Lectures Manga #34

Bonjour à toutes et à tous. 34ème numéro de Lectures Manga et l’avant-dernier au rythme d’un numéro par semaine. Je peux en effet vous annoncer qu’on retrouvera le rythme normal de cette série d’articles en octobre, ma pile à lire s’étant suffisamment vidée pour cela (mais Dream Team est en train de la remplir 😉 )

D’ailleurs, vous vous en doutez peut-être maus Dream Team va remplacer Space Brothers en lecture régulière (de rattrapage, plutôt) maintenant que je suis à jour sur ce dernier. Ce bon vieux Mutta va me manquer, enfin on le reverra vite …

Lectures Manga #34

Mashima Hero’s est à retrouver dans son article qui lui est consacré.

Le très attendu (pour ma part) premier volume d’Hitman a également droit à son article.

Dream Team #3

Auteur : Takeshi Hinata

Éditeur vo/vf : Kodansha/Glénat

Parution : 16/11/2011

Synopsis : Malgré des débuts prometteurs, le match amical contre le lycée Shinmaruko tourne mal pour l’équipe de Kuzuryu. Alors que les supporters de Maru s’en prennent à Sora et que le reste de l’équipe montre ses lacunes sur le plan technique, Madoka tente de convaincre Chiaki de leur prêter main-forte. Plus tard, nos amis font la connaissance d’un nouvel élève aussi doué pour le basket que bagarreur …

Tomes 1 et 2

Mon avis : Bien qu’il aient proposé un début de match intéressant, les joueurs de Kuzuryu se font rapidement déposer par ceux du lycée Shinmaruko, tant sur le plan technique que physique. Le match est déjà perdu au moment où Madoka tente de convaincre Chiaki de les rejoindre …

À cette différence de niveau entre les deux équipes se reflète l’écart à combler pour espérer arriver à la coupe Interlycées. Le chemin semble long quand on voit que certains ne connaissent même pas toutes les règles de ce sport. Et dans une équipe où seul Sora est en mesure de marquer des points la défense n’a pas tant de travail à faire à partir du moment où les failles de notre protagoniste sont ouvertes.

C’est un support qu’il faudrait, un guide pour mener l’équipe sur les terrains. Et Chiaki, qui a déjà montré avoir une vision hors pair, pourrait peut-être jouer ce rôle. Mais son traumatisme, son rejet du basket est profond. Pourquoi fournir des efforts si aucun résultat n’en découle ? Il le sait mieux que quiconque que l’équipe actuelle n’a aucune chance de gagner le moindre match …

La tension redescend un peu ensuite, où on a l’occasion d’en apprendre un peu plus sur Sora. Mais elle remonte très vite ensuite avec l’entrée en scène d’un nouveau personnage qui va mettre le bazar partout où il passe, et vu les nouveaux enjeux pour le club de basket, la situation commence à craindre …

Mes notes

Personnages : 3,25/4

Intrigue : 3,5/4

Univers : 3/4

Dessins : 3/4

Appréciation personnelle : 3,5/4

Total : 16,25/20

Dream Team #4

Auteur : Takeshi Hinata

Éditeur vo/vf : Kodansha/Pika

Parution : 08/02/2012

Synopsis : Toby risque d’être expulsé définitivement du lycée. Malgré leurs réticences sur le plan personnel, Sora et les autres se mobilisent pour qu’il puisse rester et rejoindre l’équipe de basket qui a grand besoin de son talent et de son expérience. Sora fait également la connaissance de Nao, une jeune fille aussi maladroite que passionnée de basket. Elle propose aux garçons de tester leurs compétences dans un match amical contre l’équipe des filles …

Tome suivant

Mon avis : L’équipe de basket ne doit plus commettre aucun grabuge. Mais la baston qui a opposé Toby aux élèves de terminale risque de leur être remis sur le dos. Ils évitent la dissolution de l’équipe de peu, mais il ne fait aucun doute que Toby va être viré de l’école. Pourtant pour Momoharu c’est une évidence, il doit rejoindre l’équipe de basket …

Se donner un objectif, c’est peut-être ce qui est le plus important. Pourtant ce motiver à l’atteindre n’est pas aussi simple qu’on pourrait le croire. L’histoire de Toby qui nous est comptée dans ce tome nous permet de comprendre d’où il vient, ce qui l’a amené dans ce lycée à l’équipe mal famée ainsi que les attentes derrière lui.

