Lectures Manga #37

Bonjour à toutes et à tous. Plus d’une semaine sans rien publier, je crois que ça ne m’étais pas arrivé depuis longtemps, au moins deux ans je pense … Je l’ai dit dans le dernier numéro mais je ne suis pas très présent ces derniers temps, pas forcément par obligation mais parce que j’en ai senti le besoin, que ce soit sur Twitter, Discord ou ici.

Mais je peux vous assurer une chose, après cet article vous n’attendrez pas aussi longtemps pour le suivant, car on parlera très vite d’un manga qui vient de sortir … enfin « vient de sortir » …

Lectures Manga #37

Le très attendu tome 96 de One Piece a eu droit à son article.

Dream Team #9

Auteur : Takeshi Hinata

Éditeur vo/vf : Kodansha/Glénat

Parution : 06/02/2013

Synopsis : L’équipe de basket du lycée Kuzuryu participe enfin à sa première compétition, les éliminatoires départementales de la coupe interlycées. Sora et ses camarades commencent par affronter l’équipe de l’académie Shinjo Towa, un groupe qui leur ressemble sur bien des points. Mais bien que Kuzuryu domine largement le début du match, la victoire s’annonce encore une fois difficile …

Tome précédent

Mon avis : Après avoir réussi à convaincre Kaname de rejoindre l’équipe, Kuzuryu se prépare à disputer sa première compétition et se retrouve opposé dès son premier match à une équipe avec qui ils ont quelques similitudes …

Construire une équipe de zéro et viser les sommets. Voilà un objectif ambitieux mais difficile. C’est ce que les joueurs de Kuzuryu ont décidé d’entreprendre, et leur entrée au tournoi interlycées constitue une première victoire, le passage de la première étape. Mais c’est maintenant que le plus difficile commence, car ils n’ont plus le droit à l’erreur …

Et si il y en a qui savent à quel point c’est un objectif difficile, ce sont leurs adversaires, Shinjo Towa. Une équipe à l’histoire intéressante et qui, dans un sens, fait réellement penser à ce que l’on a vu dans les premiers volumes. Cette équipe mériterait peut-être un peu plus de développement mais le match a à peine débuté dans ce tome.

Un début de rencontre très intéressant, finalement, entre deux novices, deux outsiders que personne n’attend mais qui propose un jeu qui attire l’œil. C’est là qu’on se rend compte qu’on n’a pas besoin d’avoir deux équipes parfaites pour avoir un bon match, deux équipes de même niveau suffisent.

En conclusion le tome 9 est peut-être un poil en retrait par rapport aux précédents, mais les éliminatoires viennent à peine de commencer. Ce n’est que le début …

Mes notes

Personnages : 2,75/4

Intrigue : 3/4

Univers : 3,25/4

Dessins : 3,25/4

Appréciation personnelle : 2,75/4

Total : 15/20

Dream Team #10

Auteur : Takeshi Hinata

Éditeur vo/vf : Kodansha/Glénat

Parution : 03/04/2013

Synopsis : Les équipes de Kuzuryu et de Shinjo Towa sont engagées dans une lutte acharnée. L’entraînement de Sora et la présence de Mokichi semblent porter leurs fruits, mais Chiaki est de nouveau confronté à sa peur de l’échec. Dans le camp adverse, Kojima enrage de voir sa dernière chance de participer à la coupe interlycées lui échapper. Pour réaliser son rêve, il est prêt à tous les sacrifices …

Tome suivant

Mon avis : Là, le niveau vient clairement de s’élever d’un cran …

Les lycées Kuzuryu et Shinjo Towa jettent toutes leurs forces dans le premier match des éliminatoires mais après un début de match réussi les joueurs de Kuzuryu se font dominer et Shinjo Towa remonte …

C’est ça que je suis venu lire, du basket, du vrai. Un match endiablé, des joueurs qui se donnent corps et âme, luttant jusqu’à leurs derniers souffles et prenant tous les risques, couplé à cette construction scénaristique si spécifique à Dream Team, de l’équipe montée de toutes pièces, formée de joueurs ayant connu de nombreux revers et qui ont soif de revanche, mais aussi une grande peur, celle de décevoir à nouveau …

Ce dixième volume répond clairement à toutes ces attentes. Maintenant que le premier match à enjeu a débuté on sent des joueurs déterminés mais crispés, concentrés mais faillibles, tout le monde se rend compte que ce match peut être celui de la dernière chance.

