Lectures Manga #32

Bonjour à toutes et à tous. Nous voici au 32ème numéro de Lectures Manga. Forcément avec un numéro par semaine on avance plus vite. On termine cette semaine les nouveautés d’août avant de s’attaquer dans le prochain numéro, qui risque de mettre un peu plus de temps à paraître, à celles de septembre.


Lectures Manga #32

Space Brothers #26

Auteur : Chûya Koyama

Éditeur vo/vf : Kodansha/Pika

Parution : 20/03/2019

Synopsis : Le lancement d’Ares I est un succès : les Jokers débutent leur voyage dans l’espace ! La Terre vue depuis le vaisseau, l’amarrage avec le module Altair … Le cœur de Mutta bat de plus en plus fort à mesure qu’il se rapproche de la promesse faite à son frère. Bientôt il foulera le sol lunaire !

Tome précédent

Mon Avis : Les Jokers ont quitté la Terre, direction la Lune pour la mission du CES-66. Pour plusieurs d’entre eux il s’agit de leur première mission spatiale. Ce moment revêt donc une importance cruciale. C’est un rêve qui se réalise …

Plusieurs évènements viennent plus ou moins perturber le voyage. Mais notre troupe en a déjà vu de toutes les couleurs, sauf que ce n’est pas aussi évident vu ce qu’il vient de se passer et la personne qui est concernée …

Quelques frissons viennent également égayer ce 26ème tome de Space Brothers, mais je ne vous en dirais pas plus.

Bref, lisez Space Brothers !!

Mes notes

Personnages : 3,5/4

Intrigue : 3,5/4

Univers : 4/4

Dessins : 4/4

Appréciation personnelle : 3,5/4

Total : 18,5/20

Space Brothers #27

Auteur : Chûya Koyama

Éditeur vo/vf : Kodansha/Pika

Parution : 18/09/2019

Synopsis : À bord de l’ISS, Serika travaille sans relâche pour trouver un traitement contre la sla, cette terrible maladie qui a emporté son père. Hélas, les expériences qu’elle mène ne sont toujours pas concluantes et sur Terre, quelqu’un lui tenant rancune lance une rumeur médisante qui se propage rapidement et la plonge dans une tourmente dont elle aura bien du mal à s’extirper …

Tome suivant

Mon avis : Internet … C’est si facile de s’y exprimer, si facile d’y cacher son identité. Ça permet aux gens de se sentir plus libres, du coup ils n’hésitent pas quand ils le peuvent à parler de choses sur lesquelles ils ne sont pas au point …

Nous suivons Serika depuis le début de l’histoire, à force de la voir nous la connaissons, nous l’apprécions, et nous savons à quel point les ragots qui circulent sont faux. Malheureusement cela prend une telle ampleur à force d’être relayé que l’issue risque d’être terrible …

Au-delà de la personne et ses ambitions il y a une entreprise, si ce n’est plusieurs, et une image à conserver face au grand public. L’entacher peut avoir des effets néfastes pour la suite.

Sauf que là on parle de ces fameuses expériences sur la sla, cette terrible maladie qui paralyse les muscles avant d’envoyer sous terre tous ceux qui l’attrapent. Serika a perdu son père à cause de la sla, Sharon en est aujourd’hui affectée et ses forces diminuent au fil des tomes. Pour Serika c’est la mission de toute une vie …

Ce que j’aime dans ce manga c’est qu’au-delà du côté réaliste il y a une prise de risque des personnages qui est à applaudir. Serika est jeune, elle pourrait flinguer toute sa carrière suite à cette affaire, mais elle fait aussi preuve d’une grande maturité. C’est déjà le cas depuis longtemps mais elle fait définitivement partie de mes personnages préférés du manga.

Lisez Space Brothers !!

Mes notes

Personnages : 4/4

Intrigue : 4/4

Univers : 4/4

Dessins : 4/4

Appréciation personnelle : 4/4

Total : 20/20

Rave #14

Auteur : Hiro Mashima

Éditeur vo/vf : Kodansha/Glénat

Parution : 02/02/2005

Synopsis : Pour libérer les sirènes, Haru et ses compagnons se dirigent vers l’antre des démons où elles sont retenues prisonnières dans le but de leur collecter de l’énergie. Mais les adversaires qu’ils s’apprêtent à y trouver sont bien plus coriaces qu’ils ne le croyaient, et ne sont pas tous inconnus …

Tome précédent (même lien que Space Brothers #26)

Tome suivant (même lien que Space Brothers #27)

Relecture

Mon avis : Bien que classique ce 14ème volume contient de nombreux moments de tension. Si la libération des sirènes est l’objectif initial, à partir du moment où nos héros se retrouvent face à leurs ennemis la donne n’est plus du tout la même.

