Lectures Manga #11

Bonjour à toutes et à tous. On se retrouve aujourd’hui pour le onzième numéro de Lectures Manga, où je vous livre mon avis sur mes dernières lectures. Six titres au programme aujourd’hui, dont cinq avis ici qui n’ont pas tous été convaincants vous allez le voir. Certains je m’y attendais, d’autres pas du tout …

 

Liste des mangas lus

 

Mes avis

ashita-no-joe-13-glenat

Article individuel pour le 13ème et dernier volume d’Ashita no Joe.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

space-brothers-5-pika

Space Brothers #5

Auteur : Chûka Koyama

Éditeur vo/vf : Kodansha/Pika

Parution : 16/04/2014

Synopsis : Après quatorze jours passés dans le caisson de confinement, l’épreuve touche à sa fin. L’heure est donc venue, pour chacune des trois équipes, dé sélectionner deux candidats. S’il est retenu, Mutta pourra s’envoler rejoindre Hibito au centre de la NASA à Houston. Comptera-t-il parmi les heureux élus ?

Tome précédent

Tome suivant

Mon avis : Dans mon avis sur le précédent volume je vous disais qu’il était difficile de dégager un favori parmi les membres de chaque groupe qu’on a pu suivre. Bon je ne parle pas du groupe C qu’on a pas vu mais que ce soit le groupe A ou le groupe B il ne semblait pas évident de dire tel personnage se dégage des autres dans ce qu’on a vu …

Et ça se confirme entre la fin du précédent et le début de ce tome, les personnages eux-mêmes sont indécis. C’est même un plébiscite dans le groupe A, tout le monde mérite de passer. Pourtant il faut choisir. Rien n’est indiqué par la Jaxa, chaque groupe peut choisir la méthode qu’il souhaite, ce qui nous permet d’obtenir des réponses plus ou moins originales.

L’auteur prend le temps de s’attarder sur plusieurs d’entre eux, le temps de quelques chapitres pour nous aider à bien les comprendre et quelle raison les pousse à vouloir devenir astronaute. Ces personnages, que l’on pouvait voir d’un autre œil auparavant, se révèlent bien plus attachants, bien plus humains. On pourrait les remplacer par n’importe qui d’entre nous, dans n’importe quel domaine, on finirait par s’y reconnaître, ce qui rend l’approche d’autant plus appréciable.

Il y a toute une deuxième partie dans ce tome, mais ce serait spoiler que d’en dire plus et on aura l’occasion d’en reparler avec le sixième. Après cinq tomes je peux en tout cas vous dire que Space Brothers reste toujours aussi plaisant à lire. C’est certainement une de mes plus belles découvertes de l’année … Bon, en même temps il n’y en a pas eu beaucoup donc ce n’est pas dur mais je prends toujours autant de plaisir à lire ce titre qui me transporte avec une telle aisance.

Mes notes

Personnages : 4/4

Intrigue : 4/4

Univers : 4/4

Dessins : 3,25/4

Appréciation personnelle : 3,75/4

Total : 19/20

Shine 5 vf

Shine #5

Auteur : Kotoba Inoya

Éditeur vo/vf : Kodansha/Nobi-Nobi

Parution : 27/11/2019

Synopsis : Lors des présélections dont le thème était de créer une tenue pour le célèbre mannequin Sara, Ikuto a présenté … un pyjama ! Ayant dû composer avec un budget réduit, le jeune styliste va pourtant recevoir, contre toute attente, le soutien de Toh Ayano, le surdoué de la mode. De son côté, Chiyuki a enfin décroché un contrat pour un shooting et va faire la rencontre d’un top model à l’aura hors du commun. Son nom : Kokoro Hasegawa.

Tome précédent

Mon avis : Ayant été autorisé à participer au concours de la FMAD, Ikuto se retrouve vite en difficulté à cause du manque d’argent. Il réussit tant bien que mal à confectionner un vêtement pour le mannequin Sara. Mais à la surprise générale il s’agit d’un pyjama …

C’est culoté j’ai envie de dire, mais le principal intérêt ici reste bien sûr de savoir comment Ikuto va pouvoir convaincre le jury. Et … cette partie, bien que courte, est excellente. C’est l’originalité des critères de sélection qui est à mettre en avant et fait grandement avancer le concours, et certains personnages avec.

