Lectures Manga #33

Bonjour à toutes et à tous. Trop, j’avais beaucoup trop de tomes à lire pour sortir ce Lectures Manga #33 lundi. Il arrive ce mercredi finalement et ce n’est pas si grave, surtout que vous allez voir qu’on a déjà parlé de certains …


Lectures Manga #33

Sans surprise les deux premiers volumes de Dream Team ont eu droit à leur article.

Le tome 6 d’Edens Zero a également eu droit à son article après relecture des 5 premiers …

Le premier volume du manga français Horion a également eu droit à son article.

Space Brothers #28

Auteur : Chûya Koyama

Éditeur vo/vf : Kodansha/Pika

Parution : 16/10/2019

Synopsis : Ravis d’apprendre la réussite des expériences sur la SLA de Serika et Ena, les Jokers s’attèlent à l’installation du télescope Sharon sur la face cachée de la Lune.

Mutta s’apprête à fouler une zone où l’homme n’a encore jamais posé le pied !

Tome précédent

Mon avis : Que de péripéties dans ce 28ème volume. Arrivés sur la Lune, Mutta et ses collègues des Jokers débutent leur mission pour l’installation du télescope lunaire Sharon, qui va être installé sur la face cachée de la Lune, zone où jamais aucun humain n’a pénétré avant eux, ce qui va avoir son lot de surprise puisque rien, ou presque, ne se passe comme prévu …

L’exaltation de l’aventure, des découvertes, ressort de ce volume. Le fait de parcourir des terres inexplorées procurent une certaine excitation qui peut se mêler à une certaine fierté mais aussi une certaine angoisse. Car au-delà de rentrer dans l’Histoire avec un grand H, les inconnues sont nombreuses, qui sait si la mission se déroulera bien, qui sait si de possibles imprévus ne viendraient pas tout gâcher.

Du coup, impossible de décrocher, on a juste envie de découvrir l’avancée de la mission, l’évolution de la situation et des possibles découvertes qui peuvent être faites. Space Brothers est addictif, mais c’est certainement là qu’il le prouve le plus. D’ailleurs je vais enchaîner le 29 juste derrière tellement je ne peux pas attendre …

En conclusion lisez Space Brothers !! Et mention spéciale à Boogie.

Mes notes

Personnages : 3,75/4

Intrigue : 4/4

Univers : 4/4

Dessins : 4/4

Appréciation personnelle : 4/4

Total : 19,75/20

Space Brothers #29

Auteur : Chûya Koyama

Éditeur vo/vf : Kodansha/Pika

Parution : 19/02/2020

Synopsis : Alors qu’ils recherchent les antennes disparues, les Jokers découvrent une grotte. L’équipe pensant pouvoir y trouver de l’eau, une nouvelle tâche vient s’ajouter à son programme. Mais une violente éruption solaire et la tempête magnétique qui en découle viennent chambouler la mission !

Tome suivant

Mon avis : Oh mon dieu … J’ai l’impression de revivre les tomes 8 et 9 … La situation n’est pas la même mais à partir du moment où des imprévus viennent gêner le déroulement de la mission les choses peuvent vite s’envenimer …

C’est certainement beau la Lune, avec ses paysages désertiques à perte de vue, mais la réalité reste que c’est un milieu hostile pour toute forme de vie. Hibito en a fait l’expérience et on espère que ce ne sera pas le cas pour Mutta.

Sauf que là … Comment peut-on terminer un tome ainsi ? Je sens déjà à quel point le 30 va être épique rien qu’avec cette conclusion. Ces personnages, à force de les découvrir, d’apprendre à les connaître, on se retrouve à vibrer, à souffrir et pleurer avec eux, le genre de situation dans laquelle on arrive avec ce 29ème volume fait parti de celles qui vont multiplier nos émotions …

J’enchaînerais bien direct avec le tome 30, mais il est prévu pour le prochain numéro.

