Top Oricon : Cumul des 14 années (2008-2021)

Bonjour à toutes et à tous. Je le mentionne depuis longtemps dans mes analyses, le plus souvent en fin d’année. Mais je ne vous ai jamais montré le classement en lui-même sur Parlons Manga. Aujourd’hui je vous présente le classement cumulé de toutes les années d’existence du Top Oricon.

Informations : Les classements qui vont vous être présentés sont des additions des classements annuels disponibles pour chacun des titres, ou une estimation de ceux-ci en fonction de leurs ventes par volume.

Les années après conclusion des titres ne sont pas prises en compte si aucun chiffre n’est disponible. Les classements et les chiffres qui vous sont présentés ne sont donc pas entièrement exacts mais dans la mesure où la majorité des mangas ne se vendent plus ou presque plus après leur conclusion les classements présentés ci-dessous restent assez proches de la réalité.


C’est en 2017 sur mon premier blog que j’ai sorti un classement anniversaire pour les 10 ans du Top Oricon, présentant un cumul des 10 classements annuels disponibles. Mais voilà ce premier blog a été fermé et il n’est plus disponible. Et je crois que personne n’a été assez fou depuis pour le refaire…

Sauf que de mon côté, le tableau Excel que j’ai créé pour sortir cet article à l’époque, j’ai continué de le compléter. Et c’est grâce à cela que je continue de vous sortir ces chiffres, tous les six mois/un an.

D’ailleurs je pensais que ce classement était disponible ici, mais après l’avoir cherché (il est rangé avec mes archives des articles Top Oricon Décembre 2017)…

Il s’avère que non…

Oups… J’ai deux années de retard. Mais je tiens toujours mes promesses, le voilà !! Et puis entre nous c’est pas plus mal vu les deux années de folies desquelles on sort.

D’ailleurs certaines de mes données n’étaient toujours pas à jour avant l’écriture de cet article, notamment sur les premières années… Et j’avais même placé des erreurs grossières (genre j’avais placé une estimation en 2008 pour un manga dont le tome 1 est sorti en 2009…). (Le screen au-dessus était beaucoup plus coloré avant, les nombres en couleur étant les estimations quand ceux en noir sont ceux apparus dans les classements annuels.)

On a beaucoup plus de chiffres que ce que je pouvais imaginer à l’époque !!

Par exemple saviez-vous que Hiro Mashima a déjà placé deux mangas différents dans le Top 50 séries la même année ? À mon avis ils ne sont pas nombreux à l’avoir fait celle-là (Hiromu Arakawa me vient logiquement en tête et encore ce n’est même pas sûr…).


Mais je m’égare … Vous êtes venus découvrir le classement cumulé des 14 années d’existence du Top Oricon. On y vient.

Pour les curieux, je posterai en commentaires à la sortie de cet article le classement 2008-2017. Si vous souhaitez me demander les chiffres d’autres titres n’hésitez pas à poster un commentaire pour cela.

Au fil des années c’est un tableau avec les données de plus de 80 mangas qui s’est constitué (qui serait sans doute proche des 100 si j’avais eu les Top 50 séries des premières années à l’époque).

Je vais vous présenter un Top 20, car je ne peux pas vous assurer derrière que le classement soit correct, puisque moins un manga se vend, moins on a de données.

… Allez je vais tirer jusqu’au 25ème, mais au-delà ça devient très compliqué …


Le tableau qui suit vous présente les ventes de manga du 24 décembre 2007 (officiellement…) jusqu’au 21 novembre 2021.

ClassementVentes totalesPériodeNb années exactes / estiméesNb volumes parus
1 : One Piece215 392 5632008-202114/052
2 : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba126 569 3962016-20216/023
3 : L’Attaque des Titans78 114 3842010-202111/134
4 : Kingdom55 886 8262008-202110/455
5 : Haikyû !!50 116 7652012-20219/145
6 : Naruto46 433 9852008-20158/032
7 : Jujutsu Kaisen39 392 1792018-20213/117
8 : My Hero Academia38 029 7802014-20217/132
9 : Seven Deadly Sins34 572 9492013-20207/141
10 : Fairy Tail34 329 3072008-201810/155
11 : Bleach32 810 5572008-20169/043
12 : Gintama31 882 2062008-201911/156
13 : Sawako30 534 6342008-201810/125
14 : Kuroko’s Basket29 126 9622009-20156/130
15 : Détective Conan28 991 8482008-202112/240
16 : Tokyo Revengers27 832 9422017-20212/324
17 : Magi25 195 1822010-20186/337
18 : Assassination Classroom24 972 4902012-20165/021
19 : The Promised Neverland24 280 0202017-20214/120
20 : One-Punch Man22 705 9742013-20216/323
21 : Black Butler21 018 9962008-202111/328
22 : Chihayafuru20 679 9832008-20218/647
23 : Hunter x Hunter20 326 0502008-20188/312
24 : Space Brothers19 560 6742008-20216/840
25 : Blue Exorcist19 268 7902009-20218/527

Vous n’êtes pas sans savoir que l’année 2008 est … bizarre. Elle aurait débuté en décembre mais les volumes parus ce mois-ci ou en janvier n’apparaissent pas tandis que ceux de février et mars apparaissent avec des chiffres anormalement faibles. Et le premier classement hebdomadaire a été publié fin mars.

J’ai donc décidé de garder comme à l’époque tous les volumes présents dans le classement annuel de 2008 comme parus durant la période.

  • Premier : One Piece (Eiichiro Oda) avec 215 392 563 copies vendues (chiffre exact)
  • Nombre d’apparitions dans le classement annuel : 14
  • Meilleure place occupée : 1er (2008 à 2018)
  • Pire place occupée : 6ème (2021)
  • Nombre d’absences : Aucune
  • Première année : 2008 (5 956 540 copies vendues (1er))
    • Volume 50 vendu à 1 678 208 exemplaires
  • Meilleure année : 2011 (37 996 373 copies vendues (1er))
    • Volume 61 vendu à 3 382 588 exemplaires
  • Dernière année : 2021 (7 002 583 copies vendues (6ème))
    • Volume 98 vendu à 2 018 042 exemplaires
  • Chiffre par volume le plus élevé officiel : Volume 61 fin 2011 avec 3 382 588 exemplaires
  • Volume le mieux vendu (8 premières semaines) : Volume 66 avec 3 050 204 exemplaires
  • Dernier volume : Volume 100 avec 1 798 683 exemplaires après 7 semaines de vente

Première place acquise sans surprise par le roi des mangas dont la longévité n’a d’égale que ses ventes pharamineuses. Presque 25 ans après son lancement One Piece reste un des titres les plus suivis au Japon.

L’explosion qu’il a connu entre 2009 et 2011 n’y est sans doute pas pour rien. Dès le tome 53 en mars 2009 les ventes du manga d’Eiichiro Oda augmentent. La sortie du film Strong World en décembre de la même année va accélérer la cadence en amenant de nouveaux lecteurs. Les arcs Impel Down et surtout Marineford vont poursuivre la lancée jusqu’aux sommets atteints en 2011.

Les ventes se stabilisent ensuite, baissent en 2013 et remontent un peu en 2014 et 2015 avec l’arc Dressrosa. Depuis sa conclusion début 2016 les ventes déclinent. Le cap des 3 millions n’est plus atteint depuis cette même année et celui des 2 millions l’est de plus en plus difficilement.

