Top Oricon 2021 – Toujours plus haut

Bonjour à toutes et à tous. Oui je suis là, et il est temps d’analyser le classement de cette année 2021 puisqu’elle vient de se finir pour le Top Oricon.

Je ne reviendrais pas, ou très peu, sur le premier semestre, pour me concentrer sur le second. Donc je vous invite à le (re)lire pour se remémorer comment cette année folle a débuté.

Top Oricon 2021 – Toujours plus haut

Les tableaux qui suivent comprennent les ventes de manga au Japon du 23 novembre 2020 au 21 novembre 2021.

Top 10 par séries

ClassementVentes totalesNb volumes parusDifférence/2020
1 : Jujutsu Kaisen30 917 7464+24 215 710 (+4)
2 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba29 511 0211-52 834 426 (-1)
3 : Tokyo Revengers24 981 4865+23 330 030 (+22)
4 : L’Attaque des Titans7 332 3982+3 026 386 (+6)
5 : My Hero Academia7 020 3614+1 016 772 (+3)
6 : One Piece7 002 5833-707 084 (-3)
7 : Chainsaw Man5 212 5782+2 602 833 (+8)
8 : Spy x Family4 973 4023+431 813 (+1)
9 : Kingdom4 672 6124-3 578 446 (-7)
10 : Haikyû !!4 345 4430-2 866 656 (-6)

Top 50 par volumes

ClassementVentes totalesParution
1 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba #23 (Fin)5 171 440Décembre 2020
2 : Kimetsu no Yaiba Gaiden2 374 621Décembre 2020
3 : Jujutsu Kaisen #142 312 250Janvier 2021
4 : Jujutsu Kaisen #152 306 950Mars 2021
5 : Jujutsu Kaisen #162 098 087Juin 2021
6 : One Piece #982 018 042Février 2021
7 : Jujutsu Kaisen #01 930 831Décembre 2018
8 : One Piece #991 863 574Juin 2021
9 : One Piece #1001 839 886Septembre 2021
10 : Jujutsu Kaisen #131 772 617Octobre 2020
11 : Jujutsu Kaisen #91 772 331Janvier 2020
12 : Jujutsu Kaisen #81 770 228Janvier 2020
13 : Jujutsu Kaisen #11 765 995Juillet 2018
14 : Jujutsu Kaisen #121 759 287Août 2020
15 : Jujutsu Kaisen #101 749 558Mars 2020
16 : Jujutsu Kaisen #111 748 084Juin 2020
17 : Jujutsu Kaisen #21 732 361Septembre 2018
18 : Jujutsu Kaisen #71 710 326Octobre 2019
19 : Jujutsu Kaisen #41 705 266Mars 2019
20 : Jujutsu Kaisen #31 702 581Décembre 2018
21 : Kimetsu no Yaiba Official Fanbook Kisatsu-kai Kenbunroku #21 700 316Février 2021
22 : Jujutsu Kaisen #61 694 028Juillet 2019
23 : Jujutsu Kaisen #51 688 854Mai 2019
24 : Jujutsu Kaisen #171 628 943Octobre 2021
25 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba #221 340 233Octobre 2020
26 : L’Attaque des Titans #331 256 922Janvier 2021
27 : Spy x Family #61 229 131Décembre 2020
28 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba #191 158 245Février 2020
29 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba #181 157 633Décembre 2019
30 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba #201 130 381Mai 2020
31 : L’Attaque des Titans #34 (Fin)1 130 084Juin 2021
32 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba #171 126 783Octobre 2019
33 : Tokyo Revengers #201 120 166Décembre 2020
34 : Tokyo Revengers #211 120 099Février 2020
35 : Tokyo Revengers #221 118 301Avril 2021
36 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba #161 108 786Juillet 2019
37 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba #121 105 368Août 2018
38 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba #151 101 933Avril 2019
39 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba #141 101 695Janvier 2019
40 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba #131 096 733Novembre 2018
41 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba #211 094 916Juillet 2020
42 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba #111 092 871Juin 2018
43 : Spy x Family #71 091 534Juin 2021
44 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba #81 085 896Octobre 2017
45 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba #91 085 381Décembre 2017
46 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba #101 081 922Mars 2018
47 : Kaiju n°8 #11 079 348Décembre 2020
48 : Tokyo Revengers #11 076 549Mai 2017
49 : Tokyo Revengers #91 065 200Novembre 2018
50 : Tokyo Revengers #101 058 431Janvier 2019

Analyse

Jujutsu Kaisen, une année parfaite ?