En conclusion un volume incroyable, peut-être le meilleur de la série à ce jour. Et dire qu’on est à ce niveau dès le premier match, ça promet pour la suite … Et au passage, le chapitre 80 est une masterclass.

Mes notes

Personnages : 4/4

Intrigue : 4/4

Univers : 3,5/4

Dessins : 3,5/4

Appréciation personnelle : 4/4

Total : 19/20

Arte #9

Auteure : Kei Ohkubo

Éditeur vo/vf : Tokuma Shoten/Komikku

Parution : 30/01/2020

Synopsis : Arte apprend petit à petit à gérer sa nouvelle carrière florissante de portraitiste. Au même moment survient la commande d’une personne influente pour une invitée très spéciale venant de Rome … Serait-ce enfin l’opportunité qu’attend la jeune peintre ? Parviendra-t-elle à se frayer un chemin grâce à son talent et à sa personnalité ?

Tome précédent (même lien que Dream Team #9)

Tome suivant (même lien que Dream Team #10)

Mon avis : Plus que sur Arte, c’est sur Angelo et Dacia que se centre ce neuvième volume. Ces deux personnages, amis de notre protagoniste, la voient agir et avancer avec vigueur, tandis qu’eux se démènent tant qu’ils peuvent dans leur métier respectif.

Chacun se retrouve mêlé à une drôle d’affaire, qui sera … drôlement résolue. Surtout la première, car la deuxième, elle, est d’une gravité bien plus importante dans ce monde-ci. Mais elle aussi trouve rapidement une conclusion qui me laisse un peu de marbre …

Arte prend beaucoup de place. Pour une fois qu’elle n’intervient pas j’aurai bien aimé une histoire un peu plus développée, un peu plus ambitieuse, mais j’ai l’impression que ça a été expédié pour revenir sur notre protagoniste en fin de volume. Dommage …

Mes notes

Personnages : 2,75/4

Intrigue : 2/4

Univers : 3/4

Dessins : 3,5/4

Appréciation personnelle : 2,25/4

Total : 13,5/20

Rave #19

Auteur : Hiro Mashima

Éditeur vo/vf : Kodansha/Glénat

Parution : 04/01/2006

Synopsis : Dans le but de récupérer le Sinclair en possession du groupe d’Haru, les Oration Seis, Jegan en tête, les poursuivent. Let décide d’affronter ce dernier dans l’espoir de pouvoir libérer Julia de son joug …

Tome précédent (même lien que Dream Team #9)

Tome suivant (même lien que Dream Team #10)

Mon avis : Rave, depuis plusieurs volumes, c’est du très haut niveau. L’arc contre les démons a beau être terminé la qualité n’est pas retombée comme on pouvait le craindre, au contraire …

Tous ces combats, toutes ces révélations, tous ses mystères, tout ce que l’on voit est passionnant. Et surtout il n’y a rien à jeter, tout propos, toute phrase à un intérêt et sert l’avancée de l’intrigue. Le rythme est parfaitement géré, la tension est palpable à chaque instant.

Ainsi le combat opposant Let à Jegan fait d’office parti des meilleurs combats de la série, tant l’enjeu est immense, tant l’histoire de ces deux hommes-dragons qui nous est comptée nous touche. Ce qui en résulte nous démontre que le manga n’a jamais été aussi sérieux dans ses propos.

Combats intenses à grands enjeux, révélations choquantes et touchantes, personnages charismatiques, passages dramatiques … Le niveau que nous propose Hiro Mashima dans ce Rave-là est exceptionnel. Je peux le dire sans doute, à ce stade Rave est en train de devenir un grand nekketsu.

