Lectures Manga #8

Bonjour à toutes et à tous. Il se sera fait attendre ce huitième numéro de Lectures Manga. En même temps cela fait 18 jours que le numéro 7 est paru, mais ce n’est pas étonnant. Il me fallait le temps de lire les protagonistes du jour …

 

Liste des mangas lus

J’ai hésité à mettre le 92 de One Piece avec eux mais pour manque de temps ce sera dans le prochain numéro. À moins qu’il soit exceptionnel et ait son article individuel …

 

Mes avis

Edens Zero 5 vf

Mon avis sur le tome 5 d’Edens Zero à retrouver dans son article détaillé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ashita-no-joe-9-glenat

Ashita no Joe #9

Auteurs : Asao Takamori (scénario), Tetsuya Chiba (dessins)

Éditeur vo/vf : Kodansha/Glénat

Parution : 02/11/2011

Synopsis : Durant son combat contre Carlos, Joe s’appuie dans les cordes afin d’utiliser leur élasticité pour frapper violemment le Vénézuélien, au point de le mettre en grand danger ! Carlos, qui gagne malgré tout grâce à la disqualification de son adversaire, obtient cependant qu’un nouveau combat soit organisé contre Joe. Quelques jours avant le match, le vénézuélien se rend au club Tange pour prévenir son adversaire : la technique du rebond dans les cordes employée par Joe ne marchera plus !

Tome précédent

Tome suivant

Mon avis : Je me suis rapidement douté que Carlos allait devenir un adversaire remarquable pour Joe, capable de le faire avancer et progresser. La réponse ne s’est pas fait attendre, entre l’entraînement au club Shiraki et le match d’exhibition.

Ce neuvième volume est celui de leur ultime affrontement avant le départ de Carlos du Japon. Ce combat, organisé comme une immense fête dans un stade plein à craquer ne déçoit pas …

Ce que j’aime bien dans Ashita no Joe c’est la tournure que prennent les combats. Les possibilités sont tellement nombreuses, Joe est si imprévisible et ses adversaires de plus en plus forts que chaque match à enjeu se retrouve avec une issue différente.

La blessure de Wolf Kanaguchi, la mort de Tooru Rikiishi, et désormais on peut ajouter la conclusion de ce match qui va avoir un impact irréversible pour nos deux protagonistes. Les personnages ne sont ainsi jamais figés, leur état, leur situation peut changer du tout au tout entre le début et la fin d’un combat, ce qui permet au manga de garder un intérêt majeur en permanence.

Ce combat n’y fait pas exception et ce qui le suit nous fait comprendre que rien ne sera comme avant. Jamais Joe et le club Tange n’avaient autant évolué. Et je me dois encore d’appuyer la remarquable évolution du personnage principal qu’est Joe, que j’aurai le temps de développer dans un article plus consistant.

En conclusion toujours rien à redire sur Ashita no Joe, ce neuvième volume était tout aussi excellent que les huit premiers pour des raisons bien nombreuses que je ne peux toutes développer ici …

Et mention spéciale à Jose Mendosa, ceux qui ont lu ce tome comprendront.

Mes notes

Personnages : 4/4

Intrigue : 4/4

Univers : 4/4

Dessins : 3,5/4

Appréciation personnelle : 4/4

Total : 19,5/20

Kingdom T.27

Kingdom #27

Auteur : Yasuhisa Hara

Éditeur vo/vf : Shueisha/Meian

Parution : 14/10/2019

Synopsis : Lors de son duel contre Mangoku, cruel général de l’armée de Zhao qui ne semble être animé que par une insondable et triste rancœur, Shin prend de nouveau conscience de la signification du combat qu’il mène avec ses hommes. Un nouveau général apparaît alors face à l’armée de Qin, tandis que la bataille pour la Porte de Kankoku s’intensifie sur tous les fronts … !!

Tome précédent

Mon avis : Alors que la première journée de la bataille est toujours en cours Shin se retrouve confronté à un des généraux les plus puissants de Zhao, Mangoku. Le combat qui les oppose permet de développer le général et de comprendre l’origine de sa haine envers Qin, haine qui le rend hautement dangereux.