La popularité couplée à la longévité de One Piece font qu’il occupe une première place incontestable loin devant toute concurrence. Il faudra sans doute quelques décennies avant qu’un titre parvienne à venir le chercher, si quelqu’un y arrive un jour…

  • Deuxième : Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba (Koyoharu Gotouge) avec 126 569 396 copies vendues (chiffre exact)
  • Nombre d’apparitions dans le classement annuel : 5 (limité aux classements disponibles et non aux chiffres) (2017 à 2021)
  • Meilleure place occupée : 1er (2019 et 2020)
  • Pire place occupée : 37ème (2017) (Première année non prise en compte)
  • Nombre d’absence : 1 (2016 mais le chiffre est connu)
  • Première année : 2016 (117 043 copies vendues (classement inconnu))
  • Meilleure année : 2020 (82 345 447 copies vendues (1er))
    • Volume 20 vendu à 4 396 467 exemplaires (éd. simple et limitée incluses)
  • Dernière année : 2021 (29 511 021 copies vendues (2ème))
    • Volume 23 vendu à 5 171 440 exemplaires (est. 5,8 millions avec éd. limitée)
  • Chiffre par volume le plus élevé officiel : Volume 23 fin 2021 avec 5 171 440 exemplaires
  • Volume le mieux vendu (8 premières semaines) : Volume 23 avec 4 544 821 exemplaires (est. 5 100 000 avec éd. limitée)
  • Dernier volume : Volume 23 (Fin de série) avec 4 544 821 exemplaires après 8 semaines (est. 5 100 000 avec éd. limitée)

En juin 2016 le premier volume de Demon Slayer est absent du Top 50 hebdomadaire la semaine de sa sortie. C’est rarement bon signe surtout avec la rigueur du Weekly Shonen Jump qui veut voir ses titres rencontrer un succès immédiat sous risque de se faire remplacer.

Mais Koyoharu Gotouge va réussir à rester. Si le titre apparaît dès le tome 2 c’est au tome 5 en mars 2017 que les ventes commencent à augmenter. Mais la progression s’arrête vite. Si bien que fin 2018 personne n’est en mesure d’imaginer ce qui attend le titre l’année suivante avec l’arrivée de son anime. Son 13ème opus termine en effet 2018 avec 146 318 copies vendues en 17 jours.

2019 Demon Slayer détrône One Piece. L’exploit est réalisé et avec l’anime venant de se retirer on est en droit de penser que ça va s’arrêter là. Ce n’est pourtant que le début. 2020 va devenir une année historique avec 82 millions d’exemplaires vendus. Ses ventes par volume sont multipliées par cinq par rapport à celles atteintes fin 2019. Et si une accalmie semble arriver durant l’été la machine repart en octobre avec la sortie du film de tous les records.

C’est finalement début 2021, après la sortie du 23ème et dernier volume que Demon Slayer commence à retomber, quittant un Top 50 hebdomadaire qu’il se sera accaparé pendant près d’un an et demi.

Avec seulement 23 volumes Demon Slayer a vendu 126 millions d’exemplaires. Un chiffre qui pourrait encore évoluer puisqu’avec la saison 2 actuellement en cours de diffusion il semble largement en mesure de jouer le Top 10 de 2022. Affaire à suivre…

  • Troisième : L’Attaque des Titans (Hajime Isayama) avec 78 114 384 exemplaires vendus (chiffre estimé)
  • Nombre d’apparitions dans le classement annuel : 11 (2011 à 2021)
  • Meilleure place occupée : 2ème (2013, 2014 et 2017)
  • Pire place occupée : 15ème (2012) (Première année non prise en compte)
  • Nombre d’absences : 1 (2010)
  • Première année : 2010 (estimation à 480 000 exemplaires vendus)
  • Meilleure année : 2013 (15 933 801 copies vendues (2ème))
    • Volume 9 vendu à 1 915 976 exemplaires (est. 2 millions avec éd. limitée)
  • Dernière année : 2021 (7 332 398 copies vendues (4ème))
    • Volume 33 vendu à 1 256 922 exemplaires (est. 1 330 000 avec éd. limitée)
  • Chiffre par volume le plus élevé officiel : Volume 1 le 20 avril 2014 avec 2 706 099 exemplaires
  • Volume le mieux vendu (8 premières semaines) : Volume 13 avec 1 711 394 exemplaires (est. 2 030 000 avec éd. limitée)
  • Dernier volume : Volume 34 (Fin de série) avec 1 025 461 exemplaires après 5 semaines (est. 1 145 000 avec éd. limitée)

Automne 2010, un manga lancé en début d’année commence à se faire remarquer. Ses deux volumes parus jusque-là enchaînent les présences dans le Top 50 hebdomadaire. Mais ils en sortent lors de la dernière semaine de l’année pour ne réapparaître qu’à la parution du volume 3 en décembre … Cette seule absence nous empêche d’avoir le total exact d’exemplaires vendus de celui qui bien avant l’anime va devenir le phénomène l’Attaque des Titans.

Car 2011 est l’année de la première explosion du manga d’Hajime Isayama, passant de 240 000 à plus de 800 000 lecteurs en un an. Fin 2011 son tome 1 est déjà à plus de 950 000 exemplaires vendus et la conclusion de Nodame Cantabile va déjà faire de lui le manga de Kodansha (et pas seulement de son magazine) le plus suivi. Il le restera jusqu’à sa conclusion.

Si le second semestre 2011 et l’année 2012 sont bien plus calmes, la popularité de l’Attaque des Titans ne s’érode pas et elle va même exploser en 2013 avec la diffusion de l’anime. En un an le manga d’Isayama passe de 780 000 à 2 millions de lecteurs. La croissance se poursuit en 2014 avec un pic à 2 276 439 exemplaires vendus par le tome 12, éditions simple et limitée incluses, cette année-là.

La suite est un déclin logique. Lent au départ, qui s’accélère à partir de 2016, et que les différentes mises en avant vont plus ou moins tenter de freiner. En vain.

Il faut attendre la fin du manga, avec la diffusion de la saison finale, pour sentir un regain d’intérêt autour du titre et voir enfin les ventes repartir à la hausse.

C’est ainsi une conclusion avec les honneurs qui l’attend en juin 2021. Et après 12 années de publication, ce sont plus de 78 millions d’exemplaires qui ont été vendues, sans compter les ventes numériques où il figurait aussi parmi les meilleures ventes.

L’Attaque des Titans se conclut aussi avec 9 présences dans le Top 10 séries, seul One Piece fait mieux. Mais il est aussi bon de noter qu’il a n’a jamais été plus loin qu’à la quinzième place, ce qui est là aussi une performance remarquable, preuve de sa grande et précoce popularité tout autant que d’une relative longévité.

