Lectures Manga #31

Bonjour à toutes et à tous. 31 août, 31ème numéro de Lectures Manga. Ce n’est pas fait exprès mais c’est arrivé. Pour tout vous dire je suis content de réussir à tenir plus ou moins ce rythme d’un volume par jour, et les effets commencent à se faire ressentir. Si je poursuis à ce rythme tout au long du mois de septembre j’aurai vidé ma pile à lire d’ici la sortie du numéro 35 dans quatre semaines, nouveautés de septembre incluses, ce qui nous permettra ensuite de reprendre un rythme normal de deux/trois numéros par mois.

J’ai décidé de retirer la partie Liste des tomes lus. J’en avais parlé vite fait dans le dernier numéro mais finalement c’est le nouvel éditeur de WordPress, l’éditeur de blocs, qui m’a fait prendre ma décision, tellement il me saoule …

Bref, c’est parti pour le 31ème numéro de Lectures Manga !!

Lectures Manga #31

Ce n’était pas prévu au départ, mais le tome 39 de Seven Deadly Sins a eu droit à son article détaillé.

Space Brothers #25

Auteur : Chûya Koyama

Éditeur vo/vf : Kodansha/Pika

Parution : 09/01/2019

Synopsis : Le départ est imminent pour Mutta et les Jokers.

Direction Cap Canaveral et le centre spatial Kennedy pour le lancement du compte à rebours !

Le rêve rejoint enfin la réalité !

Tome précédent

Tome suivant

Mon avis : Que de sensations, que d’émotions dans ce 25ème volume. Dans un sens on a l’impression de répéter ce que l’on a vu dans le tome 23, mais ici c’est différent. Nous suivons l’histoire à travers les yeux de Mutta, son départ pour l’espace est donc en aucun cas comparable à celui de Serika et Ena, même si on le suit depuis longtemps.

Une dernière péripétie vient secouer l’équipe des Jokers. Ce n’est pas sans rappeler un des évènements les plus cruciaux de la série, un passage qui n’a été joyeux pour personne et qui nous donne une petite inquiétude pour la suite.

Finalement ça a été drôlement tourné, tellement que j’en serais presque déçu. Mais pouvait-on faire autrement ? Pas sûr …

Encore une fois c’est un volume extrêmement positif. L’auteur y a pris son temps pour montrer des phases importantes venant avant le décollage, de la conférence de presse aux encouragements de personnes qu’on ne s’attend pas à voir, auxquels s’ajoutent des passages gardés en mémoire qui ressurgissent, comme pour rappeler le chemin parcouru, la difficulté d’accepter son rêve pour l’accomplir.

En conclusion lisez Space Brothers !!

Mes notes

Personnages : 3,75/4

Intrigue : 3,5/4

Univers : 4/4

Dessins : 4/4

Appréciation personnelle : 3,5/4

Total : 18,75/20

Fire Force #10

Auteur : Atsushi Ohkubo

Éditeur vo/vf : Kodansha/Kana

Parution : 05/04/2019

Synopsis : Shinra est enfin parvenu jusqu’à Shô. Mais il n’arrive pas à le raisonner et un violent combat éclate entre les deux frères !!

Malgré l’aide de Licht, Shinra reste impuissant face à Shô qui peut utiliser ses pouvoirs pour arrêter le temps ! Quel est donc le secret de la puissance de Shô ?!

Tome précédent (même lien que Space Brothers #25 )

Tome suivant

Mon avis : L’heure de l’explication entre les deux frères est venue. Shinra souhaite « sauver » Shô et le ramener avec lui, mais ce dernier ne l’entend pas de cette oreille et va tout faire pour ramener Shinra au Grand Prédicateur …

Il y a une question qui j’estime aurait pu être abordée dès le départ lorsque les deux se sont rencontrés chez Vulcan : est-ce vraiment son frère ? Le fait est que Shinra en est convaincu mais techniquement il n’a aucune preuve. On parle de retrouver une personne désormais adolescente qu’il n’a pas vu depuis qu’il était bébé. C’est un peu facile de dire directement « c’est son frère » sans chercher à le certifier mais d’un autre côté c’est Shinra qui a envie d’y croire et difficile de le blâmer dessus.

