La fin d’un manga de légende / Ashita no Joe tome 13

Bonjour à toutes et à tous. Six mois, voilà la période qu’il m’aura fallu pour venir à bout d’Ashita no Joe. C’était à peu près la même durée pour Berserk il y a deux ans, la différence étant ici que j’ai tout acheté d’un coup …

Bref, pas besoin d’entrer dans les détails, aujourd’hui on termine l’un des mangas les plus iconiques, les plus marquants, les plus percutants et de loin le plus mythique de son époque. Aujourd’hui on parle du treizième et dernier volume d’Ashita no Joe.

 

ashita-no-joe-13-glenat

Ashita no Joe #13

Auteurs : Asao Takamori (scénario), Tetsuya Chiba (dessins)

Éditeur vo/vf : Kodansha/Glénat Manga

Parution : 18/07/2012


Synopsis : Grâce à son combat contre Harimao, Joe a enfin pu retrouver cet instinct de bête sauvage qui s’était assoupi en lui. Alors qu’il regagne les vestiaires pour récupérer des mains de Yoko Shiraki les droits d’organisation du combat pour le titre mondial, Joe trébuche et tombe au sol, un voile sur les yeux …

Yoko veut en avoir le cœur net : elle fait venir au Japon le Dr Kiniski, cet éminent spécialiste des affections touchant les boxeurs. Elle souhaiterait qu’il observe une nouvelle fois Joe, pour confirmer que ce dernier n’est pas touché par l’ivresse des boxeurs …


Tome précédent


Mon avis : Vous savez il y a plein de mangas que je n’ai pas encore lu, mais d’un autre côté je pense quand même en avoir lu un certain nombre pour bien cerner la méthode de fonctionnement de ce genre artistique. Je dois quand même vous dire que, je suis bien obligé de le reconnaître, je suis loin d’être arrivé au bout de tous les mangas que j’ai lu. Peut-être parce que la plupart des mangas que j’ai lu sont encore en cours mais surtout parce que j’en ai arrêté pas mal en cours de route. Du coup la plupart des fins de mangas que j’ai en tête sont plutôt des fins décevantes, des titres comme Fairy Tail ou Bleach ont été désastreux à leur conclusion, mais même des titres comme Hokuto no Ken ou Rainbow (ce dernier est pourtant dans mon Top 5 tout manga confondu) ne m’ont pas marqué lors de leur dénouement final …

Bon, en vérité je dois vous dire que je savais déjà comment se finissait Ashita no Joe avant même de débuter le manga. Du coup ça atténue un peu l’impact que celle-ci peut avoir. Cela n’empêche que pour toute personne qui découvre, qui n’en a jamais entendu parler, le choc doit être terrible, bien qu’en réalité on nous le bassine depuis au moins 3 tomes.

 

Revenons donc sur le contexte. Joe a réussi à défendre son titre asiatique et s’apprête à défier Jose Mendosa pour le titre mondial. Cependant l’état de Joe, qui semble optimal au premier abord, présente de plus en plus d’inquiétudes. Yoko Shiraki fait donc appel au Dr Kiniski pour lui demander de rééxamnmer Joe, histoire de savoir s’il est oui ou non atteint par l’ivresse des boxeurs. Cette phase d’avant-match est passée un peu vite je trouve, comme si on avait survolé l’essentiel.

Elle est malgré tout intéressante, car elle nous montre l’avancée de certains personnages, les Hommes et Femmes qu’ils sont devenus, les sentiments qu’ils éprouvent les uns envers les autres. Le tout rebondit avec notre personnage principal, qui est passé à côté de la plupart de ses questions pour se concentrer sur la boxe. La révélation choc qu’il reçoit juste avant le match en ajoute une couche et nous fait bien comprendre que Joe est bien au-delà de toutes ces considérations …

L’ensemble tente de nous rendre nostalgique. Ce n’était peut-être pas perceptible en 1973 alors que l’art du manga était encore en construction mais aujourd’hui cela sonne réellement comme l’indice qui nous montre que la fin est proche, que notre héros est proche du but, que l’histoire arrive à son terme … Et c’est tout à fait normal, Joe joue le titre mondial, s’il l’emporte il ne pourra pas monter plus haut et cette envie, cette soif d’ascension dans ce monde si dur n’aura plus lieu d’être.

Il n’est pas impossible de raconter quelque chose ensuite, mais soyons honnêtes, ce serait tout de suite moins intéressant …

 

Je dois bien vous dire que j’ai du mal à choisir un camp, entre la satisfaction d’être arrivé au bout de ce titre légendaire couplé à l’exaltation d’un combat final haletant, ou la pointe de déception pour un match qui, je trouve, n’a pas atteint les sommets auxquels je m’attendais. Ce n’est pas pour rien que je parle des autres fins ou du fait que je connaissais déjà l’issue, ça a peut-être joué sur mon appréciation de l’ensemble.

