Negi Haruba est un génie !! / Go-Tôbun no Hanayome chapitre 122 (Fin)

Attention !! Cette review contient des spoils sur le 122ème et dernier chapitre du manga Go-Tôbun no Hanayome. Merci de ne pas la lire si vous n’avez pas terminé le manga.

Bonjour à toutes et à tous. C’est fini, je vais pleurer …

Notre Go-Tôbun no Hanayome adoré vient de se conclure et il est temps de revenir sur tout ce qui s’est passé depuis que j’ai publié la chronique dessus (enfin on va surtout parler du chapitre 122).

Qui est la mariée ? Comment le manga se conclut-il ? Negi Haruba a-t-il vraiment joué avec nous jusqu’au bout ? Réponse …

 

Shonen Magazine 12 2020

Go-Tobun color 12 2020

Couverture du Weekly Shonen Magazine + Lead color pour conclure de belle manière ce manga au succès insoupçonné.

 

Ce que j’ai pensé de la seconde partie …

Je m’étais arrêté à la fin du tome 8 pour ma chronique (j’étais encore loin d’être à jour) sans savoir que cela marquait la fin de la première partie du manga.

Plus courte que la première cette seconde partie est marquée par 4 arcs narratifs : la rentrée en dernière année de lycée, le voyage à Kyoto (Sister Wars), le flashback de Yotsuba et le dernier festival.

Je vais faire très court : les 3 premiers sont excellents, même parfaits, dans la continuité de l’incroyable série qui nous était donnée de suivre. C’est notamment lors du flashback de Yotsuba que Go-Tôbun a atteint ses lettres de noblesse, nous faisant comprendre que tout était calculé minutieusement depuis le départ, digne de l’intrigue de l’Attaque des Titans. Je juge d’ailleurs que ce flashback est le meilleur que j’ai lu depuis celui de Grisha Jäger, pure coïncidence certainement mais le fait que je l’ai lu à sa sortie en France veut quand même dire que ça remonte (c’était il y a 3 ans) …

Par contre l’arc du dernier festival … Globalement l’histoire reste très bien racontée, elle suit son cours, je n’ai aucun problème dessus, si ce n’est qu’il est peut-être un peu long. Mais j’ai dû mal à me dire que ce soit un arc final, un avant-dernier peut-être mais pas le dernier. D’ailleurs il ne conclut rien et les conclusions arrivent après le festival dans le tome 14, ce qui nous donne même L4impression qu’elles sont précipitées. Une conclusion précipitée après un arc qui semble rallongé … c’est bizarre.

Je le dis et le répète, pour moi il fallait un arc en plus pour bien conclure l’histoire. Un tome 15 voire même un tome 16 n’auraient pas été de trop. Après un arc en plus n’aurait-il pas été rébarbatif ? Chacune des quintuplées avait trouvé sa voie et s’y engageait, il ne restait que la question de la mariée, réglée brusquement et à la surprise générale à la fin du tome 13, même si on a vite compris que son identité n’était pas justifiée à 100% à ce stade.

 

Vous l’aurez compris, je pense que le manga aurait pu durer un peu plus longtemps même s’il n’est pas non plus étrange à mes yeux que ça se termine ici. Et tout cas ce qui nous a été donné jusqu’au 121ème chapitre est dans la suite logique de l’intrigue …

 

La mariée en 5 parts (Chapitre 122)

Go-Tobun 122 I1

La cérémonie de mariage est sur le point de commencer quand les quintuplées proposent à Fûtarô de jouer pour la dernière fois au jeu des quintuplées. Comme si c’était le moment pourrait-on se dire ? L’intérêt ici est de savoir si Fûtarô a appris à leurs côtés à développer ses sentiments et à s’ouvrir aux autres. Forcément à ce moment de l’histoire il ne peut que réussir …

Go-Tobun 122 I2

La manière dont il s’y prend est elle bien plus intéressante, il leur fait comprendre qu’il les a compris en quelques phrases et que maintenant elles peuvent voguer vers l’avenir sans problème.

