Top Oricon 2021 – Premier semestre

Bonjour à toutes et à tous. Il y a trois ans se terminait l’un des premiers semestres les plus serrés de l’histoire. La première place se jouait alors entre six titres aux formes diverses : One Piece avec la parution d’un seul volume, l’Attaque des Titans qui en voyait paraître deux, Seven Deadly Sins relancé par son anime, Haikyû !! toujours solide avec la parution de trois volumes, My Hero Academia dont la troisième saison de son anime venait de débuter et Kingdom dont l’effet du boost de 2015 commençait à retomber …

C’est finalement le manga d’Eiichiro Oda qui a remporté le graal, démontrant encore sa domination écrasante malgré des ventes déclinantes … Mais si j’en parle ce n’est pas pour la course en elle-même mais bien pour les chiffres : il y a trois ans One Piece était premier avec 3 110 049 copies vendues.

Nous n’avons pas eu l’occasion encore de parler de 2021 sur Parlons Manga mais si vous avez suivi régulièrement le Top Oricon vous savez où je veux en venir : ce score est ridicule … En trois ans le marché du manga au Japon a changé de dimension.

Top Oricon 2021 – Premier semestre

Les tableaux qui suivent comprennent les ventes de manga au Japon du 23 novembre 2020 au 23 mai 2021.

Top 10 par séries

ClassementVentes totalesNb volumes parusDifférence/2020
1 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba 26 351 4831– 18 946 150 (=)
2 : Jujutsu Kaisen23 797 4832Hors Top 10 Premier semestre 2020
3 : Tokyo Revengers5 007 8253Hors Top 10 Premier semestre 2020
4 : L’Attaque des Titans4 635 7541+ 2 423 619 (+4)
5 : Chainsaw Man4 181 6502Hors Top 10 Premier semestre 2020
6 : The Promised Neverland3 191 4160+ 89 103 (=)
7 : My Hero Academia3 045 0572– 294 599 (-2)
8 : Haikyû !!2 944 0020– 52 315 (-1)
9 : Kingdom2 596 3952– 916 176 (-5)
10 : One Piece2 573 0101– 2 312 528 (-8)

Top 50 par volumes

ClassementVentes totalesParution
1 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba #23 (Fin)4 982 832Décembre 2020
2 : Kimetsu no Yaiba Gaiden2 289 411Décembre 2020
3 : Jujutsu Kaisen #142 055 130Janvier 2021
4 : Jujutsu Kaisen #152 016 143Mars 2021
5 : One Piece #981 876 047Février 2021
6 : Jujutsu Kaisen #01 640 157Décembre 2018
7 : Kimetsu no Yaiba Official Fanbook Kisatsu-kai Kenbunroku #21 630 162Février 2021
8 : Jujutsu Kaisen #11 552 810Juillet 2018
9 : Jujutsu Kaisen #91 535 199Janvier 2020
10 : Jujutsu Kaisen #81 534 949Janvier 2020
11 : Jujutsu Kaisen #131 531 848Octobre 2020
12 : Jujutsu Kaisen #21 526 064Septembre 2018
13 : Jujutsu Kaisen #121 521 362Août 2020
14 : Jujutsu Kaisen #101 517 026Mars 2020
15 : Jujutsu Kaisen #111 511 238Juin 2020
16 : Jujutsu Kaisen #41 505 759Mars 2019
17 : Jujutsu Kaisen #71 505 348Octobre 2019
18 : Jujutsu Kaisen #31 503 754Décembre 2018
19 : Jujutsu Kaisen #61 492 324Juillet 2019
20 : Jujutsu Kaisen #51 488 529Mai 2019
21 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba #221 171 508Octobre 2020
22 : L’Attaque des Titans #331 094 178Janvier 2021
23 : Spy x Family #61 086 102Décembre 2020
24 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba #191 005 455Février 2020
25 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba #181 005 265Décembre 2019
26 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba #17977 598Octobre 2019
27 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba #20976 877Mai 2020
28 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba #12964 489Août 2018
29 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba #16964 109Juillet 2019
30 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba #14960 390Janvier 2019
31 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba #15959 557Avril 2019
32 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba #8957 993Octobre 2017
33 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba #13956 145Novembre 2018
34 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba #11953 286Juin 2018
35 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba #9947 906Décembre 2017
36 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba #21944 125Juillet 2020
37 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba #10943 549Mars 2018
38 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba #7908 371Août 2017
39 : Kingdom #60828 365Décembre 2020
40 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba #6826 786Mai 2017
41 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba #1821 878Juin 2016
42 : Kaiju N°8 #1818 102Décembre 2020
43 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba #5812 770Mars 2017
44 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba #4807 804Décembre 2016
45 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba #2806 512Août 2016
46 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba #3805 301Octobre 2016
47 : Jujutsu Kaisen Official Fanbook738 178Mars 2021
48 : Kaiju N°8 #2727 001Mars 2021
49 : My Hero Academia #29699 137Janvier 2021
50 : Kingdom #61671 902Avril 2021

Analyse

Il fallait s’y attendre, s’étant terminé en mai 2020 Demon Slayer allait forcément ralentir le rythme sans parution de nouveau volume. Mais il fallait s’y attendre aussi, que le manga de Koyoharu Gotouge continue de jouer les premiers rôles tant ses ventes d’anciens volumes, relancées par la sortie du film de tous les records, étaient imposantes au lancement de cette année 2021.

