Lectures Manga #35

Bonjour à toutes et à tous. On se retrouve pour le dernier numéro de Lectures Manga de ce mois de septembre … Oui septembre puisque je les ai tous lu ce mois mais n’ai pas pu le sortir avant aujourd’hui. Enfin bref, ce n’est pas très grave, partons à la découverte de ces sept volumes présentés aujourd’hui, avec notamment un grand retour …

Lectures Manga #35

Dream Team #5

Auteur : Takeshi Hinata

Éditeur vo/vf : Kodansha/Glénat

Parution : 04/04/2012

Synopsis : Après leur défaite contre l’équipe des filles, Sora et ses coéquipiers réalisent qu’ils doivent s’entraîner sérieusement s’ils espèrent se qualifier un jour pour la fameuse coupe interlycées. À présent coach des garçons, Nao leur propose de suivre un stage intensif, afin d’améliorer à la fois leur technique et la cohésion du groupe. Elle a malheureusement oublié de tenir compte de la forte personnalité de ses joueurs …

Tome précédent

Mon avis : Tous les problèmes et toutes les faiblesses de l’équipe des garçons a été mise au devant dans ce match les opposant aux filles. Il est clair qu’ils doivent s’entraîner et s’améliorer, et cela va passer par un entraînement intensif …

Comme pour les tomes précédents je vous dirais que je retrouve les mêmes sensations qu’avec l’anime. J’avais adoré ce passage, pour tous les propos qu’il met en avant sur la cohésion d’équipe. Et le manga n’y fait bien sûr pas exception et lui accorde une grande importance.

L’équipe de Kuzuryu est très hétérogène. Il y a des joueurs expérimentés, d’autres avec beaucoup de talent dans un domaine et d’autres encore qui n’y connaissent rien. Individuellement il est possible que certains s’en sortent, mais le basket se joue à 5, c’est un sport collectif qui demande beaucoup d’être soudés. Mais l’équipe n’est pas hétérogène seulement de ce point de vue là.

Chaque joueur a-t-il la même ambition ? Chacun compte-il y mettre la même implication ? Chacun est-il prêt à se surpasser ? De ces différences naissent des conflits qui peuvent être fatals si ils ne sont pas rapidement gérés, car entre ceux qui visent les sommets, qui donnent corps et âmes pour s’améliorer, et ceux qui souhaitent juste passer le temps et que les efforts intensifs rebutent, il y a plusieurs mondes d’écart. Comment pourraient-ils s’entendre ?

En conclusion encore un excellent volume pour Dream Team, peut-être le meilleur depuis le début. Et il me semble que je n’étais pas allé beaucoup plus loin avec l’anime …

Mes notes

Personnages : 4/4

Intrigue : 3,75/4

Univers : 3,25/4

Dessins : 3,25/4

Appréciation personnelle : 3,75/4

Total : 18/20

Dream Team #6

Auteur : Takeshi Hinata

Éditeur vo/vf : Kodansha/Glénat

Parution : 06/06/2012

Synopsis : Pour clore son stage d’entraînement intensif, le club de Kuzuryu dispute un match amical contre l’équipe du lycée Kitasumiyoshi. Si au début de la rencontre les exercices de Nao semblent porter leurs fruits, les choses se gâtent lorsque le match tourne à l’affrontement personnel entre Sora et Taro, le joueur vedette de l’équipe adverse. Car celui-ci est épris de Nao et considère Sora comme un rival au basket comme en amour …

Tome suivant

Mon avis : Voilà un tome comme on les aime dans ce titre. Ce genre de passages qui nous fait comprendre que quelque chose est en train de se construire, et qu’on va suivre son évolution tout au long de l’intrigue.

C’est souvent le cas dans les mangas de sport, les premiers adversaires deviennent des rivaux pour la suite. Et une rivalité semble justement en train de naître dans ce volume. Elle est assez ambigüe, puisque c’est tourné en dérision, mais dès que les choses sérieuses reprennent le dessus on la sent toujours plus présente au fil des pages.

