Maison Ikkoku Perfect Edition tome 1

Bonjour à toutes et à tous. On se retrouve aujourd’hui pour parler d’une des nouveautés de ce début d’année, enfin nouveauté … Nous allons parler d’un des premiers titres de Rumiko Takahashi, que je découvre par la même occasion : Maison Ikkoku.

 

maison-ikkoku-perfect-edition-1-delcourt

Maison Ikkoku Perfect Edition #1

Auteure : Rumiko Takahashi

Éditeur vo/vf : Shogakukan/Delcourt-Tonkam

Parution : 29/01/2020


Synopsis : Étudiant raté, Yusaku Godaï décide un jour de quitter la pension de famille dans laquelle il vit car les autres locataires n’arrêtent pas de faire la fête dans sa chambre. Mais ce même jour arrive Kyoko Otonashi, la nouvelle concierge. Elle est veuve à seulement 20 ans et Yusaku tombe directement amoureux d’elle.


Mon avis : Rumiko Takahashi est certainement une des plus grandes mangakas de l’histoire : 40 ans de carrière, plus de 200 millions d’exemplaires vendus dans le monde, de nombreux mangas à succès (Ranma 1/2 et Inuyasha parmi les plus célèbres) dont les publications sont nettement espacés dans le temps et une longévité incroyable pour une carrière qui se poursuit encore avec Mao, lancé en 2019 dans les pages du Weekly Shonen Sunday et qui débarque prochainement en France.

Pourtant je n’avais jamais lu de manga de Rumiko Takahashi. La raison première que j’avancerai serait que je ne lis des mangas régulièrement que depuis 5/6 ans, donc forcément des titres qui sont plus vieux que moi, même si la liste de ceux que j’ai lu commence à s’allonger, ce ne sont pas forcément les premiers vers lesquels je me tourne. Mais au-delà de ça je dois bien avouer que ce ne sont pas forcément des genres qui m’attirent au premier coup d’œil : le synopsis de Ranma 1/2, ressorti en Perfect Edition il y a quelques temps, m’indiffère tandis que les autres sont soit trop long soit n’ont pas encore eu de nouvelle édition …

Du coup la Perfect Edition de Maison Ikkoku tombe à merveille. Je n’ai pas hésité longtemps avant de me le procurer, et je dois dire que je suis plutôt agréablement surpris.

 

L’histoire

De quoi ça parle ? Maison Ikkoku suit l’histoire de Yusaku Godaï, un étudiant habitué aux échecs et aux voisins plutôt embêtants. Il loge en effet dans la Maison Ikkoku, une sorte de maison d’hôtes mais abritant des locataires permanents. Yusaku décide de partir pour enfin avoir la paix, sauf qu’au moment où il part arrive la nouvelle gardienne : Kyoko Otonashi, dont Yusaku tombe amoureux, ce qui le décide à rester …

Les premières pages ont été difficiles à passer pour moi. Je vous avoue que j’ai eu du mal à entrer dans l’histoire. Si ce n’est l’humour il n’y avait rien qui s’en dégageait pouvant me permettre de trouver un prétexte pour poursuivre. Même avant la romance c’est le gag qui est recherché. Et me faire rire est difficile, très difficile, d’ailleurs je n’ai pas rigolé une seule fois, peut-être esquissé un petit sourire, mais pas plus …

 

Cependant !!

Cependant !! Une fois que les révélations commencent à tomber l’histoire devient vraiment intéressante. On apprend rapidement que Kyoko est veuve alors qu’elle est encore très jeune, c’est surprenant et les circonstances dans lesquelles le drame est arrivé nous font comprendre que son cœur est fortement touché.

L’âme sœur partie trop tôt est difficile à oublier, et les « avances » (tentatives plutôt) de Yusaku ou d’autres personnages qui entrent en jeu, se heurtent à ce deuil si douloureux.

Ce qui permet de rendre Kyoko beaucoup plus attachante et compréhensible en très peu de pages et même de nous faire comprendre davantage certaines scènes du début qui pouvaient être comprises d’une autre manière.

Au-delà de ça l’intrigue reste avant tout centrée sur l’humour et les quiproquos qui peuvent se mettre en place entre chaque personnage. Ne vous attendez donc pas à une histoire complexe, à ce stade en tout cas …

 

Côté dessins et édition

Alors Maison Ikkoku date de 1980, du coup on le sent plutôt bien en voyant les dessins, ça a bien vieilli … Mais le côté cartoonesque qui en ressort lui donne un petit charme.

Il y a un peu de fanservice mais ça reste rare et surtout pas aussi malsain que ce que l’on peut voir aujourd’hui, Rumiko Takahashi se limitant juste à nous montrer deux/trois culottes sur les plus de 300 pages du tome.

Par contre côté édition … C’est vraiment une Perfect Edition ? Quand on me dit Perfect Edition je m’attends à voir un livre de qualité « supérieure » à la qualité standard que l’on peut voir. Là on a un livre de qualité standard, avec un papier classique, sans pages couleur alors que le manga semble en avoir à foison, etc … qui nous est vendu comme une Perfect Edition. C’est pas le marque-page que j’ai trouvé à l’intérieur qui va rattraper la donne, ça pourrait être pire mais ça pourrait surtout être beaucoup mieux …

 

Conclusion

Ce premier volume de Maison Ikkoku était sympathique, ce n’est pas la nouveauté de l’année, je ne sais pas non plus ce qu’il vaut par rapport aux autre titres de l’auteure, mais ça reste un premier volume que j’ai apprécié. L’humour est son principal attrait mais sa simplicité d’esprit le rend aussi apaisant, on n’a pas à se prendre la tête en le lisant.

Mes notes

Personnages : 3/4

Intrigue : 2,75/4

Univers : 2/4

Dessins : 3/4

Appréciation personnelle : 2,75/4

Total : 13,5/20

maison-ikkoku-perfect-edition-2-delcourt

Bien que j’ai trouvé sa couverture, le tome 2 n’a pas encore de date de parution …

 

Merci d’avoir lu cet article, j’espère qu’il vous a plu. N’hésitez pas à le liker, le partager ni à me dire ce que vous en avez pensé.

Sur ce, bonne journée/soirée à toutes et à tous et à bientôt pour parler de mangas sur Parlons Manga ^^

5 commentaires sur “Maison Ikkoku Perfect Edition tome 1

  1. Acheté mais pas encore lu. Il y a beaucoup de personnes qui ont crié au scandale quant à la qualité de cette édition… et elles ont raison ! Delcourt/Tonkam s’est bien foutu de la gueule de ses lecteurs sur le coup. Pas de page couleur, une couverture complètement pompée de l’édition de Ranma 1/2 de chez Glénat et surtout une impression absolument merdique.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s