Humainement parlant ce tome est magnifique. On nous montre qu’il faut parfois prendre sur soi pour progresser, pour avancer. Pour ces racailles (parce que Toby en est aussi une) se ranger sur le droit chemin n’est pas simple, mais c’est nécessaire.

Le synopsis spoile un peu puisque suite à ça Sora fait la rencontre de Nao, une jeune fille du même âge que lui, qui va dans le même lycée que lui et qui, avec un étonnement total (ou pas) se rapproche vite du club de basket. Notre belle équipe en construction va alors être opposée à l’équipe des filles menée par Madoka, pour un match qui nous réserve quelque surprises …

Je ne vais pas en dire plus, jusque-là je retrouve toutes les sensations qui m’ont fait adhérer à l’anime.

Mes notes

Personnages : 3,5/4

Intrigue : 3,5/4

Univers : 3,25/4

Dessins : 3,25/4

Appréciation personnelle : 3,75/4

Total : 17,25/20

Fire Force #12

Auteur : Atsushi Ohkubo

Éditeur vo/vf : Kodansha/Kana

Parution : 11/10/2019

Synopsis : Shinra est en train de se déchaîner !! Ça va chauffer entre le héros et le chevalier !!

La mystérieuse fille qui manipule Shinra avec l’Adora Link l’a fait sombrer dans la folie ! Et pour ramener Shinra à la raison, Arthur va devoir l’affronter !

D’autre part, un mystère s’éclaircit : le véritable but du Grand Prédicateur et de ses sbires est de rassembler les détenteurs de l’Adora Burst qui serviront de piliers et de provoquer un grand cataclysme !

Tome précédent

Tome suivant

Mon avis : Contrôlé à distance par une fille inconnue grâce à l’Adora Link, Shinra se déchaîne face à Arthur, intervenu pour tenter de le contrôler.

Le combat opposant Shinra à Arthur m’a … ennuyé. Il n’apporte que peu de choses à l’intrigue, un mini-flashback narrant le passé d’Arthur, et le fait qu’il semble possible de lier les possesseurs de l’Adora Burst avec l’Adora Link.

Maintenant qu’on connaît l’objectif du Grand Prédicateur, on commence à comprendre qu’est-ce qui se joue à tel instant ? Et le nouvel enjeu de ce tome est crucial. Ce qui fait rapidement débuter une nouvelle bataille à grande ampleur.

Un nouveau personnage apparaît dans ce tome, et risque de prendre rapidement de l’importance. En attendant on ignore beaucoup de choses sur lui mais son fort caractère ressort déjà …

Au fil des tomes et des révélations j’ai la sensation de me sentir de moins en moins concerné par le titre. Et ce même en enchaînant les tomes. Et je pense commencer à comprendre d’où vient le problème qui m’empêche d’être à fond dedans … À peaufiner … Quand j’aurai acheté la suite puisque je ne l’ai pas encore. On n’en parlera donc pas tout de suite.

Mes notes

Personnages : 2,5/4

Intrigue : 2,75/4

Univers : 3/4

Dessins : 2,75/4

Appréciation personnelle : 2/4

Total : 13/20

Rave #16

Auteur : Hiro Mashima

Éditeur vo/vf : Kodansha/Glénat

Parution : 01/06/2005

Synopsis : Haru est en difficulté face à Doryu et son Mother Dark Bring, à un tel point que la défaite semble inéluctable. Alors que ses compagnons sont eux aussi en difficulté une aide inattendue est sur le point de débarquer …

Tome précédent (même lien que Fire Force #12)

Tome suivant

Mon avis : Premier volume que je découvre après ma relecture … et on commence avec une masterclass !! Ce 16ème volume de Rave, c’est du grand Mashima, du très grand Hiro Mashima à tous les niveaux !!

