Fairy Tail arcs Macao, Day Break et Eisenwald (tomes 1 à 3)

Bonjour à toutes et à tous. Avec cet article sort la première mini-chronique. Annoncée il y a déjà plus de deux mois cette série d’articles retrace un manga avec l’analyse de ses arcs/sagas distinctifs/ves. Le but est le même que pour les chroniques classiques que vous connaissez déjà, à la différence qu’on s’intéresse à une partie de la série, l’idée étant qu’on suive son évolution au fil des tomes.

On parlera donc ici uniquement de série que j’ai déjà lu. Et quoi de mieux pour commencer que le premier manga que j’ai complété intégralement, celui qui m’a plongé dans l’univers manga/anime il y a déjà plus de 7 ans et dont je ne suis jamais ressorti.

Notez que j’utiliserai des images de l’anime en illustration mais que nous parlons bien et uniquement du manga.

 

Aujourd’hui on s’intéresse donc aux 3 premiers arcs de Fairy Tail, qui correspondent aux 3 premiers tomes de la série …

 

Fairy Tail tomes 1 à 3

Auteur : Hiro Mashima

Éditeur  VO/VF : Kodansha/Pika Édition

Magazine : Weekly Shonen Magazine

Genres : Action, aventure, fantasy

Thèmes : Magie, guildes, famille, dragons, démons

Publication : Décembre 2006 – Mars 2007 (Japon) / Septembre – Novembre 2008 (France)

Synopsis (tome 1) : Les guildes magiques sont des associations qui proposent différentes tâches aux magiciens, allant de la recherche d’un objet au règlement de compte le plus brutal. Lucy, une jeune fille, rêve d’intégrer une de ces guildes. Un jour elle rencontre Natsu, un magicien maîtrisant le feu, ce dernier l’invite alors à rejoindre sa guilde.

Il s’agit de la célèbre Fairy Tail, le sujet de tous les rêves de Lucy. Mais la guilde de Fairy Tail est bien mystérieuse et semble être à l’origine de nombreux scandales.

 

Introduction à un immense univers

Fairy Tail a beau être l’un des tous premiers mangas que j’ai lu il reste l’un de ceux qui possède le plus vaste univers, avec un nombre de possibilités presque infinies ou l’imagination de l’auteur est souvent la première barrière.

L’histoire de Fairy Tail se déroule ainsi dans un monde « médiéval » ou la magie est omniprésente. Ceux qui maîtrisent la magie sont des magiciens et se réunissent dans des guildes pour y trouver du travail.

Fairy Tail guilde
©Hiro Mashima・KODANSHA/Fairy Tail project・TV TOKYO.All Rights Reserved.

Notre héroïne, Lucy, n’appartient pas à une guilde mais est bien magicienne. Elle cherche justement à en rejoindre une, et celle qui attire le plus son attention est la célèbre Fairy Tail, guilde réputée pour être la meilleure du pays mais aussi pour causer de nombreux dégâts sur son passage …

Ce premier chapitre permet la présentation des personnages que l’on va suivre tout au long de la série, la rencontre avec Natsu et Happy lançant réellement l’intrigue, mais aussi de découvrir l’envers du décor du monde de la magie, notamment les côtés néfastes qu’il apporte, ce qu’on aura encore l’occasion de découvrir par la suite.

 

Mais c’est surtout après l’entrée de Lucy à Fairy Tail que l’univers se développe. On découvre ainsi le fonctionnement des guildes, avec les missions à remplir contre rémunération qui le rapproche réellement d’un RPG, genres de jeux qu’adore Hiro Mashima et dont il s’est clairement inspiré.

Dès le départ on comprend que le tout est structuré, que ce monde est régi par des lois propres aux magies ou aux politiques en place. Ce qui nous permet d’y adhérer facilement, le tout est bien expliqué et pas trop complexe et l’auteur prend le temps en bonus d’expliquer certaines choses, notamment le terme « guilde » qui est loin d’être familier dans la vie de tous les jours.

 

C’est également au niveau des pouvoirs magiques que tout est permis pour l’auteur. Le monde de Fairy Tail ne laisse aucune limite dans ce domaine et Hiro Mashima est libre de créer ce qu’il souhaite. On n’en voit pas tant que ça sur ces trois premiers volumes mais on a tout de même le temps d’entrevoir les idées qu’il a sur ce domaine qui ne demande qu’à être exploité et qu’il l’est merveilleusement sur ces trois tomes.

 

La force est importante mais elle ne doit pas dépasser la raison. La magie ne s’improvise pas. Il faut capter l’énergie qui est en vous et celle du monde qui vous entoure. La magie nécessite une force de l’esprit et une intense concentration. La clé de voûte de la magie est de faire parler son cœur.

Makarof, Fairy Tail tome 1 (chapitre 2)

Makarof E2

 

Des personnages déjà attachants

Après tout sans ces abrutis ce monde serait bien ennuyeux !

Jicrain, Fairy Tail tome 1 (chapitre 1)

Des abrutis : le meilleur terme pour désigner les membres de la guilde Fairy Tail ? Certainement, tant on voit à quel point ils peuvent être spéciaux sur ces trois premiers volumes.

Pourtant ce n’est pas là que la différence se fait. En effet c’est plutôt au niveau du background, du contenu que chacun peut amener qu’on réussit à s’attacher à eux en quelques cases. S’ils restent mystèrieux pour la plupart, on comprend qu’ils renferment tous plus ou moins des blessures qui demanderont à être ouvertes par l’avenir.