La première place lui semblait promise à la fin du premier semestre, Jujutsu Kaisen se l’est rapidement approprié et ne l’a jamais lâché. Mais au final ce ne fut pas aussi simple.

Je l’avais déjà constaté il y a six mois, le boost de Jujutsu Kaisen prenait fin et ses ventes d’anciens volumes retombaient rapidement. Ils feront une courte apparition en juin à la sortie du tome 16, mais plus rien ensuite, ils disparaissent dans l’anonymat des 200, 300ème places des classements Shoseki où les chiffres sont bien plus faibles. Du coup, chaque volume n’ajoute qu’environ 200 000 copies à son compteur contre les 1,5 millions du premier semestre.

Mais rien de surprenant ici, le ratio entre les ventes du premier et du second semestre a déjà été remarqué par le passé lorsqu’une explosion des ventes a lieu. Le meilleur exemple étant Seven Deadly Sins en 2015, passé des 450k par volume au premier semestre à 50k au second. Magi en 2014 a subi à peu près le même phénomène.

Le problème c’est que comme pour ces cas cités précédemment Jujutsu Kaisen voit déjà ses ventes partir à la baisse. Dès sa sortie le 16 nous a fait comprendre qu’il ne reviendrait jamais sur ses prédécesseurs, il affiche au final une perte de 10% environ. C’est un constat que l’on fait régulièrement là aussi, même bien plus souvent que les anciens volumes, à la suite d’un boost d’une telle ampleur.

Sauf que le 17 derrière s’est encore plus raté. Il a vendu moins de copies en un mois et demi que ce que le 16 a vendu en trois semaines. Le cap des 2 millions semble déjà inatteignable pour ce dernier. Heureusement qu’une mise en avant arrive prochainement, le mois prochain avec l’adaptation du volume 0 en film.

Mais peu de chance que cela relance la machine sur le long terme. Tout le monde n’est pas Demon Slayer et à ce stade il semble plus logique que Jujutsu Kaisen suive une trajectoire logique : soit une baisse lente et régulière des ventes sur le long terme, avec peut-être des mises en avant régulières permettant de stabiliser le tout, un peu comme pour My Hero Academia, soit une baisse rapide et violente des ventes sur le court terme, montrant un décrochage rapide des lecteurs qui n’adhèrent pas sur du moyen/long terme. C’est trop tôt pour l’assurer, mais la deuxième option semble davantage se mettre en place que la première…

Les quatre volumes parus cumulent 8 346 230 copies vendues, ce sont donc 22 571 516 exemplaires d’anciens volumes qui ont été vendus cette année, soit une moyenne de 1 736 270 copies par volume.

Pour finir notons que Jujutsu Kaisen devient le troisième manga ayant compté le plus de lecteurs sur une année, dépassant les 2 276 439 copies du tome 12 de l’Attaque des Titans en 2014 (éditions simple et limitées incluses). Par contre son tome 1 est derrière celui du manga d’Isayama puisqu’il termine l’année avec 2 610 894 copies vendues contre les 2 706 099 du manga d’Isayama, dernier chiffre officiel connu datant d’avril 2014.

Demon Slayer toujours présent

Lentement mais sûrement Demon Slayer continue de se vendre, voilà la conclusion faite à la fin du premier semestre et qui s’est avérée plus que vraie vu que le manga a ajouté plus de 3 millions d’unités à son compteur durant ce second acte.

Et cela suffit même à faire trembler la première place. Sans son tome 17 Jujutsu Kaisen aurait été vaincu de peu. La faute à une bonne fin d’année où le retour de l’anime a permis de relancer les ventes du titre le plus populaire de l’histoire.

Le tome 23 est même revenu dans le Top 50 début octobre. Il termine l’année à 5 171 440 copies vendues, auxquels s’ajoutent les plus de 600 000 copies vendues par l’édition limitée qui n’a pas dû en vendre beaucoup plus durant ce second semestre. Ce sont au moins 5,8 millions d’unités qui ont été vendues par cet ultime opus, pulvérisant le record du volume le plus vendu sur son année de parution qu’il avait lui-même instauré l’année dernière.