La sortie du 23ème et dernier volume aura donc accompagné les dernières prouesses de ce boost historique et stratosphérique qui aura duré plus d’un an et demi, avec encore des semaines à plus de 100 000 copies l’unité au mois de décembre. La progression s’est donc poursuivie et ce tome frôle à la mi-année le cap des 5 millions de copies vendues, cap qui n’a jamais été atteint sur l’année de parution d’un volume.

En réalité il a même déjà été passé, ce tome 23 possède une édition limitée qui, si elle est absente du Top 50 volumes, a vendu 626 200 exemplaires en 10 jours avant de quitter le Top 50 hebdomadaire. Ce sont donc déjà 5,6 millions d’exemplaires écoulés pour le dernier volume de Demon Slayer.

Les anciens volumes ont donc commencé à retomber à partir du mois de janvier. Passé derrière Jujutsu Kaisen les 23 volumes de la série ont commencé à sortir du Top 50, avant que l’improbable gain d’un Top 100 hebdomadaire en février et mars nous permette de suivre sa lente redescente. Cela fait maintenant deux mois qu’aucun volume n’est entré dans le Top 50, nous permettant de conclure que ce que l’on a cru voir arriver plusieurs fois est là : son boost est désormais terminé.

Malgré tout la série continue de vendre, même si les volumes n’approchent plus du Top 50 le cumul des 23 donne encore un total non négligeable qui s’accumule chaque semaine. Demon Slayer continue, lentement mais sûrement, de se vendre, et c’est pour cela qu’il occupe encore la première place à la fin de ce semestre.

En retirant les environ 5,6 millions d’unités vendues du dernier volume, il reste environ 20,7 millions d’anciens volumes, soit une moyenne de 941 000 copies par volume.

S’ils ne sont pas comptés avec la série principale, le Gaiden et le deuxième fanbook se sont également très bien vendus. Le premier est sorti en même temps que le tome 23 et a donc profité de la fin du boost, tandis que le deuxième n’était pas loin de ridiculiser One Piece s’il lui avait pris la première place lors de sa première semaine de vente.

Ceci dit, nous n’avons beau être qu’à la moitié de l’année, nous pouvons déjà assurer que Demon Slayer ne la terminera pas à cette première place.

Au moment où l’année 2020 s’est conclue le boost de Jujutsu Kaisen était déjà très intéressant. Son boost était déjà meilleur que ceux du trio Haikyû !!/Tokyo Ghoul/Seven Deadly Sins en 2014/15. Mais qui pouvait s’attendre à de telles performances ?

Jujutsu Kaisen est devenu le deuxième meilleur boost de l’histoire du Top Oricon, derrière Demon Slayer. La puissance de ce boost n’a fait qu’augmenter au fil des semaines, s’approchant des 100 000 copies par volume en décembre avant de les passer en janvier. Le manga de Gege Akutami a ainsi trusté à son tour les premières places.

Mais si il s’est approché des performances de Demon Slayer il n’aura sans doute pas sa longévité, puisque depuis la fin de diffusion de l’anime ses ventes retombent. Il est toujours présent régulièrement dans les classements hebdomadaires mais ses chiffres baissent au fil des semaines.

Il termine donc ce premier semestre à la deuxième place et est suffisamment proche de Demon Slayer pour être certain de le dépasser durant le second. Cela devrait même arriver dès le mois de juin où un nouveau volume paraîtra.

Ses deux volumes parus cumulent 4 071 273 copies vendues, ce qui laisse 19 726 210 exemplaires aux 13 anciens volumes pour une moyenne de 1 517 401 copies par volume.

Le volume 0 n’est pas inclus dans la série principale mais son ajout ne change rien au classement. Le fanbook paru en mars est lui non plus pas inclus. Mais il est intéressant de noter que son ratio est meilleur que celui de Demon Slayer, 35,9% des acheteurs du tome 14 se sont procurés ce fanbook contre 29% environ des acheteurs du tome 23 de Demon Slayer pour le deuxième fanbook de la série.

Depuis 2009 au moins un manga du Weekly Shonen Magazine est présent dans le Top 10 annuel d’Oricon. Pourtant c’est bien fébrile que le deuxième magazine de prépublication le plus célèbre débutait cette année 2021, les conclusions de The Quintessential Quintuplets et Seven Deadly Sins ne laissaient en effet aucun candidat crédible pour poursuivre cette série que seul le Weekly Shonen Jump bat …

Tous les espoirs reposaient donc sur l’explosion d’un de leurs titres, et pour le coup il y a du monde qui attend son tour, parmi eux Tokyo Revengers. Débuté en 2017 il a eu énormément de mal de s’imposer à ses débuts. Si ses performances étaient suffisamment bonnes pour ne pas se faire arrêter le manga de Ken Wakui a quand même dû attendre son sixième volume avant d’entrer pour la première fois dans le Top 50 hebdomadaire.

Et depuis il augmente, lentement mais sûrement. Ainsi, après une année 2018 encourageante et une année 2019 convaincante il a réalisé une magnifique année 2020 où il a commencé à percer, sans doute aidé par la dynamique actuelle décuplée par les performances de Demon Slayer et l’impact du COVID-19. Il a ainsi terminé cette belle année à la 25ème place.

