Dream Team – Ahiru no Sora tomes 1 et 2

Bonjour à toutes et à tous. Vous le savez peut-être, ou pas, mais cela fait longtemps que je suis la situation du manga dont nous allons parler aujourd’hui. Et j’ai été très heureux de le voir, enfin, adapté en anime, dont les deux premiers épisodes ont reçu une review (c’est d’ailleurs encore la dernière à cette date). Début janvier je vous annonçais donc assez logiquement qu’après l’acquisition des Space Brothers je débuterai Dream Team, le célèbre, et même mythique, manga de Takeshi Hinata. Je ne pensais pas que ça mettrait autant de temps (fichu COVID …) mais je n’ai jamais oublié ce que j’ai annoncé en début d’année.

Vous l’aurez compris, je suis intéressé par Dream Team depuis pas mal de temps aussi et si les 50 volumes sont en effet un frein je ne pouvais pas ne pas tenter l’aventure, surtout après avoir vu les premiers épisodes de l’anime (sur lequel je ne suis pas du tout à jour).

Bref, mon blabla ne vous intéresse pas je parie. Passons au vif du sujet …

Dream Team tomes 1 et 2

Auteur : Takeshi Hinata

Éditeur vo/vf : Kodansha/Glénat

Parution : 20/07/2011 (#01), 21/09/2011 (#02)


Synopsis : Complexé par sa petite taille, Sora est passionné de basket. Lorsqu’il entre en seconde, il décide naturellement d’intégrer l’équipe du lycée, mais découvre vite que le club est le repaire des pires voyous de l’école et qu’ils n’ont aucune intention de s’entraîner. L’enthousiasme sans limite de Sora pour le basket, déterminé à prouver que son talent dépasse son physique chétif, lui crée bientôt autant d’amis que d’ennemis …


Tome 3


Mon avis : S’il y a bien un critère qui prédomine au basket, c’est la taille, grande de préférence. Hors Sora Kurumatani en est dépourvu, il est petit, très petit. Du coup, comment pourrait-on le prendre au sérieux quand on a du mal à croire que c’est un lycéen ? D’autant plus si son souhait est de rejoindre le club de basket du lycée qu’il vient d’intégrer …

Je ne suis pas spécialement fan de basket, je ne suis pas du tout ce sport d’ailleurs. Pourtant c’est celui dont j’ai lu/vu le plus de titres jusque-là : deux (oui c’est pas beaucoup mais citez-en moi d’autre …) : Kuroko’s Basket, mon tout premier manga de sport, un immense coup de cœur à l’époque, et Slam Dunk, dans lequel j’ai eu assez de mal à rentrer et où je suis en retard de plusieurs volumes aujourd’hui (je sais qu’il y a Real aussi, mais c’est autre chose, peut-être un jour) …

Là où Kuroko’s Basket va dans l’irréel, Slam Dunk propose des matchs qui pourraient tout à fait exister dans la réalité, au-delà des gabarits démentiels des lycéens. Ce que je veux dire c’est que tout ce qui est réalisé pourrait arriver dans la réalité, et c’est dans ce cadre que se place Dream Team. (De toute manière je dis ça mais Takeshi Hinata n’a pas pu s’inspirer de Tadatoshi Fujimaki puisque son manga est plus vieux)


… Dream Team, un nom probant, qui fait rêver. Pourtant ce que Sora découvre c’est tout sauf une épique de rêve. Le club du lycée Kuzuryu qu’il vient d’intégrer est en effet dominé par des voyous qui n’en ont rien à carrer du basket et dont le seul objectif est : glander … Enfin ce sont des racailles quoi …

L’envol du canard

Quelle sensation ça donne, de s’envoler dans le ciel ? Une question à laquelle notre protagoniste ne peut pas répondre, quand même les filles du club féminin (qui lui fonctionne normalement) le devancent d’une tête.

