J’ai dessiné un manga

Bonjour à toutes et à tous. Cela ne se voit peut-être pas, cela ne se ressent peut-être pas, mais j’avais vraiment hâte d’écrire cet article. Car il signifie qu’une étape a été franchie. Aujourd’hui je vais enfin pouvoir vous parler de ce qui s’est passé depuis 2/3 mois, même 4/5 globalement mais surtout les 2/3 derniers.

Normalement vous le savez, enfin peut-être pas si vous me suivez depuis peu mais ce blog a fini par devenir mon activité principale. Cependant je dois bien reconnaître que je ne peux pas en vivre. J’ai donc commencé à chercher une porte de sortie et, aimant les mangas plus que tout je vous ai lâché cette phrase (à peu près) : « Quitte à travailler dans le manga, autant en faire un« .

Ça peut paraître assez présomptueux comme ça. Cependant je n’ai pas lâché cette phrase sans idées derrière, la réalité étant que j’ai un scénario en tête depuis des années, qu’il s’est peaufiné et qu’il est arrivé à maturité aujourd’hui. Mais cela n’empêche pas que dessiner un manga ça ne se fait pas comme ça, juste en le disant, surtout quand on n’a pas touché un seul crayon depuis des années …

Pourtant le principal frein que j’avais, davantage que le dessin, c’est le temps. Sortir 30 articles par mois, comme je le faisais sur les derniers mois de 2019, ça demande des heures et des heures d’écriture. Résultat je n’avance pas …

Du coup nous voilà déjà en 2020, où je finis par me décider de monter un dossier, de poser sur écrit les idées que j’ai en tête. Dossier que je compte ensuite envoyer aux maisons d’édition. Cependant à ce moment-là il me manque encore les dessins, et envoyer un dossier sans dessins je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée.

Mars 2020 je m’y suis mis. J’ai commencé à dessiner, voir ce que j’étais capable de faire (c’est à dire pas grand chose). Cependant deux éléments viennent perturber mon avancée : le COVID-19, qui m’a obligé à aller aider en supermarché en plein pendant cette crise (financièrement c’est bien et ces deux mois m’ont bien servi, on va y revenir ensuite), et ce blog, toujours, qui me demande énormément de temps, même en ne sortant que les séries d’articles hebdomadaires.

Autant le premier ce n’était que pour un temps, autant le second j’ai bien pris conscience que j’allais devoir ralentir à un moment donné … ou me faire aider.

20 avril 2020, j’ai fait appel à vous, mes lecteurs et lectrices. Ce n’était plus tenable et si personne ne rejoignait l’équipe Parlons Manga qui allait se constituer j’allais être contraint d’arrêter une des séries d’articles minimum. Et ça a failli arriver fin mai, je pensais même tout arrêter à un moment, que ce soit les articles hebdomadaires comme le reste. J’ai d’ailleurs écrit l’article des conseils pour lancer un blog en ayant en tête l’idée que j’allais tout arrêter dans deux semaines.

Puis imperatricele et Noblebillybat sont arrivés. Merci à vous deux, sans le savoir vous avez sauvé Parlons Manga d’un arrêt brutal, au pire d’une longue pause. J’ai donc décidé de poursuivre, un mois, le temps de les laisser s’installer et de prendre leurs marques. Mais ne voyant aucun article arriver j’ai commencé à me dire qu’ils ne pourraient peut-être pas m’aider.

C’est de ma faute, je pensais avoir été assez clair dans cet article, mais d’un autre côté tout le monde ne peut pas avoir suffisamment de temps libre pour. J’ai donc décidé d’arrêter la série des Weekly News, qui était celle qui me prenait le plus de temps …

Sauf que là on est déjà début juillet et il y a une chose dont je ne vous ai pas parlé. Revenons dans un précédent numéro de Weekly News

Début mai, lancement du 100ème Tezuka Manga Award dont on a parlé dans le 79ème numéro de Weekly News. Quatre mois pour dessiner un manga et le proposer à ce prestigieux concours.