« Mais quand même, te voir toujours essayer de t’améliorer était éblouissant à mes yeux. » à Ichika

« Ton apparence bienveillante cache ton extraordinaire fragilité, et ta sévérité est probablement due à la profondeur de l’amour que tu possèdes. Le moi de l’époque n’a pas pu trouver de réponse à te donner. » à Nino

« Tu te bats toujours comme ça, contre le malaise qui est en toi, et le butin de guerre que tu as gagné après l’avoir surmonté est sans aucun doute le tien. » à Miku

« Vous rencontrer, vous les quintuplées, est l’une des rares choses dont je sois fier. » aux quintuplées

Au-delà pas grand chose, il s’agit d’une scène de mariage classique, avec un post-mariage presque classique où les quintuplées font encore des leurs. Le manga est donc parti pour se terminer tranquillement …

Go-Tobun 122 I3
Yotsuba abandonne son ruban, signe de son évolution, de sa différenciation des autres sœurs en le mettant, et d’acceptation de sa nouvelle vie aux cotés de Fûtarô en le retirant

Tranquillement ? Vous êtes sûrs ?

 

C’est mal connaître ce génie de Negi Haruba !!

Go-Tobun 122 I4
Une lune de miel … à 6 ?
Go-Tobun 122 I5
??
Go-Tobun 122 I6
Hein ??
Go-Tobun 122 I7
QUOI !!?

Attendez … C’est une blague ? Ce que l’on cherche depuis le départ … n’était qu’un rêve ? On s’est cassé la tête pour une question qui …

NON !! Non !! Et non !!

Réfléchissons deux secondes. Negi Haruba n’a plus que 5 pages avant la fin de son manga, donc oui voir ceci à ce moment précis est un choc. Mais d’un autre côté ça veut aussi dire qu’il nous laisse avec une fin ouverte, nous laissant penser ce que l’on veut.

Tout ce que l’on a vu de ce mariage n’était qu’un rêve, d’accord, mais les péripéties vécues par Fûtarô et les quintuplées tout au long de ces 14 volumes étaient bien réels …

Ce qui inclut les intrigues amoureuses !!

Miku qui tombe amoureuse au tout début de l’histoire, puis Ichika, puis Nino, puis Yotsuba qui est amoureuse depuis 5 ans. Tout ceci s’est réellement passé et n’a pas été modifié ni retiré.

Partant de ce principe, peut-on affirmer que le mariage n’ait pas eu lieu ? Non, il peut tout à fait avoir eu lieu. Yotsuba est-elle toujours la mariée ? Techniquement oui puisque Fûtarô lui a déclaré sa flamme bien avant cette scène.

On pourrait donc même supposer qu’il s’agisse d’un rêve prémonitoire, et donc que ce mariage présenté sous forme de rêve se soit réellement passé 5 ans après.

 

Negi Haruba est un génie, jusqu’au bout il aura joué avec nous, jusqu’au bout il nous aura fait hurlé pour des émotions tellement diverses (de bonheur, surtout de surprise). Et on pensait que c’était terminé, donc on s’était relâché … mais non !!

Go-Tobun 122 I8

Du coup encore une fois on se retrouve à se poser de multiples questions. La différence cette fois est qu’on n’aura pas les réponses, et c’est là que pour moi se trouve toute la grandeur de cette conclusion : comme on n’aura pas de réponse on est libre de penser ce que l’on veut. Donc pour ma part c’est certainement la meilleure fin qui pouvait être amenée !!

 

J’ai vu que nombre d’entre vous étaient déçus, et je peux le comprendre. Car d’un autre côté ça pourrait donner l’impression d’avoir suivi le manga pour rien, qu’on a réfléchi à une question qui n’avait finalement pas plus d’intérêt que ça … C’est peut-être un peu dur de penser ça mais je comprends tout à fait que certains soient déçus, en dehors de « ça aurait dû être elle la mariée » (ça on s’en fiche, en tout cas moi je m’en fiche) …

Car regardez de plus près, chaque fois que le mariage nous a été montré, sous forme d’une coupe future, il n’y avait qui puisse nous dire que c’était la réalité ou non. Rien ne nous permet de l’affirmer ou de l’infirmer.

 

Screenshot_2020-02-19 x16 png (PNG Image, 1115 × 1600 pixels)

Je terminerai juste en soulevant un point : nous avions bel et bien des indices sur les couvertures, Yotsuba portant la couronne de fleurs qu’elle a sur la couverture du tome 10.