Le flashback de Mangoku est cours mais nous permet de comprendre tout ce qu’il y a à savoir sur ce personnage, tant l’épreuve qu’il a vécu est forte en sens et intense en émotion. Le combat en devient âpre, rondement disputé, se conclut avec une belle symbolique le rendant digne d’appartenir aux meilleurs combats de la série jusque-là.

Au-delà ce tome sonne un peu comme le calme avant la tempête, ce qui est assez surprenant vu comment la bataille de la Porte de Kankoku a débuté mais on comprend rapidement que la suite ne va être que plus folle, plus intense, peut-être dramatique.

Il me faudra donc lire la suite pour connaître le tournant de cette bataille …

Mes notes

Personnages : 4/4

Intrigue : 3/4

Univers : 3,5/4

Dessins : 4/4

Appréciation personnelle : 3,5/4

Total : 18/20

Kingdom T.28

Kingdom #28

Auteur : Yasuhisa Hara

Éditeur vo/vf : Shueisha/Meian

Parution : 14/10/2019

Synopsis : Chu peut s’enorgueillir d’être le plus grand des cinq États qui forment l’armée de coalition. Kanmei est le général en chef de son armée. Face à lui, Moubu, le général de Qin, vient d’opérer une sortie avec ses hommes, malgré l’évidente et terrible infériorité numérique qui est la leur. Quel peut donc être son plan ?

Tome suivant (lien avec Ashita no Joe #9)

Mon avis : Vous avez été plus nombreux à réclamer l’avis sur ce tome que sur le 10 d’Ashita no Joe, d’où sa présence ici alors que j’étais, personnellement, légèrement plus pressé de lire l’autre …

Bref, au-delà la conclusion du tome 27 me laissait entrevoir que ce 28ème volume allait être grandiose. Plus que ça c’est la sensation que cette 15ème journée de la bataille de la Porte de Kankoku que je sens comme importante, épique, décisive, celle qui pourrait faire basculer la donne dans cette guerre dont l’objectif est la disparition de Qin.

Comme ça a été le cas pour la première journée nous nous attardons sur chaque flanc chacun leur tour, ce qui permet de bien se concentrer sur chacun d’entre eux à un moment T avant d’aller voir ailleurs ce qu’il s’y passe au même instant. C’est une bonne chose, car cela permet de bien cerner ce qu’il s’y passe sans se mélanger les pinceaux, contrairement à certains titres qui nous font passer sur chaque flanc en même temps ce qui peut nous embrouiller, nous lecteurs, si le tout est mal maîtrisé …

Comme toujours l’aspect stratégique ressort des batailles rangées opposant des centaines de milliers d’hommes, ce qui permet de faire surgir le caractère, l’abnégation des illustres personnages présents sur le champ de bataille, quelque soit le flanc.

 

Les deux principaux flancs auxquels on assiste dans ce tome sont tous deux très différents, menés par des généraux eux-mêmes très distincts dans leur caractère, leur appréhension de la guerre, ce qui donne des situations qui ne se répètent jamais. Chaque bataille est différente et l’ingéniosité des personnages est toujours plus grande, alors qu’on aurait pu penser après autant de volumes (28 quand même) que l’auteur épuise son panel d’idées …

Mon seul regret est que certains passages sont prévisibles, notamment dans la première partie du tome. La seconde brille par son audace, la rendant bien plus intéressante, bien plus prenante, et les personnages qui y sont développés le sont minutieusement et sont tous très importants et capables de changer le cours des choses. Clairement mon passage préféré de cette bataille à l’heure actuelle.

