Top Oricon|Retrospective : Naruto, l’éternel second

Bonjour à toutes et à tous. Parmi les mangas terminés il y en a un qui est toujours revenu dans les titres que vous vouliez voir passer en Retrospective. Mais sachant la taille du morceau auquel s’attaquer je l’ai longtemps repoussé. Pour faire passer des titres dont le parcours, niveau ventes, m’est plus familier en premier lieu. Pour faire passer des titres faisant l’actualité, avec une conclusion récente, mais aussi pour répondre à certaines questions.

Ainsi si le premier numéro sur Fairy Tail a permis de poser les bases, le second sur Magi m’a permis de comprendre tout le potentiel de cette série d’articles. Placer les chiffres de vente de chaque volume côte à côte nous permet de voir, d’analyser l’évolution de la popularité de ce titre dans le temps, de la mettre en corrélation avec les évènements extérieurs qui ont pu l’aider ou l’handicaper.

Les numéros sur les piliers Bleach et Sawako nous ont permis ainsi de constater les effets d’une absence de mise en avant et d’une perte de notoriété au fil des années. Blue Spring Ride nous permet de voir le parcours parfait que recherche chaque titre, Food Wars et Gintama nous permettent de constater que cartonner en anime ne signifie pas toujours cartonner en manga, et Ace of Diamond nous permet de voir qu’il n’est jamais trop tard pour percer.

Et 2020 terminé nous pouvions nous attaquer aux nombreux mangas qu’il a vu se conclure, le succès surprise de The Quintessential Quintuplets, la descente aux enfers de Seven Deadly Sins, la semi-« déception » The Promised Neverland, le parcours mémorable d’Haikyû !!, et les oubliés Hôzuki no Reitetsu et Silver Spoon. Ces derniers mois ont ainsi été chargés en parcours aussi divers que réussis.

Les Retrospectives me permettent de répondre à des questions dont je n’ai souvent même pas connaissance avant de découvrir le parcours du titre, c’est ce qui rend cette série d’article si plaisante à écrire pour ma part malgré la charge de travail conséquente qu’elle demande.

Mais aujourd’hui il n’y a pas vraiment de débat, car le manga que l’on va traiter est juste l’un des plus populaires de son époque. Il est tellement populaire qu’il a cherché à concurrencer One Piece qui, au début des années 2000, était déjà en train de s’imposer comme l’un des mangas les plus populaires de l’Histoire. Cette question, vous en avez sans doute la réponse : il ne s’en est jamais approché. Et nous allons le constater de suite.

Top Oricon|Retrospective : Naruto, l’éternel second

Notes : Je précise que les chiffres de tirage seront aussi pris en compte. Les chiffres que je vous présente ici (de ventes comme de tirage) viennent du site Comic Data qui référence toutes les ventes des Top Oricon sur les cinq premières semaines et toutes les annonces de tirages pour de nombreuses séries.

Présentation

Manga : Naruto

Auteur : Masashi Kishimoto

Éditeur : Shueisha

Magazine : Weekly Shonen Jump

Prépublication : 20 septembre 1999 – 10 novembre 2014

Éditeur vf : Kana

Passé de l’auteur : Depuis son enfance, Masashi Kishimoto voulait devenir mangaka. En 1996, il reçoit le prix Hop Step Awards décerné par Shueisha aux jeunes mangakas prometteurs pour son one-shot Karakuri publié l’année précédente. Après avoir publié d’autres one-shots, dont un certain Naruto, la sérialisation de Karakuri débute en décembre 1997 mais sera rapidement arrêté. Il débute un manga de Baseball par la suite, Yahagi, qui ne rencontrera pas plus de succès. Il décide alors avec son éditeur de concentrer ses efforts sur Naruto, seul one-shot à avoir eu des retours positifs …

Avant 2008, une première moitié plus que réussie

Le premier volume de Naruto est publié en mars 2000, huit ans avant les premiers classements hebdomadaires d’Oricon. Comme pour Fairy Tail, Bleach, Sawako et Gintama, nous nous attaquons au cas d’un manga qui a connu l’avant-Oricon. Mais contrairement à eux, Naruto voit plus de la moitié de sa vie se dérouler avant la publication des premiers classements hebdomadaires. Car vous vous en doutez mais en huit années et 40 volumes, il peut se passer beaucoup de choses.

2000-2002, avant l’anime

  • Tirage total (vol. 1-5) : 4 310 000 (862 000 par volume)
  • Tirage total (vol. 1-6) : 6 000 000 (1 000 000 par volume)
  • Tirage total (vol. 1-13) : 12 000 000 (923 077 par volume)
  • Tirage initial (vol. 5) : 710 000
  • Tirage initial (vol. 13) : 800 000

Comme souvent on n’a peu de chiffres de tirages pour ces vieux mangas avant le lancement de leur anime, mais on n’en a suffisamment pour tirer de bonnes conclusions.

Nous sommes encore en 2000 à la sortie du tome 5 et pourtant le manga compte déjà plus de 860 000 copies par volume en circulation, avec un dernier opus tiré à 710 000 copies. Il est indéniable que Naruto a réalisé un départ canon.

C’était forcément plus simple à l’époque, avec les magazines de prépublication beaucoup plus populaires qu’aujourd’hui il était plus facile de percer dès son lancement, avant qu’un potentiel anime (ou autre mise en avant majeure) ne débarque.

La progression semble tout de même s’être arrêtée ensuite, mais difficile d’en dire plus avec si peu de chiffres.

2003-2004, l’explosion

Mise en avant : Anime à durée indéterminée par le studio Pierrot lancé le 3 octobre 2002.

Mise en avant 2 : Sortie du film Naruto et la Princesse des neiges le 21 août 2004 au Japon.

  • Tirage total (vol. 1-15) : 18 020 000 (1 201 333 par volume)
  • Tirage total (vol. 1-18) : 28 000 000 (1 555 556 par volume)
  • Tirage total (vol. 1-20) : 31 756 000 (1 587 800 par volume)
  • Tirage total (vol. 1-21) : 35 500 000 (1 690 476 par volume)
  • Tirage total (vol. 1-22) : 39 000 000 (1 772 727 par volume)
  • Tirage total (vol. 1-24) : 45 000 000 (1 875 000 par volume)
  • Tirage initial (vol. 15) : 970 000
  • Tirage initial (vol. 16) : 1 080 000
  • Tirage initial (vol. 20) : 1 330 000
  • Tirage initial (vol. 21) : 1 370 000
  • Tirage initial (vol. 22) : 1 400 000

L’anime arrive et son impact est immédiat. Le tirage total de la série explose durant l’année 2003, affichant à la sortie du 18 plus du double que ce qu’il affichait à la sortie du 13 un an plus tôt. Les tirages initiaux suivent aussi cette cadence, avec une progression constante. Si nous avions eu un Top 50 hebdomadaire à l’époque, il n’est pas impossible que les anciens volumes y seraient apparus durant une bonne période de l’année.

2004, avec la sortie des tomes 20 à 24 n’est pas en reste et semble aussi avoir été une belle année vu l’évolution des tirages.

Fin 2004, Naruto est sans doute devenu le deuxième manga le plus suivi au Japon loin derrière One Piece qui commence à redescendre après son pic atteint en 2002 (mais toujours plus de 2,3 millions d’exemplaires tirés à chaque volume) et devant Hunter x Hunter. C’est du moins ce qu’indiquent les tirages, sans les ventes nous ne pouvons que le supposer …

2005-2007, parmi les plus grands

Mise en avant : Sortie du film La légende de la pierre de Guelel le 6 août 2005 au Japon.

Mise en avant 2 : Sortie du film Mission spéciale au pays de la Lune le 5 août 2006 au Japon.

Fin de l’anime Naruto en février 2007.

Mise en avant 3 : Lancement du second anime Naruto Shippuden par le studio Pierrot le 15 février 2007.

Mise en avant 4 : Sortie du film Naruto Shippuden : Un funeste présage le 4 août 2007 au Japon.