Plus que jamais, lisez Space Brothers, c’est une lecture qui ne peut pas laisser indifférent …

Mes notes

Personnages : 4/4

Intrigue : 4/4

Univers : 4/4

Dessins : 4/4

Appréciation personnelle : 4/4

Total : 20/20

Rave #15

Auteur : Hiro Mashima

Éditeur vo/vf : Kodansha/Glénat

Parution : 06/04/2005

Synopsis : Elie possède tellement de magie en elle qu’elle peut combler l’absence des sirènes libérées. Les démons peuvent ainsi tester leur arme sur Haru. Mais Elie, qui commence à maîtriser ses pouvoirs, réussit à détourner l’attaque. À peine entrés dans le vaisseau de Doryû, Haru et ses compagnons sont salement accueillis …

Tome précédent (même lien que Space Brothers #28)

Tome suivant (même lien que Space Brothers #29)

Relecture

Mon avis : Nous y sommes, le dernier tome que j’avais pu lire à l’époque (parce que je ne possédais pas la suite, pour rappel).

Ce 15ème volume nous propose la suite de l’affrontement entre le groupe du Rave Master et la Brigade Doryû. Encore une fois un affrontement très classique avec des combats qui s’enchaînent.

Les pouvoirs des adversaires peuvent paraître cheatés, mais il y a un subterfuge pour en renverser certains, tandis que d’autres sont battus un peu … bêtement.

Si ce n’est Doryû, il n’y a personne qui sort du lot, ce sont juste des méchants qui combattent le bien parce qu’ils sont du côté du mal. On est loin de la profondeur du combat ayant opposé les deux Gale.

Bref, Rave reste fidèle à lui-même. C’est toujours une bonne lecture, sans prise de tête, même si on sait que Mashima peut faire mieux.

Mes notes

Personnages : 2,75/4

Intrigue : 2,75/4

Univers : 3/4

Dessins : 3/4

Appréciation personnelle : 2,75/4

Total : 14,25/20

Fire Force #11

Auteur : Atsushi Ohkubo

Éditeur vo/vf : Kodansha/Kana

Parution : 07/06/2019

Synopsis : La vérité sur l’incendie d’il y a douze ans va enfin être révélée !!

Le capitaine Barns rend visite à Shinra qui vient tout juste de se remettre de ses blessures de son combat contre Shô. Comment Shinra va-t-il réagir en entendant l’histoire que le capitaine Barns va lui raconter ?

Démon, Adora Burst, Adora Link, … Alors que les pièces du puzzle commencent à se rassembler, le combat contre le Grand Prédicateur va prendre une nouvelle tournure !

Tome précédent

Tome suivant (même lien que Space Brothers #29)

Mon avis : J’avais laissé Fire Force avec un sentiment assez … étrange. Je me suis d’ailleurs trompé la dernière fois, au lieu de la fin du combat c’est plutôt la fin du volume (le dernier chapitre précisément) qu’il faut comprendre … Car au-delà d’un humour que j’ai trouvé mal placé, le fait que Barns débarque et décide d’annoncer la vérité, comme ça, d’un coup, alors que Shinra est encore convalescent, je trouvais ça mal placé et on n’en parlera pas plus puisque l’affaire est très rapidement réglée dans ce tome.

Mais quoi qu’il arrive il fallait s’attendre à de grosses révélations et ça ne loupe pas. Petit à petit les pièces du puzzle commencent à s’assembler et on commence à y voir plus clair.

Du coup pour continuer d’éclaircir les hypothèses qu’on peut avoir actuellement de nouvelles rencontres peuvent aider pour obtenir d’autres morceaux, même si la situation n’évolue pas comme espéré …

J’avais espoir après ma relecture des 5 premiers volumes de vraiment adhérer au titre, mais force est de constater qu’après 11 volumes j’ai toujours du mal à être à fond dedans. L’intrigue est intéressante, je l’ai déjà dit, et la fin de ce tome le confirme d’autant plus, mais c’est tout, ou c’est déjà ça …