Mais pour une fois c’est sur Chiyuki qu’on se concentre !! Car notre jeune mannequin qui rêve de défiler à la Fashion Week de Paris ne compte pas se laisser distancer et fait tout pour décrocher un contrat.

Lors de son shooting elle tombe sur Kokoro Hasegawa (qu’elle ne connaît pas il me semble). Ce sont deux opposés qui se croisent. D’un côté un mannequin de grande taille, à l’aura éblouissante mais qui ne souhaite pas devenir mannequin, de l’autre un mannequin de petite taille, trop petite même, mais au fort caractère et qui souhaite plus que tout devenir mannequin. Et c’est dans leur opposition que se trouve le principal intérêt de ce tome, en se posant une question existentielle qui peut faire réfléchir plus d’un …

En conclusion Shine ne m’a pas déçu une seule fois en 2019. Ce petit manga sur le monde de la mode poursuit sa route et s’avère toujours aussi intéressant qu’au début. Clairement une de mes nouveautés préférées de l’année.

Mes notes

Personnages : 3,5/4

Intrigue : 3,5/4

Univers : 4/4

Dessins : 3/4

Appréciation personnelle : 3,5/4

Total : 17,5/20

Hinomaru Sumo 17 vf

Hinomaru Sumo #17

Auteur : Kawada

Éditeur vo/vf : Shueisha/Glénat

Parution : 20/11/2019

Synopsis : La finale du tournoi interlycées par équipes entre dans sa phase décisive ! Oseki et Stefanov se sont tous deux durement entraînés pour rattraper leur retard sur le reste de leur équipe. Quelle différence leur permettra de l’emporter ?

Tome précédent

Chronique

Mon avis : Vous savez à quel point j’adore Hinomaru Sumo. Ces derniers temps ma hype dessus est peut-être un peu retombée, la faute à certains titres que j’ai pu lire récemment et qui m’ont complètement subjugué. Mais ce n’est pas pour autant que j’ai oublié que ce manga arrivait dans un passage critique, et il m’a suffit de plonger dans ce tome pour me rappeler de tout et replonger dans cette folie qu’il me procure.

Et encore une fois, que pourrais-je dire sur ce tome ? Le résultat du quatrième combat était prévisible ? Oui, mais il le fallait pour arriver au climax et cette lutte mortelle entre deux monstres du sumo à la puissance et la détermination inégalées.

Comme depuis le début on ne peut qu’applaudir le travail de Kawada pour développer ses personnages, les rendre humains, attachants, tout en expliquant bien quel est leur véritable objectif dans le sumo. Ça fait mouche à chaque fois et de nouveau ça ne loupe pas ici. Même si on parle de deux personnages que l’on connaît assez bien, ils continuent de gagner en profondeur et en intérêt, et leurs pensées nous touchent toujours autant qu’au début.

Bref, c’est beau, c’est sublime, c’est magistral, c’est Hinomaru Sumo. Et je peux vous dire que ce 18ème volume qui concluera la première partie du manga aura son article qui lui sera consacré. En plus il sort en février, on aura pas si longtemps à attendre. Vive Hinomaru Sumo !!

Mes notes

Personnages : 4/4

Intrigue : 4/4

Univers : 4/4

Dessins : 4/4

Appréciation personnelle : 4/4

Total : 20/20

Seven Deadly Sins 36 vf

Seven Deadly Sins #36

Auteur : Nakaba Suzuki

Éditeur vo/vf : Kodansha/Pika

Parution : 27/11/2019

Synopsis : Le sort interdit de Gowther a fini par se dissiper et le « démon primordial » a fait son apparition. Alors que le chef des archanges est à terre, l’orgueilleux soleil s’éclipse et le monde sombre dans les ténèbres … C’est alors que l’espoir ressurgit.

Pour sauver leur ami, leur chef, les six autres Deadly Sins se rassemblent pour livrer un combat sans merci.