  • Tirage total (vol. 1-25) : 48 000 000 (1 920 000 par volume)
  • Tirage total (vol. 1-26) : 50 000 000 (1 923 077 par volume)
  • Tirage total (vol. 1-29) : 57 000 000 (1 965 517 par volume)
  • Tirage total (vol. 1-30) : 59 000 000 (1 966 667 par volume)
  • Tirage total (vol. 1-33) : 63 000 000 (1 909 091 par volume)
  • Tirage total (vol. 1-35) : 67 000 000 (1 914 286 par volume)
  • Tirage total (vol. 1-36) : 69 300 000 (1 925 000 par volume)
  • Tirage total (vol. 1-36) : 71 000 000 (1 972 222 par volume)
  • Tirage total (vol. 1-37) : 75 000 000 (2 027 027 par volume)
  • Tirage total (vol. 1-40) : 80 000 000 (2 000 000 par volume)
  • Tirage initial (vol. 25) : 1 590 000
  • Tirage initial (vol. 26) : 1 590 000
  • Tirage initial max (vol. 27) : 1 620 000
  • Tirage initial (vol. 31) : 1 620 000
  • Tirage initial (vol. 36) : 1 480 000
  • Tirage initial (vol. 37) : 1 465 000
  • Tirage initial (vol. 40) : 1 480 000

La moyenne par volume approche des 2 millions … et puis non. Je vous ai enlevé pas mal de chiffres qui semblent trop faibles. Malgré tout les chiffres indiqués aux tomes 33 et 36 ne sont pas forcément trop faibles quand on regarde à combien ces volumes sont tirés.

Car à partir de 2005, les tirages semblent indiquer que les ventes ne progressent plus. Ce n’est qu’une supposition bien sûr mais les tirages arrivent aux chiffres les plus hauts que connaîtra la série, avec les 1 620 000 copies tirées à la sortie du tome 27 en avril 2005.

Naruto perd ensuite sa deuxième place au profit de NANA qui explose grâce à la sortie de son film live pour aller dépasser les tirages d’un One Piece qui continue de décliner.

Malheureusement Naruto ne s’approchera jamais plus de One Piece. Ces 520 000 exemplaires d’écart resteront sa période où il a été le plus proche de titiller son « rival ».

Car Naruto à son tour voit ses tirages commencer à décliner, ce qui explique sans doute les tirages annoncés aux tomes 33, 36 et 37. Hunter x Hunter lui repasse même devant en 2006 avec son tome 23 tiré à 1 520 000 copies alors que la série n’a plus d’anime et compte déjà des hiatus à rallonge … Tandis que One Piece débute cette même année un regain de forme qui ne prendra fin que des années plus tard …

N’est-il donc pas temps de redynamiser tout cela ? La série approche des 40 volumes et commence à perdre du terrain. C’est normal en soi mais d’un autre côté le titre reste extrêmement populaire, figurant parmi les piliers du Jump.

C’est dans cette optique, je pense, que Shippuden est lancé en février 2007. Donner une seconde jeunesse au titre. Et pour cela les tirages totaux vont sérieusement augmenter, jusqu’à atteindre cette fameuse moyenne des 2 millions par volume. Les tirages des nouveaux volumes, eux, n’augmentent pas mais il y en a trop peu pour percevoir quoi que ce soit, et surtout pour les nouveaux lecteurs il y a 36 volumes derrière.

Ceci nous fait arriver en novembre 2007, à la sortie du 40ème volume, avec qui le tirage total atteint les 80 millions d’exemplaires.

2008 et ses problèmes …

Mise en avant : Sortie du film Naruto Shippuden : Les Liens le 2 août 2008 au Japon.

Volume41424344
ParutionFévrier 2008Mai 2008Août 2008Novembre 2008
Nb jours Première semaine5377
Semaine 1/505 506832 564*688 739**
Semaine 2/770 368
(+264 862)
979 207
(+146 643)
812 612
(+123 873)
Semaine 3/833 184
(+62 816)
1 036 921
(+57 714)
868 662
(+56 050)
Semaine 4/873 732
(+40 548)
1 072 435
(+35 514)
907 256
(+38 594)
Semaine 5/902 185
(+28 453)
1 093 451
(+21 016)
933 260
(+26 004)
Semaine 6/922 782
(+20 597)
1 108 872
(+15 421)
/
Premier semestre////
Fin d’année707 4471 092 2951 188 881812 612

*dont 97 358 copies vendues en préventes

**dont 68 456 copies vendues en préventes

  • Nombre de copies vendues : 4 261 054 (2ème)
  • Nouveaux volumes : 3 801 235
  • Anciens volumes : 459 819 (11 495 par volume)

On a déjà longuement analysé l’année 2008 et le résultat a été le même pour tous : les chiffres des volumes parus durant l’été sont anormalement élevés, mais les autres sont drôlement faibles par rapport aux années suivantes. Les classements hebdomadaires débutent fin mars alors que l’annuel semble prendre en compte plusieurs semaines avant, mais impossible de savoir combien tant les chiffres de ces volumes sont étranges …

Ce que l’on peut remarquer c’est que comme pour Bleach les ventes de Naruto sont extrêmement resserrées sur les premiers jours. Le 42 effectue presque la moitié de ses ventes en 3 jours, on est à plus de deux tiers pour le 43 en 7 jours et le 44 semble parti pour avoir un ratio sensiblement identique.

Ces trois volumes (et demi) parus en 2008 permettent à Naruto d’être le deuxième manga le plus vendu de « l’année » derrière One Piece, nettement derrière.

Si niveau tirages Naruto a repris la troisième place niveau ventes par volume il n’est que quatrième, NANA concurrençant One Piece tandis que Nodame Cantabile passe les 1,2 millions de copies qu’il n’a que frôlé avec son volume d’été. Mais en ne regardant qu’au niveau du Jump Naruto est bel et bien deuxième, largement même puisque les ventes d’Hunter x Hunter sont bien plus faibles que ce que ses tirages laissaient supposer.

  • Tirage total (vol. 1-41) : 82 000 000 (2 000 000 par volume)
  • Tirage total (vol. 1-42) : 84 000 000 (2 000 000 par volume)
  • Tirage total (vol. 1-43) : 86 000 000 (2 000 000 par volume)
  • Tirage total (vol. 1-44) : 89 000 000 (2 022 727 par volume)
  • Tirage initial (vol. 41) : 1 500 000
  • Tirage initial (vol. 44) : 1 500 000

Les tirages appuient l’idée que pas mal d’anciens volumes ont été tirés, alors qu’Oricon nous montre que quasiment aucun n’a été vendu. C’est aussi une des étrangetés de cette année 2008, et globalement, les tirages semblent indiquer un léger regain de forme depuis le lancement de Shippuden.

2009, un vrai regain de forme

Mise en avant : Sortie du film Naruto Shippuden : La Flamme de la volonté le 1er août 2009 au Japon.

Volume45464748
ParutionFévrier 2009Mai 2009Août 2009Novembre 2009
Nb jours Première semaine5365
Semaine 1710 879504 024783 827781 619
Semaine 2884 272
(+173 393)
795 179
(+291 155)
961 525
(+177 698)
932 100
(+150 481)
Semaine 3944 752
(+60 480)
864 708
(+69 529)
1 034 320
(+72 795)
996 398
(+64 298)
Semaine 4985 023
(+40 271)
902 993
(+38 285)
1 069 684
(+35 364)
1 038 935
(+42 537)
Semaine 51 013 353
(+28 330)
929 691
(+26 698)
1 092 946
(+23 262)
1 066 694
(+27 759)
Semaine 61 033 884
(+20 531)
951 324
(+21 633)
1 109 210
(+16 264)
1 087 620
(+20 926)
Premier semestre1 131 145864 708//
Fin d’année1 222 3561 119 9171 186 478996 398
  • Nombre de copies vendues (Premier semestre) : 3 490 349 (3ème)
  • Nouveaux volumes : 1 995 853
  • Anciens volumes : 1 494 496 (33 966 par volume)
  • Nombre de copies vendues (Année) : 6 836 494 (2ème)
  • Nouveaux volumes : 4 525 149
  • Anciens volumes : 2 311 345 (52 531 par volume)

Si 2009 possède encore quelques bizarreries, ce n’est rien comparé à 2008. Même si pour le coup les ventes de Naruto affichent un drôle de visage, elles oscillent à chaque volume, montant puis baissant chacun leur tour.

Il faut dire que l’étalage dans le temps de ses ventes est bizarre, le resserrage sur les premiers jours indique que, comme Bleach, il y a une grosse fanbase qui répond présente de suite à la sortie du volume, suivi d’un lissage au fil des semaines alors que normalement les ventes s’écroulent jusqu’à arriver au niveau des précédents volumes.