Mes notes

Personnages : 2,75/4

Intrigue : 3/4

Univers : 3,25/4

Dessins : 3/4

Appréciation personnelle : 2,5/4

Total : 14,5/20

Kingdom #49

Auteur : Yasuhisa Hara

Éditeur vo/vf : Shueisha/Meian

Parution : 28/08/2020

Synopsis : Pour soulager Gyou du siège de Qin, le brillant tacticien Riboku envoie ses troupes attaquer l’ennemi sur deux fronts différents. En conséquence, Yôtanwa et Heki sont contraints de déplacer leur bataille vers la ville de Ryôyô tandis que les rivaux et amis Shin, Mouten et Ouhon guerroient âprement sur les plaines de Shukai. La position isolée de Mouten semble vouée à le mettre en difficulté, mais il parvient pour l’instant à maîtriser la situation. Reste à savoir comment réagira le talentueux chef adverse …

Tome précédent (même lien que Space Brothers #28)

Tome suivant (même lien que Space Brothers #29)

Mon avis : Si peu d’hommes sur l’aile gauche … Une étrange surprise qui cachait une stratégie bien pensée par Ousen pour prendre la tête du général Kisui, mais ce dernier ne compte pas se laisser faire …

On est au 49ème, j’ai donc déjà eu l’occasion de le dire plein de fois mais la stratégie est de loin ce qui m’intéresse le plus dans Kingdom. Et dans une bataille opposant Ousen à Riboku celle-ci atteint des sommets inégalés.

On va de surprises en surprises dans ce tome qui termine la première journée de cette bataille décisive. On est frappé à plusieurs endroits par le talent de ces hommes pour surprendre l’autre dans l’objectif de l’abattre.

Un personnage se révèle dans ce tome. On le savait talentueux mais l’évolution de la situation nous a permis de voir qu’il dépassait largement nos estimations. On s’en doute un peu vu la position qu’il joue dans le manga mais il risque de prendre très vite une grande importance …

En conclusion encore un excellent volume pour Kingdom.

Mes notes

Personnages : 3,5/4

Intrigue : 4/4

Univers : 3,5/4

Dessins : 4/4

Appréciation personnelle : 3,5/4

Total : 18,5/20

Tokyo Revengers #8

Auteur : Ken Wakui

Éditeur vo/vf : Kodansha/Glénat

Parution : 02/09/2020

Synopsis : L’affrontement entre le Toman et le Valhalla s’achève dans le sang. Mais ce combat a également des conséquences inattendues sur la structure du clan et la situation personnelle de Takemichi. Une surprise de taille l’attend dans le présent …

Tome précédent

Tome suivant

Mon avis : La bataille opposant le Tokyo Manjikai au Valhalla se solde par une victoire des hommes de Mikey. Mais Kazutora, qui a tenté de tuer Baji, est devenu la cible de Mikey qui le fracasse à coups de poings jusqu’à ce que mort s’en suive. Baji, pour calmer la fureur de son ami, se plante lui-même un couteau en plein ventre …

Jamais je n’aurai pensé que la bataille prendrait une telle tournure. Son issue dramatique prouve à quel point les membres du Toman sont soudés. Ce huitième volume, au travers d’un petit flashback, va nous montrer la force de ces liens qui les unissent, et explique aussi certaines décisions qui peuvent être prises, dans le respect de ses convictions.

Après tant de tensions, il fallait bien se relâcher et c’est chose faite, ce qui nous donne un passage assez comique (sympa le clin d’œil à Détective Conan) qui va nous permettre d’avoir une petite info supplémentaire, qui ne devrait pas avoir une grande importance, mais on la prend.

On en oublie pas le plus important : la suite. Des décisions doivent être prises et certaines sont tellement surprenantes que le choc est immense. Évolue-t-on vers un avenir inévitable ? C’est la question qu’on peut se poser après la lecture de ce huitième volume, qui nous laisse sur une situation encore plus surprenante après le retour de Takemichi dans le présent …

Plus que jamais Tokyo Revengers est passionnant, vive Tokyo Revengers, vive le Toman et vivement le tome 9 …