Demon Slayer ajoute donc la place de meilleur deuxième à son catalogue de records, loin devant la performance pourtant stratosphérique de l’Attaque des Titans en 2013.

Au-delà, rien à ajouter, si ce n’est que le Gaiden et le deuxième fanbook ont vendu moins de 100 000 exemplaires (environ 85 et 70k chacun) sur ce second semestre.

Les 22 anciens volumes ont donc vendu environ 23,7 millions de copies, pour une moyenne de 1 045 455 copies par volume.

Tokyo Revengers, l’explosion tant attendue

Fairy Tail de 2009 à 2013, Ace of Diamond en 2014, Seven Deadly Sins de 2014 à 2018, The Quintessential Quintuplets en 2019 et 2020, et maintenant Tokyo Revengers en 2021. Pour la treizième année consécutive au moins un manga du Weekly Shonen Magazine est présent dans le Top 10 séries, seul le Jump faisant mieux.

Et si ça ne paraissait pas évident en début d’année la trajectoire suivie avant le lancement de l’anime suffisait pour comprendre que sa présence ne ferait aucun doute. Mi-mai Tokyo Revengers avait déjà acquis cette troisième place. Le second semestre lui a appartenu.

En ajoutant 19 973 661 copies sur ces six derniers mois il est incontestablement le titre le plus vendu sur cette période. Si nous étions à la fin d’un premier semestre la première place lui serait même déjà acquise six mois plus tard …

Le boost de l’anime ainsi que du film live sorti en juillet ont fait exploser la popularité du manga de Ken Wakui. Lui qui avait eu tant de mal à s’imposer au départ, qui a dû attendre son sixième volume avant d’entrer dans le Top 50 hebdomadaire, est devenu le manga le plus populaire du Weekly Shonen Magazine au 21ème siècle, et le deuxième plus grand succès de Kodansha depuis que le Top Oricon existe (Nodame Cantabile, bien qu’il ait compté 1,2 millions de lecteurs en 2008 et 2009, a percé avant, je ne le prends donc pas en compte).

Les performances atteintes par Seven Deadly Sins en 2015 (10,3 millions de copies vendues pour environ 980 000/1 000 000 lecteurs) sont largement dépassées, notamment au classement par séries. Il est le sixième manga à avoir compté le plus de lecteurs cette année et semble même terminer l’année à la troisième place sur ce point.

Les tomes 20, 21 et 22 sont très proches les uns des autres. Bien qu’ayant profité du boost le 23 n’a jamais réussi à les rattraper et affichait encore un déficit de 100 000 copies lors de ses dernières apparitions. Le 24 est malheureusement le seul tome présent dans le classement hebdomadaire de la dernière semaine, avec 987 131 copies vendues en deux mois de vente. Ce qui nous empêche d’avoir le total de copies vendues pour ces cinq volumes.

Les Titans tirent leur révérence avec honneur

Conclusion plus que réussie pour le manga d’Hajime Isayama. S’il occupait déjà cette quatrième place à la fin d’un excellent premier semestre il n’était pas évident de l’imaginer y rester. Et pourtant il est bien là malgré que le rythme ait nettement ralenti après ce dernier baroud d’honneur.

Un ultime opus qui aura réalisé de magnifiques ventes, nous obligeant à remonter au tome 23 sur ses premières semaines pour trouver mieux, puis au 27 au moment de quitter le Top 50 après cinq semaines. Finalement le 34 ne s’approche même pas du 33, son édition limitée qui s’est nettement mieux vendue comble une partie du retard mais il reste nettement derrière. Sans doute que l’absence de l’anime a joué.

Avec son édition limitée le 33 arrive au moins à 1,315 millions de copies vendues, le 34 autour des 1,25. Ce sont donc environ 2,57 millions de copies vendues pour les deux volumes parus, laissant 4,76 millions aux 32 anciens volumes, pour une excellente moyenne de 148 750 copies par volume.

Au terme de sa douzième année de publication, l’Attaque des Titans compte plus de 78 millions de copies vendues (pour rappel uniquement au format physique), en faisant toujours plus le troisième manga le plus vendu depuis la création du Top Oricon.

La meilleure année de My Hero Academia

Le manga de Kohei Horikoshi passe pour la première fois le cap des 7 millions de copies vendues en un an, battant son score de 2018 où il terminait deuxième avec 6 718 185 exemplaires écoulés.