Cependant avec seulement 150 000 lecteurs il reste difficile de l’imaginer très haut. Après tout même des performances similaires à Fire Force en 2020 seraient une prouesse, et ça ne suffirait sans doute pas pour finir dans le Top 10.

Mais le débat a été vite réglé, même sans anime les ventes d’anciens volumes de Tokyo Revengers sont excellentes et permettent au manga de se mettre aux portes du Top 10 dès le début de l’année. Le tome 20 a pulvérisé les compteurs de la série en décembre tandis que le 21 l’a à son tour écrasé en février. Dès le mois de mars les ventes d’anciens volumes progressent tellement que la série commence à vendre 100 000 exemplaires chaque semaine, à ce stade il ne fait plus aucun doute que sa place dans le Top 10 est gagnée. Reste à savoir où …

Les premières semaines du boost sont timides mais la sortie du tome 22, qui va devenir le premier volume à passer les 100 000 copies avant de quitter le Top 50, va les faire remonter et la redescente de Jujutsu Kaisen va permettre à Tokyo Revengers de se rapprocher de lui. Il est désormais passé devant, réalisant lui aussi des performances bien meilleures que celles du trio de 2014/15.

À ce stade son boost vient à peine de commencer, et le meilleur reste sans doute à venir avec le film live qui sort en juillet. Ses performances restent loin des deux monstres au-dessus mais elles suffisent déjà pour occuper la troisième place qu’il chipe sur le fil et qu’il occupera, sauf retournement de situation, également en fin d’année.

Logiquement aucun volume n’est présent dans le Top 50 volumes. Son niveau de vente reste bien trop faible pour cela. Seul le tome 22 est présent parmi les trois parus cette année dans le dernier classement hebdomadaire, il cumule 283 590 exemplaires vendus en 38 jours. Les 20 et 21 sont quant à eux présents dans le classement de la première semaine du second semestre, nous permettant de déduire leur total à la fin du premier, ainsi le 20 atteint 318 263 copies vendues et le 21 arrive à 306 754 unités. Leur total est donc de 908 607 exemplaires vendus, laissant 4 099 218 exemplaires aux 19 anciens volumes pour une moyenne de 215 748 copies par volume.

En grande difficulté depuis pas mal d’années l’Attaque des Titans semblait condamné à une conclusion anecdotique, dans l’ombre de la grandeur qu’il a été niveau ventes. L’arrivée de la nouvelle dynamique n’a rien changé, il poursuivi sa descente aux enfers, comme Haikyû !! dans un premier temps, la chute s’est même accélérée.

Si bien que le manga d’Hajime Isayama est passé de troisième meilleure vente en 2018 où l’impact de la troisième saison de l’anime a été très faible, à dixième de justesse l’année dernière où l’émission Ame Talk l’ayant mis en avant début septembre semble l’avoir sauvé.

2021 débutait donc avec un espoir, celui que la saison finale de l’anime remette ses ventes d’anciens volumes disparues depuis 2017 sur le devant de la scène. Sans surprise aucun ancien volume n’est entré dans le Top 50 hebdomadaire, le titre est trop ancien mais surtout trop populaire pour que l’impact soit si fort. Malgré tout le boost de cette première partie de la saison finale s’est imposé comme le deuxième meilleur de la série après l’explosion de 2013/14.

Le boost tant attendu a donc eu lieu, le manga s’est présenté chaque mois et même chaque semaine dans les classements hebdomadaires par série. L’ajout du Top 100 en février nous a permis de revoir des anciens volumes pour la première fois depuis 2017, on a autant constaté les écarts colossaux entre certains tomes confirmant les pertes de lecteurs que le resserrage des derniers opus confirmant que la série n’en perd plus à l’approche de sa conclusion, et même qu’elle en regagne.

Pour la première fois depuis 2010, un seul volume est paru durant ce premier semestre, et quelles ventes réalisées par ce dernier. Le 33ème et avant-dernier volume a pulvérisé les compteurs de ses prédécesseurs, si bien qu’il faut remonter au 28 paru en avril 2019 pour retrouver un volume s’étant mieux vendu. Il a continué de se vendre tout au long de l’hiver et de ce boost important, et la fin du manga a eu un tel impact qu’il est revenu dans le Top 50 début avril.

Il termine ce semestre avec 1 094 178 exemplaires vendus, c’est déjà bien plus que le 30 fin 2020, confirmant que nombre de lecteurs sont revenus. Avec son édition limitée il dépasse sans doute les 1 150 000 copies vendues. Ce qui laisse environ 3 485 000 copies aux 32 anciens volumes pour une moyenne de 108 906 copies par volume, c’est déjà plus du double de l’année 2017 et il faut remonter à 2014 pour retrouver une année où il a vendu plus d’anciens volumes et à 2015 pour retrouver une moyenne par volume plus élevée (et je parle des classements annuels pour chacune de ces années, c’est donc une véritable prouesse).

L’Attaque des Titans termine ce semestre à la quatrième place, dépassé durant la dernière semaine par Tokyo Revengers. Il a déjà vendu plus que sur l’ensemble de l’année 2020 et il a passé les 75 millions d’exemplaires vendus depuis son lancement en 2010.