Mais en regardant, justement, ses ventes d’anciens volumes cela ne paraît pas improbable. Il faut dire que l’année 2009 de Naruto, comme celle de One Piece ou Bleach, a été exceptionnelle.

Même s’ils oscillent, les nouveaux volumes affichent globalement une hausse notable de leurs ventes. C’est notamment durant le second semestre que cela se constate, le 47 pulvérisant les scores du 46 en suivant de près les performances anormales du 43.

Les anciens volumes se sont vendus constamment tout au long de l’année, ce qui donne la sensation que ce sont davantage les derniers volumes qui se sont vendus et non les premiers. On assisterait donc à un retour d’anciens lecteurs plus qu’à un arrivage de nouveaux, même si il n’est pas improbable qu’il y en ait eu, la moyenne par volume étant suffisamment élevée pour nous le laisser penser.

Mais dans cette circonstance les chiffres de 2008 sont sans doute bien plus faibles que dans la réalité, il semble en effet étrange que les ventes d’anciens volumes aient explosé sans réel motif ou période propice, mais là malheureusement nous n’avons aucun moyen de le savoir.

Ceci dit, Naruto ne doit sa deuxième place annuelle qu’à son niveau de vente bien plus élevé que celui de Bleach qui a eu besoin de six opus pour le concurrencer, tandis que Fullmetal Alchemist apparaît bien plus comme un vrai rival, lui qui le dépasse en ventes par volume suite au boost de son nouvel anime.

  • Tirage total (vol. 1-48) : 95 000 000 (1 979 167 par volume)
  • Tirage initial (vol. 45) : 1 530 000
  • Tirage initial (vol. 47) : 1 570 000
  • Tirage initial (vol. 48) : 1 570 000

Il y a d’autres tirages totaux annoncés cette année-là mais le seul qui semble coller avec ceux de 2008 est le dernier, au tome 48. En tout cas moins de copies semblent avoir été tirées que les années précédentes. Il y a de toute façon tellement de copies en circulation que le regain de forme dont on parle plus haut n’est pas impossible. D’ailleurs les tirages des nouveaux volumes semblent l’attester puisqu’ils sont en hausse et se rapprochent du record de la série.

Comme quoi, dix années après son lancement, Naruto est toujours au sommet de sa gloire au Japon.

2010, plutôt stable

Mise en avant : Sortie du film Naruto Shippuden : The Lost Tower le 31 juillet 2010 au Japon.

Volume4950515253
ParutionJanvier 2010Mars 2010Mai 2010Août 2010Novembre 2010
Nb jours Première semaine74354
Semaine 1799 895736 467618 737846 206819 243
Semaine 2928 333
(+128 438)
924 059
(+187 592)
855 758
(+237 021)
1 007 569
(+161 363)
973 473
(+154 230)
Semaine 3983 174
(+54 841)
986 014
(+61 955)
918 583
(+62 825)
1 063 820
(+56 251)
1 030 345
(+56 872)
Semaine 41 015 267
(+32 093)
1 023 967
(+37 953)
952 072
(+33 489)
1 094 042
(+30 222)
1 067 013
(+36 668)
Semaine 51 037 094
(+21 827)
1 048 728
(+24 761)
976 138
(+24 066)
1 113 307
(+19 265)
/
Semaine 61 055 050
(+17 956)
1 064 651
(+15 923)
995 776
(+19 638)
1 126 678
(+13 371)
/
Premier semestre1 152 5511 119 029952 072//
Fin d’année1 211 8491 200 4321 145 1071 194 1761 030 345
  • Nombre de copies vendues (Premier semestre) : 4 178 597 (2ème)
  • Nouveaux volumes : 3 223 652
  • Anciens volumes : 954 945 (19 895 par volume)
  • Nombre de copies vendues (Année) : 7 409 068 (2ème)
  • Nouveaux volumes : 5 781 909
  • Anciens volumes : 1 627 159 (33 899 par volume)

La dynamique est cassée au 49ème volume, qui est le deuxième consécutif en baisse. Cependant le 50 inverse de nouveau la donne deux mois plus tard. Ces légères hausses suivies de légères baissent font que le niveau de vente du manga ne bouge pas, et montrent que Naruto a un lectorat très stable.

Ce qui n’empêche pas certains tomes de se rater complètement, le 51 rejoignant le 46. Ce qui est étonnant c’est que les premières semaines de ces tomes ne paraissent pas si mauvaises. C’est ensuite qu’ils prennent du retard. On a la sensation que certains lecteurs n’achètent pas tous les tomes.

Et étrangement les tomes qui les suivent battent les records de l’ère Oricon de la série. Le 52 se vend en effet mieux que le 47, marquant donc une grosse différence avec son prédécesseur et laissant toujours plus sous-entendre que certains lecteurs n’achètent pas tous les tomes, et ce même si le 51 est presque revenu en fin d’année.

Au final, même si leurs premières semaines sont légèrement meilleures, les tomes de 2010 terminent de peu derrière ceux de 2009, les ventes d’anciens volumes ayant baissé de presque 700 000 copies. Au classement par séries Naruto ne doit la deuxième place qu’à la parution de cinq volumes, l’explosion de Sawako le ramenant tout près derrière lui.

Le départ en pause de NANA en 2009 et la fin de FMA en 2010 permettent à Naruto d’enfin devenir, pour la première fois seulement de son histoire, le deuxième meilleur vendeur par volume sur l’ensemble du marché, derrière un One Piece qui s’éloigne toujours plus …

  • Tirage total (vol. 1-50) : 98 410 000 (1 968 200 par volume)
  • Tirage total (vol. 1-51) : 104 000 000 (2 039 216 par volume)
  • Tirage initial (vol. 50) : 1 575 000

Naruto passe le cap mythique des 100 millions de copies en circulation juste après son 50ème volume. Les tirages initiaux laissent penser que le manga est toujours au sommet de sa gloire malgré les nombreuses années passées depuis qu’il y est arrivé. Une performance remarquable qui n’est finalement battue que par One Piece parmi les mangas de sa génération, avec son explosion tardive cette même année.

Si 2009 a confirmé que Naruto était encore en pleine forme, 2010 confirme que le titre reste solide et est un des derniers piliers de sa génération qui commence à se retirer alors que peu de nouveaux arrivent à les remplacer.

2011, petite baisse de régime

Mise en avant : Sortie du film Naruto Shippuden : Blood Prison le 30 juillet 2011 au Japon.

Volume5455565758
ParutionJanvier 2011Avril 2011Juin 2011Août 2011Novembre 2011
Nb jours Première semaine54343
Semaine 1694 023650 587538 406716 937704 610
Semaine 2910 636
(+216 613)
848 603
(+198 016)
756 666
(+218 260)
894 492
(+177 555)
877 012
(+172 402)
Semaine 3981 289
(+70 653)
943 717
(+95 114)
837 416
(+80 750)
961 120
(+66 628)
933 239
(+56 227)
Semaine 41 026 437
(+45 148)
976 846
(+33 129)
880 292
(+42 876)
993 475
(+32 355)
966 213
(+32 974)
Semaine 51 051 326
(+24 889)
997 927
(+21 081)
909 219
(+28 927)
1 013 587
(+20 112)
986 182
(+19 969)
Semaine 61 074 472
(+23 146)
/931 530
(+22 311)
//
Premier semestre1 178 643997 927///
Fin d’année1 229 1701 131 6721 060 1211 090 567933 239
  • Nombre de copies vendues (Premier semestre) : 3 035 593 (3ème)
  • Nouveaux volumes : 2 176 570
  • Anciens volumes : 859 023 (16 208 par volume)
  • Nombre de copies vendues (Année) : 6 874 840 (2ème)
  • Nouveaux volumes : 5 444 769
  • Anciens volumes : 1 430 071 (26 982 par volume)

Pour la première fois durant le premier semestre 2011, Naruto semble afficher de vraies difficultés. Le 54 rate complètement son départ et s »il se rattrape en deuxième semaine il ne reviendra jamais sur son prédécesseur et est donc le deuxième volume consécutif en baisse. Et avec le 55 on en a pour la première fois un troisième à la suite.