C’est donc une deuxième année consécutive en hausse pour un titre qui confirme de plus en plus faire parti des grands. Ses ventes par volume n’ont jamais été aussi élevées que cette année, mais malheureusement (et sans surprise) aucun d’entre eux n’est présent dans le Top 50 volumes, nous empêchant de justifier par les chiffres cette forme éblouissante.

Car comme je l’ai dit au premier semestre il ne faut plus voir My Hero Academia comme un nouveau mais comme un ancien. Le titre entame sa huitième année de publication et reste toujours aussi attractif, preuve de la bonne santé de celui-ci et de l’importance de mises en avant régulières, avec un anime diffusé chaque année depuis bientôt six ans et désormais trois films qui ont tous rencontré un franc succès, et qui ont tous amené de nouveaux lecteurs au manga.

Au final My Hero Academia a réussi là où d’autres ont échoué, rester populaire sur le long terme. Il vient de terminer sa sixième année consécutive dans le Top 10 annuel et a désormais vendu plus de 38 millions d’exemplaires depuis son lancement, en faisant le huitième manga le plus vendu depuis la création du Top Oricon.

One Piece n’a rien pu faire …

Le manga d’Eiichiro Oda a été impuissant cette année, et ce même avec la sortie du 100ème volume qui, comme je m’en doutais depuis longtemps, n’a rien changé.

Là où il faut se réjouir c’est que malgré les années qui passent One Piece continue d’entrer avec une aisance déconcertante dans le Top 10 annuel et de vendre deux fois plus de volumes que ses concurrents les plus proches.

Oui, One Piece a perdu de sa superbe depuis six ans mais One Piece est toujours là, et sort d’une année qui est tout sauf mauvaise. Car si le 99 en juin est devenu le premier volume de la série à ne pas occuper la première place lors de sa semaine de parution et a réalisé des ventes pas terribles le 100 en septembre l’a poussé. Ce centième opus s’est très bien vendu et a permis le retour de quelques lecteurs (tous les volumes de l’arc en cours sont entrés dans le Top 500, mais c’est tout, et déjà très bien).

Résultat les trois volumes parus cumulent 5 721 502 copies vendues, quasiment le même score que l’année dernière. Les 97 anciens volumes ont donc vendu 1 281 081 exemplaires, pour une moyenne de 13 207 copies par volume. Ce sont eux les responsables des 700 000 exemplaires perdus par rapport à 2020.

En attendant l’anime …

L’année de Chainsaw Man se résume à son premier semestre. Terminé en mars le manga de Tatsuki Fujimoto a tranquillement continué de se vendre, ajoutant un million de copies pour n’avoir aucun problème pour finir dans le Top 10.

Tout ce que l’on pouvait espérer c’était l’arrivée de l’anime, mais c’est en 2022 qu’il sera diffusé. La seconde partie n’a elle aussi pas donné de nouvelles.

Sans surprise aucun volume n’est présent dans le Top 50, mais il est certain que les anciens volumes représentent une part non négligeable du total.

Le phénomène Spy x Family bien présent

Après un lancement plus que réussi en 2019, après son expansion en 2020 pour devenir un des titres les plus suivis Spy x Family réalise une année 2021 correcte.

Absent au classement du premier semestre à cause de la parution d’un seul volume, la série n’en poursuivait pas moins sa progression, montrant que le cap du million n’était plus très loin d’être passé avant de quitter le Top 50 hebdomadaire.

Mais le tome 7 en juin n’a montré aucune progression. Malgré un démarrage bien meilleur il est passé derrière le 6 et n’a jamais pu inverser la tendance. Les chiffres atteints ici montrent une différence non négligeable mais le 7 reste proche du score atteint par le 6 à la fin du premier semestre, pour une durée presque équivalente.

Paru début novembre le tome 8 a complètement raté ses trois premières semaines de vente, affichant 610 923 copies vendues en 18 jours, score avec lequel il termine cette année 2021, et environ 670 000 avec son édition limitée alors que le 7 en cumulait 795 869 en 17 jours.

Au total ses trois volumes parus cumulent 2 931 588 copies vendues, environ 2 990 000 avec l’édition limitée du 8. Les cinq anciens volumes se partagent donc les 1 985 000 unités restantes environ, pour une moyenne de 397 000 copies par volume, montrant que même si l’euphorie a pris fin le titre reste attractif.