Ce match nous permet aussi de découvrir les progrès de l’équipe de Kuzuryu suite au stage intensif. Seulement l’équipe part de tellement loin, a-t-elle réellement une chance de vaincre son adversaire ? On a tout de même le droit d’en douter …

Je n’ai plus le souvenir de qui a gagné ce match. Peut-être que je n’ai jamais vu la fin avec l’anime. On verra ça avec le tome 7 qui passera dans le prochain numéro.

Mes notes

Personnages : 3/4

Intrigue : 3,5/4

Univers : 3,25/4

Dessins : 3,25/4

Appréciation personnelle : 3,25/4

Total : 16,25/20

Arte #7

Auteure : Kei Ohkubo

Éditeur vo/vf : Tokuma Shoten/Komikku

Parution : 07/12/2017

Synopsis : « Vous en avez de la chance d’être une femme, une aristocrate de surcroît ! » Une seule phrase lâchée par un confrère vénitien sèmera le doute dans l’esprit d’Arte.

Les largesses de la famille Fariel envers la jeune Florentine ne sont-elles dues qu’à son statut de « femme » et d' »aristocrate » ? Arte va devoir redoubler d’efforts pour reconquérir sa légitimité en tant qu’artiste.

Son acharnement viendra-t-il à bout des préjugés d’une époque où tout était décidé à la naissance ?

Tome précédent

Tome suivant

Mon avis : Maintenant qu’Arte a réussi à faire sauter le verrou empêchant Caterina d’avancer, elle peut se concentrer à nouveau sur son travail et terminer les portraits qui lui ont été commandés.

Pourtant rien ne va se passer comme prévu pour notre jeune artiste, qui va très vite se prendre la tête suite à une phrase mal placée : « quelle chance d’être femme et aristocrate ». Est-ce vraiment une chance ? Quand on voit ce qu’Arte a dû endurer pour en arriver là, peut-on dire que son statut et son sexe sont des avantages indéniables ?

Finalement ce tome c’est un peu comme un couteau qui se retourne, visant la personne qui le tenait avant. Arte a eu le plus grand mal à accepter la personne qu’elle est et le rang social qu’elle occupe, mais à d’un autre côté Arte, qui a quitté ce monde, semble encore en avoir quelques remords …

Une grosse décision est prise à la fin du tome, impliquant que l’on va bientôt attaquer un nouvel arc narratif. En attendant le manga Arte reste toujours aussi intéressant, même si ce tome est un peu en retrait des précédents.

Mes notes

Personnages : 3,25/4

Intrigue : 3/4

Univers : 3,5/4

Dessins : 3,5/4

Appréciation personnelle : 3/4

Total : 16,25/20

Rave #17

Auteur : Hiro Mashima

Éditeur vo/vf : Kodansha/Glénat

Parution : 24 août 2005

Synopsis : Ogre hors d’état de nuire, il ne reste désormais que Doryu à vaincre. Doté de la lance d’argent de Reina, Musica s’élance à l’assaut de ce puissant ennemi …

Tome précédent (même lien que Dream Team #5)

Tome suivant

Mon avis : Un chapitre entier en couleur … Même dans Fairy Tail on n’a jamais vu ça. Difficile de mieux commencer un volume, surtout quand on voit son importance …

De toute la carrière d’Hiro Mashima, le combat opposant les combattants de Rave à Doryu doit être l’un des meilleurs qu’il ait pu réaliser, je n’en vois peut-être qu’un seul dans Fairy Tail qui s’en rapproche mais c’est tout …

Car Doryu est de loin l’adversaire le plus coriace qu’ils aient eu à affronter. Il a déjà vaincu Musica, qu’on a pensé mort, il a déjà vaincu Haru, qu’on a pensé mort, et même face à l’ensemble de la troupe il garde cette aura qui nous fait penser qu’il sera difficile à vaincre.

