Lectures Manga 2021 #06

Bonjour à toutes et à tous. Nouveau numéro de Lectures Manga, la série d’articles où je vous présente mes avis rapides sur mes dernières lectures manga, d’où le titre ^^

Aujourd’hui on attaque les parutions de mai (il serait temps, on est en juin) avec du très lourd.

Lectures Manga 2021 #06

Les carnets de l’Apothicaire #3

Auteurs : Itsuki Nanao (story-board), Nekokurage (dessins), d’après l’œuvre de Natsu Hyuuga

Éditeur vo/vf : Square-Enix/Ki-oon

Parution vo/vf : 25 juillet 2018 / 6 mai 2021

Tome 1

Avec ce troisième volume Les carnets de l’Apothicaire commence à dévoiler son potentiel, et personnellement je commence à trouver ce que je suis venu chercher. Ces intrigues politiques avec les évènements du dernier tome mais aussi les questionnements pour trouver qui est responsable, chacun usant de son influence pour duper l’autre.

Tout ça pour nous prendre à contre-pied et permettre de mieux développer notre héroïne. C’est là qu’on voit que Mao Mao est beaucoup plus libre qu’on ne l’aurait suggéré et qu’elle aussi, peut user de son influence pour imposer son point de vue.

Au final après trois volumes j’aime beaucoup ce titre. Il lui manque juste un petit quelque chose pour basculer en coup de cœur.

Note : 8 sur 10.

Reine d’Égypte #8

Auteure : Chie Inudoh

Éditeur vo/vf : Enterbrain/Ki-oon

Parution vo/vf : 15 octobre 2020 / 6 mai 2021

Ce huitième volume est l’avant-dernier … et ça se sent. Ce tome est rempli en drames, en séparations et en conclusions loin d’être positives pour Hatchepsout. Suite à quoi on attaque ce qui est clairement la dernière partie du manga.

Les querelles internes ont mené notre femme pharaon à prendre des décisions qui ne sont pas toujours partagées. Son idéal, bien que révolutionnaire, ne plaît pas à tous et on voit encore les répercussions de son statut de « femme », les croyances ne s’effacent pas si facilement.

La dernière partie a donc débuté, avec une tournure bien étrange pour le coup. Difficile encore de prédire comment se terminera le titre, on le saura bien vite quand cet ultime opus sortira …

Par contre le premier chapitre de ce tome ne sert à rien. Ces pages auraient pu être utilisées pour développer autre chose.

Note : 7 sur 10.

Parasite – édition originale #8 (Fin)

Auteur : Hitoshi Iwaaki

Éditeur vo/vf : Kodansha/Glénat

Parution vo/vf : 23 juin 2003 / 5 mai 2021

Chronique anime

Tome 1

J’ai pris beaucoup de plaisir, au travers de la parution de cette édition de découvrir l’œuvre d’origine et la comparer à la version que je connaissais, à savoir l’anime. Parasite ne dure pas longtemps par rapport à d’autres titres mais ce qu’il développe a suffisamment d’impact, et suffisamment d’importance dans notre monde moderne, encore plus aujourd’hui, 30 ans après sa parution, pour nous faire réfléchir sur une tonne de questions qui sont clairement d’actualité.

Car s’il est vrai qu’il n’y a pas de réponse, c’est bien parce que le but est là, nous faire réfléchir. Shin’ichi n’est pas un héros combattant pour une justice. Il a subi les évènements dans lesquels il s’est retrouvé plongé et a évolué avec eux, dans un but unique que possède tout être vivant.

C’est cette absence de prise de partie et cette généralisation du cas de notre héros qui, pour moi, rend Parasite aussi plaisant, aussi touchant et aussi vrai. Il est facile de s’identifier à ce personnage car ce qu’il a subi aurait pu arriver à n’importe qui.

Parasite est une œuvre à découvrir, quelque soit le format, et fait encore partie de celles qui ont eu le plus d’impact sur moi. Et il y restera longtemps …

Note : 10 sur 10.

Gloutons & Dragons #9

Auteure : Ryoko Kui

Éditeur vo/vf : Enterbrain/Casterman

Parution vo/vf : 15 mai 2020 / 12 mai 2021

Tomes 1 et 2

… L’auteure va finir par me perdre. Le rythme de parution du manga n’aide pas à se souvenir de tous les évènements des précédents volumes, ce qui fait que je ne retiens en premier lieu que la quête principale : sauver Farynn.

D’ailleurs l’auteure se moque elle-même de la complexité de son œuvre dans le dernier chapitre lorsque l’histoire d’un personnage est racontée. Ça on ne pourra pas l’enlever, les personnages sont très bien développés dans leur ensemble, même au-delà de notre groupe de protagonistes, et on comprend même en étant dans le flou que les enjeux de cet univers sont bien plus sérieux que le titre et le synopsis initial le laissent penser : il y a un vrai fond.

Il y a tout de même une avancée majeure dans ce tome, et on sent que l’intrigue se dirige vers une conclusion prochaine, ce qui n’empêche pas qu’on traîne en longueur par moments.