  • Quatrième : Kingdom (Yasuhisa Hara) avec 55 886 826 exemplaires vendus (chiffre estimé)
  • Nombre d’apparitions dans le classement annuel : 10 (2012 à 2021)
  • Meilleure place occupée : 2ème (2020)
  • Pire place occupée : 36ème (2012)
  • Nombre d’absences : 4 (2008 à 2011)
  • Première année : 2008 (estimation à 350 000 exemplaires vendus)
  • Meilleure année : 2015 (8 569 215 copies vendues (5ème))
    • Volume 39 vendu à 616 596 exemplaires
  • Dernière année : 2021 (4 672 612 copies vendues (9ème))
    • Volume 60 vendu à 828 365 exemplaires (fin premier semestre)
  • Chiffre par volume le plus élevé officiel : Volume 56 fin 2020 avec 885 702 exemplaires
  • Volume le mieux vendu (4 premières semaines) : Volume 55 avec 739 882 exemplaires
  • Dernier volume : Volume 63 avec 348 343 copies vendues en 3 jours (les semaines suivantes comptent pour 2022 et ne sont donc pas prises en compte ici)

Lancé en 2006 Kingdom fait parti des rares titres à avoir connu les 14 années d’existence du Top Oricon et à être encore en cours aujourd’hui. Cette longévité, couplée à un très bon rythme de parution lui permet d’être aujourd’hui le quatrième manga le plus vendu depuis qu’Oricon comptabilise les ventes de manga.

Pourtant, au départ, ce n’était pas gagné …

Le tome 9 paraît une semaine avant le tout premier classement hebdomadaire. Le tome 10 en juin réalise un chiffre qui montre qu’il entre à peine dans le Top 50 hebdomadaire.

Les ventes augmentent lentement mais sûrement. C’est au 22ème volume qu’il passe pour la première fois les 100 000 exemplaires avant de quitter le Top 50.

Kingdom apparaît pour la première fois dans le classement annuel en 2012. Si ses ventes continuent de progresser c’est bien le lancement de l’anime qui lui permet cette première et timide apparition à la 36ème place. Dès l’année suivante Kingdom s’envole et ne s’arrêtera plus.

En juillet 2013, alors que la deuxième saison de l’anime vient de débuter le tome 31 marque une rupture totale avec ses prédécesseurs. Il explose tous les compteurs que la série a connu jusque-là. Les volumes suivants poursuivent l’euphorie, les 200 000 puis les 300 000 exemplaires sont atteints de plus en plus rapidement et facilement.

Si une première accalmie semble arriver au second semestre 2014 après la fin de l’anime l’envol reprend début 2015. En avril le tome 38 réalise de nouveaux records pour la série et est le premier volume à tenir cinq semaines dans le Top 50. Un mois plus tard Kingdom est mis en avant dans la célèbre émission Ame Talk.

Alors qu’il galéré pendant plus de cinq ans, Kingdom est passé en seulement trois ans d’un manga n’ayant jamais vu les 200 000 copies avant de quitter le Top 50 à un titre qui passe le célèbre cap du demi-million en deux semaines.

La suite, c’est une succession de performances incroyables, dont sept entrées consécutives dans le Top 10, même lors de ses coups de mou en 2018 (fin de l’explosion de 2015) et 2021 (fin de l’impact du film de 2019), ainsi qu’une magnifique deuxième place en 2020, devant One Piece.

Sur ses 55 millions d’exemplaires, 52 millions ont été vendus depuis sa première apparition en 2012. Les chiffres avant ne sont pas si simple à estimer, si bien qu’il peut y avoir une marge d’erreur d’un ou deux millions sur l’ensemble. Après tout il manque quand même quatre années de vente. C’est énorme même pour quatre années particulièrement faibles par rapport à ses performances actuelles.

Et Kingdom semble encore avoir de belles années devant lui. On ne reverra peut-être plus ses performances passées, mais l’idée d’aller chercher la troisième place de l’Attaque des Titans ne me paraît pas improbable…

  • Cinquième : Haikyû !! (Haruichi Furudate) avec 50 116 765 exemplaires vendus (chiffre estimé)
  • Nombre d’apparitions dans le classement annuel : 9 (2013 à 2021)
  • Meilleure place occupée : 3ème (2014)
  • Pire place occupée : 22ème (2013) (Première année non prise en compte)
  • Nombre d’absences : 1 (2012)
  • Première année : 2012 (estimation à 600 000 exemplaires vendus)
  • Meilleure année : 2014 (8 283 709 copies vendues (3ème))
    • Volume 10 vendu à 832 634 exemplaires
  • Dernière année : 2021 (4 345 443 copies vendues (10ème))
    • Aucun volume paru (série terminée en 2020)
  • Chiffre par volume le plus élevé officiel : Volume 19 fin 2016 avec 1 002 154 exemplaires
  • Volume le mieux vendu (6 premières semaines) : Volume 20 avec 827 745 exemplaires
  • Dernier volume : Volume 45 (Fin de série) avec 582 018 exemplaires après quatre semaines

L’histoire d’Haikyû !! est détaillée dans sa Retrospective.

Comprenez-moi, cet article est tellement long. Je ne vais pas répéter ce que j’ai déjà dit…

Par contre il n’y a pas la mise à jour avec 2021. Ça ne change presque rien mais ne vous étonnez pas si les chiffres obtenus à la fin sont différents, où qu’il est indiqué qu’Haikyû !! est sixième (il est passé cinquième cette année).

  • Sixième : Naruto (Masashi Kishimoto) avec 46 433 985 exemplaires vendus (chiffre exact)
  • Nombre d’apparitions dans le classement annuel : 8 (2008 à 2015)
  • Meilleure place occupée : 2ème (2008 à 2011)
  • Pire place occupée : 14ème (2015)
  • Nombre d’absences : Aucune (2016 à 2021 non pris en compte)
  • Première année : 2008 (4 261 054 copies vendues (2ème))
    • Volume 43 à 1 188 881 exemplaires
  • Meilleure année : 2010 (7 409 068 copies vendues (2ème))
    • Volume 49 à 1 211 849 exemplaires
  • Dernière année : 2015 (3 498 177 copies vendues (14ème))
    • Volume 72 à 1 324 693 exemplaires
  • Chiffre par volume le plus élevé officiel : Volume 72 fin 2015 avec 1 324 693 exemplaires
  • Volume le mieux vendu (6 premières semaines) : Volume 61 avec 1 205 273 exemplaires
  • Dernier volume : Volume 72 (Fin de série) avec 1 140 579 exemplaires après quatre semaines

L’histoire de Naruto est détaillée dans sa Retrospective.

Je vais juste ajouter un point : on est tous d’accord pour dire que ce chiffre est exact si on s’arrête fin 2015, car même terminé Naruto a forcément vendu des copies depuis. Le problème c’est que comme le titre n’est jamais réapparu dans le moindre classement depuis sa conclusion on ignore combien s’en sont vendus.

Enfin on a tout de même une idée : il vend chaque année moins que le dernier chiffre disponible. Soit moins que le 50ème en 2016 (1 187 574), moins que le 50ème en 2017 (980 267), etc…

Il est donc probable que le titre ait ajouté quelques millions de copies, tout comme il est possible qu’il se vende très peu et soit loin d’approcher ces chiffres. Tout est possible et c’est pour cela que je simplifie en ne posant des estimations que si le titre est en cours. S’il est terminé soit il apparaît et peut être compté (comme Haikyû !! juste au-dessus) soit il est absent et ne sera pas compté.

  • Septième : Jujutsu Kaisen (Gege Akutami) avec 39 392 179 exemplaires vendus (chiffre estimé)
  • Nombre d’apparitions dans le classement annuel : 2 (2020 et 2021)
  • Meilleure place occupée : 1er (2021)
  • Pire place occupée : 5ème (2020) (Première année non prise en compte et classement inconnu en 2019)
  • Nombre d’absences : 2 (2018 et 2019 (chiffre connu en 2019))
  • Première année : 2018 (estimation à 200 000 exemplaires vendus)
  • Meilleure et dernière année : 2021 (30 917 746 copies vendues (1er))
    • Volume 14 à 2 312 250 exemplaires
  • Chiffre par volume le plus élevé officiel : Volume 1 fin 2021 avec 2 610 894 exemplaires
  • Volume le mieux vendu (8 premières semaines) : Volume 16 avec 1 883 467 exemplaires
  • Dernier volume : Volume 17 avec 1 628 943 exemplaires après sept semaines

C’est incroyable de trouver un manga aussi récent si haut dans un classement cumulant 14 années. Mais cela prouve bien à quel point le succès de Jujutsu Kaisen est historique.