Tome précédent (même lien que Shine)

Mon avis : Il est dur de faire pire que le 35ème volume, où les actions s’enchaînent sans réel sens, où ce qui était censé être une guerre ressemble davantage à une petite bataille avec power-up incessants. Il est vraiment difficile de sauver cette partie du manga, mais dans ce tome 36 tout n’est pas à jeter …

Ne rêvons pas, la tendance du tome 35 se poursuit, ce combat inutilement long et loin de se finir reste toujours aussi rythmé, bien sûr, ce qui nous empêche de nous ennuyer. Mais certains pouvoirs sortent tellement de nulle part, quand ils ont une explication (ou même quand ils n’en ont pas) que ça en devient barbant.

Seven Deadly Sins, à la base, se démarquait grâce à la démesure de ses combats, l’intrigue et le charisme de ses personnages. La démesure est toujours là, mais les personnages sont pour la plupart ridicules et tombés dans une mièvrerie digne d’un roman à l’eau de rose.

On aura l’occasion d’en reparler, car cette chronique que je vous promets depuis le début de l’année je la ferai (j’attends juste la fin, mais elle ne vient pas …), mais à la base ce manga aborde des sujets profonds, complexe et pour certains d’actualité. Aujourd’hui il est juste question de sauver ses amis parce qu’on est les meilleurs amis du monde, forcément ça pert en intérêt …

Parce que l’histoire, elle, bien sûr qu’elle devait en arriver là. Les changements menés par Nakaba Suzuki devaient nous mener à cet instant précis. Il n’y a pas de problème majeur dans l’intrigue à ce stade, juste que le tout a perdu en saveur.

Enfin bref, le Seven Deadly Sins que j’ai aimé, idolâtré, n’est plus, faut s’y faire …

Mes notes

Personnages : 2/4

Intrigue : 1,5/4

Univers : 2,5/4

Dessins : 3/4

Appréciation personnelle : 1,5/4

Total : 10,5/20

Slam Dunk Star Edition 5

Slam Dunk Star Édition #5

Auteur : Takehiko Inoue

Éditeur vo/vf : Shueisha/Kana

Parution : 22/11/2019

Synopsis : Face au match contre Ryônan, Shôhoku prend ses marques et s’élance vers les présélections ! Ryôta Miyagi, l’élève de première, qui était hospitalisé, revient au club. Le retour de ce joueur va être à l’origine d’un problème inattendu !

Tome précédent

Tome suivant (même lien que Space Brothers)

Mon avis : Après un premier match intéressant où Sakuragi a montré de quoi il était capable le lycée Shôhoku s’apprête à jouer son premier match officiel de la saison et est déterminé à atteindre le tournoi national. Déjà dotée de bons joueurs, l’équipe voit revenir dans ce tome un de ses membres qui était hospitalisé, mais avec lui d’autres problèmes surviennent …

J’ai pas l’impression d’avoir lu un manga de basket dans ce tome. Ce n’est pas inintéressant mais globalement j’ai du mal à voir ce que pourrait apporter ce joueur que les autres n’ont pas, car le peu qu’on apprend sur lui on l’a déjà avec l’un des personnages principaux.

C’est à la toute dernière page avec une révélation que l’on commence à avoir un réel intérêt par rapport au déroulé de ce tome, où la situation n’a fait que s’envenimer au fil des pages. On sent la tension et l’enjeu, c’est l’avenir du club qui se joue, mais à lui seul ce tome 5 n’y répond pas. Bien sûr j’imagine que le tome 6 nous donnera une réponse claire et qu’on comprendra ce que l’auteur souhaite avec cet arc, mais personnellement, jusqu’à l’avant-dernière page j’ai eu la sensation de lire un passage inutile …

Bref, vous l’aurez compris, ce tome ne m’a pas subjugué mais je pense que le contenu du sixième le complètera à merveille.

Mes notes

Personnages : 2/4

Intrigue : 2/4

Univers : 2,5/4

Dessins : 3/4

Appréciation personnelle : 1,5/4

Total : 11/20

 

Merci d’avoir lu cet article, j’espère qu’il vous a plu. N’hésitez pas à le partager si c’est le cas ni à me dire ce que vous en avez pensé.

Sur ce, bonne journée/soirée à toutes et à tous et à bientôt pour parler de mangas sur Parlons Manga ^^

 

Numéro précédent

Numéro suivant

20 commentaires sur “Lectures Manga #11

  1. Bon, j’avais écrit un commentaire qui a buggué, mais pour résumer : tu me donnes toujours autant envie de lire Space Brothers et Hinomaru Sumo.