Il n’a pas fallu longtemps à Chainsaw Man pour s’imposer dans le Weekly Shonen Jump, il lui a fallu un peu plus de temps pour que cela se reflète niveau ventes, car fin 2019 il était difficile d’imaginer le manga de Tatsuki Fujimoto jouer les premiers rôles d’ici peu. Pourtant 2020 a été une année dantesque où il a explosé, lui permettant alors d’occuper une belle 15ème place en fin d’année. On en faisait donc un candidat logique pour le Top 10 2021 avec les nombreuses places vacantes laissées par les stars terminées en 2020. On ne s’attendait juste pas à ce que ce soit si rapide …

Le début d’année de Chainsaw Man a été extraordinaire. Mi-décembre son premier volume entre dans le Top 50 hebdomadaire, alors que Jujutsu Kaisen et Demon Slayer s’accaparent la quasi-intégralité du reste, avec 38 074 copies vendues, score que des mangas comme Haikyû !! ou My Hero Academia n’ont jamais atteint durant le boost de leur anime. C’est justement l’annonce de son anime qui en est responsable.

Mais il ne tardera pas à faire mieux, deux semaines plus tard les neuf volumes parus entrent dans le Top 50, les ruptures de stock de Jujutsu Kaisen au même moment lui permettant d’y entrer. C’est en moyenne 30 000 copies par volume vendues cette semaine-là, et la sortie du tome 10 la semaine suivante lui permettra de réaliser la meilleure semaine de vente de son histoire, avec des anciens volumes frôlant les 40 000 copies.

Il retombe ensuite, l’annonce de l’anime ne pouvant pas avoir un effet à long terme, mais continue de vendre, si bien que le onzième et dernier volume en mars pulvérise son prédécesseur. Depuis il est retombé et son faible nombre de volumes fait qu’il commence à prendre du retard sur l’Attaque des Titans.

À l’heure actuelle son anime n’est pas encore daté, tandis que la deuxième partie qui ne devrait pas être prise en compte avec la première si la numérotation repart à 1 (à la manière des parties de Jojo’s Bizarre Adventure ou Tokyo Ghoul) n’a pas encore débuté. Ce qui fait que pour l’instant l’année 2021 de Chainsaw Man est terminée et c’est davantage derrière qu’il faut regarder pour se faire une idée d’où il terminera en fin d’année.

Bien que terminé fin 2020, The Promised Neverland était attendu en ce début d’année 2021 grâce aux deux mises en avant qu’il a reçues, celle du film live en décembre et celle de la saison 2 de l’anime diffusé cet hiver.

Alors qu’elles ont juste permis de limiter la casse en 2020, les ventes d’anciens volumes de la série (qui constituent le total puisque aucun volume n’est paru) ont été dantesques durant le mois de décembre, poursuivant leur envolée qui a suivi la parution du dernier volume en octobre. L’arrivée du film live n’a fait que les accentuer, si bien que fin décembre l’ancienne pépite du Jump est solidement ancrée dans le Top 10 annuel. Et il ne l’a toujours pas quitté.

Je ne me prononcerai pas sur l’anime en lui-même (que je n’ai pas vu) mais l’idée de modifier l’histoire pour converger vers une nouvelle fin est plutôt une bonne idée niveau ventes, puisque les personnes ne suivant que l’anime sont obligées de lire le manga pour connaître la version d’origine. Et c’est cela s’est reflété en janvier mais aussi en février lorsque l’ajout du Top 100 nous a permis de voir les 3 derniers volumes cumulant plus de 800 000 exemplaires, déjà 100 000 de plus que fin 2020.

Ce qui fait que TPN a continué de se vendre, si bien qu’il vient de réaliser une première depuis 2009 : être présent dans le Top 10 annuel (à la moitié de l’année) en étant déjà terminé. 20th Century Boys avait réalisé cette prouesse en 2008 et 2009 grâce à la sortie de films live au cinéma et Rookies y était également arrivé en 2008 grâce à une série live. Le fait de devoir attendre une période de vente aussi folle que l’actuelle démontre encore plus à quel point la prestation de ces deux grands noms des années 2000 a été incroyable.

Avec 3 191 416 copies vendues TPN a réussi à vendre plus de copies que l’année dernière où deux volumes étaient pourtant parus, le tout pour une moyenne de 159 571 copies par volume.

Débuté en 2014 My Hero Academia atteint le cap du 30ème volume après sept années de parution et si on lui a connu des ventes très fluctuantes il y a quelques années il semble avoir trouvé une stabilité et surtout sa solidité tant attendue.

Après un premier semestre mitigé le deuxième semestre 2020 de MHA a été d’excellente facture et la dynamique se poursuit en ce début d’année 2021. Le tome 29 en janvier a réalisé le meilleur démarrage de la série et nous montre un resserrage impressionnant de ses ventes sur les premiers jours, que l’on constate depuis quelques opus. Ce qui ne l’empêche pas de devancer le 25, de 25 000 copies, pourtant paru en décembre l’année dernière, au terme de ce premier semestre en frôlant les 700 000 copies.

Paru en avril le tome 30 est absent du Top 50 volumes, il est moins bien parti que le 29 mais reste proche de ce dernier avec des semaines suivantes qui ont été très bonnes. La cinquième saison de l’anime a débuté en même temps et son impact est pour l’instant très faible, voir nul …

Le fait est que MHA a une nouvelle saison de son anime chaque année depuis 2016, ce qui fait que le lectorat n’a pas le temps de se renouveler avant qu’une nouvelle mise en avant n’arrive (contrairement à un cas comme celui d’Haikyû !! l’année dernière). Ajoutés à cela que les ventes d’anciens volumes restent correctes en dehors de sa diffusion et que le premier volume doit approcher des 1,5 millions de copies vendues s’il ne les a pas déjà dépassé, on a un titre connu de tous qui ne peut plus attirer autant qu’avant par sa longueur mais aussi par ses nombreux lecteurs qu’il a déjà conquis.