À ce moment-là je ne pensais pas y participer. J’essayais déjà de dessiner correctement un visage de face, dans le peu de temps que je pouvais m’accorder pour dessiner. Mais comme souvent des idées me sont montées en tête, en pleine nuit d’ailleurs. La plupart du temps je n’en fais rien car je me dis « c’est nul, ça, tu délires« , mais là je me suis dit que je tenais un truc, que c’était « publiable ».

Puis par hasard, en cherchant quelques « techniques » de dessin, je suis tombé sur ce site …

Dessindigo, site de cours et tutos de dessins en ligne. Les cours sont payants mais les tutos sont disponibles gratuitement. J’ai regardé un tuto, puis un autre, etc.

On est à peine une dizaine de jours après le lancement du 100ème Tezuka Manga Award, au moment où le confinement prenait fin. Je n’ai pas mis longtemps à craquer. J’ai acheté les cours et commencé à les visionner.

Leur cours d’introduction (disponible gratuitement) est certainement ce qu’il y a de plus motivant, et ça tient en deux phrases simples :

  • Tout le monde peut apprendre à dessiner
  • On ne progresse pas de manière linéaire mais par palier

Entendre ça dans une période où j’avais l’impression de commencer à patauger, ça fait du bien. J’ai donc commencé à suivre ces cours, au même moment où ces idées ont commencé à surgir … Fin mai ma décision était prise, j’allais participer à ce concours …

SEULEMENT, avoir des idées c’est bien, les poser sur feuilles et les dessiner, c’en est une autre !!

Il faut bien comprendre qu’à ce moment-là je n’avais encore JAMAIS dessiné de manga. À part quelques gribouillis pour essayer de progresser mon nombre de planches dessinées s’élevait à 0. Comment vous dire qu’on part de loin …

J’ai donc commencé début juin une course-poursuite, avancer le plus possible dans les cours de Dessindigo pour acquérir le plus de connaissances possibles, avant de commencer à dessiner mon manga.


Là dedans il y a d’ailleurs un point que j’avais rapidement décidé. N’ayant aucun matériel pour dessiner sur feuille, je dessinerais en numérique. J’ai donc acheté une tablette graphique courant mai, pas chère, pour dessiner sur un logiciel de dessin qui était (apparemment) offert avec : Clip Studio Paint (j’ai quand même dû l’acheter au final).

Sauf que cette tablette n’a pas d’écran. On dessine dessus mais il faut regarder le retour sur l’ordinateur … Comment vous dire que pour un débutant comme moi, c’est inconfortable. Je ne prenais aucun plaisir à l’utiliser, c’est à peine si j’avais l’impression de dessiner en fait …

Mais bon, maintenant qu’elle est là, je vais l’utiliser et dessiner mon manga pour le concours avec … Fin juillet, plus de deux mois après avoir avancé, le plus possible, dans les cours de Dessindigo, je commence à dessiner mon manga. La course-poursuite dans laquelle je me suis engagé ne fait que commencer. Car il me reste à peine 5 semaines pour sortir 35 pages. Oui, car mon manga fait 35 pages, on peut aller jusqu’à 55 pour le concours mais mon histoire, une fois que j’ai posé un premier storyboard, n’en faisait que 35.

Très bien, c’est ainsi, mon manga fera 35 pages, ce n’est pas un problème, selon moi, s’il n’en fait pas plus, surtout vu le peu de temps qu’il me reste.

Mon manga est assez spécial en termes graphiques. Je me suis dit que j’allais faire ce que je pouvais avec mon niveau actuel de débutant … Quelle ne fut pas ma surprise de voir que certaines pages pouvaient se finir très vite !!

La première page, par exemple, est toute noire, avec quelques bulles et du texte. Sur feuille je n’ai aucune idée du temps qu’il faudrait pour la finir. En numérique, on prend l’outil remplissage et hop, fini …

Résultat : début août j’ai réussi à trouver un rythme entre mon manga, le blog (dont je dois continuer à m’occuper, même au ralenti) et même un peu de détente.