Mes notes

Personnages : 4/4

Intrigue : 3,75/4

Univers : 3,5/4

Dessins : 3,5/4

Appréciation personnelle : 4/4

Total : 18,75/20

The Promised Neverland #16

Auteurs : Kaiu Shirai (scénario), Posuka Demizu (dessins)

Éditeur vo/vf : Shueisha/Kazé

Parution : 07/10/2020

Synopsis : Pour percer le mystère de la « fille au sang maudit », Emma et Ray ont repris le chemin des Sept Murs. Une fois la porte passée, ils se retrouvent prisonniers d’un univers qui ressemble étrangement à Grace Field House mais où règne une inquiétante atmosphère. Perdus dans ce labyrinthe qui se joue des lois de l’espace et du temps, parviendront-ils à trouver la sortie ?

Tome précédent

Tome suivant

Mon avis : Pour mettre fin au plan de Norman d’exterminer les démons et conclure une nouvelle promesse, Emma et Ray se sont rendus aux Sept Murs, mais ce qu’ils y trouvent est un monde désordonné rappelant drôlement des lieux qui leurs sont familiers, mais où les lois de la physique sont difformes. Parviendront-ils à leur but avant que l’assaut final ne soit lancé ? …

On approche de la fin, les pièces du puzzle se sont assemblées sur ces derniers volumes et il est désormais temps d’accomplir ce pourquoi Emma, Ray et Norman se battent depuis les tous premiers volumes. Seulement, ce ne sera pas aussi simple qu’ils l’avaient imaginé, déjà parce que chacun a une idée différente de la méthode à adopter pour y parvenir, ensuite parce qu’en face il y a un système en place depuis des siècles qui ne sera pas facile à briser.

Cela paraît insensé d’aller conclure une nouvelle promesse, quand tous les éléments semblent en place pour abattre l’ennemi. Mais entre effectuer un génocide et sauver tout le monde sans verser la moindre goutte de sang le choix est vite fait et je pense que la plupart des lecteurs doivent avoir du mal à supporter Norman, à espérer que son plan aboutisse.

Mais finalement plus que tout ce qui a débuté dans le précédent volume, c’est un autre évènement survenant dans ce tome qui m’intéresse davantage. Il permet de découvrir une autre facette de ces démons qui, quand ils le désirent, peuvent devenir des êtres charitables. Les humains ont beau être de la nourriture pour eux un attachement réciproque peut naître entre eux, et c’est un peu ce que l’on avait entrevu avec Sonju et Mujika il y a déjà 10 tomes.

Finalement ce tome 16 est moins incroyable que ses deux prédécesseurs (qui avaient mis la barre très haute) mais n’en reste pas moins intéressant. Et surtout on sent que l’intrigue avance, qu’elle ne s’arrêtera plus désormais. On sent clairement qu’on est dans la dernière ligne droite et que nous aurons bientôt les réponses à nos dernières interrogations.

Mes notes

Personnages : 3,25/4

Intrigue : 3,25/4

Univers : 3,5/4

Dessins : 3,5/4

Appréciation personnelle : 3/4

Total : 16,5/20

Orient – Samurai Quest #4

Auteure : Shinobu Ohtaka

Éditeur vo/vf : Kodansha/Pika

Parution : 14/10/2020

Synopsis : Le clan Kanemaki s’étoffe ! Le seigneur Kosameda vaincu, Tsugumi se joint à Musashi et Kojirô dans leur aventure. Tandis qu’ils font route vers un nouveau kishin, Musashi rencontre un bushi vagabond qui lui révèle la puissance des « sabres kitetsu », l’arme ultime contre les oni ! Décidés à s’en procurer, Musashi et Kojirô profitent de la vente aux enchères organisée à Daitô, la ville minière ciblée par le kishin, pour s’en procurer. Mais, pour cela, il faut se soumettre à « l’épreuve du sabre ». Or, si celle-ci est en bonne voie pour Kojirô, il est loin d’en être de même pour Musashi …