Notons quand même qu’il ne perd que 295 000 copies environ alors que l’anime a été moins présent sur cette période et qu’il n’y a pas eu de film pour l’accompagner, ce qui fait que ce premier semestre 2021, avec des nouveaux volumes supérieurs, est meilleur que celui de l’année dernière bien qu’il perde deux places.

Le tome 30 a forcément passé les 600 000 copies, ce qui fait que les deux volumes parus passent les 1,3 millions ensemble, ce qui laisse un peu plus de 1 700 000 exemplaires aux anciens volumes, environ 400 000 de moins que l’année dernière, pour une moyenne tournant autour des 62 000 copies par volume. C’est sans doute la moyenne la plus faible depuis le début de la série mais il faut désormais considérer le manga de Kohei Horikoshi comme un ancien, d’où mon explication précédente. Et pour un ancien c’est une performance qui démontre qu’il garde la forme et reste compétitif pour jouer les premiers rôles.

Autant The Promised Neverland était attendu, autant ce n’était pas le cas d’Haikyû !!. Il est vrai que son dernier volume est sorti début novembre, il n’avait donc pas fini de se vendre lorsque l’année 2021 a débuté, et l’anime s’est lui aussi poursuivi jusqu’en décembre. Ce n’était donc pas surprenant de voir le manga d’Haruichi Furudate présent parmi les meilleures ventes à ce stade. Mais en toute logique on pensait que ça s’arrêterait là …

Pourtant il termine ce semestre à la huitième place, n’affichant qu’une baisse de 52 000 copies par rapport à l’année dernière où trois volumes étaient pourtant parus à ce stade. À l’instar de TPN Haikyû !! vient de réaliser une prestation XXL et devient le quatrième manga présent dans un Top 10 annuel ou semestriel en étant déjà terminé à son lancement.

C’est là qu’on voit à quel point le manga de Furudate a changé de dimension avec cette année 2020. Sa huitième place au sondage des mangas les plus populaires de l’histoire dévoilé début janvier, devant des mangas qui comptaient clairement plus de lecteurs comme Fullmetal Alchemist ou Hunter x Hunter n’est pas volée. Haikyû !! est devenu plus que le pilier des années 2010 qu’il était, et comme il n’a pas vendu autant qu’eux ce n’est pas surprenant de le voir continuer de vendre, à coup de piques sur certaines semaines où il revient tel un phénix.

Il commence tout de même à redescendre, même si cela ne l’empêche pas de rester proche de TPN qu’il pourrait dépasser sachant qu’il a deux fois plus de volumes. Mais pour l’instant difficile de savoir s’il tiendra sa place dans le Top 10 jusqu’en fin d’année, il y a quand même du monde qui toque à la porte derrière …

Ses 2 944 002 copies vendues représentent donc une moyenne de 65 422 copies par volume, plus que My Hero Academia, et lui permettent de dépasser Naruto pour devenir le cinquième manga le plus vendu depuis la création du Top Oricon (parmi les chiffres connus) avec environ 48,7 millions d’exemplaires vendus à ce jour.

Le grand perdant de ce premier semestre c’est Kingdom. Le manga de Yasuhisa Hara a changé de dimension depuis son explosion en 2015 et s’il commençait à retomber en 2018 la sortie du film live en 2019 lui a donné un nouveau boost majeur dont le point d’orgue a été la deuxième place occupée au classement annuel l’année dernière.

Pourtant ce boost n’a pas permis d’augmenter les ventes par volume, mais simplement de les stabiliser quand on voit que le 56 l’année dernière a eu besoin d’une parution en novembre pour battre le record du volume le plus vendu de la série sur son année de parution. Les suivants ont tout de même poussés derrière si bien qu’ils sont revenus proche du 55 qui reste le volume le mieux vendu à l’heure actuelle.

Le 60 poursuivait donc sur cette lancée, avec des anciens volumes disparus des radars tandis qu’il suit son prédécesseur de peu durant ses quatre semaines de présence. Ce qui lui permet de battre le 56 malgré son mois en moins et de devenir le volume le mieux vendu de la série sur un premier semestre. Le problème c’est justement que les anciens volumes ont disparu, faisant qu’au lieu de jouer une place sur le podium comme les années précédentes il joue sa survie dans le Top 10 …

Bien que revenu en avril l’anime n’a pour l’instant aucun impact, et le tome 61 s’est ensuite très mal vendu, sur les 15 derniers volumes seul le 52 s’est moins bien vendu.

Ses deux volumes parus cumulent 1 500 267 exemplaires, ce qui laisse quand même 1 096 168 unités aux anciens volumes, c’est loin d’être négligeable mais c’est presque deux fois moins que l’année dernière, ne donnant du coup qu’une moyenne de 18 578 copies par volume. Ces scores ne sont pas étranges pour un manga aussi ancien et long (c’est même plutôt bon) mais c’est surtout la différence par rapport à l’année dernière qui fait mal.

Comme en 2018, et comme c’est déjà arrivé plusieurs fois avant, One Piece n’a vu qu’un volume paraître sur ce semestre. Sauf que vous l’aurez compris, la donne a totalement changé en trois ans. Cet unique volume ne lui donne que la dernière place du Top 10.