Il est étonnant de voir que ce tome 55 sort au milieu du mois d’avril, et non au début comme on en est habitué avec les mangas du Jump. Il sort en même temps qu’un certain tome 49 de Bleach qui va lui aussi se foirer lamentablement (voir sa Retrospective pour plus d’infos). Est-ce lié ? C’est peu probable mais Naruto aussi est vieillissant, il est dans sa douzième année de publication, c’est limite normal qu’une partie du lectorat commence à lâcher prise.

Mais sont-ils réellement en train de lâcher prise ? Bleach est déjà loin de ses scores de 2009, Naruto arrive toujours à les atteindre. Si certains tomes ont des scores en berne le manga de Kishimoto reste au même niveau de vente que les années précédentes … même si cette fois il a vraiment du mal.

Le tome 56 en juin n’arrange pas la donne et est le quatrième volume consécutif en baisse. C’est simple, seul le tome 42 aux chiffres discutables s’est moins bien vendu que lui depuis la création du Top Oricon. Son retard sur le 55 mais surtout sur les précédents opus commence à être alarmant. On remarque aussi que ses ventes s’étalent davantage dans le temps, comme si certains lecteurs rattrapaient leur retard, ce que l’on voit aussi sur d’autres volumes qui s’étaient très mal vendus.

Cela sous-entend souvent que les lecteurs lâchent prise, mais ici cela semble davantage indiquer un regain de forme puisque le volume suivant est en hausse, c’est encore le cas ici avec le 57. Pile un après le 52 et pile deux ans après le 47 le tome 57 de Naruto enregistre de nouveau une hausse considérable par rapport à son prédécesseur, comme si les lecteurs qui lâchaient prise revenaient d’un coup.

Le plus remarquable est sans doute le resserrage des ventes sur les premiers jours, que le 58 va suivre en devenant le premier volume à vendre de 700 000 copies en 3 jours. Ce qui ne l’empêchera pas de prendre du retard par la suite …

Au final le bilan de 2011 reste une légère baisse de régime pour Naruto, les nouveaux volumes se sont moins bien vendus qu’en 2010 et les ventes d’anciens volumes, si elles restent excellentes, sont également en baisse. Tandis que Sawako lui passe clairement devant en ventes par volume, ses deux opus de 2011 s’étant mieux vendus que les siens, il lui chipe la place de deuxième meilleur vendeur qu’il venait à peine de prendre.

Mais au classement par séries, Naruto n’a même pas eu l’occasion de trembler. Si Gantz lui prend la deuxième place au premier semestre, il disparaît au second. Sawako ne peut lutter à cause de son rythme de parution trop lent tandis que le boost de Blue Exorcist n’est pas suffisant malgré son explosion, son faible nombre de volumes et son rythme de parution là aussi plus lent l’empêchant d’aller le chercher.

Au final le manga le plus proche de Naruto en termes de rythme de parution et de niveau de vente … c’est Bleach, en chute libre, puis Fairy Tail … deux fois moins de copies par volume … C’est là qu’on s’aperçoit à quel point le marché a énormément de mal à se renouveler à cette période. L’absence des géants de sa génération commence à se faire ressentir et Sawako ne peut pas porter seul la nouvelle génération. C’est peut-être aussi pour ça que Naruto arrive encore à tenir …

  • Tirage total (vol. 1-54) : 106 580 000 (1 973 704 par volume)
  • Tirage total (vol. 1-54 +?) : 113 030 000 (2 093 148 par volume)
  • Tirage total (vol. 1-56) : 110 000 000 (1 964 286 par volume)
  • Tirage total (vol. 1-58) : 115 638 000 (1 993 759 par volume)
  • Tirage initial (vol. 54) : 1 600 000
  • Tirage initial (vol. 55) : 1 600 000
  • Tirage initial (vol. 58) : 1 550 000

Plus on avance dans les chiffres de tirages de Naruto et plus certains semblent trop élevés et d’autres trop faibles. Je me demande donc si certains ne comptaient pas d’autres volumes que la série principale. Malheureusement Comic Data ne l’indique pas. Ceci dit ces chiffres trop élevés proviennent tous de la même source : Shueisha Media Guide. Il y en a depuis 2007 mais c’est seulement à partir de 2011 qu’ils sont plus élevés que les autres. Si vous avez plus d’infos n’hésitez pas à le mentionner en commentaires.

Les nouveaux volumes reçoivent toujours des tirages proches des records de la série, le regain de forme du 57 n’y est sans doute pas pour rien dans le tirage du 58.

2012, regain de forme (surprise ?)

Mise en avant : Sortie du film Naruto Shippuden : Road to Ninja le 28 juillet 2012 au Japon.

Volume59606162
ParutionFévrier 2012Mai 2012Juillet 2012Octobre 2012
Nb jours Première semaine3534
Semaine 1668 680847 826706 697660 402
Semaine 2881 727
(+213 047)
992 290
(+144 464)
1 016 150
(+309 453)
867 361
(+206 959)
Semaine 3946 792
(+65 065)
1 045 584
(+53 294)
1 115 161
(+99 011)
944 148
(+76 787)
Semaine 4989 790
(+42 998)
1 079 979
(+34 395)
1 164 161
(+49 000)
987 220
(+43 072)
Semaine 51 013 990
(+24 200)
1 102 222
(+22 243)
1 187 973
(+23 812)
1 020 176
(+32 956)
Semaine 6/1 117 766
(+15 544)
1 205 273
(+17 300)
1 041 481
(+21 305)
Premier semestre1 113 0811 045 584//
Fin d’année1 192 1001 266 2441 281 3091 055 220
  • Nombre de copies vendues (Premier semestre) : 3 081 822 (2ème)
  • Nouveaux volumes : 2 158 665
  • Anciens volumes : 923 157 (15 917 par volume)
  • Nombre de copies vendues (Année) : 6 495 240 (3ème)
  • Nouveaux volumes : 4 794 873
  • Anciens volumes : 1 700 367 (29 317 par volume)

Dans la continuité du second semestre 2011 le tome 59 suit le 57 et se vend donc un peu mieux que le 58, passant le million de justesse avant de quitter le Top 50. La série arrive ensuite au cap du 60ème volume, et alors qu’on a senti une baisse de régime l’année précédente malgré les ventes correctes de ces derniers opus le précédant ce tome réalise juste le meilleur démarrage de la série depuis la création du Top Oricon.

Le resserrage encore plus fort sur les premiers jours remarqué depuis peu fait qu’il passe derrière le 52 en deuxième semaine. Il le restera mais passera comme lui et le 47 les 1,1 millions avant de quitter le classement hebdomadaire.

Ces chiffres nous laissent toujours plus penser que certains lecteurs n’achètent pas tous les volumes. Naurto termine donc ce premier semestre plutôt bon à la deuxième place en ayant à peine tremblé face aux boosts d’Hunter x Hunter et de Space Brothers qui le suivent derrière.

Le tome 61 qui suit sort à une date anormale et réalise des ventes dantesques … Je vous l’ai dit, l’histoire de Naruto n’est pas la plus connue de ma part, et il faut bien reconnaître que ces gains aussi soudains que succincts m’interpellent. C’est là que je me suis aperçu, en faisant plus de recherches, que chaque année entre fin juillet et début août sort un nouveau film de la licence au cinéma …

C’est pour cela que je n’en parle qu’ici, ou plutôt je n’ai pas modifié mon analyse des années précédentes car en fait ça ne change pas grand chose. Il est indéniable que ces films ont un impact sur les ventes, la corrélation entre sortie des films et très bonnes ventes de ces tomes est trop forte pour penser le contraire. Mais cela ne change pas le fait que certains lecteurs n’achètent pas tous les volumes. La preuve encore ici puisque le 61 est le volume le plus vendu de l’année, passant même devant le 60 dont il a écrasé les performances déjà excellentes pour devenir le volume le mieux vendu de la série avant de quitter le Top 50 comme sur son année de parution où il permet à la série d’approcher pour la première fois des 1,3 millions.

Au final on est dans un cas similaire à celui de Gintama, dès qu’un évènement majeur permettant de mettre en avant a lieu la série le volume qui sort en même temps se vend mieux, sans que ces lecteurs supplémentaires cherchent à acheter les autres volumes, du moins pour certains car ces autres volumes refont souvent une partie de leur retard.

Et au final les chiffres réalisés par ses volumes boostés dépendent davantage de l’état de forme de la série que d’un effet que eux auraient procuré. C’est pour cela que les 47 et 52 se sont si bien vendus, démontrant que la série restait solide, c’est pour cela que le 57 est plus en retrait, suite à la baisse de régime du titre. Et c’est pour cela que le 61 pulvérise tous les compteurs de la série, suivant le vrai regain de forme initié au 60.