Mes notes

Personnages : 4/4

Intrigue : 3,5/4

Univers : 4/4

Dessins : 3,5/4

Appréciation personnelle : 4/4

Total : 19/20

Orient – Samurai Quest #3

Auteure : Shinobu Ohtaka

Éditeur vo/vf : Kodansha/Pika

Parution : 02/09/2020

Synopsis : Mal préparés pour leur voyage, Musashi et Kojirô ont trouvé refuge au château de Sumidare grâce à Tsugumi, une jeune bushi malicieuse qui les y a conduits. Mais, alors qu’une gigantesque vague d’oni s’apprête à frapper l’endroit, le seigneur des lieux, Hideo Kosameda, refuse de battre en retraite, quitte à sacrifier les civils ! La seule en mesure de changer la donne est Tsugumi, sa fille adoptive. Néanmoins, après des années de servilité, impossible pour elle de lui tenir tête ! Pourtant Musashi et Kojirô sont convaincus qu’elle en est capable et feront tout pour lui permettre de déployer ses ailes.

Tomes 1 et 2

Tome suivant

Mon avis : Je l’avais dit pour les deux premiers volumes, je sentais le coup venir et ça n’a pas loupé …

Alors qu’ils sont sur le point de se faire attaquer par une vague d’oni, Hideo Kosameda, chef du clan Kosameda, décide d’envoyer son propre peuple combattre. Tout le monde refuse mais personne n’ose s’opposer au chef sous risque d’une grave punition, jusqu’à que Tsugumi, aidée de Musashi et Kojirô, s’interpose.

Ce tome, c’est un peu une confirmation, que le titre est très classique mais très efficace. Orient ne nous a pas proposé de surprise jusque-là, il se lit tranquillement, sans prise de tête. C’est fluide et rempli d’actions impressionnantes. On est encore dans une phase de découverte, l’intrigue n’est pas réellement lancée.

Le trio fonctionne bien ensemble, je m’étais déjà longuement attardé sur le duo Musashi-Kojirô, l’ajout de Tsugumi apporte, au-delà de la touche féminine, un juste milieu entre ces deux opposés. Ce qui se ressentait dès leur première interaction, et c’est certainement pour cela que je l’ai deviné. Elle apporte aussi des discussions … secondaires, enfin je les juge ainsi, mais je ne lis pas Orient pour ça …

On va pas commencer à faire la comparaison avec Magi (parce que ça ferait déjà très mal). Laissons Orient se développer et voir ce qu’il devient. J’aime bien ce trio, donc j’aime bien le manga pour l’instant. Hâte de lire la suite.

Mes notes

Personnages : 2,75/4

Intrigue : 2,5/4

Univers : 3,25/4

Dessins : 3/4

Appréciation personnelle : 2,75/4

Total : 14,25/20

Merci à toutes et à tous d’avoir lu cet article, j’espère qu’il vous a plu. N’hésitez pas à le partager si c’est le cas ni à me dire ce que vous en avez pensé.

Sur ce, bonne journée/soirée à toutes et à tous et à bientôt pour parler de mangas sur Parlons Manga ^^

Articles similaires

Numéro précédent

Numéro suivant

9 commentaires sur “Lectures Manga #33

  1. Space brothers à force de lire tes avis et notes je pourrais peut être me laisser tentez, j’ai peur de ne pas aimer le genre, peut être que je pourrais me tourner vers l’animé pour voir si j’adhère ou non.
    Fire force j’avais commencé l’animé mais j’ai mis en pause au 4 ème épisode, comme toi je dirais que c’est un bon shonen mais sans plus.
    Kingdom j’ai toujours voulu m’y mettre mais y a un paquet de tomes à acheter j’aurais mieux fait de prendre l’abonnement direct au début.
    Tokyo revengers j’attend l’animé pour voir si je vais aimer mais j’en doute pas.
    J’ai toujours été et je suis toujours bien plus fan des mangas versions papiers mais je dois dire que les versions animés apportent un plus pour savoir si ça vaut le coup de se lancer dans une nouvelle série.
    J’ai tellement de mangas en attente de lecture et d’envie pour des nouvelles séries…c’est toujours difficile niveau budget malheureusement.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, malheureusement il y a plein de mangas qu’on aimerait lire et qu’on ne peut pas, à cause de leur longueur pour certains, parce qu’on a d’autres priorités. C’est bien pour ça qu’il faut faire des choix …

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s