Ce tome 98 ne s’est pourtant pas si mal comporté, devançant les trois volumes parus en 2020 durant ses semaines de présence dans le Top 100 qui était alors disponible. Ainsi, on peut enfin conclure que les ventes de One Piece ne baissent plus, que cette dynamique incroyable, si elle ne lui profite pas pour gagner de nouveaux lecteurs, lui permet de se stabiliser. Car avec 1 876 047 copies vendues en trois mois et demi ce tome 98 ne semble pas avoir un immense retard sur les 1 955 897 qu’affichait le 95 en presque cinq mois l’année dernière. Il est tout de même derrière, prouvant que les ventes se resserrent sur les premiers jours …

Car le paradoxe, c’est qu’à côté les ventes d’anciens volumes n’ont jamais été aussi faibles qu’aujourd’hui. Seulement 696 963 copies d’anciens volumes vendues, c’est presque une division par deux par rapport à l’année dernière au même stade, même avant en 2019, 2018 ou 2017 (ces deux dernières étant parmi les pires années en terme de ventes d’anciens volumes) ce résultat était meilleur.

Le fait qu’un seul volume soit paru peut jouer, mais la différence est trop forte pour que ce ne soit que ça, surtout dans la période actuelle. Même si dans tous les cas il ne fallait pas s’attendre à ce qu’il se comporte comme les autres. L’anime est présent sans discontinuer depuis 1999, il n’a plus d’impact depuis longtemps, le dernier film est sorti en 2019 et même là l’impact a été minime. Ce que j’avançais pour My Hero Academia vaut aussi pour One Piece, mais en bien pire.

Ce résultat n’est donc pas mauvais en soi. On peut difficilement espérer l’arrivée de nouveaux lecteurs tant le manga est long, on peut au mieux espérer un retour d’anciens lecteurs comme en 2015 (ce qui n’empêchait pas les anciens volumes de continuer de baisser d’ailleurs), et l’approche du 100ème volume pourrait l’apporter. Mais il ne faut pas s’attendre à un miracle, au mieux c’est la quatrième place qui l’attend …

Pour l’instant One Piece vient quand même de se faire battre par neuf titres, dont deux terminés, un autre qui était à l’agonie il y a un an et un autre qui compte à peine 300 000 lecteurs alors que seuls trois sur trois années distinctes l’avaient battus au semestriel jusqu’à ce jour.

Hors Top 10 séries

Auteur d’une fabuleuse année 2020 Spy x Family est le grand absent du Top 10 de ce premier semestre 2021. La faute à la parution d’un seul volume qui, loin de s’être raté, a à son tour pulvérisé les compteurs de la série. Ce tome 6 a passé les 800 000 copies en trois semaines et les 900 000 copies avant de quitter le Top 50, le tout en accompagnant des ventes d’anciens volumes qui restaient dantesques en ce début d’année. Elles ont commencé à tomber depuis, ce qui n’est pas surprenant vu le niveau atteint en moins de deux ans. Car avec 1 086 102 exemplaires vendus ce tome 6 permet à Spy x Family d’être le cinquième manga comptant le plus de lecteurs sur ce premier semestre. Il faut d’ailleurs remonter à 2015 pour revoir cinq séries différentes avec au moins un volume à un million d’exemplaires. La série, elle, est estimée à la onzième place avec environ 2 420 000 exemplaires vendus.

Pas besoin d’estimation pour le seul autre manga présent dans le Top 50 volumes, les deux opus parus à ce jour de Kaiju N°8 sont présents et cumulent 1 545 103 exemplaires vendus. Lancé en décembre dernier cette nouveauté de l’année est en train de frapper très fort en ayant déjà attiré plus de 800 000 lecteurs, il est déjà passé devant My Hero Academia en nombre de lecteurs et se rapproche désormais de Kingdom. Si bien qu’il est un titre à surveiller de près pour le second semestre, son troisième volume sort en juin, ce qui devrait assurer la sortie d’un quatrième opus cette année. Et même s’il n’y a pas d’anciens volumes, quatre volumes qui devraient arriver à un million de copies d’ici-là en font un client sérieux pour une place dans le Top 10 annuel.

Il occupe sans doute la 19ème place à l’heure actuelle (mais c’est très serré), derrière d’autres titres qui ont marqué ce premier semestre : Moi, quand je me réincarne en Slime et Dr.Stone dont les boosts de leur saison 2 n’ont pas été mauvais. World Trigger dont l’anime l’a aussi bien aidé et lui permet d’être au sommet de sa gloire, ou The Quintessential Quintuplets dont les 6 derniers Full color ont bien aidé alors que le boost de la saison 2 a été juste bon. Merci à Rouk’ pour ses estimations (classement complet sur le Discord Parlons Manga).

Notons que ces deux titres (Spy et Kaiju) viennent du même magazine, ou plutôt de la même application, le Shonen Jump + qui, après avoir explosé en 2020 est en train de confirmer son nouveau statut de poids lourd des magazines de prépublication.

Qu’attendre du second semestre ?