On notera tout de même que le 61 n’a pas réalisé un démarrage si impressionnant. Il a beau avoir été avancé d’une semaine pour accompagner la sortie du film il part à peine mieux que le 59. Nombre de lecteurs ont sans doute été pris de cours, puisque la deuxième semaine de ce tome est juste la meilleure de la série, la première au-dessus des 300 000 et les suivantes montrent aussi un étalage dans le temps bien plus impressionnant que d’habitude.

Les chiffres des volumes parus durant l’été trouvent donc une raison logique à leurs scores supérieurs. Le regain de forme prouve encore que le manga de Kishimoto reste solidement ancré à ce niveau de vente. Il y a forcément des lecteurs perdus en cours de route mais même après 13 années de publication, le gain de nouveaux lecteurs, bien que faible (29 000 à ce niveau c’est pas beaucoup), compense la perte et prouve qu’une grande majorité des lecteurs sont présents depuis longtemps et continuent de suivre ce titre malgré les nouveaux qui sortent et tentent vaillamment de s’imposer.

Le 62 en octobre nous fait retomber à un niveau que l’on pourrait qualifier de normal. Il est loin des 60 et 61 mais finira par dépasser le 59 avec un étalage dans le temps qui là aussi reste plus important que d’habitude …

2012 se termine tout de même avec une grande première : Naruto perd la deuxième place qu’il a toujours occupé au classement annuel par séries. Si Hunter x Hunter a lâché prise dû à l’absence de nouveau volume et que Space Brothers le suit toujours derrière, c’est un autre manga propulsé par un boost important durant l’été, Kuroko’s Basket, qui lui ravit cette place. Cependant il récupère cette deuxième place aux ventes par volume, son regain de forme lui permettant de repasser devant Sawako.

  • Tirage total (vol. 1-59 +?) : 126 500 000 (2 144 068 par volume)
  • Tirage initial (vol. 62) : 1 530 000

Peu de chiffres de tirage cette année-là, le seul pour la série étant celui du Media Guide 2012, beaucoup plus élevé que les autres. Le regain de forme n’a pas fait remonté les tirages initiaux.

2013, un titre toujours solide

Volume63646566
ParutionDécembre 2012Avril 2013Juillet 2013Septembre 2013
Nb jours Première semaine3445
Semaine 1574 373648 836621 846679 096
Semaine 2861 704
(+287 331)
840 857
(+192 021)
808 852
(+187 006)
851 469
(+172 373)
Semaine 3954 885
(+93 181)
914 172
(+73 315)
885 947
(+77 095)
921 506
(+70 037)
Semaine 4997 213
(+42 328)
959 094
(+44 922)
929 562
(+43 615)
964 366
(+42 860)
Semaine 51 025 294
(+28 081)
994 283
(+35 189)
962 112
(+32 550)
990 288
(+25 922)
Semaine 61 045 041
(+19 747)
1 012 215
(+17 928)
/1 007 214
(+16 926)
Premier semestre1 159 1731 024 073//
Fin d’année1 205 5581 153 9481 088 4641 054 934
  • Nombre de copies vendues (Premier semestre) : 2 860 385 (6ème)
  • Nouveaux volumes : 2 183 246
  • Anciens volumes : 677 139 (10 922 par volume)
  • Nombre de copies vendues (Année) : 5 553 933 (5ème)
  • Nouveaux volumes : 4 502 904
  • Anciens volumes : 1 051 029 (16 952 par volume)

Pour la première fois depuis 10 ans, aucun film Naruto ne sort au cinéma durant l’été, et l’absence de rebond pour ces volumes paraissant durant l’été prouve encore à quel point ils avaient un impact. Les anciens volumes affichent aussi une baisse de régime notable, dont l’absence de film n’est peut-être pas anodine.

Car derrière, l’année ne semble pas si mauvaise que ça, les tomes de 2013 sont loin des performances stratosphériques du 61 mais ils tiennent le rythme. Le 63 suit le 62 et le devancera même de peu après six semaines de vente. Le 64 affiche une légère baisse de régime qui se fera surtout sentir en fin d’année où il ne dépassera pas le score de son prédécesseur au premier semestre malgré une période de vente bien plus longue.

Le 65 est encore en retrait et son absence en sixième semaine n’a clairement rien changé au fait qu’il soit le premier opus à quitter le Top 50 sans passer le million depuis le 58, mais le 66 ensuite revient au niveau du 64 permettant au titre de démontrer encore sa solidité à tenir son niveau de vente malgré les années qui passent un arrivage de nouveaux lecteurs quasiment nul.

Finalement, 2013 n’est pas une année si mauvaise pour Naruto, les baisses des nouveaux comme des anciens volumes venant de l’absence d’un film durant l’été. Pourtant quelle énorme surprise ça a dû être pour les suiveurs du Top Oricon à l’époque de voir que le ninja de Konoha ne s’approchera jamais du podium de l’année …

L’année débute dans la continuité de la précédente, Kuroko’s Basket, qui a chipé la deuxième place à Naruto conserve une progression impressionnante malgré que l’anime se soit terminé. Avec lui vient se rajouter Magi dont l’anime débuté en octobre 2012 va avoir un effet monumental sur le manga de Shinobu Ohtaka.

Ces deux titres vont lutter pour la deuxième place et ne laisseront aucune chance au manga de Kishimoto. Avec désormais plus de 700 000 lecteurs les 3 volumes parus de Kuroko vendent quasiment autant de copies que le 2 de Naruto, laissant les anciens volumes qui ont toujours l’avantage au ratio faire la différence tandis que les 4 millions d’anciens volumes de Magi suffisent à eux seuls.

Toujours propulsé par son anime Hunter x Hunter profite de cette dynamique toujours présente après plus d’un an de diffusion mais aussi de la parution de deux volumes, avec un niveau de vente désormais équivalent, pour finir le semestre avec une avance confortable.

C’est donc la cinquième place qui attend Naruto jusqu’au mois d’avril ou un anime adaptant un certain manga déjà célèbre au Japon débarque. Un mois et demi de boost suffit pour que l’Attaque des Titans le dépose et creuse une avance déjà confortable à la fin du semestre. Le phénomène Assassination Classroom n’est même que 350 000 copies derrière lui.

On est donc déjà certains au milieu de l’année que la meilleure place que pourra acquérir Naruto est la cinquième, l’absence de nouveau volume pour le manga de Togashi le faisant reculer au second semestre. Devant Kuroko’s Basket, Magi et l’Attaque des Titans sont inatteignables. Et c’est ainsi en toute sérénité que ce cinquième rang est acquis, conservant une avance certaine sur Silver Spoon.

L’explosion du manga d’Isayama éloigne sérieusement Naruto de la place de deuxième meilleur vendeur par volume. Il reste tout de même le troisième dans ce domaine, avec encore 1,2 millions de lecteurs, même si Hunter x Hunter se rapproche de plus en plus, son tome 31 sorti en même temps que le 63, ne finit l’année qu’à 12 000 copies derrière lui. Les autres mangas cités sont tous encore loin derrière.

C’est une preuve d’à quel point 2013 a renversé l’ordre établi, Naruto n’a pas reculé au classement à cause d’un déclin mais grâce à l’émergence d’autres titres. Le recul d’autres anciens comme Bleach qui n’approche même plus du Top 10 ou Fairy Tail qui finit neuvième alors qu’il est le troisième manga le plus vendu au cumul des trois années précédentes, en sont aussi de parfaits exemples.

  • Tirage total (vol. 1-63) : 123 248 000 (1 956 317 par volume)
  • Tirage total (vol. 1-63 +?) : 131 280 000 (2 083 810 par volume)
  • Tirage initial (vol. 63) : 1 520 000

Peu de chiffres de tirage encore une fois. Le plus élevé vient encore du Media Guide 2013.