D’où le fait que dans ce tome Shô repousse ses avances et ses certitudes : « Je ne suis pas ton frère », « Je n’ai pas de famille ». Ce qui est sûr c’est que les deux prennent très au sérieux la bataille qui les oppose. Parce que d’un côté il y a un « supposé » lien familial à reconstruire, et de l’autre il y a un objectif bien précis à atteindre.

Le combat en lui-même est intéressant. Quelques révélations nous permettent de comprendre toute l’étendue du pouvoir de Shinra et aussi de comprendre quelques réactions qu’on a pu voir dans les précédents volumes.

La fin du combat, et globalement la fin de ce volume, est … je ne sais pas comment l’exprimer. Je n’y ai pas cru une seule seconde en fait. Peut-être qu’il n’aurait pas fallu tourner cela en dérision comme ça a été le cas. Dommage parce que sans ça je pense que c’était le meilleur volume de la série jusque-là.

En conclusion un volume de Fire Force bourré d’actions qui fait avancer l’histoire. Mais encore une fois il y a un truc qui m’empêche d’être plus passionné par le titre. Comme dit la dernière fois je suis juste intéressé …

Mes notes

Personnages : 3,25/4

Intrigue : 3/4

Univers : 3,5/4

Dessins : 3/4

Appréciation personnelle : 2,75/4

Total : 15,5/20

Détective Conan #8

Auteur : Gosho Aoyama

Éditeur vo/vf : Shogakukan/Kana

Parution : 13/06/1998

Synopsis : Conan affronte un personnage directement tiré d’un roman écrit par son père.

Tome précédent

Tome suivant

Mon avis : L’enquête en cours à la fin du septième volume où la vie d’un jeune garçon était en jeu prend rapidement fin dans ce tome. La grande majorité des éléments étaient réunis pour la conclure et les dernières révélations nous permettent de comprendre que la jalousie a beaucoup joué sur cet enlèvement.

Deux autres enquêtes sont présentes et se concluent dans ce tome. La plus longue concerne une invitation à un jeu où il faudra trouver l’identité d’une personne déguisée, la seconde un meurtre envers une mariée.

Les deux sont menées avec brio par notre « jeune » détective, notamment la deuxième que je ne m’attendais à voir se terminer si vite. La première est plus complexe et implique un plus grand nombre de personnes.

Bref, Détective Conan reste fidèle à lui-même.

Mes notes

Personnages : 3/4

Intrigue : 3,25/4

Univers : 3/4

Dessins : 3/4

Appréciation personnelle : 2,5/4

Total : 14,75/20

Rave #13

Auteur : Hiro Mashima

Éditeur vo/vf : Kodansha/Glénat

Parution : 03/11/2004

Synopsis : L’heure est venue pour Haru et ses amis de se rendre à Southenberg, où devrait se trouver l’un des deux fragments manquants de Rave. Mais dans le même temps, la situation bouge dans le monde des ténèbres, et ce continent risque fort de les intéresser …

Tome précédent (même lien que Space Brothers #25)

Tome suivant (même lien que Space Brothers #25)

Relecture

Mon avis : Ce volume est grandement occupé par une bataille … inattendue, mais de laquelle ressort des propos intéressants, appelant au respect de l’autre et de la vie. Mais ça n’a pas une grande importance dans l’intrigue …

Car si nos héros débarquent à Southenberg dans ce tome ils se retrouvent rapidement impliqués dans une nouvelle affaire, et les maillons qui ont commencé à se mettre en place dans le précédent volume sont sur le point de se regrouper.