En réalité je n’ai pas grand chose à ajouter, c’est très rythmé mais en dehors du premier combat d’Haru les autres sont réglés avec une facilité déconcertante, que ce soit dans un sens comme dans l’autre d’ailleurs. La vraie confrontation débutera dans le tome 15.

Mes notes

Personnages : 2,75/4

Intrigue : 2,5/4

Univers : 3/4

Dessins : 3/4

Appréciation personnelle : 2,5/4

Total : 13,75/20

Parasite édition originale #4

Auteur : Hitoshi Iwaaki

Éditeur vo/vf : Kodansha/Glénat

Parution : 19/08/2020

Synopsis : Shinichi espérait une routine, mais ses semblables, eux, se remettent à peine des chocs successifs, tandis que les organismes parasitaires s’organisent …

Tome précédent

Chronique anime

Tome suivant

Mon avis : Tous ces meurtres, tous ces drames survenus en si peu de temps. Forcément, ça laisse des séquelles dans la mémoire humaine. Shinichi, lui, semble toujours plus impassible à ce genre de choses au fil des tomes, ce qui le rend de plus en plus étrange pour les autres …

Est-ce une erreur de ne rien ressentir quand des drames sont survenus autour de nous ? D’un autre côté Shinichi y peut-il quelque chose ? La question se pose et l’étau se resserre autour de lui. « Il n’est pas normal » … Car le fait d’être triste, de verser une larme dans ces moments de peine, font aussi de nous des humains. Shinichi peut-il donc encore être considéré comme tel ?

« Il n’est pas normal » : c’est un peu ce que cette Kana cherche à lui dire, elle qui est, selon elle, capable de le distinguer des autres. Se dire qu’un humain peut localiser les parasites ce n’est pas une bonne chose pour lui. Pour autant que faire pour la protéger ? Kana, sans le savoir, se met en danger et ce tome sera plus que jamais l’occasion de s’en rendre compte …

Ce qui est sûr c’est que ces parasites sont fascinants. L’évolution qu’ils connaissent depuis le début de la série les rend toujours plus passionnants. La voie que certains prennent dans ce tome nous permet de nous rendre compte à quel point ces créatures sont spéciales et peuvent modifier le cours de l’histoire comme jamais aucune espèce ne l’a faite avant.

Comme toujours Parasite est passionnant, le manga avance en nous fournissant ses propos sur ce monde et la manière dont il est géré, et il est ainsi impossible de s’ennuyer en le lisant.

Mes notes

Personnages : 4/4

Intrigue : 4/4

Univers : 3,75/4

Dessins : 3,75/4

Appréciation personnelle : 3,75/4

Total : 19,25/20

The Promised Neverland #15

Auteurs : Kaiu Shirai (scénario), Pozuka Demizu (dessins)

Éditeur vo/vf : Shueisha/Kazé

Parution : 19/08/2020

Synopsis : Le plan consistant à exterminer tous les démons pour libérer les humains est en marche. Afin de le mettre à exécution, le nouveau William Minerva est prêt à nouer les alliances les plus terribles ! Au fond d’elle, Emma doute de cette solution sanglante qui va à l’encontre de ses principes. Parviendra-t-elle à convaincre celui qui est devenu le « Boss » d’opter pour une alternative pacifique ?

Tome précédent

Tome suivant

Mon avis : Quelle serait la meilleure solution ? Exterminer tous les démons apparaît comme la plus évidente mais elle implique de se transformer en monstres sanguinaires pour provoquer un génocide. Tout résoudre dans la paix, comme le souhaite Emma, paraît plus sage mais il y a tant d’inconnues que cela ne semble même pas envisageable.

Pourtant Emma se torture, elle ne se fait pas à l’idée qu’il faudra verser du sang pour l’emporter. D’ailleurs quel sang sera versé ? Norman a en effet quitté le repaire pour nouer une alliance qui sera cruciale dans la bataille finale. Chacun y trouve son intérêt mais bien que l’objectif soit globalement le même il est impossible de se dire qu’on peut faire entièrement confiance à un groupe qui serait notre ennemi dans d’autres circonstances.

Si des révélations nous permettent de mieux comprendre ce qui se joue pour chaque belligérant, dans l’autre sens des informations que l’on détenait déjà viennent ébranler des convictions déjà en place. Faut-il pour autant tout remettre en question ? Dans tous les cas les choix sont faits pour chacun et il n’est plus possible de reculer …

Dans la continuité du 14 ce tome 15 est passionnant tant dans les discussions enflammées que dans les choix et positions de chacun, qui nous emmènent vers un final indécis ou il reste difficile de savoir qui l’emportera.