Sora aime le basket, et il a ses raisons pour ça, mais son déficit de taille revient forcément sur le devant de la scène et lui pose problème, même face à des voyous qui n’en ont rien à cirer. Cependant notre protagoniste qui s’avère très rapidement attachant réussit à combler ce problème grâce à un atout de taille qui peut s’avérer crucial.

Il est déterminé, persévérant, ses efforts et sa ténacité sont louables. On aurait envie de l’aider à jouer, mais que faire dans une telle situation ?

Un club de racailles …

Car le club du lycée Kuzuriyu reste avant tout un club de racailles, sans foi ni loi dont les membres ne connaissent même pas les règles de base. On est loin de l’équipe prometteuse à qui le facteur + peut créer l’exploit. Là, même un facteur plus ne changerait rien tant le niveau est faible.

Ce que Sora a en face de lui ce ne sont pas des joueurs de basket, ni même des fans. Leurs coupes, leurs gestuelles, leurs mimiques, leur façon de parler. Tout rappelle la racaille des années 2000, indépendante et violente, prête à tout pour imposer sa loi sur et en dehors de son lycée.

Mais est-ce le cas de tous ? Après tout, si c’est pour glander pourquoi aller dans le club de basket ? Les élèves de ce lycée sont obligés d’intégrer un club, c’est expliqué au tout début, mais ça veut aussi dire que des clubs il y en a beaucoup d’autres.

Et on se rend compte qu’il y en a bien, parmi eux, qui sortent du lot, qui s’y connaissent un peu mieux. Pourtant leur envie de faire du basket n’est pas plus grande.

C’est le point qui m’avait fait le plus adhérer au titre. Si l’équipe est entièrement à bâtir, certains ne sont pas des ignorants de ce sport, l’ont déjà pratiqué et en ont souffert. Des blessures se sont ouvertes et paraissent difficiles à refermer.

L’abnégation de Sora, sa détermination dans l’effort de toujours s’améliorer pour combler ses manques, peut-elle faire vaciller une pensée négative ? Ce n’est pas aussi simple qu’on le pense, surtout si l’effort ne porte pas ses fruits …

Côté dessins et édition

Dream Team date de 2003, du coup le coup de crayon a pris un petit coup de vieux … Mais c’est ce qui lui donne son charme, je trouve. Les personnages sont très expressifs, notamment grâce à leurs bouches qui sont très larges (en tout cas je trouve), ce qui leur donne un style unique.

Que ce soit un sourire naïf ou la gueule d’une racaille mécontente, on comprend tout tout de suite, et c’est probablement ce qui aide à entrer rapidement dans le délire (car il y a aussi beaucoup d’humour, qui est bien renforcé par ces traits).

Côté édition rien de spécial, c’est du classique de chez Glénat. Les tomes sont fins, comme pour Hinomaru Sumo ou Tokyo Revengers plus récemment. Comme quoi depuis 2011 ça n’a pas vraiment changé …

Conclusion

J’ai beaucoup aimé l’anime, même si je ne suis pas allé très loin dedans. Je crois que j’aime déjà autant le manga, peut-être déjà plus. Parce qu’on adhère facilement à l’idée de grimper les échelons de bas en haut, aux personnages tous plus loufoques et charismatiques les uns que les autres. C’est classique, certes (même si on parle d’un manga qui a presque 20 ans) mais c’est efficace.

J’ai l’habitude de dire que Dream Team est une légende du Weekly Shonen Magazine, tant ses ventes ont été impressionnantes, sans aide extérieure, pendant de nombreuses années, avec un lectorat extrêmement fidèle (on fera une Retrospective un jour dessus, c’est sûr).

Je dis ça aussi parce que les rares personnes que j’ai déjà vu parler du titre disent que le manga est excellent, fantastique et épique. Je ne demande qu’à le voir mais sincèrement, j’en suis certain d’avance. C’est vrai qu’avec ce genre d’attente j’ai plus de risques d’être déçu mais pour ce que j’ai vu dans l’anime, je pense ne pas trop me mouiller.