 

En conclusion c’est donc un tome à deux visages même si dans l’ensemble cela reste un très bon cru. Les sommets que j’attendais ne sont pas arrivés mais je pense que c’est dû à l’importance de cette bataille : ces sommets arriveront à la fin, fin qui pourrait se faire désirer tant il y a à dire …

Mes notes

Personnages : 4/4

Intrigue : 3/4

Univers : 3,25/4

Dessins : 4/4

Appréciation personnelle : 3,25/4

Total : 17,5/20

dr-stone-8-glenat

Dr.Stone #8

Auteurs : Riichiro Inagaki (scénario), Boichi (dessins)

Éditeur vo/vf : Shueisha/Glénat

Parution : 02/10/2019

Synopsis : Chrome, Magma et Gen s’introduisent dans l’empire de Tsukasa et réussissent à cacher un téléphone portable en plein territoire ennemi ! Qui donc répondra au premier appel téléphonique ?!

Pendant ce temps, au royaume de la science, Senku et les villageois cherchent à mettre au point une automobile !

Parvenus à construire une machine à vapeur, ils propulsent le monde de pierre à l’ère de la révoluion industrielle !!

Tome précédent

Mon avis : Comme annoncé dans la mise au point Dr.Stone est un des titres dont j’avais acheté le dernier tome paru avant mon arrêt massif de séries mais que je mettais en ballotage. Pour faire simple, ce manga qui me plaît mais qui est loin de me convaincre est dans une situation où, si ce tome 8 ne me convainc pas, j’arrête la série, et inversement si il me prouve qu’il y a intérêt à lire la suite …

Je l’ai déjà dit à plusieurs reprises pour les précédents volumes, le principal problème est cette facilité déconcertante qu’ont les personnages de résoudre leurs problèmes et d’avancer dans le monde de la science, donnant à la série une facilité scénaristique déconcertante qui en ferait lâcher plus d’un si le développement scientifique tout de même minutieux n’était pas présent à côté.

La principale raison vient du personnage principal lui-même, Senku est beaucoup trop intelligent, et capable de résoudre n’importe quel problème sans avoir à se creuser les méninges … Les habitants d’Ishigami permettent heureusement de contrebalancer et d’avoir tout de même le cheminement de la pensée pouvant amener à telle création, ce dont Senku n’a clairement pas besoin.

 

Du coup ce huitième volume est-il convaincant ? … Oui et non. Oui car ce que l’on attend depuis plusieurs tomes, cette guerre entre le monde de la science de Senku et l’empire de Tsukasa, est sur le point de commencer. Les évènements de ce tome permettant à nouveau de mettre une couche sur le mode de pensée de Tsukasa, qui est tout à fait louable et permet toujours de réfélchir sur notre monde, sa construction, son évolution et sa forme actuelle.

De l’autre non car encore une fois l’intrigue avance si facilement qu’on a du mal à y croire. Et encore pire dans ce tome : comment les personnages peuvent prendre plaisir à construire une automobile alors que la situation est critique !!? Je ne peux pas en dire plus pour ne pas spoiler mais ça m’échappe, comme l’humour global de la série qui commence à devenir lourd …

 

En conclusion ce huitième volume possède les mêmes atouts et les mêmes défauts que ses prédécesseurs. Il y a tout de même un petit mieux avec le retour sur le devant de la scène de Tsukasa qui est clairement celui qui apporte un plus avec sa vision du monde. Espérons que la guerre qui s’apprête à débuter donne à Senku et au royaume de la science de vraies difficultés …

Du coup oui je poursuivrais la série avec le tome 9, mais c’est pas passé loin, Dr.Stone reste sur la sellette pour ma part …

Mes notes

Personnages : 3/4

Intrigue : 1,5/4

Univers : 2,75/4

Dessins : 3/4

Appréciation personnelle : 2,25/4

Total : 12,5/20

Fairy Tail 100 Years Quest 3 vf

Fairy Tail 100 Years Quest #3

Auteurs : Hiro Mashima (scénario), Atsuo Ueda (dessins)

Éditeur vo/vf : Kodansha/Pika

Parution : 18/09/2019

Synopsis : La bataille contre le dragon divin Suijin a commencé dans le port d’Ermina, mais sa force est telle que Natsu et ses compagnons sont pratiquement impuissants. C’est alors que l’apparition d’un être, jusqu’alors inconnu, vient tout chambouler !