    Et pour Slam Dunk, tu as raison de penser que le 5 va de paire avec le 6, il y a un vrai creshendo émotionnel qui se poursuit dans la première partie du tome 6. Et ensuite le basket revient au premier plan.
    Dans tous les cas, j’ai quand même adoré ce tome 5 et son côté 100% furyo. À vrai dire, je suis conquis depuis Slam Dunk depuis le début et ça n’a encore jamais baissé en intérêt pour moi.

    Aimé par 2 personnes

    1. Je te les recommande Hinomaru Sumo et Space Brothers, surtout si tu n’as pas peur de la longueur (Hinomaru s’est terminé cette année en 28 tomes mais Space Brothers est toujours en cours avec 36 tomes).
      J’ai pas forcément trouvé le tome de Slam Dunk mauvais mais juste vide. Les pages s’enchaînent sans qu’il ne se passe rien, surtout vers la fin du tome. Mais oui, on y verra plus clair avec le 6, j’en suis certain. Même si au final il se paye (presque) la même note que Seven Deadly Sins …

      Aimé par 2 personnes

      1. Vive Hinomaru Sumo !! Vive Hinomaru Sumo !! Vive Hinomaru Sumo !! Quoi ? Vous trouvez que j’en fait des tonnes ? Je ne crois pas nan !! 😆😆😁😙#LisezHinomaruSumo !! J’ai failli laisser couler une petite larme dans ce tome et ce cliffhanger de malade !! J’ai hâte de pouvoir mettre le #17 et le #18 côte à côte !!

        J'aime

        1. Perso j’ai décidé de me concentrer sur ce que j’ai réellement envie de lire. Donc au lieu d’acheter plein de nouveautés pas toutes bonnes à droite à gauche je me concentre sur Space Brothers qui est le titre que je veux lire actuellement.
          Je n’ai pas craqué pour Samurai 8 par exemple, dont j’ai le sentiment que ça va être du réchauffé à la Edens Zero vu les ventes qu’il a fait au Japon …

          Aimé par 2 personnes

          1. Oui, je comprends tout à fait, et j’essaie désormais (je dis bien j’essaye…) de faire pareil. D’où le fait que j’ai arrêté plusieurs séries, et que je n’investis pas dans tout non plus.
            Pareil que toi pour Samurai 8, mais j’espère quand même que le nom de Kishimoto va donner envie à une médiathèque du coin d’investir, histoire que je puisse quand même le lire.

            Aimé par 2 personnes

  2. Bonjour, ce n’est pas le bon endroit pour en parler donc je m’en excuse mais j’aimerais vous posez la question svp concernant la série seven deadly sins.
    J’ai acheté d’occaz les 26 premiers tomes, je n’ai jamais vu l’animé et je n’ai pas encore commencé à les lire non plus (pleins de lectures en retard et d’autres en cours) mais j’aimerais savoir si cette série vaut le coup ou non ?
    Je lis de plus en plus de mauvaises critiques (sur les derniers tomes, sur la fin qui devait se faire et qui est repoussé etc) je suis partagé, est ce que tout est à jeter pour autant ou bien vais je malgré tout pouvoir apprécier le début de l’histoire même si la dernière partie sera sans doute bâclée…
    Je consulte souvent votre site, j’aime beaucoup votre façon d’écrire ainsi que vos différents articles, sans spoil j’ai pu lire vos ressentis sur seven deadly sins ainsi que vos lectures et c’est pourquoi je vous demande avec votre recul si aujourd’hui vous me conseillez de me lancer dans l’aventure ou bien de laisser tombé ?
    Désolé pour le pavé, dans l’attente de votre réponse merci.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour. Je vais faire bref, oui, bien sûr que je recommande Seven Deadly Sins, même si les derniers tomes ne sont pas à la hauteur de la grandeur qu’a connu ce titre le reste n’est pas à jeter mais globalement il reste selon moi l’un des meilleurs mangas de la décennie.
      J’en reparlerai rapidement dans sa chronique prévue de longue date (comme je le dis j’attends sa fin mais elle ne vient pas). J’essairais de la sortir pour les vacances mais je ne promets rien.
      En tout cas oui fonces, après 26 tomes l’histoire est toujours aussi excellente qu’au début.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s