Finalement on pourrait dire que ce tome marque le début d’un nouvel arc qui pourrait rapidement prendre de l’importance. En tout cas je constate que j’ai plus beaucoup de souvenirs du manga à partir de là. Pour rappel je m’étais arrêté au tome 15 dans ma précédente lecture, donc ça joue peut-être, mais c’est certainement aussi à cause de l’anime qui s’était arrêté au tome 12 …

Bref, affaire à suivre …

Mes notes

Personnages : 3/4

Intrigue : 2,5/4

Univers : 3,5/4

Dessins : 3/4

Appréciation personnelle : 2,75/4

Total : 14,75/20

Shine #8

Auteur : Kotoba Inoya

Éditeur vo/vf : Kodansha/Nobi-Nobi

Parution : 12/08/2020

Synopsis : Le défilé d’Ikuto est lancé sur le podium avec pour concept « le voyage autour du monde ». Angleterre, pays nordiques, Italie, Japon … Les pièces qui se suivent emportent le public et le jury dans un tourbillon de styles et d’inspirations. Et au point culminant de son défilé, Ikuto fait un choix très surprenant, preuve de sa maturité et de son identité. Vient ensuite le tour de Chiyuki et Kokoro qui, malgré leur rivalité, vont s’unir pour clouer le bec à ceux qui les attendent au tournant !

Tome précédent

Tome suivant

Mon avis : Ikuto, Chiyuki, Kokoro. Trois personnages au grand cœur, trois caractères si distincts, des talents et des ambitions différents mais qui s’entrecoupent. Mais cette même ferveur qui se dégage d’eux.

Les voir défiler sur ce concours ô combien prestigieux, voir les résultats de leur travail, de leurs réflexions les ayant amené à réaliser ces tenues, pour un rendu si majestueux, si épique, ne peut que nous émerveiller …

Je crois l’avoir déjà dit mais la mode ça ne m’intéresse pas du tout. Pourtant Shine arrive à le rendre attrayant. Au-delà de ces personnages attachants, de leur histoire, leurs doutes et leurs efforts, il y a ce côté artistique qui se dégage et qui finit par l’emporter sur l’idée que la mode ce n’est pas intéressant. C’est un monde à part qui se révèle drôlement passionnant au fil des tomes …

Les différences d’ambitions, de caractère, peuvent-ils créent des tensions ou une bonne cohésion ? Chiyuki et Kokoro sont rivales en tant que mannequins, et la première désavantagée par sa taille l’a bien rappelé. Le fait qu’elles fassent équipe, en tant que styliste et mannequin défilant pour ne change pas complètement cette donne. Car à côté d’une Chiyuki forte, qui avance droit et est prête à surmonter les durs obstacles qui se dressent face à elle, Kokoro apparaît complexée, apeurée, mais non moins déterminée.

L’ensemble est bien sûr sublimé par le trait somptueux de Kotoba Inoya, qui s’est surpassé comme jamais dans ce tome pour nous sortir des planches grandioses, admirables et si imposantes.

Il me semble avoir déjà dit (pour le tome 1 je crois) que Shine était un nekketsu sur le monde de la mode. Bon, c’est un mot un peu fourre-tout mais force est de constater que ça marche. Ce qui est sûr c’est que j’adore ce manga.

En conclusion c’était encore une masterclass pour Shine, qui confirme toujours plus être l’un des meilleurs mangas de cette année 2020.

Mes notes

Personnages : 4/4

Intrigue : 4/4

Univers : 4/4

Dessins : 4/4

Appréciation personnelle : 4/4

Total : 20/20 amplement mérité

Hinomaru Sumo #19

Auteur : Kawada

Éditeur vo/vf : Shueisha/Glénat

Parution : 19/08/2020

Synopsis : De retour de convalescence après une blessure au bras droit, Hinomaru s’efforce de remonter les échelons afin d’atteindre les rangs supérieurs de la division makuuchi. Mais un obstacle de taille se dresse devant lui en la personne de Kirihito, son ancien camarade ! Qui sortira vainqueur de ce duel tant attendu ?!

Tome précédent

Chronique

Tome suivant

Mon avis : « Sa carrière ne s’achèvera probablement pas sur un happy end. » Voilà le mot d’ordre de cette seconde partie qui vient de débuter. Une fracture au bras droit a contraint Hinomaru à se retirer du dohyô. Deux ans après le voilà de retour là où il était, en division makuuchi. Il doit maintenant rattraper son retard sur les autres trésors nationaux qui ont gravi les échelons durant cette période.