Mes notes

Personnages : 3,5/4

Intrigue : 4/4

Univers : 3,5/4

Dessins : 3,5/4

Appréciation personnelle : 3,25/4

Total : 17,75/20

Innermost #3

Auteur : Redjet

Éditeur vf : H2T

Parution : 19/08/2020

Synopsis : La Gray Zone, ghetto qui entoure la citadelle, est depuis peu le théâtre d’attaques répétées de Galags, mettant en danger la population locale dans l’indifférence totale du gouvernement. Résolue à révéler le complot orchestré par les hauts dignitaires de Turel, Eris apparaît alors sous les traits masqués de Lady W, nouvelle figure de la résistance anti-gouvernementale, qui émergea suite à l’attaque combinée d’un Galag de rang A et d’un rang X, le seul à ne jamais avoir été capturé. Plus exposés que jamais, Devil et Eris, aidés d’un petit groupe de militaires doivent maintenant faire face à un assaut d’une ampleur sans précédent : plusieurs dizaines de Galags foncent vers Turel depuis le désert, plus organisés que jamais.

Tomes 1 et 2

Tome suivant

Mon avis : Devil a accepté d’aider les soldats de l’armée à combattre les Galags. Alors que les tensions sont toujours plus grandes à Turel une attaque dévastatrice s’apprête à avoir lieu …

Il me semble l’avoir dit pour les deux premiers volumes mais la dimension politique que prend le manga prend clairement le dessus sur le reste. Plus que le combat contre les Galags c’est ce conflit entre humains qui s’avère passionnant.

C’en est presque forcé mais on veut nous montrer à quel point l’homme est fort pour se quereller entre lui au lieu de s’unir pour combattre un ennemi commun. Les convictions de chacun les en empêchent, la place est également trop bonne pour d’autres, et quoi que l’on fasse ce résultat semblait inévitable.

Alors que pourtant il y a bien des éléments, des découvertes dans ce tome qui nous permettent de nous rendre compte qu’une bonne issue est possible. Mais convaincre des politiques coincés dans leurs idéaux n’est pas simple …

En conclusion troisième volume très intéressant, autant que les deux premiers. Hâte de voir la seconde partie de ce manga qui, rappelons-le, se terminera en six volumes.

Mes notes

Personnages : 2,5/4

Intrigue : 3,25/4

Univers : 3,25/4

Dessins : 3,25/4

Appréciation personnelle : 3/4

Total : 15,25/20

Kingdom #48

Auteur : Yasuhisa Hara

Éditeur vo/vf : Shueisha/Meian

Parution : 28/08/2020

Synopsis : Après avoir pris Retsubi, Ousen et son armée font route vers la cité de Gyou. Mais bien que le temps soit compté, ils s’attardent pour conquérir de nombreuses petites villes en chemin. Que cache cette étrange stratégie ? Quant à lui, Riboku a rendu visite à son roi avant de réunir ses troupes pour ce qui s’annonce d’ores et déjà comme la plus grande des guerres opposant Zhao à Qin …

Tome précédent (même lien que Space Brothers #26)

Tome suivant (même lien que Space Brothers #27)

Mon avis : Quelle drôle d’idée Ousen a eu. Au lieu de se rendre directement à Gyou il décide de conquérir les petites villes se trouvant sur son chemin, d’en récupérer les vivres et d’en expulser les habitants … C’est autant inattendu que finement joué, quand on voit le résultat obtenu dans ce 48ème volume, et il était difficile de ne pas se retrouver pris au dépourvu.

Du coup, les vraies hostilités, si on peut le dire ainsi, débutent dans ce tome, ou Riboku tente de rendre la pareille. Et si la guerre stratégique va bientôt redevenir plus classique, chacun sait à quel point la bataille qui débute est cruciale.

Il faut donc continuer de ruser, et encore une fois, un des deux généraux semble avoir le dessus tant la surprise au moment de débuter la bataille fut immense. C’est culotté pourrait-on dire, et encore une fois finement joué.

C’est donc encore une fois un très bon volume pour Kingdom, qui débute la bataille, probablement finale, d’une guerre aux enjeux inédits pour l’ensemble de la Chine.

Mes notes

Personnages : 3,75/4

Intrigue : 4/4

Univers : 3,5/4

Dessins : 4/4

Appréciation personnelle : 3,75/4

Total : 19/20


Merci d’avoir lu cet article, j’espère qu’il vous a plu. N’hésitez pas à le partager si c’est le cas ni à me dire ce que vous en avez pensé.

Et vous, qu’avez-vous lu récemment ?

Sur ce, bonne journée/soirée à toutes et à tous et à bientôt pour parler de mangas sur Parlons Manga ^^

Numéro précédent

Numéro suivant

5 commentaires sur “Lectures Manga #32

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s