2014, année difficile

Volume6768697071
ParutionDécembre 2013Mars 2014Mai 2014Août 2014Novembre 2014
Nb jours Première semaine56377
Semaine 1653 624742 232444 725619 243*626 418**
Semaine 2817 901
(+164 277)
870 277
(+128 045)
723 852
(+279 127)
744 891
(+125 648)
761 470
(+135 052)
Semaine 3879 796
(+61 895)
925 185
(+54 908)
799 324
(+75 472)
795 906
(+51 015)
816 770
(+55 300)
Semaine 4922 462
(+42 666)
960 510
(+35 325)
842 314
(+42 990)
827 165
(+31 259)
854 924
(+38 154)
Semaine 5956 961
(+34 499)
981 118
(+20 608)
869 504
(+27 190)
850 054
(+22 889)
883 224
(+28 300)
Semaine 6//892 239
(+22 735)
/907 830
(+24 606)
Premier semestre1 073 2191 039 390799 324//
Fin d’année1 106 6511 098 1211 007 954934 233761 470

*Dont 28 493 copies vendues en préventes

**Dont 35 563 copies vendues en préventes

  • Nombre de copies vendues (Premier semestre) : 3 247 920 (4ème)
  • Nouveaux volumes : 2 911 933
  • Anciens volumes : 335 987 (5 091 par volume)
  • Nombre de copies vendues (Année) : 5 505 179 (6ème)
  • Nouveaux volumes : 4 908 429
  • Anciens volumes : 596 750 (9 042 par volume)

À l’aube de sa quinzième année de publication, alors que de nouveaux titres commencent à exploser, Naruto reste un titre solide avec près de 1,2 millions de lecteurs, la plupart fidèles depuis de nombreuses années, seules quelques oscillations provenant de divers évènements faisant fluctuer les ventes.

Les tomes 67 et 68 sont dans cette continuité, avec des chiffres les laissant proches de leurs prédécesseurs. Ils quittent le Top 50 après cinq semaines, comme le 65. Si le 67 n’a pas été aidé par les présences de l’Attaque des Titans et les parutions de début janvier, le 68 réalise une cinquième semaine anormalement faible par rapport aux standings auxquels la série nous a habitué. C’est simple les 52 et 57, deux volumes aux performances hors normes, sont les seuls à avoir effectué une moins bonne cinquième semaine.

Seulement en mai le 69 réalise le plus mauvais démarrage de la série depuis la création du Top Oricon, le premier (et qui, on ne le sait pas encore, restera le seul) sous le demi-million. La deuxième semaine, sans surprise, est imposante, mais dès la troisième on se rend compte que les chiffres de ce volume sont bien en deçà de ce à quoi nous ont habitué les précédents volumes avec trois jours en première semaine. Il suffit de comparer avec le 67 pour s’en rendre compte, surtout que ce tome devient le premier à quitter le Top 50 avant de passer les 900 000 copies, même les tomes de 2008 y étaient arrivés sans souci.

Clairement, pour la première fois on a la sensation que les ventes de Naruto ont baissé d’un cran. Et le résultat du premier semestre ne va pas arranger ce résultat. Cette quatrième place ne semble pas mauvaise au premier abord, Kuroko’s Basket et Magi conservant une dynamique bien supérieure à la sienne, mais ce sont justement les ventes d’anciens volumes de Naruto qui pêchent, seulement 335 987 copies vendues !! C’est ridicule, sachant que ce chiffre a toujours été au moins deux fois plus élevé.

Le constat semble donc assez clair, Naruto a perdu l’attractivité qui était la sienne et qu’il avait depuis des années. Certes le nombre de nouveaux lecteurs est très faible depuis pas mal d’années mais il y avait toujours un retour d’anciens lecteurs qui avaient décroché à un moment. Là c’est comme si elles s’étaient effondrées d’un seul coup, et forcément ça n’aide pas non plus les nouveaux volumes quand, au bout de deux/trois mois de vente ils tombent au niveau des anciens : c’est pour cela qu’ils ne passent pas les 1,1 millions à la fin du premier semestre et l’écart avec le meilleur tome de 2013 ne fera ensuite que se creuser …

Après à ce stade on peut encore se dire qu’il ne s’agit que d’une méforme, que le titre va revenir par la suite comme il l’a déjà fait par le passé. Mais les autres anciens encore présent, même beaucoup plus jeunes que lui pour certains, sont aussi en difficulté à la même période. Sawako est déjà sur le déclin depuis un petit moment et Fairy Tail commence aussi à montrer des signes de fatigue.

Mais pas de cas général pour autant, certains anciens aux ventes plus modestes tenant toujours fièrement leur niveau de vente, et les ventes d’anciens volumes sont un excellent indicateur de l’état de santé d’un titre. Si elles sont pour la première fois aussi faibles, c’est que la popularité du manga est réellement en train de baisser, et le 70 va dans ce sens.

Il est le premier volume à avoir des préventes depuis le 44 et elles sont beaucoup plus basses que pour ce dernier. La première semaine derrière est elle aussi extrêmement faible, le 65 faisait mieux en quatre jours … Malgré ses jours d’avance il passe derrière le 69 durant sa troisième semaine, réussissant lui aussi à ne pas passer les 800 000 copies en trois semaines alors que c’était une formalité en deux semaines jusqu’au 68. Les quatrième et cinquième semaines ne vont rien arranger.

On est en droit de se dire qu’à ce rythme, sa place de troisième meilleur vendeur peut être menacé d’ici un ou deux ans, car si Kuroko’s Basket et Magi commencent à stagner, les percées bien plus importantes d’Haikyû !! et Tokyo Ghoul durant le second semestre laisse supposer qu’ils peuvent aller le chercher d’ici peu si un déclin s’enclenche réellement pour le manga de Kishimoto. Le premier, justement, vient de passer de 250/300 000 lecteurs début avril à 600 000 début août lorsque son tome 12 accompagne la sortie du 70 de Naruto.

Logiquement sa première semaine est bien plus faible, 600 000 n’étant pas comparable à 1 000 000, mais les semaines suivantes sont quasiment équivalentes entre les deux, ça montre autant à quel point les ventes de Naruto restent plus resserrées sur les premiers jours que pour les autres, que la dynamique du manga d’Haruichi Furudate est incroyable (cf sa Retrospective pour plus de détails).

Il y a clairement une passation de pouvoir qui est en train de s’effectuer, Naruto pourrait perdre la place de deuxième meilleur vendeur du Jump qu’il occupe depuis près de 10 ans, si ce n’est plus, d’ici quelques volumes. Cependant le volume suivant va montrer que Naruto, même au début d’un déclin inéluctable, reste Naruto, un titre avec une aura immense, dont la seule annonce de la fin suffit à faire relancer les ventes …


C’est début octobre que l’annonce tombe : Naruto se terminera le 10 novembre. Juste avant paraît le 71ème et avant-dernier volume. Si ses préventes sont meilleures que celles du 70, sa première semaine est équivalente. La deuxième, correspondant à celle ou le manga se termine dans les pages du Jump, est meilleure. Les suivantes confirment qu’un regain de forme est en train de se produire …

Malheureusement cela arrive trop tard pour changer son bilan de l’année 2014, mauvais, voire catastrophique. Il a vendu moins de copies que l’année précédente avec un volume paru en plus, ses ventes de nouveaux comme d’anciens volumes sont les plus faibles de l’ère Oricon. Il est de toute manière tranquillement posé en sixième position (la plus mauvaise qu’il occupe), avec 1,2 millions de retard sur Kuroko’s Basket et 820 000 copies d’avance sur Ace of Diamond. Et finalement, sur l’ensemble du Top 10 Naruto est le dernier ancien avec One Piece à être encore présent dans un classement dominé par la nouvelle génération.

  • Tirage total (vol. 1-67) : 129 839 000 (1 937 896 par volume)
  • Tirage total (vol. 1-67 +?) : 131 510 000 (1 962 836 par volume)
  • Tirage total (vol. 1-71) : 137 692 000 (1 939 324 par volume)
  • Tirage initial (vol. 67) : 1 420 000
  • Tirage initial (vol. 68) : 1 400 000
  • Tirage initial (vol. 71) : 1 300 000

Le chiffre du Media Guide 2014 (le deuxième) est plus proche des autres. Les tirages initiaux ont commencé à baisser en même temps que les ventes. Ils restent tout de même nettement supérieurs.

2015, conclusion exceptionnelle

Mise en avant : Sortie du film Naruto The Last, le film le 6 décembre 2014 au Japon.

Mise en avant 2 : Sortie du film Boruto : Naruto, le film le 7 août 2015 au Japon.