Ce combat est long et éreintant, chacun donne tout ce qu’il a, sort les atouts qu’il a pu acquérir récemment, sans parfaitement les maîtriser. Tandis que Doryu, en face, démontre toujours plus être un adversaire coriace, qui cachait habilement son jeu et dont l’histoire qui nous est comptée nous fait comprendre qui il est réellement et pourquoi il en est arrivé là, à vouloir faire sombrer le monde dans les ténèbres.

Oui, les thèmes abordés sont ultra classiques, à coups de discours sur l’amitié et de combat lumière/ténèbre, mais quand c’est bien raconté ça marche, et c’est le cas ici. Ce tome 17 nous montre le meilleur de Rave, le meilleur d’Hiro Mashima.

PS : C’est incroyable de voir à quel point Mashima n’était pas satisfait de ses dessins, surtout quand on voit son niveau aujourd’hui. En plus il faut bien reconnaître qu’à ce stade il s’était déjà sérieusement amélioré par rapport aux premiers volumes …

Mes notes

Personnages : 3,75/4

Intrigue : 4/4

Univers : 3,5/4

Dessins : 3,5/4

Appréciation personnelle : 4/4

Total : 18,75/20

Fairy Tail 100 Years Quest #6

Auteurs : Hiro Mashima (scénario), Atsuo Ueda (dessins)

Éditeur vo/vf : Kodansha/Pika

Parution : 16/09/2020

Synopsis : Natsu et le mage blanc s’affrontent dans la ville sur le dos de Mokushin ! Existe-t-il un moyen d’échapper au White Out ?! Au même moment, Wendy a été capturée par Nebaru, le dragon collant, mais elle tente le tout pour le tout afin de s’en sortir. Malheureusement, une grande déception l’attend : le dragon géant Aldron Mokushin renfermait un secret que même les mages de Fairy Tail, la guilde de Diabolos et le mage blanc ignoraient ! Un cri terrible déchire alors le ciel de Guiltina …

Tome précédent (même lien que Arte #7)

Tome suivant

Mon avis : Voilà un tome où une grosse surprise nous attend. Car si certaines choses ne sont pas vraiment expliquées dans ce tome d’autres sont tellement inattendues pour tous, même pour le mage blanc, que l’intrigue vire complètement de bord.

Le combat de Wendy est … sympa. On a vu pire mais ce n’est pas non plus l’extase, alors qu’on nous développe quelque chose d’intéressant. Le problème c’est qu’il a été plutôt expédié, on a donc pas eu le temps de s’attarder dessus. Quelques pages en plus n’auraient pas été de trop.

Je n’ai pas grand chose d’autre à dire sur ce tome. La partie sur Aldron Mokushin commence à être longue pour pas grand chose. En dehors de quelques révélations et développements il n’y a rien eu si ce n’est des combats fanservice. Ce tome, malgré la grosse avancée effectuée, me laisse un goût amer.

Mes notes

Personnages : 2,5/4

Intrigue : 2,25/4

Univers : 3,25/4

Dessins : 2,75/4

Appréciation personnelle : 2/4

Total : 12,75/20

Haikyû !! #38

Auteur : Haruichi Furudate

Éditeur vo/vf : Shueisha/Kazé

Parution : 23/09/2020

Synopsis : Deux des meilleurs pointus du pays se font face dans un quart de finale du Printemps Interlycées sous haute tension ! Si Bokuto est au top de sa forme, Akaashi, lui, semble perdre ses moyens, au point de devoir faire une pause sur le banc ! Hinata, de son côté, s’est vu défié par un autre « Petit Géant » … Il s’agit du mystérieux aillier de Kamomedai, l’équipe que Karasuno s’apprête à affronter pour une place en demi-finale …

Tome précédent

Tome suivant

Mon avis : Autant le tome 37 m’avait un peu déçu, autant le 38 est digne du Haikyû !! que j’aime.