L’heure du déclin pour Kingdom ?

Le contraste entre 2020, deuxième meilleure année de vente de la série, une popularité à son apogée et une mise en avant inattendue qui l’a propulsé pour atteindre une merveilleuse deuxième place, et 2021 est effarant.

Comment une telle chute a-t-elle pu s’opérer en l’espace d’un an ? Dans l’une des périodes les plus fastes que connaît le marché japonais en plus ?

Sur l’ensemble du Top 10 Kingdom est le seul titre a avoir réalisé une mauvaise année, une année ratée. Les anciens volumes ne sont pas apparus une seule fois de l’année dans le Top 500, et les nouveaux montrent les prémices d’un déclin qui n’est en soi pas une énorme surprise.

Rappelons que Kingdom date de 2006, il a fêté son quinzième anniversaire, et même si la plupart des lecteurs sont arrivés en 2015/16, cela fait déjà cinq/six ans qu’ils sont là. C’est long.

On arrive à un moment où nombre de lecteurs finissent par décrocher, parce qu’ils passent à autre chose, parce que d’autres titres les intéressent et qu’ils ne peuvent pas tout acheter. Le tout est donc de continuer à attirer de nouveaux lecteurs pour permettre aux ventes au pire de baisser le moins vite possible, ce que Kingdom a très bien réussi en 2019 et 2020 (malgré les nombreux nouveaux lecteurs les ventes par volume n’ont pas augmenté, preuve que certains quittaient déjà le navire).

La conséquence de la baisse des ventes d’anciens volumes est donc la baisse des nouveaux volumes. Si le 61 n’arrivait déjà pas à suivre le 60, le 62 en juillet a montré que le niveau commence à retomber. C’est le premier volume depuis le 43 en juillet 2016 à ne pas avoir passé les 600 000 copies en trois semaines de vente. Et le 63, paru lors de la dernière semaine de l’année, réalise un démarrage similaire à ce dernier avec 348 343 copies en 3 jours.

C’est le seul tome dont on a le total de copies vendues cette année puisque les autres sont, sans surprise, absents du Top 50 volumes. Nous ne saurons donc pas si le 60, qui a battu le record du nombre de copies vendues de la série au premier semestre, prend également le record en fin d’année. Mais mon intuition est qu’à cause de la baisse des anciens volumes il l’a loupé de peu …

Petit lot de consolation jamais personne n’a terminé neuvième avec un tel score, le précédent record du meilleur neuvième datait de 2014 avec Seven Deadly Sins pour moins de 40 000 copies d’écart. Encore un record de position de cette fameuse année 2014 qui tombe …

Grande première depuis 2009 pour Haikyû !!

Il faut en effet remonter douze ans en arrière pour retrouver un manga dans le Top 10 annuel n’ayant vu aucun volume paraître. 20th Century Boys profitait cette année-là d’un film, comme en 2008, pour tenir pour la deuxième année consécutive parmi les meilleures ventes alors que le titre était déjà terminé depuis plusieurs années. Rookies y était également parvenu en 2008 et ils étaient jusque là les seuls.

Haikyû !! les rejoint en 2021. En vendant beaucoup plus d’exemplaires d’un côté et en plus en n’ayant reçu aucune mise en avant de l’année. L’anime était bien présent au début de l’année mais il n’est pas resté longtemps. Ce qui n’a pas empêché le manga d’Haruichi Furudate de continuer à se vendre comme des petits pains.

La baisse par rapport à 2020 est insignifiante puisqu’elle vient de l’absence de nouveaux volumes. Les anciens volumes, justement (c’est-à-dire l’intégralité de la série), se sont mieux vendus cette année que l’année dernière avec 250 000 copies en plus environ.

Répartis sur les 45 volumes c’est une moyenne de 96 565 nouveaux lecteurs qui ont acquis le dernier manga de sport du Jump, ce qui est réellement impressionnant après tant d’années passées au sommet. Et c’est en comparant à 2019, où il ne vendait que 4 514 838 unités avec la parution de six volumes qu’on s’aperçoit de l’importance de la résurrection qu’il a eu l’année dernière avec l’anime.

Et cette huitième année consécutive dans le Top 10 lui permet de dépasser Naruto pour devenir le cinquième manga le plus vendu depuis la création du Top Oricon avec 50 millions d’exemplaires vendus.