Tome précédent

Tome suivant

Mon avis : Pour obtenir leur sabre kitetsu, Musashi et Kojirô doivent passer une épreuve, beaucoup de monde semble la réussir sans problème, comme Kojirô, mais pas Musashi, ce qui fait alors ressurgir de vieilles croyances …

Je ne suis peut-être pas le mieux placé pour les comparer mais cette association humain-sabre me fait un peu penser à Bleach. Les deux se lient et ne font plus qu’un, leur permettant d’exploiter pleinement la puissance de leur arme. Ce n’est pas tout à fait pareil mais la ressemblance est assez frappante …

Voilà un quatrième volume intéressant. Je ne dirais pas qu’il est loin du classicisme des trois premiers mais il démontre tout le potentiel que renferme l’œuvre à travers les rencontres et révélations qui y sont faites. Shinobu Ohtaka sait comment développer une grosse intrigue, elle l’a démontré avec Magi, et elle semble nous avoir préparé quelque chose encore ici. Affaire à suivre …

En conclusion, Orient est un titre à suivre, ce quatrième volume confirme qu’il y a un gros potentiel à exploiter.

Mes notes

Personnages : 3,25/4

Intrigue : 3/4

Univers : 3,5/4

Dessins : 3/4

Appréciation personnelle : 3,25/4

Total : 16/20

March comes in like a lion #15

Auteure : Chica Umino

Éditeur vo/vf : Hakusensha/Kana

Parution : 16/10/2020

Synopsis : Rei accourt à la fête du lycée Komahashi, où Hinata l’attend. Quelles paroles vont-ils échanger devant le feu de camp de la soirée de clôture ?

Puis les rencontres de shôgi reprennent et Rei se mesure à un joueur professionnel considéré comme un ex-génie extrêmement jaloux des « génies ».

À travers ces rencontres contre des adversaires loin d’être commodes, Rei évolue assurément.

Tome précédent

Chronique

Tome suivant

Mon avis : Replonger dans un manga dont le dernier volume est sorti il y a plus d’un an ce n’est pas facile. Mais on parle de ce chef d’œuvre inestimable qu’est March comes in like a lion. Ce manga qui parle du quotidien et qui arrive à nous toucher profondément avec ses histoires pleines de tristesse et de tendresse.

Le 14ème volume se terminait sur l’arrivée, tardive, de Rei à la fête du lycée. Il y retrouvait Hina qui l’a attendu toute la journée. Si la situation est tournée en dérision par leurs amis du lycée, la discussion qui vont avoir montrent que nos protagonistes ont avancé, ont grandi, mûri.

On est clairement loin de la situation initiale, et Kiriyama l’a bien compris, comme le montre le match difficile qu’il va avoir dans ce volume. C’est peut-être une preuve de maturité qui ressort de cette bataille, mais peut-être aussi la preuve qu’autre chose a changé. Et ça ce sont plutôt les personnes qui l’entourent, qui le connaissent et le comprennent qui l’ont remarqué.

Comme toujours, March comes in like a lion frappe juste dans ses propos.

PS : mes pensées vont à Bun-chan qui nous a accompagné pendant tant de volumes sur ces mots d’auteurs …

Mes notes

Personnages : 3,5/4

Intrigue : 3,5/4

Univers : 3/4

Dessins : 3/4

Appréciation personnelle : 4/4

Total : 17/20

Aria – The Masterpiece #5

Auteur : Kozue Amano

Éditeur vo/vf : Mag Garden/Ki-oon

Parution : 15/10/2020

Synopsis : Alors qu’elle s’apprête à s’entraîner avec ses amies, Alice tombe par hasard sur un petit chaton abandonné aux jolis yeux de panda … D’abord introduit chez Orange Planet en catimini, l’animal devient vite la nouvelle mascotte de l’agence !

De son côté, Akari se prend à rêver qu’elle voyage à bord d’un mystérieux train traversant la Voie Lactée. Quelle n’est pas sa surprise lorsque le directeur d’ARIA lui offre un billet pour une excursion magique au cœur de la nuit ! Mais, bientôt, l’hiver va laisser sa place au printemps … et quoi de mieux, pour fêter le retour des beaux jours, qu’un barbecue au bord de l’eau ?