Il n’est que le quatrième manga depuis que le Top Oricon existe à atteindre le cap des 2 millions de copies par volume. Ainsi, même s’il n’a que 17 volumes à l’heure actuelle il est en mesure de devancer des titres bien plus longs que lui.

Sa vie se résume à cette année 2021, à qui il doit tout puisque c’est sur cette année qui vient de se conclure qu’il a vendu 30 des 39 millions d’exemplaires écoulés à ce jour. Et si on ajoute les 6,7 millions de 2020 on s’aperçoit qu’il ne reste presque rien pour ses deux premières années de vente.

Ses débuts aussi ont été timides, moins que pour Demon Slayer mais tout de même assez loin de ce que d’autres ont su atteindre avant leur première mise en avant dans le passé.

Ça prouve toujours plus à quel point les magazines de prépublication, seuls, n’ont plus le même impact qu’autrefois pour faire connaître un titre. Mais aussi qu’à l’inverse les mises en avant ont toujours plus d’impact et s’avèrent vitales pour que le grand public découvre ce titre.

On va en reparler plus loin mais on peut déjà conclure que les titres phares de 2021 pourraient ne pas être les derniers à connaître de telles explosion et réaliser une entrée fracassante dans ce classement.

  • Huitième : My Hero Aacdemia (Kohei Horikoshi) avec 38 029 780 exemplaires vendus (chiffre estimé)
  • Nombre d’apparitions dans le classement annuel : 7 (2015 à 2021)
  • Meilleure place occupée : 2ème (2018)
  • Pire place occupée : 27ème (2015) (Première année non prise en compte)
  • Nombre d’absences : 1 (2014)
  • Première année : 2014 (estimation à 82 000 exemplaires vendus)
  • Meilleure et dernière année : 2021 (7 020 361 copies vendues (5ème))
  • Chiffre par volume le plus élevé officiel : Volume 21 fin 2019 avec 831 797 exemplaires
  • Volume le mieux vendu (6 premières semaines) : Volume 31 avec 680 594 exemplaires
  • Dernier volume : Volume 32 avec 631 334 exemplaires après cinq semaines

Lancé fin 2014 My Hero Academia a rapidement grimpé les échelons. Il passe très vite les premiers caps des 100 et 200 000 copies avant de quitter le Top 50 et s’impose comme un des titres les plus prometteurs. Nous sommes alors à la fin de l’explosion des stars de la fameuse génération 2010-2012, et le manga de Kohei Horikoshi arrive juste à temps pour en profiter à ses débuts. La suite sera plus compliquée…

2016 et 2017 sont sans doute les deux pires années de cette décennie tant les ventes de presque tout le monde baissent drastiquement. Ces deux années voient les deux premières saison de MHA sortir. Le boost est correct mais pour un titre aussi récent (seulement 7 anciens volumes au lancement de l’anime en avril 2016, le huitième sortant ce mois-ci) on se dit qu’on aurait pu s’attendre à beaucoup plus.

Ce même anime permet à My Hero Academia de traverser cette période néfaste sans souci. Il grimpe petit à petit dans la hiérarchie, dépassant un à un les cadors, un peu plus anciens que lui, de cette époque. Jusqu’en 2018 où grâce à la sortie de son premier film d’animation il va vivre un second semestre exceptionnel le hissant à une deuxième place au classement annuel, le mettant pas si loin que ça de l’intouchable One Piece.

À ce stade les anciens commencent petit à petit à se retirer et de nouveaux titres pointent le bout de leur nez. Pour MHA qui n’a fait que progresser depuis ses débuts c’est le moment de transformer l’essai : ce qui est un échec fin 2019. Une année compliquée où on ne retiendra que le pic du tome 21 qui reste à ce jour le volume avec le chiffre de vente officiel le plus élevé.

Mais dès 2020 la progression reprend, avec d’excellentes ventes d’anciens volumes d’abord, avant que les nouveaux opus reprennent leur marche en avant et finissent par dépasser les précédents records. Sorti en août le tome 31 réalise les meilleures ventes de la série sur ses premières semaines. Cela lui permet de faire de 2021 sa meilleure année de vente à ce jour.

Ce qui est remarquable avec My Hero Academia c’est que le titre n’a jamais réalisé des chiffres incroyables, il n’est pas non plus arrivé à la meilleure période (c’est le seul grand succès de 2014) mais c’est sa régularité qui est récompensée avec ce classement. Le titre fêtera sa huitième année de publication en 2022 et reste toujours aussi attractif, en faisant toujours un candidat sérieux pour occuper les premiers rôles tout en restant un des titres comptant le plus de lecteurs.

C’est un peu comme Haikyû !!, MHA n’a jamais réalisé les chiffres les plus impressionnants mais il a toujours été bien placé, avec une base de lecteurs solide et qui lui reste fidèle. Aujourd’hui, on peut décemment en conclure que MHA restera un des plus grands mangas de la seconde moitié des années 2010.

  • Neuvième : Seven Deadly Sins (Nakaba Suzuki) avec 34 572 949 exemplaires vendus (chiffre estimé)
  • Nombre d’apparitions dans le classement annuel : 7 (2013 à 2018 et 2020)
  • Meilleure place occupée : 2ème (2015)
  • Pire place occupée : 41ème (2013)
  • Nombre d’absences : 1 (2019)
  • Première année : 2013 (1 346 936 copies vendues (41ème))
    • Volume 1 à 307 008 exemplaires
  • Meilleure année : 2015 (10 304 112 copies vendues (2ème))
    • Volume 12 à 902 162 exemplaires (est. 980 000 avec éd. limitée))
  • Dernière année : 2020 (1 672 831 copies vendues (24ème))
    • Volume 40 à 395 522 exemplaires (est. 420 000 avec éd. limitée))
  • Chiffre par volume le plus élevé officiel : Volume 1 fin 2015 avec 1 099 320 exemplaires
  • Volume le mieux vendu (5 premières semaines) : Volume 13 avec 730 627 exemplaires (est. 800 000 avec éd. limitée)
  • Dernier volume : Volume 41 (Fin de série) avec 284 484 exemplaires après quatre semaines (est. 320 000 avec éd. limitée)

L’histoire de Seven Deadly Sins est détaillée dans sa Retrospective.

  • Dixième : Fairy Tail (Hiro Mashima) avec 34 329 307 exemplaires vendus (chiffre estimé)
  • Nombre d’apparitions dans le classement annuel : 10 (2008 à 2017)
  • Meilleure place occupée : 4ème (2010 et 2011)
  • Pire place occupée : 18ème (2008)
  • Nombre d’absences : 1 (2018, prise en compte pour parution tardive du dernier volume en 2017)
  • Première année : 2008 (1 355 013 copies vendues (18ème))
    • Volume 11 à 320 974 exemplaires
  • Meilleure année : 2010 (5 739 526 copies vendues (4ème))
    • Volume 20 à 547 010 exemplaires
  • Dernière année : 2017 (1 910 330 copies vendues (15ème))
    • Volume 60 à 372 540 exemplaires
  • Chiffre par volume le plus élevé officiel : Volume 30 fin 2012 avec 586 015 exemplaires
  • Volume le mieux vendu (5 premières semaines) : Volume 37 avec 488 132 exemplaires
  • Dernier volume : Volume 63 (Fin de série) avec 218 392 exemplaires après trois semaines (est. 250 000 avec éd. limitée)

L’histoire de Fairy Tail est détaillée dans sa Retrospective.