Malheureusement ça n’a pas duré longtemps, mon ordinateur commençant à faire des siennes … C’était un ordi qui n’était pas trop cher non plus, mais au bout de deux ans et demi, à être utilisé tous les jours, allumé quasiment en permanence, je comprends.

Là, je me suis rendu compte que je ne pouvais pas continuer comme ça, j’ai donc décidé d’investir et c’est là que mes deux mois travaillés durant la crise me servent …

Ordi neuf + nouvelle tablette, avec écran. Quel bonheur, j’ai ainsi pu finir les 10/12 pages qu’il me restait, certainement les plus longues à faire, dans les temps, avec du bon matos qui ne rame pas, qui est confortable et qui marche.

Pour info, la tablette c’est une XP-PEN 22 Pro, et l’ordinateur un ASUS (son nom est beaucoup trop long, je vous mets le lien).

Ainsi j’ai pu envoyer mon manga pour le concours jeudi dernier. Le temps de dessiner la miniature (parce que oui, c’est moi qui l’ai faite), et d’écrire cet article et nous voici aujourd’hui, lundi 31 août, où je peux le dire fièrement.

J’ai dessiné un manga

J’ai dessiné un manga, à mon niveau bien sûr. Je sais bien qu’il est loin d’être parfait. Je n’ai pas participé pour gagner d’ailleurs, mais pour prendre de l’expérience. Tout ce que j’ai fait ce sont des tests, pour voir quel style de dessin me plaît, vers quoi je pourrais m’orienter pour progresser et surtout pour me plaire.

Il y a forcément des personnes qui ont beaucoup plus d’expériences que moi dans le manga qui participent. C’est même certain, et c’est pour ça que j’estime mes chances de victoire à 0,00000000000001%. Je le répète mais je n’ai pas participé pour gagner, mais pour avoir le retour de ces illustres auteurs (je suppose qu’on en aura, enfin j’espère). Pour pouvoir m’aiguiller sur ce qui ne va pas, ce que je pourrais mieux faire.

Parce que je sais que graphiquement mon manga est loin d’être parfait. Il y a plusieurs pages qui sont très approximatives, et c’est pas toujours voulu.

Il y a trois points où je suis encore en galère aujourd’hui pour les gérer :

  • les plis des vêtements, ça paraît si simple quand on voit le résultat et pourtant il y a tellement d’éléments à prendre en compte, entre la position du personnage, la forme du vêtement, le matériau dans lequel il est fabriqué, s’il y a du vent, si le personnage bouge, s’il est trempé, …
  • les ombres, c’est la même bataille, tellement d’éléments à prendre en compte, les deux vont souvent de pair d’ailleurs …
  • les visages, oui encore, mais ça demande une telle précision … Aujourd’hui j’arrive à peu près à avoir les yeux de la même taille du premier coup quand le visage est de face, mais dès qu’il est tourné c’est beaucoup plus dur. Mais des trois c’est probablement le point où je suis le plus avancé.
  • Je pourrais ajouter la perspective, j’arrivais à la gérer à peu près bien sur feuille, mais sur tablette c’est plus compliqué je trouve.

Car la demoiselle sur la miniature, qui est d’ailleurs un personnage de mon manga, à force de la dessiner j’arrive à peu près à bien la reproduire sur le dessin à chaque fois. Finalement il n’y a pas de secret, pour bien dessiner un personnage il faut le dessiner plein de fois.

Pour autant, même sur ce dessin qui sert de miniature je pense qu’il reste des défauts.

J’ai trop abusé de l’outil « remplissage » pour mon manga. À force de voir des dessins de fans ou d’auteurs sur Twitter je me rends compte que ce n’est pas ça qu’il faut utiliser (en tout cas pas tout le temps). Pour cette miniature j’ai donc utilisé le pinceau et ai peint avec de l’acrylique pour lui donner ces couleurs.

J’ai toujours une gêne avec les ombres par exemple. Est-ce qu’elle est trop claire ? Trop sombre ? Avec le recul je pense même qu’il y a plusieurs erreurs, sur ses bras par exemple. On ne voit pas ses vêtements ici (elle porte une robe blanche), mais le problème des plis revient tout de même.