Ma conclusion est donc que c’est le bon moment pour en faire une relecture, et pourquoi pas sortir une chronique dessus ensuite, histoire de faire saliver ceux qui ne connaîtraient pas encore cette petite pépite.

Note : 7 sur 10.

One Piece #98

Auteur : Eiichiro Oda

Éditeur vo/vf : Shueisha/Glénat Manga

Parution vo/vf : 4 février 2021 / 19 mai 2021

Même s’il est loin d’être parfait l’arc du pays des Wa est parti pour devenir mon arc préféré post-ellipse. C’est l’accomplissement, en quelque sorte, de tout ce que l’on voit depuis Punk Hazard et la rencontre avec Kinémon. Cette lutte que mènent les lieutenants d’Oden, cette dévotion pour leur défunt maître se ressent de plus en plus au fil des chapitres et trouve son summum ici, alors que la bataille finale vient de débuter.

La différence aussi c’est que Kaido n’est pas une raclure finie à la Doflamingo. Il respecte ses adversaires et les porte haut dans son estime, sans doute l’influence du pays des Wa, et des samouraïs, qui se fait ressentir ici.

Mais plus encore que les évènements de cet arc en lui-même c’est la sensation qu’on approche d’un tournant historique pour la série, qu’avec les évènements récents, notamment ceux du tome 95, on approche d’un moment qui va faire basculer le titre à tout jamais, et une phrase lancée au début du tome m’en donne encore plus la sensation. Ce qui fait que mon intérêt pour One Piece remonte depuis quelques temps et encore plus avec ce volume …

Au-delà ça reste un tome classique, c’est le bazar, mais on comprend ce qui se passe. En conclusion c’est un très bon tome, l’aboutissement de tout ce qui a été mis en place depuis plus de 30 volumes maintenant. C’est long, mais ça en valait la peine.

Note : 8 sur 10.

Blue Period #3

Auteur : Tsubasa Yamaguchi

Éditeur vo/vf : Kodansha/Pika Édition

Parution vo/vf : 23 août 2018 / 26 mai 2021

Tome 1

Blue Period frappe juste, encore une fois, notamment sur la psychologie des personnages qui évolue et se développe très rapidement après seulement trois volumes. L’auteur poursuit brillamment sa présentation du monde de la peinture et des possibilités infinies qu’il offre au créateur, et je pense que toute catégorie artistique a à y gagner en lisant cette série et les conseils qui sont prodigués à notre protagoniste.

Mais même au-delà le titre a un réel intérêt, la passion qui nous anime, le don de soi pour accomplir son rêve, sont des moteurs que le titre met joliment en avant.

Note : 8.5 sur 10.

Rent-a-Girlfriend #3

Auteur : Reiji Miyajima

Éditeur vo/vf : Kodansha/Noeve Grafx

Parution vo/vf : 16 février 2018 / 14 mai 2021

Tomes 1 et 2

Les deux premiers volumes ne m’ont pas convaincu et ce troisième est déjà celui de la dernière chance. Et pour le coup celui-ci réussit davantage à retenir mon intérêt.

Un nouveau personnage débarque et fait évoluer l’intrigue vers un autre tournant, nous permettant de revenir davantage sur le concept de base du titre. C’est ça qui me retient, car le reste n’est tout de même pas grandiose. Seuls les sentiments de Kazuya, rudement mis à mal à force de mensonges, sortent du lot. Les autres personnages, même Chizuru, me laissent toujours aussi indifférent.

Et l’auteur termine ce volume de la même manière que le précédent …

Note : 5.5 sur 10.

Visionnage anime

Encore une fois aucun anime visionné sur la période …

C’est déjà la fin du sixième numéro de 2021 de Lectures Manga, j’espère qu’il vous a plu. Et vous, qu’avez-vous lu récemment ? Peut-être avons-nous des mangas en commun.

Sur ce on se retrouve très vite pour le prochain numéro, bonne journée/soirée à toutes et à tous et à bientôt ^^

Lectures Manga 2021 #05

Lectures Manga 2021 #07

5 commentaires sur “Lectures Manga 2021 #06

  1. tres bon article comme d’hab

    j’ai lu le tome 8 de la reine d’egypte qui etait tres bon comme à son habitude mais ce qui me gene ce sont les ellipses qui sont longues. Je peux comprendre vu qu’il y a 9 tomes a prevoir pour la série mais c’est dommage car j’ai l’impression que ca rush.
    Mais niveau dessin ca envoie !

    De plus j’ai lu le tome 3 de blue period hier j’aime bien la série surtout Yatora mais ce n’est pas encore un coup de coeur pour moi car j’au un peu de mal avec les dessins et le charadesign des perso

    Aimé par 1 personne

    1. C’est vrai que Blue Period n’est pas dans un style académique, ça dénote de ce qu’on peut voir.
      Pour Reine d’Égypte je pense quand même qu’on nous montre l’essentiel. Si il y a de telles ellipses c’est sans doute que ce qu’il se passe entre est soit moins intéressant soit pas connu. Puis on retrace sa vie donc dans ce sens c’est logique d’en arriver là. Mais c’est sûr que ça surprend.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s