Au passage notons que Fairy Tail est le premier manga de cette liste à n’avoir jamais fini sur le podium. Dit autrement le manga de Mashima est à ce jour celui qui s’est le plus vendu depuis 2008 sans jamais avoir figuré parmi les trois meilleures ventes sur une année.

Comme il s’agit de la première Retrospective il est possible que certaines erreurs/imprécisions se trouvent dedans. L’une d’entre elle est d’ailleurs flagrante puisqu’elle se trouve sur la miniature où ce n’est pas le tome 32 mais le 37 qui aurait dû apparaître.

Pour finir bien que le titre s’est terminé en 2017 l’année 2018 est prise en compte pour une raison bien précise. Le tome 63 est paru lors de la dernière semaine de 2017, il a donc réalisé la majorité de ses ventes en 2018. J’ai estimé les ventes de cette année à 350 000 exemplaires. Il est possible que ce soit un peu plus mais dans tous les cas pas assez pour passer devant Seven Deadly Sins (on rappelle que les ventes d’anciens volumes étaient extrêmement faibles à cette période, d’autant plus pour les anciens comme lui (385 000 d’anciens volumes en 2017, aucune raison que ce soit plus élevé en 2018…).

  • Onzième : Bleach (Tite Kubo) avec 32 810 557 exemplaires vendus (chiffre exact)
  • Nombre d’apparitions dans le classement annuel : 9 (2008 à 2016)
  • Meilleure place occupée : 3ème (2009)
  • Pire place occupée : 21ème (2015)
  • Nombre d’absences : Aucune
  • Première année : 2008 (3 161 825 copies vendues (5ème))
    • Volume 34 à 874 153 exemplaires
  • Meilleure année : 2009 (6 741 021 copies vendues (3ème))
    • Volume 36 à 955 085 exemplaires
  • Dernière année : 2016 (2 253 028 copies vendues (17ème))
    • Volume 71 à 494 452 exemplaires
  • Chiffre par volume le plus élevé officiel : Volume 36 fin 2009 avec 955 085 exemplaires
  • Volume le mieux vendu (6 premières semaines) : Volume 37 avec 850 373 exemplaires
  • Dernier volume : Volume 74 (Fin de série) avec 442 188 exemplaires après quatre semaines

L’histoire de Bleach est détaillée dans sa Retrospective.

Juste un point à ajouter, le dernier tome de Bleach, comme celui de Fairy Tail, est aussi sorti en fin d’année. Mais il a réalisé la grande majorité de ses ventes en 2016, ce qui ne donnait aucun intérêt de compter 2017, si ce n’est ajouter un nombre minime de copies qui n’aurait eu aucune incidence sur le classement. Autant garder le chiffre exact.

  • Douzième : Gintama (Hideaki Sorachi) avec 31 882 206 exemplaires vendus (chiffre estimé)
  • Nombre d’apparitions dans le classement annuel : 11 (2008 à 2018)
  • Meilleure place occupée : 5ème (2009)
  • Pire place occupée : 25ème (2018)
  • Nombre d’absences : 1 (2019)
  • Première année : 2008 (2 390 196 copies vendues (10ème))
    • Volume 24 à 524 031 exemplaires
  • Meilleure année : 2009 (4 733 511 copies vendues (5ème))
    • Volume 26 à 592 537 exemplaires
  • Dernière année : 2019 (estimation à 600 000 copies vendues)
    • Volume 77 à 257 211 exemplaires
  • Chiffre par volume le plus élevé officiel : Volume 26 fin 2009 avec 592 537 exemplaires
  • Volume le mieux vendu (6 premières semaines) : Volume 27 avec 491 241 exemplaires
  • Dernier volume : Volume 77 (Fin de série) avec 202 075 exemplaires après trois semaines

Encore une histoire détaillée dans une Retrospective, comme quoi on en a fait pas mal depuis presque trois ans…

  • Treizième : Sawako (Karuho Shiina) avec 30 534 624 exemplaires vendus (chiffre estimé)
  • Nombre d’apparitions dans le classement annuel : 10 (2008 à 2017)
  • Meilleure place occupée : 3ème (2010)
  • Pire place occupée : 31ème (2017)
  • Nombre d’absences : 1 (2018)
  • Première année : 2008 (1 640 175 copies vendues(16ème))
    • Volume 7 à 649 089 exemplaires
  • Meilleure année : 2010 (6 572 813 copies vendues (3ème))
    • Volume 11 à 1 134 992 exemplaires (est. 1 180 000 avec éd. limitée)
  • Dernière année : 2018 (estimation à 600 000 exemplaires vendus)
  • Chiffre par volume le plus élevé officiel : Volume 13 fin 2011 avec 1 228 692 exemplaires
  • Volume le mieux vendu (6 premières semaines) : Volume 14 avec 1 121 037 exemplaires
  • Dernier volume : Volume 30 (Fin de série) avec 391 966 exemplaires (éditions simple et limitée incluses) après trois semaines

Sawako est l’exemple parfait du titre dont il me manquait beaucoup de données à l’époque. Malgré tout je ne peux que vous recommander la lecture de sa Retrospective si vous voulez découvrir l’histoire d’un des mangas les plus importants de ces 10/15 dernières années, et qui reste encore aujourd’hui le shojo le plus vendu de l’ère Oricon et le seul à avoir atteint le podium annuel… Le seul à être présent dans cette liste aussi…

  • Quatorzième : Kuroko’s Basket (Tadatoshi Fujimaki) avec 29 126 962 exemplaires vendus (chiffre estimé)
  • Nombre d’apparitions dans le classement annuel : 6 (2010 à 2015)
  • Meilleure place occupée : 2ème (2012)
  • Pire place occupée : 34ème (2015)
  • Nombre d’absences : 1 (2009)
  • Première année : 2009 (estimation à 600 000 exemplaires vendus)
  • Meilleure année : 2013 (8 761 081 copies vendues (3ème))
    • Volume 20 à 884 432 exemplaires
  • Dernière année : 2015 (1 774 767 copies vendues (34ème))
    • Volume 30 à 778 901 exemplaires (est. 845 000 avec éd. limitée)
  • Chiffre par volume le plus élevé officiel : Volume 20 fin 2013 avec 884 432 exemplaires
  • Volume le mieux vendu (5 premières semaines) : Volume 26 avec 708 879 exemplaires
  • Dernier volume : Volume 30 (Fin de série) avec 642 814 exemplaires (est. 700 000 avec éd. limitée) après cinq semaines

S’il n’est pas aussi en vue que d’autres titres du Jump de la même période Kuroko’s Basket n’en réussit pas moins ses débuts. Il passe le cap des 100 000 copies avant de quitter le Top 50 avec son cinquième volume début 2010 et poursuit, lentement mais sûrement sa progression. Mais le cap des 200 000 n’arrivera jamais.

