Arte tomes 1 et 2

Bonjour à toutes et à tous. On se retrouve pour parler d’un des titres que je débute en cette période post-confinement, certainement un de ceux qui m’intéressait le plus : Arte.

Ai-je donc été convaincu ? …

 

 

Arte tomes 1 et 2

Auteure : Kei Ohkubo

Éditeur vo/vf : Comic Zenon/Komikku

Parution : 27/08/2015 (#1), 19/11/2015 (#2)


Synopsis : Florence, début du XVIème siècle. Dans ce berceau de la Renaissance, qui vit l’art s’épanouir dans toute sa splendeur, une jeune aristocrate prénommée Arte rêve de devenir artiste peintre et aspire à entrer en apprentissage dans un des nombreux ateliers de la ville …

Hélas ! Cette époque de foisonnement culturel était aussi celle de la mysoginie, et il n’était pas concevable qu’une jeune femme ambitionne de vivre de son art et de son travail. Les nombreux obstacles qui se dresseront sur le chemin d’Arte auront-ils raison de la folle énergie de cette aristo déjantée ?


Tome suivant


Mon avis : J’aime l’histoire, celle avec un grand H. De ce fait, ce genre de titre historique relatant une certaine époque m’intéresse quoi qu’il arrive. Du coup Arte est rapidement devenu un choix logique parmi les titres à me procurer pour cette fameuse relance (cf Soutenez la relance du marché français) …

On nous plonge donc dans une des époques les plus florissantes de l’histoire : la Renaissance. Arte, fille d’aristocrate, rêve de devenir peintre. Mais il y a un hic : Arte est une fille et bien que noble il est très mal vu qu’une femme devienne artiste et en vive. Sa mère la force pour rentrer dans le rang, tandis que tous les maîtres d’ateliers la rejetent sans prêter attention à ses tableaux. Tous, sauf un …

 

Le combat des femmes pour trouver leur place

En lisant ces deux premiers volumes j’ai rapidement pensé à un manga historique que j’adore : Reine d’Égypte. Certes, ce n’est pas du tout la même période ni les mêmes enjeux mais le thème principal est le même : une fille qui veut s’imposer dans un monde d’hommes …

Car malgré les plus de 2 000 ans d’écart entre le règne d’Hatschepsout et la Renaissance, les différences culturelles et religieuses, les femmes sont toujours logées à la même enseigne : elles ne servent qu’à faire des enfants et tenir la maison …

Mais comme Hastchepsout Arte ne l’accepte pas et décide de prendre son envol. Quitte à ce que les hommes la regardent de travers elle est déterminée à devenir peintre. Et c’est ça qui me plaît chez ces jeunes demoiselles qui refusent les codes en place et sont prêtes à les combattre pour mener leur vie comme elles l’entendent …

 

Des personnages intrigants …

Mais contrairement à notre pharaonne, Arte est loin d’avoir une confiance absolue en elle. Elle est beaucoup plus déjantée, joviale et naïve, mais a des convictions auxquelles elle s’accroche dur comme fer.

Elle découvre le monde en devenant assistante, ce monde si spécifique qui fait tant rêver aujourd’hui et où créer la plus belle œuvre est la chose la plus importante. On le découvre en même temps qu’elle et même si elle peut paraître assez dépassée à certains moment notre héroïne sait aussi montrer une force de caractère nécessaire dans ce monde dominé par la gent masculine.

Les autres personnages qu’on découvre naviguent autour d’elle et permettent de la faire évoluer, de la faire avancer en tant que femme mais surtout en tant qu’artiste. On découvre avec chacun d’eux une autre vision, d’autres idées et d’autres tourments de cette société très hiérarchisée.

Ils s’avèrent être tous assez attachants, maladroits pour certains, plus froids et calculateurs pour d’autres. Mais en en apprenant plus sur eux on arrive à les comprendre et à se dire que personne n’a réellement tord. Car au final c’est surtout le monde dans lequel ils vivent qui est différent du nôtre …

 

Côté dessins et édition

Les jaquettes sont magnifiques, on croirait qu’un tableau est posé dessus, ce qui nous plonge parfaitement dans l’ambiance.

Arte I1

La plupart d’entre vous doivent le savoir désormais mais je me suis récemment mis au dessin et bien que je n’en sois qu’au début de mon apprentissage je ne peux pas nier mon admiration pour le travail de Kei Ohkubo.

Ses traits sont fins, ses planches fourmillent de détails, ses personnages sont très expressifs et la lecture est fluide et agréable.

Tout ceci rend le manga vraiment plaisant à lire. On y rentre et on y reste accroché plus facilement.

 

Conclusion

Coup de cœur ? … Oui, je peux le dire. Ces deux premiers volumes étaient excellents à tout point de vue. On a rapidement envie d’encourager Arte dans sa quête pour sortir des sentiers battus et devenir peintre.

On est rapidement plongé dans cette époque si spécifique de notre histoire, et on en aurait presque envie de voyager dans le temps pour le découvrir. Finalement le découvrir aux travers des yeux de notre chaleureuse, naïve et déterminée héroïne est un bon change.

Si vous aimez les mangas historiques foncez, vous serez ravis. Les autres foncez aussi, ce n’est pas une raison. Car c’est un titre qui, comme pour Reine d’Égypte, mériterait un peu plus d’attention …

Mes notes

Personnages : 3,5/4

Intrigue : 3/4

Univers : 4/4

Dessins : 4/4

Appréciation personnelle : 4/4

Total : 18,5/20

 

Je peux vous dire que je me procurerai le plus rapidement possible la suite. Aujourd’hui 9 volumes sont parus en France et 13 au Japon. La série est toujours en cours et un anime disponible sur Wakanim a débuté en avril dernier.

 

Merci d’avoir lu cet article, j’espère qu’il vous a plu. N’hésitez pas à le partager si c’est le cas ni à me dire ce que vous en avez pensé.

Sur ce, bonne journée/soirée à toutes et à tous et à bientôt pour parler de mangas sur Parlons Manga ^^

11 commentaires sur “Arte tomes 1 et 2

  1. Très intéressant. Tu m’as donné envie. J’avoue ressentir un besoin depuis quelques temps de varier un peu plus mes lectures. Et c’est justement un genre dont je ne connais pas grand chose. Je vais du coup essayer d’aller voir ce que peut donner Arte mais aussi la reine d’Egypte (que je ne connais pas) que tu as très bien vendu.
    D’ailleurs, Arte a débuté en animé sur Wakanim. Et le trailer avait l’air bien sympathique. Mais les dessins du manga sont loin d’être en reste. Visuellement, c’est magnifique.

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s