Les quarts de finale du tournoi Interlycées se poursuivent donc et mettent cette fois-ci en avant l’équipe de Fukurodani et son pointu turbulent Bokuto. Ce qui est intéressant ici c’est de voir à quel point le charisme d’un joueur peut déteindre sur les autres et les entraîner à sa suite.

Rester concentré et sûr de soi tout au long d’une compétition n’est pas simple, et c’est justement parce que c’est difficile que les apports extérieurs peuvent aider à se maintenir à ce niveau d’exigence que demande un tournoi national.

Ainsi au travers de deux personnages, l’aura de Bokuto apparaît comme nécessaire. Il est ce genre de personnage qui peut enflammer à lui seul le déroulé d’un match, le rendre attrayant et pousser les autres à se mettre à son niveau pour ne pas être largué. Et au final c’est peut-être un nouvel aspect de la personnalité de Bokuto que l’on découvre …

Un nouveau match débute à la fin de ce volume, remettant en avant nos héros du lycée Karasuno … pour une révélation … inattendue. Est-elle bien placée ? C’est vrai qu’elle fait un peu étrange d’être balancée comme ça mais je pense que oui, vu le contexte du match.

En conclusion un Haikyû !! comme je les aime avec du développement de personnages tout au long de ce volume. Le suspens n’est pas très présent mais je pense que le match qui vient de débuter va nous en offrir …

Mes notes

Personnages : 3,5/4

Intrigue : 2,75/4

Univers : 3/4

Dessins : 3/4

Appréciation personnelle : 3/4

Total : 15,25/20

Noise #3 (Fin)

Auteur : Tetsuya Tsutsui

Éditeur vo/vf : Shueisha/Ki-oon

Parution : 03/09/2020

Synopsis : Keita, Jun et l’agent Moriya s’enlisent dans la spirale du mensonge en cherchant à cacher le meurtre dont ils sont les auteurs involontaires … Le jeune policier est le premier à céder : rongé par la culpabilité, il tente en se suicidant de disculper ses deux complices. Mais l’inspecteur Hatakeyama ne se laisse pas abuser et l’enquête se poursuit …

Jun est quant à lui confronté à un autre problème lorsque l’adjoint au maire essaie de le faire chanter. Tout à ses calculs, l’homme ne remarque pas la présence de M. Yokota, le vieux voisin de Keita … Alors que les victimes s’accumulent, y a-t-il une chance de stopper l’engrenage ?

Tome précédent

Mon avis : Le tome 2 a beau être paru il y a presque un an et demi les évènements de ce dernier étaient encore assez présents dans ma tête … la plupart du moins.

Ce troisième et dernier volume permet donc à cette terrible enquête de prendre fin, et de mettre fin aux mensonges que chacun proférait. Pourtant la conclusion est loin d’être évidente à trouver. Il y a tant de possibilités, de suspects et de témoins que démêler le vrai du faux de la population d’un village qui ne cherche que la tranquillité n’est pas simple.

Faudra quand même que je relise le manga à l’occasion, et peut-être en parler plus en détail. En conclusion c’est une fin digne des mangas de Tetsuya Tsutsui.

Mes notes

Personnages : 3,5/4

Intrigue : 3,5/4

Univers : 3/4

Dessins : 4/4

Appréciation personnelle : 3,25/4

Total : 17,25/20

Merci à toutes et à tous d’avoir lu cet article, j’espère qu’il vous a plu. N’hésitez pas à le partager si c’est le cas ni à me dire ce que vous en avez pensé.

Et vous, qu’avez-vous lu récemment ?

Sur ce, bonne journée/soirée à toutes et à tous et à bientôt pour parler de mangas sur Parlons Manga ^^

Autres articles Lectures Manga

Numéro précédent

Numéro suivant

5 commentaires sur “Lectures Manga #35

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s