D’un côté il faut bien reconnaître que la fin d’Ashita no Joe est nettement au-dessus de tous ces titres, de l’autre j’ai comme la sensation que le tout a été un peu téléphoné, mais c’est peut-être la résultante de connaître l’issue d’avance, forcément on doit bien y arriver d’une manière ou d’une autre.

Cependant !! Bien que je connaissais la fin je n’en connaissais pas le déroulé, et celui-ci m’a plutôt surpris. Car niveau suspens il est difficile de faire mieux. Ce match est long et éprouvant, il captive, nous transcende, nous transporte. Les coups pleuvent avec une puissance dantesque, renforcés par un trait qui semble arriver au sommet de son art, les planches les plus belles du manga se trouvant clairement dans ce tome.  Et malgré les passages téléphonés dont je parle il est impossible de décrocher d’un tel match, dont les vibrations que l’on ressent passent bien au-delà de l’enjeu.

 

Attention spoil !! Merci de ne pas lire la suite de l’article si vous ne voulez pas vous faire spoiler la fin d’Ashita no Joe.

 

Si vous lisez ces lignes c’est que vous avez lu la fin du manga, je vais donc pouvoir revenir sur quelques passages de ce tome qui m’ont déplu et vous parler réellement de cette fin.

Il y a trois points qui me dérangent dans ce tome. Le premier c’est le mariage de Nishi et Noriko. Comme dit plus haut cela permet de montrer l’avancée des personnages, ce qu’ils sont devenus, et le discours de Joe qui rappelle à Nishi son passé difficile va dans ce sens. Mais on ne parle finalement que très peu de l’ivresse des boxeurs qui touche Joe, c’est à peine si on comprend ce que pense le Dr Kiniski. Au-delà des 3/4 pages où le sujet est réellement lancé on en parle pas plus que ça. C’est volontaire puisque Joe, de par son caractère, refuserait toute visite du médecin, et même de Yoko qui l’exaspère au plus haut point …

Cependant la déclaration de Yoko juste avant le début du match, lorsqu’elle peut enfin accoster Joe, est forte en sens et en émotion. Là aussi ça évoque une fin proche mais c’est ce qu’ils disent juste avant qui m’importe, car on y voit que Joe est conscient de son état et de ses actes, et qu’en montant sur le ring il ne pourra plus faire machine arrière. C’est glaçant comme passage, et ça montre toute la force de caractère dont il fait preuve ainsi que la détermination qui l’habite.

Le deuxième point qui me dérange n’est pas un passage particulier mais la présence d’un personnage lors de ce match final : Carlos Rivera. Il est clairement responsable du premier basculement du match. Jose, déconcentré en le voyant, se fait frapper pour la première fois du match par un Yabuki chancelant. Sa présence est clairement une gêne pour Mendosa et bien que cela permette de faire durer le match et d’amplifier le suspens je trouve cette solution un peu facile.

Joe, jusqu’à présent, a toujours eu des moments difficiles en affrontant un grand boxeur. Et il s’en est sorti grâce à divers stratagèmes, assez poussifs pour certains, brillants pour d’autres. Là c’est un peu un coup de chance, voire de la triche, qui lui a permis de revenir dans la partie …

Le troisième point qui me dérange est encore un personnage : Jose Mendosa. J’ai la sensation qu’il nous a été survendu. Entre le fait de se faire déconcentrer par un élément extérieur comme Carlos ou la sensation qu’a Joe en réussissant à le toucher de quelqu’un de faible face à lui, le fait qu’il nous ait été vendu comme un ordinateur de combat aux techniques parfaites est un peu gros …

Bon Joe se ravise ensuite sur ses paroles mais ça casse un peu l’intensité du combat. Car au final on a plutôt l’impression que c’est Jose qui luttait pour être au niveau d’un Joe Yabuki que lui-même désignait à moitié-mort et c’était clairement le cas vers la fin. Joe a combattu plus de la moitié du combat avec un œil, l’autre ayant rendu l’âme en plein match !! Mais dans quel état était le cerveau de Joe ? Et pourquoi Jose a été incapable de le finir ? Wolf Kanaguchi lui-même dit qu’il aurait gagné un tel match en voyant la boxe pitoyable de Joe au début du combat, et on est en droit de le croire.

 

Donc forcément je suis un peu partagé, parce que le combat n’était pas mauvais non plus, mais je m’attendais à plus et à mieux … La fin, par contre, comment dire, voyez par vous-même :

Ashita no Joe 13 Fin 1Ashita no Joe 13 Fin 2Ashita no Joe 13 Fin 3Ashita no Joe 13 Fin 4Ashita no Joe 13 Fin 5

Vous venez de voir les 5 dernières pages du manga. Bon si vous êtes là c’est que vous l’avez lu donc je ne devrais même pas avoir besoin de le dire, mais je veux juste vous dire que ce passage est d’un niveau aussi dantesque, aussi épique, que la révélation de Reiner et Bertolt à la fin du tome 10 de l’Attaque des Titans (je n’en dis pas plus, on ne sait jamais si certains ne l’ont pas lu).