On le voit sans le dégradé noir et blanc, comme elle est accroupie je me suis dit que sa robe devait être un peu flottante en bas. Est-ce que ça donne cette impression ? J’en doute. J’aurai peut-être dû prendre une référence pour savoir quelle forme ça prend réellement.

De toute façon il me manque encore des connaissances en anatomie pour mieux dessiner. Je suis certain que je pourrais être plus précis au niveau de ses pieds. Comment ? Bonne question, je ne sais pas, mais j’ai le sentiment que l’ombre ne suffit pas …


Bref, j’ai dit tout ce que j’avais à dire, donc je vais m’arrêter là. J’ai dessiné un manga. Il plaira peut-être, il plaira certainement pas, enfin le résultat m’importe peu, surtout que c’est peut-être la traduction en anglais qui va le plus pêcher … Avec ces 35 pages où j’ai testé différentes méthodes je pense avoir trouvé une première piste de ce qui pourrait me plaire le plus.

Ce n’est que le début, j’espère, en tout cas je vous remercie d’avoir lu ces quelques lignes. N’hésitez pas à me donner des conseils en dessin, à souligner quelques erreurs qui m’ont peut-être échappé ou juste deux/trois points qui vous dérangent sur ce dessin si jamais il y en a. Je suis encore un débutant donc je suppose que j’ai encore beaucoup de choses à apprendre.

D’ailleurs je vais lever un voile tout de suite avant qu’on me pose la question : pourquoi il n’y a pas d’ombre au sol ? C’est normal, en fait il faudrait lire mon manga pour comprendre …

En fait j’ai oublié …

Sur ce, bonne journée/soirée à toutes et à tous et à bientôt pour parler de mangas sur Parlons Manga ^^

Nouveau Départ

13 commentaires sur “J’ai dessiné un manga

  1. Bon courage, c’est pas facile de faire un manga, et pour ta première tablette je compatis, car moi aussi j’en ai une comme ça ^^ avec le temps je m’y suis fais, mais j’imagine qu’avec un écran c’est beaucoup plus simple !

    Aimé par 1 personne

  2. Salut, bravo pour cette première prouesse ! Commencer par 35 pages c’est bien, ça montre une bonne motivation. Il te reste beaucoup de choses à apprendre c’est sûr, Rome ne s’est pas faite en 1 jour paraît-il… Je dessine aussi, niveau BD (manga, comics et j’en passe) les 23H, 24H ou même 25H de la BD sont des bons challenges qui m’ont personnellement pas mal appris. Pour faire un manga tu auras forcément besoin de beaucoup apprendre l’anatomie, la maîtriser. Pour le reste je pense que la composition d’image, le découpage seront important à bien maîtriser… si tu as eu l’occasion d’analyser beaucoup de mangas ce dernier sera peut-être déjà en partie assimilé. La perspective c’est bien de la connaître au moins dans ses théories ; de nos jours il y a pas mal d’outils numériques qui facilite cette phase (construction 3D, lignes de fuites etc…), d’ailleurs Clip Studio Paint a des outils que tu peux utiliser pour ça et qui te faciliteront la vie par rapport au traditionnel (contrairement à ton ressenti sur ce projet).

    Pour les tablettes graphiques j’ai eu les deux. Franchement une tablette sans écran on s’y fait, même si avec écran ça a son confort. Les seuls inconvénients que j’ai constatés sur une tablette à écran sont : parallaxe (décalage entre la pointe du stylet et la surface de dessin), la différence avec notre autre écran qui peut faire des surprises niveau couleurs (elles sont pas super bien calibrées de base), c’est un peu plus qu’un simple périphérique, ce qui peut demander plus de ressources au PC.

    Bon courage pour la suite, pour les retours des auteurs je ne suis pas sur qu’il faille s’attendre à grand chose, ils vont surtout s’attarder sur les primés car eux aussi courts après le temps. ^^’ N’hésite pas à partager ton manga après les résultats pour avoir de vrais retours.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s