Go-Tobun 10 SL
Voir Analyse des couvertures de Go-Tôbun no Hanayome

 

Merci à toutes et à tous d’avoir lu cet article, j’espère qu’il vous a plu. N’hésitez pas à le liker, le partager ni à me dire ce que vous en avez pensé.

Sur ce, bonne journée/soirée à toutes et à tous et à bientôt pour parler de mangas sur Parlons Manga ^^

 

Et comment ne pas conclure ainsi :

Merci M. Haruba de nous avoir fait autant vibrer avec Go-Tôbun no Hanayome et à bientôt …

10 commentaires sur “Negi Haruba est un génie !! / Go-Tôbun no Hanayome chapitre 122 (Fin)

    1. Ce manga restera un de mes préférés pour longtemps, et sa fin est certainement une des meilleures qui m’aient été données de lire (je pourrais la mettre aux côtés de celle d’Ashita no Joe sans problème).

      J'aime

  1. Je ne pense pas que la fin nous dit que le mariage était un rêve.
    Quand les filles s’apprêtent à choisir le lieu pour la lune de miel, juste avant le flashback, Fuutarou se dit :
    – On n’a pas déjà eu le même problème ?
    – Ah, le lycée (traduit en anglais par « Highschool’s… » probablement suivi de « graduation trip » traduit « voyages de fin d’études » en français.
    On peut penser qu’il se souvient dans son rêve de la situation dans laquelle il était avant de s’endormir mais je pense que la fait qu’il mentionne un mariage en rêve est juste une transition ou la tentative d’avoir un dernier mindfuck avant de conclure. J’ai eu la même réaction en le lisant, me disant si tout est un rêve c’est vraiment intéressant, il donne une fin pour ceux qui aiment avoir une vraie fin où quelqu’un est choisi et l’option que tout soit un rêve donc ça peut se réaliser mais peut-être que…
    Mais c’est la fin fin qui me fait dire que ce n’est pas le cas. Page 39 (avant-avant dernière), Fuutarou montre encore une fois qu’il se souvient en disant :
    – C’est ça… Je pensais la même chose à ce moment-là aussi.
    Deuxième et dernier point, si tout ceci n’était qu’un rêve, je ne pense pas qu’une fois Fuutarou réveillé on revoit ce futur qu’on imagine fantasmé à ce niveau-là. L’avant dernière page est une sublime double page où on revoit les quintuplées avant/après. Cette image ne fait pour moi que confirmer la réalité puisqu’on vient appuyer sur le temps passé, si c’était un rêve on aurait eu, pour moi, que la version passée. Dernière page, on a la même chose pour Fuutarou, qu’on voit avant/après avec une expression bien différente montrant aussi sa propre évolution.
    La dernière phrase « Les quintuplées sont une plaie » semblent être une remarque que le Fuutarou du passé se dit sans ironie, cette phrase prononcée par un « lui » plus vieux, plus habitué, semble nostalgique.

    Je ne sais pas si j’ai mal compris ton article, je ne pense pas j’ai relu plusieurs fois pour être sûr de pas parler dans le vent. Pour être honnête, j’aurais préféré une fin en rêve, en le lisant, j’ai trouvé ça couillu mais intéressant et bienvenu finalement ça me semble juste être un dernier frisson comme il y en a eu plein d’autres avant.

    Dis-moi ce que tu en penses !

    Bref, c’est grâce à toi que je suis ici et que j’ai lu tout le manga en un W-E, parce que j’avais trop peur de me spoiler, et c’est clairement l’un de mes mangas de romance préféré sachant que j’ai du mal avec la plupart des harem, surtout avec 5 prétendantes, mais j’ai adoré. Merci à toi pour me l’avoir fait découvrir !

    Aimé par 1 personne

  2. Je vais chialler 😭 Quelle fin putain et me dire que je n’aurais plus mon chapitre de go tobun no hanayome chaque semaines… On aura bien kiffé en tout cas et ce aussi au billet de tes articles alors merci à toi aussi floriano 👌🏻✌🏻

    Aimé par 1 personne

    1. Comme je l’ai dit tu l’interprète comme tu veux, on peut penser qu’il s’est marié, tout va dans ce sens d’ailleurs, comme non (ce qui ne serait pas contradictoire).

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s