Mais comme toujours, la question du gabarit d’Hinomaru revient sur le devant de la scène. S’il s’est blessé aussi gravement, c’est aussi parce qu’il est beaucoup plus petit et beaucoup plus léger que ses adversaires. Et même sans blessure ce désavantage physique reste difficile à combler comme on l’a vu tout au long de la première partie du manga, il est donc logique de penser que ce sera d’autant plus dur dans le monde professionnel …

En attendant c’est son ancien camarade et entraîneur Kirihito qu’il doit affronter lors d’un tournoi national. Ça peut paraître surprenant de le retrouver ici, lui dont l’asthme l’empêche de combattre plus de 20 secondes. Mais d’un autre côté le fait qu’il soit passé professionnel est tout autant une marque de respect pour ce sport que pour celui qu’il admire pour les efforts qu’il a fournis pour monter les marches et les remonter chaque fois qu’il trébuchait.

Pourtant bien que ce match soit symbolique ce n’est pas ce que l’on retiendra de ce tome, un autre évènement, d’une ampleur bien plus grande, vient frapper le monde du sumo. Le tremblement de terre déclenché par cet évènement risque d’avoir des répercussions immenses, et peut-être inédites. Ce qui est sûr avec cela, c’est que les prochains volumes seront passionnants à suivre …

En conclusion on a logiquement calmé le jeu par rapport aux précédents volumes mais Hinomaru Sumo reste Hinomaru Sumo, un manga de sport passionnant, addictif et jouissif. La flamme est toujours là et n’est pas prête de s’éteindre …

Lisez Hinomaru Sumo !!

Mes notes

Personnages : 3,5/4

Intrigue : 3,25/4

Univers : 4/4

Dessins : 3,5/4

Appréciation personnelle : 3,5/4

Total : 17,75/20

Kingdom #47

Auteur : Yasuhisa Hara

Éditeur vo/vf : Shueisha/Meian

Parution : 28/08/2020

Synopsis : L’armée du général Ousen progresse à vive allure vers Retsubi, qui ouvre vers l’état de Zhao. Selon le tacticien Shouheikun, la conquête de cette ville est essentielle à l’avenir de Qin, tout comme celle de Gyou, pièce maîtresse des opérations à venir et enjeu du duel stratégique qui oppose Riboku à Ousen… Comment la situation va-t-elle évoluer ? Les deux camps retiennent leur souffle.

Tome précédent

Tome suivant

Mon avis : La guerre entre Qin et Zhao a débuté. Si l’armée de Qin vient de pénétrer en territoire ennemi et surprend Riboku en prenant la direction de Retsubi, ce dernier a encore en réserves quelques coups stratégiques …

Voilà un volume intéressant, c’est le premier de cette guerre avec ces premières escarmouches. Et il en ressort pas mal de données à retenir. Car ceux qui s’avancent au combat ont rarement été vus dans une bataille. C’est donc une nouvelle méthode de bataille que l’on découvre.

Mais plus important encore, c’est la relation anciens-nouveaux qui retient mon attention. L’unité Hi Shin a accueilli en son sein et formé de nouveaux membres. Pour nombre d’entre eux il s’agissait donc de leur première bataille.

Oui, c’est la guerre, mais l’idée de tuer un homme, d’ôter la vie à une autre personne n’est pas si facile à accepter. C’est là que la relation anciens-nouveaux prend tout son sens, car tout le monde a débuté un jour, même Shin … Enfin Shin est un cas à part mais il n’empêche qu’il a lui aussi été au stade de simple soldat.

Stratégiquement, cette guerre prend une tournure inattendue très rapidement. Riboku a plusieurs cartes en main mais Ousen ne compte pas se laisser faire. C’est à celui qui surprendra le plus l’autre, celui qui passera devant au moment opportun, qui l’emportera. Pour l’heure, cette guerre des nerfs ne fait que commencer …

Mes notes

Personnages : 3,75/4

Intrigue : 4/4

Univers : 3,5/4

Dessins : 4/4

Appréciation personnelle : 3,5/4

Total : 18,75/20

Merci d’avoir lu cet article, j’espère qu’il vous a plu. N’hésitez pas à le partager si c’est le cas ni à me dire ce que vous en avez pensé.

Sur ce, bonne journée/soirée à toutes et à tous et à bientôt pour parler de mangas sur Parlons Manga ^^

Numéro précédent

Numéro suivant

9 commentaires sur “Lectures Manga #31

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s