Finalement ce n’est pas sur Haru mais sur Musica que ce tome se concentre. Car il s’avère qu’il va faire une découverte inattendue à ce stade de l’histoire, permettant à l’intrigue de faire un immense bond en avant.

J’étais sceptique au départ, après tout on arrive à peine à la moitié de la série. Mais la tournure de ce volume, dont je peux difficilement parler sans spoiler, nous fait comprendre qu’il s’agissait d’un passage obligatoire, qu’il est fort en sens et en valeur.

Sans contestation possible, on a là un des meilleurs volumes de la série.

Mes notes

Personnages : 4/4

Intrigue : 3,5/4

Univers : 3,5/4

Dessins : 3,25/4

Appréciation personnelle : 3,5/4

Total : 17,75/20

Space Brothers #30

Auteur : Chûya Koyama

Éditeur vo/vf : Kodansha/Pika

Parution : 27/05/2020

Synopsis : Sortis récupérer le superordinateur « SHARON » afin de le mettre à l’abri de la tempête solaire, Eddie et Mutta doivent faire face à des imprévus en chaîne. L’heure est grave : descendu dans une faille, Mutta a besoin d’Eddie pour remonter, mais celui-ci, en manque d’oxygène, a perdu connaissance !

Pendant ce temps, sur Terre, Hibito entame un nouvel entraînement …

Tome précédent (même lien que Fire Force #12)

Mon avis : La situation a rarement été aussi grave. Descendu dans la faille où se trouve le buggy d’Hibito et Damian pour y récupérer une batterie, Mutta attend qu’Eddie le remonte mais ce dernier s’est blessé et sa combinaison s’est dépressurisée. Il a perdu connaissance alors que la tempête solaire approche …

Cette couverture est forte en émotion. Eddie a certes la soixantaine passée, il réalise son rêve en posant le pied sur la Lune. Malheureusement son petit frère Brian ne peut assister à la scène et seuls quelques souvenirs peuvent remonter à la surface pour rappeler leurs rêves d’enfance, quand ils jouaient aux astronautes …

La relation fusionnelle de ces deux frères nous est montrée avec brio, dans des passages particulièrement touchant qui ont fait toute la grandeur de Space Brothers

La deuxième partie de ce tome était attendue depuis longtemps, et nous en parlons juste en dessous.

En conclusion lisez Space Brothers.

Mes notes

Personnages : 3,75/4

Intrigue : 3,5/4

Univers : 4/4

Dessins : 4/4

Appréciation personnelle : 3,25/4

Total : 18,5/20

Space Brothers #31

Auteur : Chûa Koyama

Éditeur vo/vf : Kodansha/Pika

Parution : 16/09/2020

Synopsis : Alors que le moment de vérité approche pour Hibito qui suit sa formation de cosmonaute en Russie, sur la Lune, le programme de la mission de Mutta et la mise en place du télescope Sharon sont compromis par une violente éruption solaire.

Cette tempête qui illumine le ciel sur Terre et enveloppe la Lune dans les ténèbres va bouleverser le destin des deux frères.

Chronique

Tome suivant

Mon avis : Ça y est, j’y suis !! Dernier tome paru en date, la semaine dernière à l’heure où sort cet article. Quels mois passionnants passés aux côtés de Mutta, Hibito, Serika, et j’en passe des meilleurs et des plus grandioses. Le plus incroyable c’est peut-être de reconnaître que ce manga ne m’a pas déçu une seule fois en 30 volumes, il n’y en a pas beaucoup qui ont réussi cette prouesse de me convaincre à chaque page, à chaque case que je lisais. Même pour l’Attaque des Titans ce n’est pas le cas, c’est vous dire à quel niveau d’excellence on est depuis le début …

Nous reprenons donc où le 30ème volume nous avait laissé, Mutta, Eddie et l’ordinateur du télescope Sharon sauvés l’équipe du CES-66 doit désormais attendre le passage de la tempête solaire en espérant que rien de grave n’arrive. Au même moment, en Russie, Hibito est reparti de zéro et a entamé sa formation pour devenir cosmonaute. Si son expérience prime, humainement parlant ce n’est pas aussi simple, les Russes n’ayant pas du tout le même caractère que les Américains …

Hibito, quel plaisir de te revoir, après tant de tomes où tu es resté en retrait, après cette bataille pour regagner ta place au sein de la NASA, que tu as finalement perdu. Mais ce serait mal connaître le cadet Namba que de penser qu’il renoncerait à l’idée de retourner sur la Lune pour si peu.

