Lectures Manga #7

Bonjour à toutes et à tous. Septième numéro de Lectures Manga où je vous livre mes avis sur mes dernières lectures. Aujourd’hui on parle de quatre tomes assez attendus … enfin je suppose qu’ils le sont …

 

Liste des mangas lus

 

Que du lourd cette semaine !! Et vous allez voir c’est du qualitatif 😉

 

Mes avis

Tokyo Revengers 4 vf

Tokyo Revengers #4

Auteur : Ken Wakui

Éditeur vo/vf : Kodansha/Glénat

Parution : 02/10/2019

Synopsis : Takemichi n’a pas réussi à empêcher le poignard de Kiyomasa de s’abattre sur Draken ! N’y a-t-il vraiment aucun espoir de changer le passé ?! La vengeance de Takemichi est sur le point de commencer !

Tome précédent

Tome suivant

Mon avis : Pour sauver Draken Takemichi tente d’éviter la guerre entre le Tokyo Manjikai et le clan Moebius. Mais rien n’y fait, la guerre éclate entre les deux clans et Draken se retrouve grièvement blessé.

Draken va-t-il survivre ? Si on y réfléchit un peu la réponse est facile à trouver, car Takemichi n’a qu’une seule chance, ne pouvant pas remonter plus de douze ans en arrière. Cependant c’est loin d’être simple et notre jeune héros va devoir passer par une épreuve terrible ou tout semble perdu. C’est une donne un peu plus classique mais qui marche toujours.

La deuxième partie du tome, elle, est surprenante, choquante. La tournure de l’intrigue est telle qu’on est en droit de se poser des questions, la fin de ce tome, à couper le souffle, nous laisse pantois, incapables de réagir à ce que l’on voit. « Quelque chose cloche … » ou encore la question « que s’est-il passé dans le Tokyo Manjikai durant ces douze années ? » sont les principales phrases que l’on pourrait en ressortir.

En conclusion Tokyo Revengers monte sérieusement en puissance avec ce quatrième volume et la série, qui était déjà excellente, s’apprête, à mon avis, à devenir dantesque !!

Mes notes

Personnages : 3/4

Intrigue : 4/4

Univers : 3,5/4

Dessins : 2,75/4

Appréciation personnelle : 4/4

Total : 17,25/20

ashita-n-joe-8-glenat

Ashita no Joe #8

Auteurs : Asao Takamori (scénario), Tetsuya Chiba (dessins)

Éditeur vo/vf : Kodansha/Glénat

Parution : 24 août 2011

Synopsis : L’arrivée au Japon de Carlos Rivera, un boxeur vénézuélien de niveau mondial, permet à Joe d’exorciser le fantôme de Rikiishi, qui l’empêchait de boxer. En effet, le Vénézuélien maîtrise si bien son sujet qu’il laisse croire au public à une victoire sur le fil, alors qu’il contrôlait en réalité son combat du début jusqu’à la fin.

Joe s’arrange donc pour devenir le partenaire de Carlos, car il compte sonder le véritable potentiel du Vénézuélien en le forçant à boxer sérieusement, lors d’un premier match d’entraînement organisé au club Shiraki … Là, Joe ne va pas tarder à confirmer ses premières impressions : il vient de trouver un adversaire aussi formidable que le défunt Rikiishi …

Tome précédent

Tome suivant

Mon avis : Quelle surprise dans la demande de Joe à Yoko à la fin du précédent volume. Cependant on peut y trouver une réponse logique : Carlos via ses précédents combats a ravivé la flamme qui sommeillait en Joe, la même que celle qu’il avait contre Rikiishi, celle qui le rendait sauvage, effroyable, monstrueux.

L’évolution du personnage de Joe est tout bonnement remarquable depuis le début de la série. Rien n’est linéaire, il vit des hauts et des bas à diverses périodes et il n’y a pas une logique de progression. On a l’habitude aujourd’hui de voir un héros partir de rien pour arriver aux sommets, Joe aussi est parti de rien et il finira probablement aux sommets, par contre le chemin pour y parvenir est semé d’embûches si épaisses qu’il a dû prendre de nombreux détours … Cela rend le titre plus réaliste qu’il ne l’est déjà et permet de structurer le récit, d’approfondir les personnages.

Et, suivant la pente de la série, Ashita no Joe monte en puissance tout au long de ce huitième volume, avec un combat exceptionnel en plein milieu que l’on pourrait facilement entrer parmi les plus beaux, les plus foudroyants de toute la série. Et en voyant la conclusion de ce tome je me dis que le neuvième a toutes ses chances pour être encore plus sensationnel.

Mes notes

Personnages : 4/4

Intrigue : 4/4

Univers : 4/4

Dessins : 3,25/4

Appréciation personnelle : 4/4

Total : 19,25/20

The Promised Neverland 10 vf

The Promised Neverland #10

Auteurs : Kaiu Shirai (scénario), Posuka Demizu (dessins)

Éditeur vo/vf : Shueisha/Kazé

Parution : 02/10/2019

Synopsis : Au cœur de Goldy Pond, les chasseurs sont devenus des proies ! Menés par Emma et Lucas, les enfants traquent désormais les démons sur leurs terres … Luce et Nouma éliminés, il reste encore trois braconniers à abattre : Nouth, enragé par la mort de sa compagne, lord Bayon, le maître des lieux … et le plus terrifiant de tous, le grand-duc Leuvis ! Emma parviendra-t-elle à retenir ce dernier jusqu’à l’arrivée de ses camarades ?