Hors Top 10 séries

L’année dernière il n’y avait aucun volume du Top 50 annuel appartenant à un titre hors du Top 10 séries. Cette année, malgré que le classement soit beaucoup plus relevé il y en a un, oui un seul et pourtant cela ressemble à un miracle car le premier volume de Kaiju n°8 n’était plus très loin d’en sortir.

Après un lancement tonitruant en décembre Kaiju n°8 terminait le premier semestre avec 818 102 copies vendues. Le record du tome 1 le plus vendu sur son année de parution lui semblait promis, mais il est battu de peu. Le tome 1 de Sakamoto – Pour vous servir ! le devance de 13 000 copies sur une période similaire.

Ce ralentissement l’empêche de jouer le Top 10 annuel, même si il ne doit pas en être loin. Les tomes 3 et 4 sur le second semestre ont réalisé des ventes quasiment similaires et confirment qu’un an seulement après Spy x Family Shueisha tient déjà un nouveau phénomène.

Conclusion

Si vous suivez le Top Oricon depuis longtemps vous avez sans doute remarqué que le marché fonctionne sous forme de cycle de « génération » : des titres lancés plus ou moins en même temps, qui percent en même temps chacun leur tour remplaçant les précédents qui se concluent plus ou moins au même moment. Ces cycles positifs sont opposés aux cycles négatifs où aucun nouveau titre n’arrive à s’imposer et où les premières places restent en possession de ces titres qui ont atteint les sommets lors du précédent cycle positif.

On a pu ainsi découper plusieurs périodes, les mangas des années fin 90/début 2000 avec One Piece, Naruto, Hunter x Hunter, Vagabond, FMA, NANA, Bleach, qui a été suivie d’une période creuse dans la seconde moitié des années 2000. Les mangas de la deuxième moitié des années 2000 tels Fairy Tail, Sawako, Blue Exorcist, Magi et Kuroko’s Basket se sont imposés au début des années 2010. Ils ont vite été remplacés par la fameuse génération 2010-12, de l’explosion de l’Attaque des Titans en 2013 à celle de Seven Deadly Sins en 2015 en passant par Haikyû !!, Tokyo Ghoul, Blue Spring Ride, Silver Spoon et d’autres encore. S’est suivie une longue période creuse de trois ans où seuls One-Punch Man et My Hero Academia ont réellement su les rejoindre (et le second a même mis plusieurs années avant d’y parvenir).

Avant d’arriver à la situation actuelle, débutée fin 2018/début 2019. Car depuis cette période nous avons eu à chaque trimestre au moins un boost en même temps, Moi, quand je me réincarne en Slime durant l’automne 2018, The Promised Neverland et The Quintessential Quintuplets durant l’hiver 2019, Demon Slayer du printemps 2019 jusqu’à l’hiver 2021, Jujutsu Kaisen d’octobre 2020 à avril 2021, Chainsaw Man qui s’est invité dans le lot en décembre, on peut également ajouter Spy x Family et enfin Tokyo Revengers d’avril 2021 à aujourd’hui où il apparaît encore dans le Top 50.

Les cycles positifs précédents ont duré plus ou moins trois ans, hors cela fait trois ans que celui-ci dure. Et j’ai la sensation après ce second semestre 2021 qu’il commence à prendre fin.

Le fait que Tokyo Revengers ait marché sur la concurrence durant ces six mois, le fait que Jujutsu Kaisen voit sa progression s’arrêter net, la fin de la folie Demon Slayer et d’autres boosts qui ont été plus ou moins décevants, on en arrive aujourd’hui où personne n’est en mesure de prendre le relai pour percer à son tour.

Ce n’est à ce stade qu’une sensation, et je préfèrerais que le cycle positif se poursuive le plus longtemps possible, mais je ne serais pas surpris que d’ici six mois on puisse commencer à le confirmer. Tout dépendra de l’ampleur des boosts de 2022, qu’ils soient attendus ou non.

Malgré tout cela n’empêche pas 2021 de rester comme l’une des années les plus exceptionnelles de l’histoire. On a clairement assisté à une meilleure année que 2020 avec plusieurs percées rappelant l’année 2014. Le premier semestre, notamment la période décembre 2020/février 2021, s’inscrit que l’une des périodes les plus impressionnantes, et le second semestre (où les ventes sont toujours plus faibles qu’au premier, ça se vérifie chaque année) n’avait que peu de chances de voir à nouveau de telles performances.

