Quand Takagi me taquine tome 1

Bonjour à toutes et à tous. On se retrouve pour un nouvel article Lectures Manga individuel (oui, il va y en avoir beaucoup ce mois-ci) pour une nouveauté de cette rentrée 2019 (oui, il va y en avoir beaucoup aussi) …

 

On s’attaque aujourd’hui à un titre qui cartonne au Japon, notamment grâce à son anime dont la deuxième saison est en cours de diffusion : Quand Takagi me taquine.

 

quand-takagi-me-taquine-1-nobi

Quand Takagi me taquine #1

Auteur : Soichiro Yamamoto

Éditeur vo/vf : Shogakukan/Nobi-Nobi

Parution : 04/09/2019


Synopsis : Nishikata est un collégien plutôt réservé, peu habitué à jouer les premiers rôles à l’école. Takagi, sa camarade de classe, est par contre coutumière des coups d’éclat. Elle aime se faire remarquer, mais elle se plaît surtout à attirer la lumière sur Nishikata, malgré lui. En effet, Takagi ne ménage pas ses efforts pour taquiner Nishikata : l’embarasser est un véritable passe-temps pour la jeune fille ! Mais attention, avec Takagi les apparences sont souvent trompeuses !

Aujourd’hui, Takagi a oublié son parapluie, et elle s’invite sous celui de Nishikata peu à l’aise avec cette soudaine proximité physique … En classe, à la piscine, dans la rue, Nishikata est la cible préférée de Takagi !


Tome suivant


Mon avis : J’avoue que je craque assez facilement quand un manga cartonne au Japon, et je dois avouer que ça ne marche pas toujours pour moi, La voie du tablier en juillet en est un parfait exemple

Quand Takagi me taquine entre dans le même registre, c’est de l’humour pur, sans réelle histoire derrière et sans lien entre chaque chapitre. Et si lien il y a il est encore moins visible …

 

Un duo d’enfer !!

Pourtant je dois bien avouer que j’ai apprécié ce premier volume. Et si je devais trouver une raison à cela ce serait ses deux personnages principaux : Nishikata et Takagi.

On peut penser avoir affaire à deux collégiens tout ce qu’il y a de plus ordinaire, c’est peut-être le cas pour Nishikata mais pas vraiment pour Takagi, qui passe le plus clair de son temps à embêter son voisin.

« Mais quelle peste !! » pourrait-on se dire, surtout que son objectif n’a rien de profond. Si Takagi taquine Nishikata c’est pour se défouler, pour se marrer, pour passer le temps !! Mais peut-être aussi parce qu’elle trouve en face d’elle une opposition quelque peu … dépassée. Nishikata rétorque mais le résultat n’est jamais celui qu’il espère, et il arrive même que sa taquinnerie se retourne contre lui.

 

On comprend rapidement qu’on a affaire à une fille maligne, intelligente, sûre d’elle et qui anticipe les moindres faits et gestes, et à un garçon pas forcément bête mais maladroit, qui tente mais dont les efforts ne payent pas. Ce duo devient donc rapidement attachant, on prend plaisir à voir leurs petites frasques d’écoliers, pour tenter d’embêter l’autre dans l’unique but de rire un bon coup. L’ambiance est ainsi bon enfant, il n’y a pas de malentendu cherché derrière. Que l’autre se fasse avoir est l’unique but, et à ce jeu il y en a clairement une qui est meilleure que l’autre …

 

Les premiers émois amoureux

Et si il y a un thème qui revient régulièrement dans toutes ces petites frasques c’est le thème de l’amour. Deux collégiens, plus proches qu’ils ne le pensent eux-mêmes, s’amusent à se taquiner. Comment doit-on le prendre ? Ne seraient-ils pas amoureux ? Notamment Takagi puisque c’est d’elle que tout a commencé ?

C’est en tout cas un point sur lequel elle aime bien taquiner Nishikata dès qu’elle en a l’occasion, ce qui semble plutôt le complexer.

Ça renforce le côté mignon du couple, et on se dit que s’il y avait une évolution dans leur relation ce ne serait pas immérité.