Tome précédent

Tome suivant

Mon avis : Sincèrement des fois je me demande pourquoi je continue d’écrire sur ce manga ? J’ai beau réfléchir, je ne vois pas ce que je pourrais ajouter dessus par rapport aux précédents volumes …

C’est toujours la même chose, et même si c’est beau ce qui devait arriver est là : je commence à m’en lasser …

Il ne se passe rien, tellement que ça en devient accablant. L’intrigue, enfin le peu qu’il y en a (rappelons qu’elles veulent devenir ondines), est au point mort depuis le premier volume. On nous montre l’univers du titre, il est magnifique, mais c’est tout …

À part contempler les sublimes dessins de l’auteur (parce que sur ce point c’est clairement du très haut niveau) je ne vois pas ce que l’on peut faire d’autre. Définitivement ce manga n’est pas fait pour moi.

Mes notes

Personnages : 2/4

Intrigue : 1/4

Univers : 3/4

Dessins : 3,5/4

Appréciation personnelle : 1,5/4

Total : 11/20


Merci à toutes et à tous d’avoir lu cet article, j’espère qu’il vous a plu. N’hésitez pas à le partager si c’est le cas ni à me dire ce que vous en avez pensé.

Et vous, qu’avez-lu récemment ? N’hésitez pas à m’en parler, je me ferais un plaisir de vous répondre 😉

Sur ce, bonne journée/soirée à toutes et à tous et à bientôt pour parler de mangas sur Parlons Manga ^^

Autres articles Lectures Manga

Numéro précédent

Numéro suivant

17 commentaires sur “Lectures Manga #37

  1. March Comes in Like a Lion a vraiment l’air d’être une valeur sûre. Je n’ai encore que les 4 premiers mais nul doute que je vais rapidement me mettre à jour (d’autant que j’avais adoré le début).
    En 2 tomes, j’avais déjà réussi à m’attacher à tous les personnages, dans cette histoire teintée de mélancolie sans pour autant tomber dans le pathos. Et au vu de ce que la critique en dit, ça n’a pas l’air d’avoir baissé en qualité (c’est même le contraire visiblement xD).

    Sinon, concernant Arte, je reste toujours enclin à acheter la série (malgré ta petite déception cette fois) mais j’aurais aimé savoir : à ton avis, ça devrait faire autour de combien de volumes? Juste un petit pronostic sachant qu’au Japon, 13 tomes ont été édités, je préfèrerais savoir dans quoi je m’engage d’abord.

    Aimé par 1 personne

    1. March comes in like a lion c’est pas simplement une valeur sûre, c’est un bijou à lire au moins une fois dans sa vie.
      Concernant Arte je n’en ai aucune idée du nombre de volumes qu’il y aura. C’est un rythme de parution très lent donc ça pourrait encore durer plusieurs années sans problème je pense.

      Aimé par 1 personne

  2. Dream Team est une pépite. Les matchs de basket et le sport en général sont retranscrits d´une manière totalement réaliste. Mais plus que ça, c´est le développement des personnages qui est génial. On souffre, on crie, on pleure avec les personnages. C´est une vraie aventure humaine avec des personnages diablement attachant. On pousse derrière Kuzuryu mais c´est les montagnes russes. Peu de manga m´ont autant ému que celui ci.

    Aimé par 1 personne

    1. Je n’en doute pas un instant. Dès les premiers épisodes de l’anime j’ai senti cette petite touche qui donne un plus et je suis ravi de le retrouver dans le manga.

      J'aime

  3. Content de voir que Dream Team te plait autant, j’ai vu les 50 épisodes de l’anime j’ai vraiment adoré, tu ne seras pas déçu pour la suite. À ce rythme tu vas dépasser l’anime du coup (tome 18 je crois bien) mais je continuerais de lire tes avis quand même.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s