 

L’objectif de Natsu est de retrouver son père, Ignir, disparu soudainement sept ans plus tôt. Un objectif qui en dit long sur le chemin qu’il a dû traverser mais dont on ne sait rien de plus.

L’arc Macao, qui ne commence réellement qu’au chapitre 2, en fait le parallèle. Si cet arc est l’occasion pour Lucy de découvrir l’envers du décor il permet aussi de faire le lien entre l’histoire de Natsu et celle de Roméo, fils de Macao qui attend désespéremment son retour de mission. Le lien est fait entre eux et permet de comprendre la réaction de Natsu ainsi que la dure période vécue par Roméo.

Natsu E2
Natsu en action

Le tout demande encore développement mais est déjà bien lancé, surtout dans les deux premiers volumes ou l’arc Day Break nous permet également de découvrir une histoire triste et émouvante.

 

La famille …

Thème principal du manga tout au long de la série, la « famille » est déjà bien mis en avant dans ces trois premiers volumes, notamment avec la parallèle Natsu-Roméo. La joie qui se dégage de cette guilde se ressent dès le départ, on se sent directement intégré à elle, si ce n’est quelques extravagances à accepter.

À l’heure actuelle on parlerait davantage de l’amitié, des liens forts qui unissent chaque membre de la guilde et qui les fait agir de telle ou telle manière. C’est quelque chose de classique, de déjà utilisé à de maintes reprises (on peut penser à Dragon Ball notamment ou Goku se bat d’abord pour protéger/venger ses potes avant d’avoir de plus grandes responsabilités par la suite) mais qui fonctionne, surtout qu’Hiro Mashima, en nous permettant d’apprécier ses personnages aussi facilement, nous aide à accepter leur discours idéologique.

 

Conclusion

En vérité il est difficile de faire une meilleure introduction à une œuvre que celle qui nous est proposée ici tant Hiro Mashima semble maîtriser son sujet de A à Z. L’univers gigantesque qui ne demande qu’à être développé, les personnages drôles, attachants, au passé trouble, les guildes, les missions, et les parts sombres qui commencent à en ressortir.

Je ne peux même pas en ressortir de points négatifs. Pour chipoter on pourrait dire que le style d’Hiro Mashima ressemble beaucoup à celui d’Eiichiro Oda de l’époque (et contrairement à ce que beaucoup pensent Mashima n’a jamais été assistant d’Oda) ou encore que le tout reste assez classique dans son schéma, mais rappelons que le manga date de 2006, Fairy Tail est lui-même devenu un classique aujourd’hui.

Et contrairement aux autres mastondontes qui étaient construits pour durer le plus longtemps possible à l’époque, ici le rythme est effréné et permet de ne pas avoir de coupure dans l’action. La lecture est ainsi très fluide et les tomes s’enchaînent très vite, trop vite même, si bien qu’il devient difficile d’en décrocher.

 

J’ai beau connaître le manga par cœur (presque) j’ai ri comme à l’époque de ma découverte sur certaines phases d’humour bien trouvées qui apportent cette légèreté nécéssaire à certains moments.

Je pense que mes goûts ont énormément changé (et se sont affinés) depuis 2012, et j’avais du coup peur de ne plus apprécier Fairy Tail en le relisant. Je n’avais ainsi plus touché à ces trois premiers tomes depuis 4/5 ans et pourtant le plaisir reste le même.

 

En conclusion on a là l’une des meilleures introductions de nekketsu classique que j’ai pu lire, avec de l’action, du drame, de l’humour, un univers et des personnages passionnants en très peu de pages. Reste à voir si la suite répondra à nos attentes …

 

Mes notes

Univers : 5/5

Personnages : 4,5/5

Intrigue : 4/5

Dessins : 3,25/5

Total : 16,75/20

 

Screenshot_2019-08-11 Manga universe Boutique manga

Parlons Manga est en partenariat avec le boutique en ligne Manga Universe. Vous trouverez sur ce site divers goodies tels que des figurines ou des posters pour les mangas les plus populaires. De plus, avec le code promo PARLONSMANGA20 vous bénéficiez de 20% de réduction pour tout achat sur le site, et la livraison est gratuite, donc n’hésitez pas 😉

 

Merci d’avoir lu cet article, j’espère qu’il vous a plu. N’hésitez pas à le partager si c’est le cas ni à me dire ce que vous en avez pensé.

Sur ce, bonne journée/soirée à toutes et à tous et à bientôt pour parler de mangas sur Parlons Manga ^^

 

Arc Île de Galuna

Publicités

8 commentaires sur “Fairy Tail arcs Macao, Day Break et Eisenwald (tomes 1 à 3)

    1. Sérieux il y en a qui disent ça ? Il y a tellement pas photo entre les deux (non pas qu’Edens Zero soit mauvais mais c’est pas fou). Fairy Tail n’est pas sombre non plus mais il est plus sérieux et plus mature qu’Edens Zero à ce stade.

      Aimé par 1 personne

      1. Oui, j’ai eu le droit à cette discussion sur Twitter il y a quelque temps.
        Après les goûts et les couleurs 🤷‍♂️
        Mais oui, Fairy Tail démarre vraiment mieux je trouve.

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s