À l’instar de cette révélation qui fût un choc pour tous, Joe passe en second plan pour se concentrer sur l’essentiel : le vote des juges pour savoir qui va l’emporter. Hors en y regardant de plus près on remarque bien que Joe, juste après avoir offert ses gans à Yoko, meurt. Sa tête vacille avant l’annonce du résultat, il meurt avant d’apprendre s’il gagne ou non le titre mondial. Ça montre bien à quel point il n’en avait plus rien à faire.

Ashita no Joe 13 Fin 2 bis.jpg
J’ai coupé la page sans le vouloir … voilà la case la plus importante

Comme dit plus haut Joe a compris l’état dans lequel il était, et ça ne date pas de ce tome et cette discussion avec Yoko. On nous remémore un passage avec Noriko (tome 9) qui nous fait bien comprendre qu’à ce moment déjà Joe sait vers quoi il se dirige. Sa posture sur cette planche finale illustre bien l’apaisement qu’il ressent, cette libération qu’il ressent lors de son dernier soupir, qui lui permet enfin de quitter ce monde tâché de sang et de larmes.

Joe a juste cherché à mourir la tête haute et il y est parvenu en amenant son adversaire au bout du 15ème round. C’est en cela que le déroulé de cette fin, de ces ultimes pages, est magistral. On est limite heureux de voir le cadavre de Joe, tant il paraît si calme, appaisé, soulagé après tant de souffrance. L’émotion qu’on en ressent prouve à elle seule à quel point le personnage a été bien écrit de bout en bout, à quel point son développement, son évolution, a été fantastique.

Normalement on n’est pas censé se réjouir de la mort d’un personnage qu’on adore. Là, si. Que dire de plus après cela ? Les auteurs n’ont rien dit, preuve qu’il n’y a rien à ajouter …

On pourrait presque être déçus qu’il n’y ait rien ensuite. Quelle sera la réaction de Danpei, de Jose, de Yoko, de Kanaguchi, de Carlos et de toutes les autres personnes présentes ? Comment réagiront Nishi et Noriko ? Le Dr Kiniski s’en voudrait-il de ne pas avoir diagnostiqué Joe sur Hawaï ? Comment le Japon pourrait rendre hommage à sa star mondiale ? Et surtout, Jose pourrait-il se relever d’un match aussi dantesque à l’issue tragique ? Pourrait-il surmonter la mort de Joe comme Joe a surmonté la mort de Rikiishi ? On ne peut que l’imaginer.

C’est justement cette abscence de conclusion qui nous fait réfléchir et qui rend cette fin grandiose. On ne ferme pas le manga en étant apaisé, on ferme le manga en se torturant l’esprit.

Et que nous connaissions la fin ou non cela ne change rien au fait que nous savions que ce 13ème volume était le dernier. Par contre, comment les japonais qui ont découvert cette fin en 1973 dans leur magazine hebdomadaire ont réagi ? La fin avait-elle été annoncée en avance ? Si ce n’est pas le cas le choc a dû être énorme …

Fin du spoil

 

Conclusion

Pour finir je dirais que ce 13ème et dernier volume d’Ashita no Joe est globalement très bon, nettement réhaussé par cette fin certes, mais le suspens a été présent jusqu’au bout et pour cela je félicite les auteurs pour leur travail grandiose.

La fin en elle-même est l’apothéose du manga, elle confirme que l’œuvre que nous avons suivi est d’une profondeur et d’une richesse remarquables.

Je comptais parler de la pression médiatique qu’ont pu subir les auteurs durant les derniers mois de publication du manga, face au succès toujours plus grand du manga et l’implication politique qu’il a pris. Kodansha aurait été obligé d’arrêter le manga à cause de son trop grand succès pour calmer le jeu … Pourtant la seule info que j’ai trouvé est que tout ceci a été démenti par Tetsuya Chiba en personne.

Il n’y a pas eu d’arrêt forcé, ni même de pression, peut-être que les auteurs ne l’ont pas senti, mais pour être franc après avoir lu la fin je ne peux pas croire que le manga ait été arrêté prématurément. Tout a été travaillé en amont, ça se voit, les auteurs ont préparé leur coup et la fin est arrivée au moment où elle devait arriver …

C’est la première fois que je m’attaquais à un titre aussi vieux, et je peux dire sans problème que ce titre est une de mes plus belles découvertes de l’année, même une de mes plus belles lectures tout court. Je pense sincèrement qu’aujourd’hui Ashita no Joe fait parti de mes 10 voire de mes 5 mangas préférés.

 

Mes notes

Personnages : 3/4

Intrigue : 3,5/4

Univers : 3,5/4

Dessins : 4/4

Appréciation personnelle : 3,75/4

Total : 17,75/20

 

Merci d’avoir lu cet article, j’espère qu’il vous a plu. N’hésitez pas à le partager si c’est le cas ni à me dire ce que vous en avez pensé.

Sur ce, bonne journée/soirée à toutes et à tous et à bientôt pour parler de mangas sur Parlons Manga ^^

3 commentaires sur “La fin d’un manga de légende / Ashita no Joe tome 13

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s