Le boost de Demon Slayer est terminé, celui de Jujustu Kaisen est en train de se terminer, Tokyo Revengers semble donc avoir le champ libre pour dompter le Top 50 hebdomadaire sur les prochaines semaines. Mais pour combien de temps ? Un autre titre au potentiel certain voit son anime débarquer en juin en exclusivité sur Netflix : Valkyrie Apocalyspe. Le simple fait de parler du titre dans une émission en avril dernier a fait remonter les premiers volumes aux portes du Top 50 de Shoseki, c’est dire l’impact que pourrait avoir une mise en avant majeure qu’est l’anime. Problème : il va être diffusé intégralement d’un coup sur Netflix. Et je ne connais à l’heure actuelle aucun exemple d’anime diffusé exclusivement chez le géant du streaming dont les ventes du manga ont explosé, sans doute parce que ce n’est jamais arrivé.

Derrière difficile de jouer les troubles-fêtes, si Spy x Family (qui semble avoir loupé de peu le Top 10) et Kaiju N°8 sont à surveiller, les autres derrière semblent plus lâchés et ne devraient pas pouvoir jouer une des places du Top 10 à moins d’une nouvelle explosion …

La première place, elle, semble jouée, Jujutsu Kaisen déposera Demon Slayer et s’envolera. Tokyo Revengers, s’il veut le rattraper, doit voir son boost continuer de gagner en puissance, les prestations actuelles n’étant pas suffisantes même avec 22 volumes.

La quatrième place va être très disputée. L’Attaque des Titans n’a plus que son dernier volume à voir paraître en juin, s’il gagnera un million d’exemplaires difficile de savoir comment le titre se comportera ensuite, surtout que la version Full color qui débutera également en juin pourrait être prise en compte avec la série principale, comme pour The Quintessential Quintuplets l’année dernière. Cette Full color pourrait le protéger d’un retour de My Hero Academia (qui devrait réaliser un second semestre similaire, au mieux un poil meilleur que le premier) qui devrait finir dans les 6 millions d’unités.

Mais aussi d’un retour de One Piece, qui avec deux volumes supplémentaires semble parti pour finir autour des 7 millions. Chainsaw Man, lui, restera imprévisible tant que son anime n’aura pas de date de diffusion. Spy x Family aussi pourrait aller chercher les 6 millions avec deux nouveaux volumes tandis que Kaiju N°8 n’est encore une fois pas à exclure. Kingdom, par contre, sera hors course s’il poursuit à ce rythme et jouera une des dernières places restantes.

Finalement le Top 10 actuellement en place pourrait ne pas beaucoup bouger d’ici la fin de l’année. Les positions seront sans doute chamboulées mais les titres présents dans les classements en cette fin de semestre devraient encore l’être dans six mois.

Conclusion

La dynamique débutée il y a bientôt 3 ans après trois années d’une chute vertigineuse est devenue la période la plus faste de l’histoire du manga. Vous avez sans doute vu passer ce graphique, il résume bien l’évolution du marché depuis 25 ans. Alors que les magazines historiques au format physique s’éteignent petit à petit et que les volumes reliés en jaune ont davantage tenu mais ont tout de même entamé une baisse à partir de 2015 le numérique est lui en forte progression depuis ses premières comptabilisations (ici en 2014).

La nouvelle dynamique, débutée au second semestre 2018, se fait sentir à partir de 2019 où les ventes physiques sont pour la première fois en hausse depuis l’arrivée du numérique, et 2020 a marqué une forte progression.

Si bien que 2020 est sans doute la meilleure année de l’histoire de l’industrie du manga dans son ensemble, battant aisément les scores de l’âge d’or que représentent les années 90.

Je n’en suis pas au point de dire qu’on a débuté un nouvel âge d’or du manga, il suffit de voir le classement étendu de 2020 pour comprendre que derrière ce Top 10 de tous les records il y a des chiffres bien plus faibles que ceux auxquels on était habitué il y a quelques années. Le fait est que ce que l’on voit dans ces articles (la partie jaune du graphique) ne représente plus qu’un tiers du marché, on peut donc s’assurer qu’aujourd’hui aucun des volumes que l’on voit ne vend réellement les chiffres qui sont indiqués par Oricon.

Jujutsu Kaisen dont les tomes passent à peine les 2 millions a un tirage total avec ventes numériques de 50 millions d’exemplaires, soit presque 3 millions par volume, le ratio est donc nettement à l’avantage des ventes physiques mais les ventes numériques semblent quand même représenter une part non négligeable. Tokyo Revengers dont la moyenne des 22 volumes parus tournent autour des 370 000 copies a un tirage total avec ventes numériques de 17 millions d’exemplaires, soit environ 773 000 copies par volume, le ratio est donc à 50/50 entre ventes physiques et numériques, ce qui le désavantage clairement, et ça doit être encore pire pour d’autres.

Bref il faut bien comprendre qu’aujourd’hui le Top Oricon ne représente plus la réalité du marché mais seulement qu’il s’en rapproche. Et au fur et à mesure que le ratio des ventes physiques sur l’ensemble du marché va continuer de baisser ces classements continueront de s’en éloigner. Les tirages annoncés restent trop vagues pour se donner une étendue de la différence, surtout que nous n’en avons pas pour tout le monde (Edens Zero, je pense à toi, dont le boost est actuellement inexistant …).

Il semble donc vital d’obtenir des chiffres pour ces ventes numériques aujourd’hui. Mais je ne serais pas surpris qu’on en ait jamais (ça doit être bien plus complexe à rassembler quand même). Dans tous les cas nous faisons sans actuellement et on s’en sort très bien.