Tome précédent

Tome suivant

Mon avis : La bataille qui s’est engagée durant la partie de chasse doit permettre aux prisonniers de Goldy Pond de retrouver la liberté. Pour cela ils doivent abattre les cinq démons qui occupent les lieux, mais le déséquilibre des forces est tel que ce ne sera pas aisé …

Je résumerais ce dixième volume de The Promised Neverland en disant que c’est un tome « full action », ce qui n’est pas étonnant vu la bataille qui s’est engagée. Globalement la dureté du combat nous est bien montrée, le plan concocté est loin de fonctionner et les démons cachaient quelques surprises qu’ils ne pouvaient deviner étant donné qu’ils ne les ont jamais vu se battre sérieusement.

Ce tome est aussi l’occasion d’apprendre les véritables intentions de lord Bayon, l’instigateur de ces chasses. Si on y regarde de plus près on peut comparer son but à une sorte de faiblesse, un comportement addictif, très humain paradoxalement.

Que pourrais-je ajouter ? Pas grand chose, à part vous dire que si vous voulez savoir la tournure que prend cette bataille sans être spoilés il faut lire ce tome. Une chose est sûre, le onzième risque d’être passionnant …

En conclusion c’est un bon tome encore une fois, même si je suis pas totalement fan de la bataille. Ça manque peut-être un peu d’audace, scénaristiquement parlant, surtout par rapports aux précédents arcs, mais je ne doute que ce passage est obligatoire pour aller vers de prochains tomes tout aussi dingues que ne l’étaient les premiers.

Mes notes

Personnages : 3,5/4

Intrigue : 3/4

Univers : 2,5/4

Dessins : 3,5/4

Appréciation personnelle : 3/4

Total : 15,5/20

reine-egypte-6-ki-oon

Reine d’Égypte #6

Auteure : Chie Inudoh

Éditeur vo/vf : Kadokawa/Ki-oon

Parution : 03/10/2019

Synopsis : Tandis que la reine Hatchepsout se bat pour que des mesures politiques soient acceptées, le prince Djehouty prend une décision inattendue : il abdique afin de suivre une formation de prêtre à Memphis ! La régente saisit aussitôt cette occasion inespérée de s’emparer du pouvoir et devient le premier pharaon féminin de l’histoire …

Déterminée à faire de l’Égypte une nation pacifique mais puissante, la souveraine souhaite désormais entreprendre des expéditions commerciales d’envergure … Seulement, aucun de ses hommes ne semble avoir l’etoffe d’un grand négociant ! C’est alors qu’un drôle d’énergumène s’introduit dans le palais …

Tome précédent

Mon avis : Reine d’Égypte est un manga que j’adore depuis son lancement. Hatchepsout, cette femme charismatique, inspire la confiance et le respect, et son rêve de construire une Égypte tournée sur le commerce plutôt que la guerre avance petit à petit.

C’est dans cette optique qu’elle invite un drôle d’énergumène à la rejoindre, quelqu’un qui serait capable de faire avancer son pays dans la voie de la modernité. Mais on comprend assez vite que ce type est assez spécial, et on pourrait se demander si ses actions sont vraiment saines pour l’Égypte ou non.

Son influence fait prendre à ce tome une tournure plutôt inattendue dans un sens, tant certaines décisions semblent inexplicables. Cependant la question est toujours de savoir si Hatchepsout est digne de porter ce titre. En ce sens ce tome apporte un certain point de vue qui pourrait avoir son importance à l’avenir …

En conclusion Reine d’Égypte est toujours un excellent manga. L’attente est longue entre chaque volume mais la récompense est là, avec un tome dense, riche en informations, en révélations et qui fait grandement avancer l’histoire. Une histoire qui devrait bientôt prendre fin puisque le septième volume serait celui du lancement de l’arc final …

Mes notes

Personnages : 4/4

Intrigue : 3,5/4

Univers : 3,5/4

Dessins : 4/4

Appréciation personnelle : 3,75/4

Total : 18,5/20

 

Voilà pour ce septième numéro de Lectures Manga, merci de l’avoir lu, j’espère qu’il vous a plu. N’hésitez pas à la partager si c’est le cas ni à me dire ce que vous avez pensé de ces tomes.

Dans le prochain numéro vous aurez mon avis sur le tome 5 d’Edens Zero, que je n’ai toujours pas lu. Comme je sais que vous êtes nombreux à l’attendre je vous l’annonce, peut-même qu’il aura un article individuel …

Sur ce, bonne journée/soirée à toutes et à tous et à bientôt pour parler de mangas sur Parlons Manga ^^

 

Numéro précédent

Numéro suivant

10 commentaires sur “Lectures Manga #7

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s