Pendant ce temps, en l’absence de ses principaux membres, la guilde de Fairy Tail doit faire face au terrible mage blanc …

Tome précédent (via Weekly News)

Tome 1

Mon avis : La fin du tome précédent nous avait laissé en plein milieu du combat opposant l’équipe de Natsu au dragon divin Suijin qu’ils ont le plus grand mal à battre. Au même moment Touka pris possession de la guilde Fairy Tail …

À l’instar de Dr.Stone j’avais laissé Fairy Tail 100 Years Quest en ballotage lors de la mise au point. Le fait est que cette suite, bien qu’intéressante, n’est pas non plus transcendante. Mais avec le recul je vous avoue que je me vois mal arrêter du Fairy Tail, surtout que la première partie de ce tome est assez intrigante.

L’apparition d’un nouveau personnage change complètement le cours de la bataille, et c’est finalement son identité qui devient le point à retenir de ce tome, et qui me hérisse légèrement le poil … Ça ne devrait pas créer d’incohérences mais on a l’impression que tout est lié entre tout le monde. C’est un peu facile pourrait-on dire.

Il est fort probable que ce personnage gagne en intérêt par la suite mais pour l’instant on se contente de ce qui est dit et la quête de 100 ans finit par reprendre son cours … ou presque !!

Un chapitre aux deux tiers de ce tome est complètement inutile. Il n’apporte rien, et la tournure qu’il amorce est oubliée dès le chapitre suivant. À un détail près il pourrait s’agir d’un hors-série que ce ne serait pas dérangeant.

En conclusion c’est un tome pas si fou que ça qu’on a eu, peut-être même le moins bon des trois. Mais comme je l’ai dit je me vois mal arrêter Fairy Tail, et d’un autre côté ça reste infiniment plus intéressant qu’Edens Zero … Surtout que je n’oublie pas certaines intrigues laissées en suspend de la série principale qui attendent toujours une réponse.

Mes notes

Personnages : 2,5/4

Intrigue : 2/4

Univers : 2,5/4

Dessins : 2,75/4

Appréciation personnelle : 2,5/4

Total : 12,25/20

 

Merci d’avoir lu cet article, j’espère qu’il vous a plu. N’hésitez pas à le partager si c’est le cas ni à me dire ce que vous avez pensé de ces tomes.

Sur ce, bonne journée/soirée à toutes et à tous et à bientôt pour parler de mangas sur Parlons Manga ^^

 

Numéro précédent

Numéro suivant

Publicités

11 commentaires sur “Lectures Manga #8

  1. Me concernant, je ne lis que Dr Stone dans cette liste, et même si je comprends tout à fait tes arguments qui sont très pertinents, j’adore vraiment cette série pour ma part qui fait partie de mes shonen préférés du moment.

    Mais comme je l’ai dit, ton point de vue se défend et de toute façon, comme d’habitude, chacun a son ressenti et il doit être respecté.

    Sinon comme tu mets un lien vers ton article sur Edens Zero, je me permets de rappeler que pour ma part, j’ai arrêté de les acheter et je vais me contenter de les emprunter car j’ai trouvé une médiathèque qui les a.

    Aimé par 2 personnes

    1. Ça ne se remarque peut-être pas dans ce que j’écris mais je suis d’accord sur le fait que chacun a le droit d’aimer n’importe quel titre. On a tous des goûts différents et c’est ce qui fait la richesse humaine. En soi il n’y a pas de mauvais manga, juste des titres qui nous touchent plus ou moins.
      Pour Edens Zero je crois qu’on en a déjà parlé (ou alors c’était avec quelqu’un d’autre) mais il y en a beaucoup sur Twitter qui cherchent à me forcer à poursuivre, car soi-disant le meilleur arc de la série débute au tome 6. Et vu ce qu’on a eu ce n’est pas dur à faire donc rien ne dit que ce sera génial.
      J’irais peut-être voir les avis dessus lorsqu’il sortira mais ce n’est plus ma priorité …

      Aimé par 2 personnes

      1. Oui, on en avait parlé du fait que beaucoup promettent le meilleur pour les tomes suivants. Je pourrai juger sur pièces une fois les tomes sortis quand même, mais pareil, ce n’est pas une priorité.

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s