et a tu compris le sens et l’importance de l’arc de rattrapage de Katsuki et Todoroki avec la classe d’enfants ? Tu sous estime beaucoup Yuei, si tu analyse comment ce sont dérouler les 2 attaques ( celle du SCA et celle du camp d’été) tu remarquera que ce sont 2 événements qui ne pouvais pas être évité par la sécurité de l’école, là le procédé et le contexte de cette potentiel attaque et différent de 1 le festival est en plein Yuei et 2 la sécurité est renforcé et tout les prof sur leur gardes ce que n’était pas le cas des 2 autre situations, tu dis que ça perd en crédibilité car les personnage n’apprennent pas de leurs erreur, pour dire ça tu ne dois pas beaucoup être investie dans le manga, c’est tout le contraire.
    Le cas de Yuga est certes moins intéressant que teaser dans le précédent tome mais il n’est pas pour le moins pertinent, il est là pour mettre en avant une facette des alter dans MHA, et oui malheureusement ça arrive mais pour certains qui malgré le fait qu’ils on eu naturellement (et non transmit comme Izuku) leur alter, le corps n’est pas du tout adapter à celui ci et que cela peut aboutir à beaucoup de problèmes et difficulté, Izuku prend conscience qu’il n’est pas le seul à être dans ce même cas de figure, ça montre aussi même si les alter et les personne sont complètement différent, cela n’empêche pas les uns et les autres d’avoir certaines similitudes et de se comprendre et s’encourager mutuellement, et en plus de ce fait Izuku et Yuga ce sont beaucoup rapproché, le chapitre met aussi encore plus en valeur la pression que doit porter Izuku sur sont secret.
    Beaucoup de rapproche que tu fais dans ce tome auront leurs réponse et leurs intérêt dans le prochain, c’est toi qui vois si tu veux ou pas acheter le prochain tome, mais ils montrera pourquoi cette arc et important et aussi la pertinence du personnage Gentle.

    J'aime

    1. Bon je vais aller dans son sens même si les arguments que tu avances sont plutôt intéressants. Mais tu ne sembles pas bien comprendre toutes les raisons du succès de MHA et pourquoi le manga est en vraie perte de lecteurs depuis quelques temps. Et tu dois le savoir, il écrit un article qui ne t’as pas plus mais c’est loin d’être un cas isolé. Tout d’abord, évoquons les entre-arcs dans MHA (qui sont pour moi parmi les plus mauvais des shonen à succès). En effet, ce n’est pas forcément incohérent de voir une bande d’adolescents avoir besoin de décompresser après des événements aussi éprouvants. Mais premièrement, les phases de traumatisme dans cette oeuvre sont beaucoup trop vite balayées pour laisser place à un côté festif qui est certes important pour les élèves MAIS qu’on a pas forcément besoin de montrer. Et c’est principalement ce que je reproche au titre. Il est incapable d’ellipser ce qui n’est pas essentiel au récit. A ce rythme là, on finit à combien de tomes? 100? Je peux déjà prédire que le nombre de lecteurs sera alors famélique.

      Beaucoup d’œuvres sont conscientes de cela et en profite pour nous offrir une vision plus large de l’état de son univers (One Piece est le meilleur exemple et c’est pour cela que ses tomes de transition sont parmi les meilleurs). Quand tu décides dans un manga de raconter des événements, c’est que ces derniers auront une importance essentielle dans la trame plus tard et quand on me dit, que dans les tome 19, les élèves de Yuei ont besoin de décompresser, et qu’on peut allègrement se contenter de ça, ça me fait BONDIR!!! On paye 6,90 euros pour ça quand même!!! Connaissant un peu le récit (même si j’ai depuis peu décroché), on aurait pu tout à fait introduire certains éléments que l’on va par la suite à ce moment là sans rien perdre au change. Parce que je suis désolé mais que le festival soit une chose importante pour eux OK, mais elle ne l’est pas pour nous.

      Si on faisait ça dans tous les shonen, ils seraient pas mal à passer la barre des 100 tomes. Et c’est mon problème. Néanmoins, et tu as soulevé ce point, c’est un problème qui est peut être tout simplement lié au genre du manga. Mais je ne le crois pas. Le décalage dans un premier temps entre le côté scolaire de MHA et les interventions des vilains en ont fait le charme mais le récit doit évoluer et les actions des différents groupes aussi. Et franchement, la suite du récit est tellement prévisible… du moins jusqu’au chapitre 210 (là où je me suis arrêté). Beaucoup sont en train de se lasser et l’auteur devra en tenir compte.

      J'aime

  2. Super article, je te rejoins totalement. Cette transition est vraiment mal gérée (tellement bien que j’ai mis un lien de cette page sur la mienne 🙂 ici : https://my-hero-academia.fr/blog/mirio-togata-origines-tintin-lucas-vault-boy-n21). Elle me fait penser au livre my hero academia, un navet. Le scénario est tellement fade c’est insipide.

    Je ne sais pas si tu continues à lire MHA mais est ce que tu as un avis sur l’antagoniste Tenko Shimura ? Je trouve Kohei Horikoshi très mesuré sur ce personnage. En fait c’est ça, je le trouve TROP mesuré pour être un bon méchant
    (heureusement les derniers scans ont changé la donne à son propos mais tout de même il aura fallu plusieurs années pour donner un caractère à ce personnage

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s