En attentant ces deux premiers volumes sont plus que convaincants et constituent une entrée en matière réussie.

Mes notes (tomes 1 et 2 ensemble)

Personnages : 3,25/4

Intrigue : 3,5/4

Univers : 3/4

Dessins : 3/4

Appréciation personnelle : 3,5/4

Total : 16,25/20

Les couvertures vo aussi sont légendaires …

Nous parlerons prochainement du tome 3 qui est déjà en ma possession. En France le manga est disponible en volumes simples puis en volumes doubles à partir du 17-18. 50 volumes sont parus au Japon comme en France, le manga se trouve dans son arc final mais est en pause à durée indéterminée depuis plus d’un an. Un 51ème volume nommé Ahiru no Sora The Day #1 est paru au Japon en juin 2019 et est à l’heure actuelle la dernière publication du titre.


Merci à toutes et à tous d’avoir lu cet article, j’espère qu’il vous a plu. N’hésitez pas à le partager si c’est le cas ni à me dire ce que vous en avez pensé.

Connaissez-vous Dream Team ? L’avez-vous lu, ou vu l’anime ? N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez.

Sur ce, bonne journée/soirée à toutes et à tous et à bientôt pour parler de mangas sur Parlons Manga ^^

12 commentaires sur “Dream Team – Ahiru no Sora tomes 1 et 2

  1. Je n’ai pas lu le manga mais je suis l’animé, je suis en retard 24 ou 25 ème épisode, franchement une très bonne surprise j’aime vraiment.
    Dommage qu’en france les tomes se soient mal vendu et que les livres soient au format double ensuite c’est ce qui me bloque pour me mettre à la version papier…
    Pareil que toi pas fan de basket mais j’ai vu et lu kuroko no basket, ils sont forts ces japonais ils nous font aimer tous les styles de mangas peu importe le sport.

    Aimé par 1 personne

      1. Peut être qu’on aura droit à une nouvelle édition si l’animé cartonne.
        Glénat nous a bien fait le coup avec one piece, ranma, dragon ball…

        J'aime

  2. Je suis à jour sur l’animé j’ai fini le 47 ème épisode sur 50 je crois, ça couvre les 18 premiers tomes, pour une première saison c’est pas mal.

    Cette série est vraiment géniale, bien plus sérieuse et dramatique que j’aurais pu l’imaginer, je n’ai jamais lu slam dunk juste kuroko’s basket et là dans ahiru no sora on est plus proche de la réalité.

    Je ne sais pas si tu as acheté les tomes suivant mais j’ai hâte de lire ton avis sur cette série tu vas pas être déçu.

    Aimé par 1 personne

      1. Ah dommage pour le 8 j’espère qu’ils vont faire des réimpressions sinon il faudra que tu le prennes d’occasion.
        Faudrait pas que ça concerne d’autres volumes surtout…

        Aimé par 1 personne

        1. Il est à 60€ d’occasion donc non. Mais il est disponible en numérique, donc si je ne le trouve pas d’ici que je dois le lire je le prendrais dans ce format (même si ça m’enchante pas …).

          J'aime

          1. Je viens de regarder sur le bon coin, j’ai trouvé 3 annonces qui propose le tome 8 pour 3 euros.
            Tu chousis avec envoi en point relai tu paies d’avance mais l’argent est conservé par le bon coin tant que tu n’as pas validé la bonne reception du livre.
            J’ai déjà acheté pleins de mangas d’occaz c’est sécurisé pas de problèmes.
            Avec frais d’envoie c’est 4 euros de plus et 3 euros de garanties ou un truc dans le genre tu es gagnant quand même contre les 60 euros…
            Pis si tu voues d’autres livres qui t’intéressent tu ne paieras qu’une seule fois les frais de port.

            J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s