Volume72Gaiden
ParutionFévrier 2015Août 2015
Nb jours Première semaine56
Semaine 1874 120619 964
Semaine 21 061 007
(+186 887)
818 076
(+198 112)
Semaine 31 117 608
(+56 601)
883 987
(+65 911)
Semaine 41 140 579
(+22 971)
913 370
(+29 383)
Semaine 5//
Semaine 6//
Premier semestre1 204 059/
Fin d’année1 324 6931 009 550
  • Nombre de copies vendues (Premier semestre) : 2 459 918 (7ème)
  • Nouveau volume : 1 204 059
  • Anciens volumes : 1 255 859 (17 688 par volume)
  • Nombre de copies vendues (Année) : 3 498 177 (14ème)
  • Nouveau volume : 1 324 693
  • Anciens volumes : 2 173 484 (30 612 par volume)

Ce que je disais plus haut, comme quoi Naruto même sur le déclin reste Naruto, se confirme ici, en 2015. La troisième semaine de vente du tome 71, qui correspond à la première semaine comptant pour cette année-ci, montre un début de regain de forme suite à la conclusion du manga la semaine précédente. Il gagne ainsi du terrain sur ses deux prédécesseurs, à coup de milliers de copies chaque semaine, mais il reste loin des standings de la série, passant à peine les 900 000 copies après six semaines de vente.

Un nouveau film sort en décembre, et pour la première fois aucun volume n’accompagne sa sortie, il est donc difficile de savoir s’il a eu un effet ou non.

Le dernier volume arrive en février et va tout simplement réaliser le meilleur démarrage de la série de l’ère Oricon … Les trois précédents sont les moins bien vendus pour rappel. C’est là que l’aura du titre se dévoile, il a suffi que le manga se termine pour que tous les lecteurs partis reviennent. Alors certes, ils n’étaient pas partis depuis 10 ou 20 tomes comme c’est souvent le cas pour des titres aussi longs, mais ce résultat démontre à quel point les fans de Naruto souhaitaient découvrir la fin, car rien ne les obligeait à revenir.

Un tel démarrage oblige un retour de lecteurs, ce qui ne loupe pas avec l’entrée du tome 71 dans le Top 50, ajoutant 19 765 copies pour atteindre 1 013 525 copies vendues. Un score faible pour un tel titre après trois mois de vente mais qui démontre encore plus cet empressement, 86% des acheteurs du 71 ont acheté le 72 sur sa première semaine. Je me demande si on a déjà eu un tel ratio avec One Piece.

Ce n’est pas une surprise après un tel départ de voir que ses ventes tombent rapidement. Il arrive tout de même à passer le million pour sa deuxième semaine, rejoignant le 52 et 61 qui sont les seuls à y être parvenus jusque-là, et dépasse son prédécesseur qui sort d’un Top 50 pourtant bien faible (le 50ème ne vendant que 15 000 copies) vu la période.

Malheureusement ce resserrage sur les premiers jours lui coûte la place de volume le mieux vendu de la série avant de quitter le Top 50. Il en sort très vite puisque seul le 53 est sorti aussi vite avant lui, mais c’est suffisant pour voir le 61 lui passer devant de 20 000 copies.

Mais là où les 52 et 61 sont parus durant le second semestre, le 72 sort en début d’année, et a donc toute la liberté d’aller chercher le record du volume le mieux vendu de la série sur le premier semestre, devenant le premier à passer les 1,2 millions sur ce laps de temps. On remarque qu’il s’est écroulé après être sorti, n’ayant vendu que 60 000 copies supplémentaires en deux mois et demi, mais à l’inverse la série affiche un résultat inattendu :

C’est tout simplement la septième place qu’occupe Naruto, juste derrière Tokyo Ghoul et juste devant Blue Spring Ride et Terra Formars qui ont tout trois été boostés sur cette période. Les ventes d’anciens volumes sont les meilleures de la série depuis 2009, représentant plus de la moitié du total. La moyenne par volume est faible, sans surprise, mais la majeure partie de ces 1 255 859 copies viennent sans doute des derniers volumes. Après tout le 71 en totalise à lui seul le quart avec 312 457 exemplaires vendus sur cette période (pour un total de 1 073 927 depuis sa parution).

Ce qui prouve bien qu’il s’agit d’un retour d’anciens lecteurs et non d’un arrivage de nouveaux. Après tout, même sur les supposées meilleures semaines de vente de la série (en décembre lors de la sortie du film et en février) il n’y a aucun volume dans le Top 500 Shoseki si ce n’est les cinq derniers.

Malgré tout Naruto n’a que peu de chances de rester dans le Top 10 en fin d’année, les mangas autour de lui sont tous en cours de parution et devraient rapidement le déposer. C’est le cas, mais force est de constater qu’avec un million de copies supplémentaires vendus, Naruto s’est très bien défendu.

La faute, sans doute, à un nouveau film qui sort dans les salles nippones début août. Naruto Gaiden sort en même temps que ce film. Ce spin-off n’est pas pris en compte avec la série principale, puisqu’il n’y appartient pas, mais pour un volume de ce genre il va très bien se vendre, réalisant des performances proches de celles auxquelles la série principale était habituée.

Encore une fois difficile de savoir si le film a eu un impact sachant qu’il n’y a quasiment aucun volume dans le Top 500 Shoseki. Ces ventes d’anciens volumes peuvent encore être causées par la fin du manga, même des mois après (regardez ce qui se passe actuellement avec Haikyû !! par exemple).

En fin d’année le résultat est sans appel, il est fantastique, dans une des meilleures années de l’histoire du Top Oricon, Naruto occupe la 14ème place avec la parution de seulement un volume, devançant d’anciens poids lourds pourtant toujours en cours de parution comme Bleach, Magi ou Fairy Tail (ce dernier termine derrière avec 7 volumes parus …). Le tome 72 devient quant à lui le premier volume à passer les 1,3 millions de copies sur son année de parution, bien aidé par sa parution en début d’année (on peut se demander si le 61 aurait fait mieux sur une période similaire). Tandis que les ventes d’anciens volumes sont encore une fois proches de celles de 2009.

  • Tirage total (vol. 1-72 + Gaiden) : 140 000 000 (1 917 808 par volume)
  • Tirage initial (vol. 72) : 1 300 000
  • Tirage initial (Gaiden) : 1 000 000

Pour la première fois les tirages initiaux sont inférieurs aux ventes. Ça explique en partie pourquoi ces tomes se sont rapidement écroulés, mais ça prouve surtout que Shueisha ne s’attendait pas à un tel résultat.

Bilan

Note : le Gaiden n’est pas inclus dans le Bilan mais est présent dans les graphiques

  • Nombre de volumes parus : 32
  • Nombre de copies vendues : 46 433 985 (2ème meilleur score sur la période 2008-2015, encore aujourd’hui le 5ème meilleur score sur sa période de publication dans l’ère Oricon)
  • Meilleure année de vente : 7 409 068
  • Meilleur classement : 2ème (2008, 2009, 2010 et 2011)
  • Tome le mieux vendu avant de quitter le Top 50 hebdo : 61 (1 205 273 copies vendues en 38 jours)
  • Tome le mieux vendu sur son année de parution : 61 (1 281 309 copies vendues en 115 jours) ou 72 (1 324 693 copies vendues en 292 jours)
  • Pire année de vente (hors 2008 et 2015) : 2014 (5 505 179)
  • Pire classement (hors 2015) : 6ème (2014)

En mars 2000, lorsque le premier volume de Naruto sort, One Piece est déjà numéro un incontestable du marché avec des tirages qui commencent à passer les 2 millions par volume. Le marché est en pleine effervescence à cette période, se renouvelant après les conclusions des grands succès des années 90. Naruto n’a donc eu aucun mal à rejoindre les récents Hunter x Hunter, Vagabond, GTO ou Initial D, parmi d’autres, pour qui le cap du million est alors une formalité.

Les années sont passées, et tous ses titres se sont petit à petit retirés, soit parce qu’ils se sont terminés, soit parce que leurs ventes ont décliné, soit pour divers problèmes … laissant le manga de Masashi Kishimoto aux sommets aux côtés de ce même One Piece et de Fullmetal Alchemist ou NANA qui ont débuté peu de temps après lui.