C’est en 2012 que le parcours de Kuroko, jusque-là correct mais sans plus, bascule. Son anime débute en avril et son effet est immédiat avec le passage du cap des 200 000 par le tome 17 sorti ce même mois. Mais aucune trace d’anciens volumes, la percée de Silver Spoon et les boosts de Thermae Romae et Space Brothers sont bien plus forts sur cette période.

Jusqu’en juin où la tendance s’inverse. Les volumes de Kuroko commencent à apparaître et les compteurs explosent. Le tome 18 en juillet passe les 300 puis les 400 000 copies et le 19 atteindra le mythique demi-million en 4 semaines.

Résultat Kuroko’s Basket devient le premier manga à détrôner Naruto de la deuxième place avec plus de 8 millions de copies vendues.

Et c’est loin d’être terminé puisque le titre continue de monter. Le tome 20 passe le cap des 600 000 en cinq semaines et si les tomes suivants montrent un début de stabilisation les ventes d’anciens volumes restent excellentes et le score de 2012 sera battu.

Le manga de Fujimaki commence à marquer le pas en 2014 puisqu’après le tome 26 qui devient le premier (et seul) volume à passer les 700 000 en cinq semaines les volumes suivants montrent le début d’une érosion des ventes. À peine sept mois après le 26 le tome 29 affiche 564 366 copies en 5 semaines de vente.

Mais le début de chute s’arrête là puisque le titre se termine dans la foulée et le 30ème et dernier volume va devenir le deuxième mieux vendu de la série, prouvant que les lecteurs qui commençaient à lâcher prise se sont rués sur cette conclusion.

Porté par son anime durant sa seconde partie Kuroko’s Basket a pu s’imposer comme l’un des premiers grands succès des années 2010, et il a pu se conclure au sommet de sa gloire.

Je le précise au cas où certains se poseraient la question : les volumes Kuroko’s Basket Extra Game ne sont pas pris en compte avec la série principale puisque la numérotation est repartie à 1 pour cette « suite » qui a réalisé des ventes à la hauteur du succès de ce titre.

La Retrospective annoncée dans le dernier numéro était Kuroko’s Basket. Mais avec mon départ en pause celle-ci est repoussée à une date indéterminée…

  • Quinzième : Détective Conan (Gosho Aoyama) avec 28 991 848 copies vendues (chiffre estimé)
  • Nombre d’apparitions dans le classement annuel : 12 (2008 à 2018 et 2020)
  • Meilleure place occupée : 11ème (2017)
  • Pire place occupée : 27ème (2020)
  • Nombre d’absences : 2 (2019 et 2021)
  • Première année : 2008 (2 052 056 copies vendues (13ème))
    • Volume 61 à 626 445 exemplaires
  • Meilleure année : 2016 (2 622 350 copies vendues (14ème))
    • Volume 88 à 676 126 exemplaires
  • Dernière année : 2021 (estimation à 1 600 000 exemplaires vendus)
  • Chiffre par volume le plus élevé officiel : Volume 89 le 21 octobre 2018 avec 711 734 exemplaires
  • Volume le mieux vendu (5 premières semaines) : Volume 95 avec 617 935 exemplaires
  • Dernier volume : Volume 100 avec 445 438 exemplaires après quatre semaines

Détective Conan est un manga tellement long qu’on est en droit de penser que son histoire est longue et riche. Oui … et non, parce qu’en réalité on peut très rapidement la résumer :

Détective Conan a, de ses débuts jusqu’à aujourd’hui, suivi le parcours classique du lancement, de la croissance, de l’apogée puis du déclin. C’est tout. Et aucune surprise non plus au niveau des dates où ses paliers sont atteints.

Le premier chiffre de tirage initial pour son sixième volume en 1995 indique qu’il a été tiré à 700 000 exemplaires. Le suivant est tiré à un million. Le titre est en forte progression et celle-ci se renforce avec l’arrivée de l’anime qui va le propulser au mythique tirage à 2 millions d’exemplaires du tome 17 en novembre 1997. C’est le tirage initial le plus élevé de cette année-là, et aussi le plus élevé que connaîtra la série.

Dès 1998 le déclin débute, et si cela peut paraître tôt pour certains ce n’est en réalité pas du tout une surprise. Plein de titres avant et après lui ont débuté leur descente aux enfers en moins de cinq années d’existence.

Puis comme il s’agit de tirages on peut toujours lui donner le bénéfice du doute. Après tout ils baissent lentement au début, puis ça s’accélère. 1,6 millions en 1999 pour le tome 25, 1,35 millions pour le 39 en 2002, 1,08 millions pour le 49 en 2005. Et 930 000 pour le tome 61, qui va vendre deux tiers de ce tirage initial durant la première année du Top Oricon.

En 2008 Détective Conan est déjà une antiquité. Un titre ancien qui n’attire plus et ne peut compter que sur ses fidèles lecteurs, présents depuis de nombreuses années. Et qu’est-ce qu’ils sont fidèles!!

L’érosion de ses ventes est très lente. Il n’y a quasiment aucune différence entre 2008 (626 445 pour le 61) et 2014 (561 830 pour le 82), à peine 10% de lecteurs perdus en 6 ans.

Puis arrive le tome 85 en décembre 2014 qui dépose ses prédécesseurs en allant chercher le demi-million en 3 semaines, ce qui n’était plus arrivé depuis le tome 65 en 2009, et va terminer l’année 2015 à 684 020 copies vendues.

Et ce réveil est suivi, comme si de nouveaux lecteurs étaient arrivés. Si bien qu’avec un quatrième volume 2015 aurait pu devenir la meilleure année de Détective Conan. Ce sera 2016 à la place, où les scores atteints sont encore meilleurs.

Puis 2017 arrive et dans cette année qui est officiellement la pire de l’ère Oricon, le manga de Gosho Aoyama a enfin l’occasion de sortir de ses habituelles 15 à 25ème places qu’il occupe chaque année pour jouer le Top 10. Il finira onzième avec des chiffres légèrement en baisse mais toujours très solides, comme si l’explosion du format numérique l’affectait à peine.

Depuis le rythme de parution a fortement ralenti, mais une dernière prouesse est réalisée en octobre 2018 à la sortie du tome 95 qui pulvérise tous les compteurs de l’ère Oricon en passant le demi-million dès sa deuxième semaine et les 600 000 en cinq semaines. Il va même jusqu’à ramener des anciens volumes dans le Top 50, dont le 89 qui obtient avec cela le chiffre connu le plus élevé.

Ces trois dernières années ont été difficiles, les ventes semblent avoir pris un sale coup avec un recul impressionnant en peu de volumes. On retombe sur les plus mauvais scores précédemment rencontrés en 2020 avec 545 766 copies pour le 97.

Mais au final il faut féliciter Gosho Aoyama. La grande majorité des mangas de cette époque encore en cours ont disparu des radars et Détective Conan arrive encore à attirer 400 000 lecteurs en moins d’un mois pour son 100ème volume.

Ce qui fait que le titre continue tranquillement d’amasser les millions et s’il ne se termine pas prochainement il pourrait dépasser nombre des gros bras terminés devant lui.