Et entre nous, avec des mangas à succès de plus en plus court, ce terme « génération » et les cycles qu’ils amènent risquent de devenir de plus en plus obsolètes. Ce qui pourrait rendre les années à venir totalement imprévisibles.

Qu’attendre de 2022 ?

Vous l’aurez compris je ne suis pas le plus optimiste pour l’année prochaine. Le Top 3 sera quoi qu’il arrive beaucoup plus faible que cette année mais le reste derrière pourrait continuer d’évoluer au même niveau, nous donnant un classement plus resserré.

Jujutsu Kaisen est le grand favori à sa propre succession pour la première place. S’il est au coude à coude avec One Piece au nombre de lecteurs ses ventes d’anciens volumes restent nettement meilleures et le film qui arrive va d’autant plus l’aider. One Piece aussi aura un film en 2022 mais peu de chances qu’il ait un réel impact.

Tokyo Revengers sera également à surveiller, c’est lui qui débute l’année avec les meilleures ventes d’anciens volumes mais avec deux fois moins de lecteurs il ne devrait pas tenir la cadence sur une année entière. Mais pourquoi pas jouer la deuxième place, après tout même avec quatre volumes le manga d’Eiichiro Oda ne passera pas les 9 millions. C’est réalisable.

Derrière il faudra un boost, une nouvelle percée pour espérer pouvoir jouer le podium. Spy x Family y semble promis mais sa trajectoire qui ressemble de plus en plus à celle d’Assassination Classroom me laisse perplexe. A-t-il réellement les moyens de monter plus haut ? Blue Lock semble aussi promis à un très bel avenir vu le second semestre qu’il vient de sortir. Avec bientôt 20 volumes et l’arrivée de son anime une explosion pourrait rapidement l’amener aux premières loges. Dans la même veine, Ao Ashi sera aussi à surveiller au moins pour un Top 10. Et n’oublions pas Chainsaw Man, bien que terminé le manga de Tatsuki Fujimoto peut créer la surprise, ou encore Kaiju n°8 pour qui le Top 10 devrait être une évidence l’année prochaine.

Cumul sur trois ans

Rappel : le cumulé sur trois ans présente les ventes de manga au Japon sur les trois dernières années. Cela permet de voir sur une période plus longue l’évolution des ventes et la dynamique de certains titres.

ClassementVentes totalesNb volumes parusDifférence/2020
1 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba123 914 09610+28 165 968 (=)
2 : Jujutsu Kaisen39 192 17915Hors Top 10 2020
3 : Tokyo Revengers27 432 94215Hors Top 10 2020
4 : One Piece24 846 48210-1 110 734 (-2)
5 : Kingdom20 585 03111-297 559 (-2)
6 : My Hero Academia18 071 52412+302 176 (-1)
7 : The Promised Neverland17 993 3909-76 755 (-3)
8 : L’Attaque des Titans16 342 6448+2 096 435 (-1)
9 : Haikyû !!16 072 38011-685 181 (-3)
10 : The Quintessential Quintuplets13 990 1918+1 020 747 (-2)

L’entrée fulgurante de Jujutsu Kaisen et Tokyo Revengers fait reculer tout le monde sur trois ans. C’est assez intrigant de voir que pour pas mal de titres le retrait de l’année 2018 ne change pas grandement le total obtenu, avec seulement quelques centaines de milliers de copies de différence.

Il nous manque seulement l’année 2019 de Tokyo Revengers et les années 2021 de The Promised Neverland et The Quintessential Quintuplets pour avoir un classement complet (les deux sont bien sûr estimés, il y a donc une marge d’erreur (TPN est peut-être devant MHA).


Merci d’avoir lu cette analyse jusqu’au bout. Comme convenu le Top Oricon va faire son retour de manière régulière sur Parlons Manga, en mensuel. J’espère que vous serez nombreux à suivre avec moi cette année 2022, la quinzième déjà, qui pourrait avoir son lot de rebondissements à nous offrir.

Sur ce, bonne journée/soirée à toutes et à tous et à bientôt^^

Source : Rouk’

3 commentaires sur “Top Oricon 2021 – Toujours plus haut

  1. Notons également Don’t Call It Mystery (Mystery to Iu Nakare) qui bénéficiera d’une série live-action l’année prochaine (l’annonce avait bien fait remonter les anciens volumes cet été).

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s