Alors que les tirages commençaient à baisser après le 30ème volume, laissant indiquer comme pour son rival un début de déclin naturel, il va avoir droit, comme son rival, à une nouvelle jeunesse en passant le 40ème volume qui va se démontrer au travers de l’excellente année 2009 qu’il va vivre. Ce regain de forme va pérenniser une fanbase qui ne lâchera plus le titre ensuite, répondant présent à chaque nouveau volume et revenant lorsque le titre est de nouveau mis en avant si ils ont été plus distants sur les précédents opus.

Car si Naruto n’a jamais été en mesure de concurrencer One Piece il détient tout de même quelque chose que le manga d’Eiichiro Oda n’a pas, une stabilité. Si on regarde en effet son parcours One Piece a progressé jusqu’en 2003 avant de commencer à retomber jusqu’en 2006 où ses tirages sont alors repartis à la hausse. Hausse qui se vérifiera avec les premières années d’Oricon et qui ne s’arrêtera qu’en 2011 après son explosion. Il sera plutôt stable ensuite jusqu’en 2015 avant de commencer une chute brutale qui, pour l’instant, n’a toujours pas pris fin …

Naruto a quasiment connu le même parcours, à la différence qu’il a été davantage fixé à un même niveau de vente, il a moins perdu au milieu des années 2000, mais il a aussi moins gagné ensuite.

Ceci dit les comparaisons s’arrêtent là, Naruto n’a jamais concurrencé One Piece, ses ventes ayant toujours été beaucoup plus basses. On pourrait davantage qualifier de rivaux les autres titres cités, qui ont approché de près ou de loin, et maintenu plus ou moins facilement le niveau de vente qui a été le sien sans doute pendant plus de dix ans, avec toujours au moins un titre devant lui.

Du coup pourquoi le qualifier d’éternel second alors qu’il n’a presque jamais occupé cette place de deuxième meilleur vendeur ? Sans doute grâce à sa longévité que peu de titres peuvent lui envier. La plupart n’ont pas duré aussi longtemps, les autres sont tous retombés et ce sont à chaque fois des nouveaux qui sont venus titiller le manga de Kishimoto avant de commencer à leur tour à retomber. Et c’est bien cela qui est le plus remarquable, cette durée aux sommets ou pendant près de douze ans il a occupé les premiers rôles, passant outre les vagues successives de nouveaux titres qui n’ont jamais su s’imposer comme lui …

Jusqu’à la dernière, celle de 2014. Au final il reste assez difficile de savoir ce qui se serait déroulé ensuite. Car si la conclusion est survenue au meilleur moment pour obtenir un résultat exceptionnel, rien n’indique que les mangas de cette génération l’auraient supplanté. D’ailleurs aucun d’entre eux (l’Attaque des Titans étant dans une autre dimension) n’a atteint son niveau de vente à 1,2 millions.

Et puis, en ne regardant que les mangas du Weekly Shonen Jump, Naruto mérite bien ce titre d’éternel second, lui qui en a été le deuxième meilleur vendeur de manière plus ou moins incontestable du lancement de son anime jusqu’à sa conclusion …

Oui, Naruto est loin des chiffres les plus élevés de l’histoire que ce soit en termes de tirages comme de vente, mais s’il est devenu un des mangas les plus populaires c’est parce qu’il a réussi, non pas à se hisser, mais à rester aux sommets. Et ça, il n’y a pas beaucoup de mangas qui en ont été capables.

Évolution du total atteint avant de quitter le Top 50 hebdo

Clairement sa stabilité ressort de ce graphique. Si on tirait une ligne droite entre le premier et le dernier volume celle-ci serait quasiment horizontale.

Évolution des ventes par volume

Cette stabilité se remarque bien ici aussi, sauf 2014 et 2015 qui sortent clairement du lot.

Cumul des ventes par volume (estimation)

  • Tome 43 : 1 400 881

Vous vous en doutez mais il est difficile d’estimer les ventes des premiers volumes de la série tellement ils sont sortis longtemps avant. Je ne serais pas surpris qu’ils aient passé les 2 millions d’exemplaires vendus vu le nombre d’années de présence du manga, mais il n’y a aucune preuve.

Et c’est ainsi que se termine le 20ème numéro des Retrospectives du Top Oricon. 20 numéros en deux ans. On suit un bon rythme vu la densité du contenu. En tout cas savourez cet article car je n’ai aucune idée de quand sortira le prochain. Il est possible qu’il n’y ait rien avant l’analyse du premier semestre 2021 pour tout vous dire, même au niveau des Lectures Manga.

Mais je peux quand même vous parler de la prochaine Retrospective, elle devrait concerner un autre manga du Jump de cette même période. Qui ? Je ne vous le dis pas mais ce qui est sûr c’est que ça ne sortira pas avant juin.

Sur ce, merci à toutes et à tous d’avoir lu cet article et on se retrouve bientôt pour parler de mangas sur Parlons Manga ^^

Source : Comic Data (ventes) (tirages)

6 commentaires sur “Top Oricon|Retrospective : Naruto, l’éternel second

  1. Quelle rétrospective encore une fois. Félicitations pour ce merveilleux travail.

    On constate en effet que c’est très probablement, comme tu le dis justement, l’un des titres longs les plus stables de l’histoire de l’Oricon. Preuve s’il en est, d’une fidélité exceptionnelle de ses lecteurs. Et malgré un déclin notable sur la fin, le bouquet final que provoqua le 72 fut au rendez-vous.

    Comme toi, j’estime qu’il mérite le titre d' »éternel » second. Un titre honorifique, qui lui confère, dans le sillage d’un One Piece, une légitimité méritée en tant que second porte étendard du Weekly Shonen Jump.

    Bref, je ne sais pas quoi rajouter à part redire ce qui a déjà été dit. Bravo en tout cas 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Merci. Je n’ai pas souvenir d’un manga qui sur une durée assez longue a su converser son lectorat avec une telle fidélité.
      L’une des apogées les plus longues que je connaisse est celle de Fairy Tail, resté presque 5 ans entre 550 et 600 000 lecteurs, mais ses ventes d’anciens volumes montrent qu’il avait des pertes et des gains plus conséquents.

      Aimé par 1 personne

  2. Vraiment intéressant comme rétrospective, un peu triste qu’il se soit contenté de la médaille d’argent toute sa vie, d’ailleurs, est-ce que ça ne serait pas le manga à avoir fait le plus de top 2 dans l’Oricon.

    PS: Est-ce que une rétrospective sur reborn serait intéressant ou le titre n’a pas tant marqué l’Oricon ?

    Aimé par 1 personne

    1. En vrai il est pas impossible qu’en 2003, l’année de son explosion, il ait fini premier devant One Piece au classement par séries, mais ça malheureusement on ne le saura jamais.
      Je me suis posé la question aussi, je ne l’ai pas précisé mais il me semble que oui, Naruto a fini 4 fois deuxième contre 3 pour l’Attaque des Titans (2013, 2014 et 2017), après il me semble que c’est une présence maximum (Kuroko en 2012, Seven Deadly Sins en 2015, Assassination Classroom en 2016, My Hero Academia en 2018, One Piece en 2019 et Kingdom en 2020).
      Reborn c’est l’un des titres qui revient le plus en ce moment … Malheureusement c’est vrai qu’il n’a pas plus marqué le Top Oricon que ça (son anime s’est arrêté en 2010 je crois) mais ça n’implique pas qu’il n’a pas le droit d’en voir. On verra, en tout cas ce n’est pas lui qui est prévu pour le prochain numéro.

      J'aime

  3. Belle rétrospective, merci pour toute cette analyse bien fournie. Elle confirme ce que j’avais pu observer sur ce fabuleux parcours, une stabilité impressionnante dans ses ventes connues, et je n’ai pas l’impression d’en connaître d’autres sur une telle longévité.
    En ce qui concerne son statut de rival, j’imagine qu’il vient plutôt d’en dehors de l’Archipel… C’est surtout chez nous que j’ai pu observer cette bataille Pro-One Piece // Pro-Naruto. ^^ (peut-être est-ce aussi vrai aux US etc…) Et force et de constater qu’en France Naruto se vend encore très bien, plus d’un million de copies en 2020 pour un manga fini depuis 2014. O.O’

    Aimé par 1 personne

    1. Merci. Après il faut pas oublier qu’il faut lutter pour conserver sa place dans le magazine. Il y a beaucoup de concurrence, et donc un minimum de rivalité entre chaque titre. Après ce qu’il ne faut pas oublier c’est qu’Oda et Kishimoto se respectent énormément et admirent le travail de l’autre.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s