  • Seizième : Tokyo Revengers (Ken Wakui) avec 27 932 842 exemplaires vendus (chiffre estimé)
  • Nombre d’apparitions dans le classement annuel : 2 (2020 et 2021)
  • Meilleure place occupée : 3ème (2021)
  • Pire place occupée : 25ème (2020)
  • Nombre d’absences : 3 (2017 à 2019)
  • Première année : 2017 (estimation à 100 000 exemplaires vendus)
  • Meilleure et dernière année : 2021 (24 981 486 copies vendues)
    • Volume 20 à 1 120 166 exemplaires
  • Chiffre par volume le plus élevé officiel : Volume 1 le 7 novembre 2021 avec 1 252 351 exemplaires
  • Volume le mieux vendu (8 premières semaines) : Volume 24 avec 942 071 exemplaires
  • Dernier volume : Volume 24 avec 942 071 exemplaires après huit semaines

Tokyo Revengers est un cas similaire à Jujutsu Kaisen, un titre que son magazine de prépublication a eu beaucoup de mal à faire connaître, et qui a explosé avec son anime (+ son film live).

2021, avec 24,9 des (potentiellement) 27,9 millions d’exemplaires écoulés, résume tout à lui seul. C’est une multiplication par 8 des ventes par volume qui a eu lieu cette année-là.

Pouvait-on prévoir un tel résultat fin 2020 ? Sans doute pas, mais on pouvait s’attendre à ce que la réussite arrive pour un titre qui avait rencontré d’énormes difficultés à ses débuts et qui s’est imposé au fil des années.

Tout avait très mal commencé avec aucune apparition dans le Top 50 hebdomadaire en 2017 et une estimation à 100 000 exemplaires malgré 4 volumes parus… C’est peut-être le double (je n’ai pas vérifié les classements Shoseki de l’époque) mais dans tous les cas c’est pas beaucoup et ça n’a aucune influence.

Pour 2018 avec la sortie du cinquième volume les couvertures old school sont modifiées pour celles que nous connaissons aujourd’hui. Les ventes commencent alors à monter avec une première apparition dans le Top 50 à la sortie du sixième volume.

Les ventes montent très lentement mais elles montent, et ce de manière régulière. Si bien que le nombre grandissant d’anciens volumes (plus que les ventes des nouveaux) fait de Tokyo Revengers un titre à surveiller dès 2020.

Si le film live annoncé pour octobre 2020 est repoussé à cause de la crise sanitaire, nous en arrivons à l’année 2021 déjà résumée au-dessus.

Ainsi comme pour Jujutsu Kaisen Tokyo Revengers fait une entrée remarquée dans ce classement et risque de rapidement grimper. Cela confirme aussi que ce genre d’explosions peut survenir à nouveau, et même avec un nombre de volumes conséquents, on en a eu 3 en 2 ans après tout, contre 1 seul sur les 10 années précédentes. Reste à savoir qui sera le suivant et quand ?…

  • Dix-septième : Magi (Shinobu Ohtaka) avec 25 195 182 exemplaires vendus (chiffre estimé)
  • Nombre d’apparitions dans le classement annuel : 6 (2012 à 2017)
  • Meilleure place occupée : 4ème (2013)
  • Pire place occupée : 20ème (2015 et 2016)
  • Nombre d’absences : 3 (2010, 2011 et 2018, prise en compte pour parution tardive du dernier volume en 2017)
  • Première année : 2010 (estimation à 750 000 exemplaires vendus)
  • Meilleure année : 2013 (7 151 001 copies vendues (4ème))
    • Volume 17 à 605 617 exemplaires
  • Dernière année : 2017 (2 713 074 copies vendues (10ème))
    • Volume 32 à 481 915 exemplaires
  • Chiffre par volume le plus élevé officiel : Volume 20 fin 2014 avec 706 372 exemplaires
  • Volume le mieux vendu (5 premières semaines) : Volume 20 avec 582 942 exemplaires
  • Dernier volume : Volume 37 (Fin de série) avec 320 421 exemplaires après cinq semaines

Une autre histoire de ventes détaillée dans une Retrospective.

De la même manière que pour Fairy Tail l’année 2018 est comptée pour Magi puisque son 37ème et dernier volume n’a que 3 jours de vente en 2017 et réalise donc la grande majorité de ses ventes en 2018. Mais encore une fois cela n’ajoute qu’un chiffre misérable (estimation à 450 000 copies, peut-être un peu plus) qui n’a aucune incidence sur ce classement… enfin si il passe juste devant le 18ème.

  • Dix-huitième : Assassination Classroom (Yusei Matsui) avec 24 972 490 exemplaires vendus (chiffre exact)
  • Nombre d’apparitions dans le classement annuel : 4 (2013 à 2016)
  • Meilleure place occupée : 2ème (2016)
  • Pire place occupée : 10ème (2014)
  • Nombre d’absences : 1 (2012, mais le chiffre est connu)
  • Première année : 2012 (261 509 copies vendues (classement inconnu))
    • Volume 1 à 261 509 exemplaires
  • Meilleure année : 2015 (8 605 861 copies vendues (4ème))
    • Volume 12 à 1 012 500 exemplaires
  • Dernière année : 2016 (6 887 192 copies vendues (2ème))
    • Volume 18 à 1 027 550 exemplaires
  • Chiffre par volume le plus élevé officiel : Volume 1 le 19 avril 2015 avec 1 435 358 exemplaires
  • Volume le mieux vendu (6 premières semaines) : Volume 18 avec 922 465 exemplaires
  • Dernier volume : Volume 21 (Fin de série) avec 769 045 exemplaires après six semaines

Encore une Retrospective pour un titre devenu une référence pour comprendre le parcours des titres phénomènes, aux succès précoces.

  • Dix-neuvième : The Promised Neverland (Kaiu Shirai, Posuka Demizu) avec 24 280 020 exemplaires (chiffre estimé)
  • Nombre d’apparitions dans le classement annuel : 4 (2017 à 2020)
  • Meilleure place occupée : 4ème (2019)
  • Pire place occupée : 13ème (2017)
  • Nombre d’absences : 1 (2021, prise en compte pour présence dans le classement du premier semestre)
  • Première année : 2017 (2 039 675 copies vendues (13ème))
    • Volume 1 à 407 364 exemplaires
  • Meilleure année : 2019 (7 454 745 copies vendues (4ème))
    • Volume 12 à 801 584 exemplaires
  • Dernière année : 2021 (estimation à 3 900 000 exemplaires)
  • Chiffre par volume le plus élevé officiel : Volume 1 fin 2020 avec 1 311 190 exemplaires
  • Volume le mieux vendu (5 premières semaines) : Volume 14 avec 610 065 exemplaires
  • Dernier volume : Volume 20 (Fin de série) avec 616 480 exemplaires après six semaines

Encore une Retrospective à lire pour les curieux, la dixième déjà que je vous partage.

Fait intéressant que je découvre à l’écriture de cet article, The Promised Neverland est le manga créé par un duo le plus vendu de l’ère Oricon… Tous les titres au-dessus ont été créés par un seul homme (ou une femme, c’est pareil, elle était seule).