« Si tu gagnes, je t’offre ton premier baiser ! » chapitre 5

Mais est-ce qu’il y en aura vraiment un ?

 

Un intérêt sur le long terme ?

Parce que je suis bien obligé d’aborder la question, moi qui ne supporte les mangas ultra-répétitifs : est-ce qu’il y aura un intérêt à lire ce manga sur plus de 10 tomes ? 11 sont parus au Japon et on sent déjà un essoufflement du lectorat, un an seulement après son boost.

Le fait est que ce premier volume a beau être sympathique il n’a pas de phase d’accroche si ce n’est le fait de mourir de rire à chaque chapitre. Rien si ce n’est la proximité des deux adolescents nous permet d’attiser notre attention sur ce titre, en tout cas pour l’instant …

 

Les dessins

Côté dessins le rendu est magnifique, super propre, les personnages et le décor (quand il y en a) ressortent bien. C’est facile et agréable à lire.

Takagi-san image.jpg

Dans un sens ça renforce le côté mignon de l’œuvre et de ce fameux duo, ainsi que l’affection qu’on arrive à avoir pour eux en si peu de pages.

 

Conclusion

Quand Takagi me taquine s’avère être bien sympathique, avec son duo phare où chacun cherche à piéger l’autre avec des résultats à sens unique. Mais au-delà l’intérêt du manga pourrait vite devenir limité, personnellement ce n’est en tout cas pas le genre d’œuvre auquel j’adhère longtemps, mais qui sait …

Mes notes

Personnages : 3,5/4

Intrigue : 1,75/4

Univers : 2/4

Dessins : 3,5/4

Appréciation personnelle : 2,5/4

Total : 13,25/20

 

Le tome 2 est prévu pour le 6 novembre 2019 en France. Au Japon la série est toujours en cours avec 11 volumes parus, un spin-off est également en cours avec 6 volumes à son actif.

 

Et vous, qu’avez-vous pensé de ce premier volume de Quand Takagi me taquine ? N’hésitez pas à me le dire en commentaires.

 

Merci d’avoir lu cet article, j’espère qu’il vous a plu. N’hésitez pas à le partager si c’est le cas ni à me dire ce que vous en avez pensé.

Sur ce, bonne journée/soirée à toutes et à tous et à bientôt pour parler de mangas sur Parlons Manga ^^

12 commentaires sur “Quand Takagi me taquine tome 1

  1. Je devrais attaquer ce tome bientôt ! Après le côté répétitif c’est normal pour un tel format. C’est le principe des gag mangas. Histoire de faire une comparaison rapide, c’est un peu comme les trois cases de Garfield qu’on lit dans le journal. Il y a même un style typique de manga qui s’appelle le yonkoma (littéralement « quatre cases ») qui repose quasiment sur le même principe.

    Enfin on a clairement un auteur qui est maître dans le domaine des badineries amoureuses. J’ai zieuté sa nouvelle série qui est publiée dans le Magazine et elle repose à peu de choses près sur le même principe.

    Aimé par 1 personne

  2. Lu ! Et c’était vraiment amusant ! Beau travail d’écriture de l’auteur pour piéger ce pauvre Nishikata à chaque fois dans des situations variées et auxquelles on peut tous s’identifier.

    Par contre on risque de rester sur ce mode de fonctionnement pour les prochains tomes. Pour avoir quelques changements importants ce sera sur du long terme je pense (et encore…).

    Belle trouvaille de traduction avec le « partapluie ». Certains termes et expressions sont parfois difficiles à retranscrire et je trouve que le traducteur s’en est très bien tiré.

    Bref encore une bonne pioche pour nobi-nobi après Astra, Shine ou encore Blizzard Axel.

    Aimé par 1 personne

  3. Je suis fan !
    c’est vraiment drole et émouvant
    et de plus, l’auteur doit se torturer les méninges, tant sur le scénario que la mise en scène
    on aimerait que Takagi nous embête aussi
    Tu as continué la série ? j’ai cherché sans trouver

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s