Dans un sens, on est en droit de se dire qu’il passera facilement toutes les étapes, il est déjà allé sur la Lune, après tout. Mais les différences se font rapidement sentir, les Russes n’ont pas la même approche que les Américains et leur culture laisse l’astronaute japonais de marbre à plusieurs reprises.

Comment leur faire comprendre ? Faut-il leur dire la vérité ? Ce n’est pas si simple mais la solution se trouve à force de les côtoyer, d’essayer de les comprendre.

Finalement on pourrait penser que c’est répétitif, de revoir pour la deuxième fois la même chose, mais l’approche n’est pas la même, tant dans la manière d’apprendre que dans l’humain qui ressort de chacun d’eux. C’est au final une nouvelle culture qu’on découvre et on ne peut qu’être émerveillé en voyant une telle richesse, celle de ce peuple et celle du titre, toujours plus complet, plus direct, plus réel.

En conclusion Space Brothers ne m’a pas déçu une seule fois en 31 volumes. Lisez Space Brothers !!

Et désormais je dois attendre la suite …

Mes notes

Personnages : 3,75/4

Intrigue : 3,75/4

Univers : 4/4

Dessins : 4/4

Appréciation personnelle : 3,75/4

Total : 19,25/20

Kingdom #50

Auteur : Yasuhisa Hara

Éditeur vo/vf : Shueisha/Meian

Parution : 28/08/2020

Synopsis : Sur ordre direct du général Ousen, l’unité Hi Shin tout entière rejoint l’aile droite de Qin sur les plaines de Shukai. Là, elle affronte de plein fouet les troupes de Gyôun, général de Zhao. Qui sortira vainqueur de cette brutale confrontation ? À Kanyou, où les premières nouvelles du front parviennent tout juste à la cour, chacun retient son souffle …

Tome précédent (même lien que Fire Force #12)

Tome suivant

Mon avis : La bataille sur l’aile droite de Qin est féroce. Ouhon et Akou y tentent de vaincre l’ennemi qui va bientôt être rejoint par deux grands noms. En opposition, Ousen y envoie l’unité Hi Shin …

On l’a vu avec les précédents volumes, la stratégie n’a jamais eu autant de place dans une guerre que celle-ci. Chaque coup monté peut avoir un impact irrémédiable sur la bataille et l’un d’entre eux va faire très mal dans ce tome quand on voit la situation de l’autre camp.

L’unité Hi Shin revient donc sur le devant de la scène. Les manœuvres de l’adversaire l’obligent à agir de manière inédite, et c’est assez jouissif dans un sens de voir qu’il est possible de guider différemment ses troupes, en fonction du tempérament mais aussi du jeu de l’adversaire qui nous oblige à une certaine souplesse d’esprit.

C’est le 50ème volume, un numéro symbolique donc. Et quel meilleur symbole que de nous remémorer l’un des meilleurs passages de la série, bien que ce ne soit pas pour un aveu joyeux. Vu comme c’est parti le 51ème volume risque d’être sanglant.

Mes notes

Personnages : 3,5/4

Intrigue : 3,5/4

Univers : 3,5/4

Dessins : 4/4

Appréciation personnelle : 3,25/4

Total : 17,75/20

Merci à toutes et à tous d’avoir lu cet article, j’espère qu’il vous a plu. N’hésitez pas à le partager si c’est le cas ni à me dire ce que vous en avez pensé.

Et vous, qu’avez-vous lu récememnt ?

Sur ce, bonne journée/soirée à toutes et à tous et à bientôt pour parler de mangas sur Parlons Manga ^^

Autres articles Lectures Manga

Numéro précédent

Numéro suivant

4 commentaires sur “Lectures Manga #34

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s