Pour revenir sur 2021 il semble clair que l’on est parti pour battre plusieurs records instaurés en 2020, notamment de position où le meilleur deuxième a déjà été pulvérisé. La plupart des titres sont retombés après un début d’année fantastique. Certains sont terminés et n’ont plus aucune carte à jouer, d’autres ont encore beaucoup de ressources, tandis qu’une surprise pourrait tout à fait arriver.

Nous sommes clairement dans l’une des années les plus passionnantes à suivre, si le podium est joué, un immense suspens se met en place derrière, si bien que cette année a encore beaucoup à nous réserver.

Merci à toutes et à tous d’avoir lu cet article, j’espère qu’il vous a plu. Le mois de mai a été presque vierge en contenu, seuls deux articles sont parus avant celui-ci (je ne compte pas mes quelques lignes hommage à Miura). Mais je peux vous assurer d’avance une chose, le mois de juin sera bien plus chargé.

Dans les jours qui viennent le prochain numéro de Lectures Manga va arriver, il sera vite suivi d’un article sur Ao Ashi et Blue Lock tandis que la chronique sur Fairy Tail arrivera au mieux mi-juin et sera accompagné d’autres articles bonus.

Pour ce qui concerne le Top Oricon la prochaine Retrospective arrivera au mieux fin juin. Je garde l’identité du titre secrète pour l’instant. Sachez quand même que je n’ai pas commencé à l’écrire donc patience …

Sur ce, bonne journée/soirée à toutes et à tous et à bientôt pour parler de mangas sur Parlons Manga.

Premier semestre 2020

2020

Sources : Oricon, Weekly Shonen Jump (compte Twitter non officiel) (séries) (volumes)

2 commentaires sur “Top Oricon 2021 – Premier semestre

  1. Super article 🙂 .

    Ça fait plaisir de retrouver une bonne analyse Oricon, maintenant qu’elles sont devenues plus rares.
    En effet, concernant le constat global, il est édifiant de voir à quel point la percée de Kimetsu en 2019, où le marché (d’un point de vue grosse licences) était en déperdition totale, a tout relancé, au point de banaliser des semaines à plus de 1M de copies écoulées pour les grosses séries.

    On sait que Kimetsu a eu le plus gros boost de l’histoire de l’Oricon. Avec selon moi 2 étapes marquantes (la diffusion de son animé puis celle de son film, où ça avait repris une croissance exponentielle). JJK a, on le sait aujourd’hui, les mêmes outils promotionnels. Pour autant, je suis quasiment persuadé qu’il ne se rapprochera jamais de KnY. Ce dernier avait ouvert la voie à un nouveau public, qui consommait peu ou quasiment pas de mangas. On l’a vu à la sortie du dernier tome (le 23). C’était devenu un phénomène sociétal, regroupant enfants, parents, grand parents… certaines interviews suggérant qu’en période pandémique, les plus anciens avaient décidé de se lancer dans le manga afin de pouvoir discuter avec les plus jeunes d’une œuvre qu’ils consommaient. Bref, c’était fou.

    Au début de JJK, on a vu que le boost était parti super fort. Encore plus fort que celui de Kimetsu. Preuve que certains nouveaux acquéreurs s’étaient laissé tentés par la nouvelle pépite du Jump. Pour autant, la fin de la diffusion de l’animé a brutalement, je trouve, calmé ce boost (qui reste très fort attention). Blocage pour le plus grand public sur le ton du récit? Volonté de tout rattraper à la fin? (on sait que la fin imminente a énormément joué dans le boost de Kimetsu et quand on voit les chiffres de SNK, on peut se demander si certains ne préfèrent pas tout acheter au crépuscule de la série).

    Quoi qu’il en soit, je le vois mal faire les même chiffres, ou même s’en rapprocher. L’avenir nous le dira, mais sa chute est trop brutale pour cela.

    Constat un peu différent mais qui peut rejoindre JJK sur certains points concernant CSM.
    J’ai trouvé son ascension aussi fulgurante qu’impressionnante. Mais après la sortie du dernier tome, ça s’est également fortement calmé. Alors certes, il y aura l’animé, mais est-ce que ça fera une grosse différence? Le ton du manga n’est clairement pas tout public, et je doute que toutes les catégories d’âge se sentent concernés. De plus, la communication autour du titre était, sans animé, déjà excellente. Les sondages de popularité ont fait beaucoup de bruit, et la communauté de fans semblait très active. A voir. Mais je doute qu’il ré explose aussi fortement qu’on le sous entend en France (sur Twitter notamment).
    J’aimerais avoir ton avis sur ça

    Sinon, pour les autres, pas grand chose à dire. TPN a aussi très bien fini et SNK emprunte un chemin similaire (le rapprochant de ses belles années).

    Kingdom semble être un vrai perdant, au vu des performances très mauvaises de son tome 61 notamment. On verra si relance il y a dans les prochains mois en tout cas, ou lors de la sortie du 62.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci. Ne lisant pas Chainsaw Man je peux difficilement me prononcer dessus. Je pense quand même que l’anime aura un effet, après rien n’indique qu’il sera aussi fort que pour les précédents. Sa fin a également joué je pense.
      En soi le fait de voir des lecteurs revenir à la conclusion ce n’est pas inédit, c’est arrivé à Naruto par exemple. Mais après c’est vrai que ce genre de cas se multiplie ces derniers temps, aussi parce qu’il y a eu beaucoup de fins. La moitié du Top 10 est terminée et tous ont eu cet effet.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s