  • Vingtième : One-Punch Man (ONE, Yusuke Murata) avec 22 705 974 exemplaires vendus (chiffre estimé)
  • Nombre d’apparitions dans le classement annuel : 6 (2013 à 2017 et 2020)
  • Meilleure place occupée : 8ème (2017)
  • Pire place occupée : 32ème (2013)
  • Nombre d’absences : 3 (2018, 2019 et 2021)
  • Première année : 2013 (1 533 677 copies vendues (32ème))
    • Volume 1 à 429 374 exemplaires
  • Meilleure année : 2016 (3 979 760 copies vendues (9ème))
    • Volume 10 à 912 269 exemplaires (est. 960 000 avec éd. limitée)
  • Dernière année : 2021 (estimation à 650 000 exemplaires vendus)
  • Chiffre par volume le plus élevé officiel : Volume 1 le 13 décembre 2015 avec 1 016 243 exemplaires
  • Volume le mieux vendu (5 premières semaines) : Volume 10 avec 694 060 exemplaires (est. 740 000 avec éd. limitée)
  • Dernier volume : Volume 23 avec 342 597 exemplaires après deux semaines

De cette fameuse génération des mangas à succès lancés entre 2010 et 2012 il ne reste qu’un titre en cours : One-Punch Man (Terra Formars aussi, en soi…). Le manga de ONE et Yusuke Murata a, comme nombre de titres, passé rapidement les premiers paliers pour atteindre une honorable 32ème au terme de son année de lancement.

Mais le titre a un rythme de parution bien plus lent que les autres. S’il ne monte pas très haut, comme l’Attaque des Titans, il risque de ne jamais jouer les premiers rôles. Et c’est ce qui s’est passé…

En sa faveur One-Punch Man est monté aussi haut que les titres de son époque malgré que son anime soit arrivé après la fin de la période faste. Malheureusement le boost est coupé entre les années 2015 et 2016, lui permettant à peine d’entrer dans le Top 10 cette année-là malgré plus de 900 000 lecteurs du dixième volume, sorti en plein pendant ce boost.

Depuis le titre a entamé un lent déclin. Son rythme de parution lui permet de rester attractif et il enregistre une deuxième présence dans le Top 10 en 2017 avec des scores convenables, proches de l’année précédente avec un volume en plus tout de même.

Son niveau de vente reste au niveau des cadors, notamment d’Haikyû !! dont il restera proche jusqu’en 2019. Mais encore une fois c’est son rythme de parution qui le fait sortir du Top 10 en 2018, année où commence à s’enclencher la reprise du marché.

Il reste un candidat plus que crédible en 2019, notamment avec la diffusion de la saison 2 de son anime qui va avoir un effet notable. Il se retrouve ainsi à lutter pour la dixième place mais échouera à l’atteindre.

Depuis il a comme tous les titres de sa génération encore en cours complètement raté le virage de l’an 2020, son déclin s’accélérant et son score final étant presque divisé par deux par rapport à l’année précédente.

Avec un seul volume paru en 2021 le titre n’a tout simplement pas existé et pourrait même être absent d’un Top 50 séries si on en a un de révélé à l’avenir (peu probable). One-Punch Man conserve quand même un nombre de lecteurs conséquents, plus de 400 000 aux vues des ventes du tome 23, ce qui reste suffisant, en cas de nouvelle mise en avant et/ou d’une accélération du rythme de parution, pour jouer un Top 10 séries lors d’une année normale.

  • Vingt-et-unième : Black Butler (Yana Toboso) avec 21 018 996 exemplaires vendus (chiffre estimé)
  • Nombre d’apparitions dans le classement annuel : 11 (2008 à 2015, 2017, 2018 et 2020)
  • Meilleure place occupée : 12ème (2009)
  • Pire place occupée : 43ème (2020)
  • Nombre d’absences : 3 (2016, 2019 et 2021)
  • Première année : 2008 (1 630 709 copies vendues (17ème))
    • Volume 4 à 603 750 exemplaires
  • Meilleure année : 2014 (2 289 738 copies vendues (26ème))
    • Volume 18 à 657 937 exemplaires
  • Dernière année : 2021 (estimation à 400 000 exemplaires vendus)
  • Chiffre par volume le plus élevé officiel : Volume 20 fin 2015 avec 704 725 exemplaires
  • Volume le mieux vendu (5 premières semaines) : Volume 20 avec 613 209 exemplaires
  • Dernier volume : Volume 31 avec 292 087 exemplaires après quatre semaines

Black Butler est un cas assez similaire à celui de One-Punch Man, les principales différences étant que le manga de Yana Toboso est bien plus âgé (lancé en 2007) et que son rythme de parution est encore plus lent.

Résultat nous avons ici un deuxième manga après Détective Conan n’ayant jamais figuré dans le Top 10 séries. Et lui aussi y sera passé pas loin en 2009, une des années aux chiffres les plus faibles…

Dès 2008, sa deuxième année de vente, Black Butler a le droit à une mise en avant. Son anime le propulse mais avec seulement 3 anciens volumes difficile de jouer le Top 10. Le titre compte tout de même déjà 600 000 lecteurs, ce qui est prometteur pour l’avenir…

Pourtant il ne montera pas plus haut. L’absence de mises en avant dans les années qui suivent l’en empêchent. Mais à l’inverse il ne perd pas de lecteurs !!

Pour un titre vendant aussi peu d’anciens volumes, le voir tenir au même niveau de vente malgré tous les aléas et changements du marché relève de l’exploit. Il va rester, pendant une dizaine d’années, scotché à ce niveau de 600/650 000 copies par volume.

Seule exception avec le retour de son anime en 2014 qui va propulser le premier tome qui paraîtra après sa diffusion, le tome 20, à plus de 700 000 copies vendues fin 2015. Il affiche une différence notable avec le 19, paru juste avant la diffusion de l’anime, et est le seul opus de la série à passer les 600 000 copies vendues en cinq semaines.

Et les ventes ne vont pas baisser de suite, les 21 et 22 frôlant les 600 000 en cinquième semaine. Le 22 étant aussi proche des 700 000 fin 2016.

Malgré l’ancienneté du titre, les déboires du marché à cette période n’ont qu’un impact minime et il faut attendre 2018 pour qu’enfin le titre ne passe plus les 600 000 copies, mais de très peu puisque le 26 affiche 598 018 copies vendues.

C’est à partir de 2019 qu’on commence à sentir le vin tourner pour Black Butler, comme plein d’autres titres d’ailleurs. L’érosion, inexistante jusque-là, est brutale, si bien que fin 2020 le tome 29 n’affiche que 451 801 copies vendues. 2021 n’a pas été meilleure puisque le 31 n’a pas passé les 300 000 copies en quatre semaines. Mais pour un titre qui va fêter son 15ème anniversaire c’est toujours un chiffre conséquent, preuve de sa longévité et de la fidélité de ses lecteurs.

  • Vingt-deuxième : Chihayafuru (Yuki Suetsugu) avec 20 679 983 exemplaires vendus (chiffre estimé)
  • Nombre d’apparitions dans le classement annuel : 8 (2010 à 2017)
  • Meilleure place occupée : 11ème (2016)
  • Pire place occupée : 40ème (2017)
  • Nombre d’absences : 2008, 2009 et depuis 2018
  • Première année : 2008 (estimation à 200 000 exemplaires vendus)
  • Meilleure année : 2016 (3 019 944 copies vendues (11ème))
    • Volume 30 à 443 655 exemplaires
  • Dernière année : 2021 (estimation à 550 000 exemplaires vendus)
  • Chiffre par volume le plus élevé officiel : Volume 19 fin 2013 avec 444 431 exemplaires
  • Volume le mieux vendu (4 premières semaines) : Volume 20 avec 368 683 exemplaires
  • Dernier volume : Volume 47 avec 132 768 exemplaires après trois semaines

Si les titres ayant rencontré un grand succès sont logiquement récompensé cette fin d’analyse permet d’y trouver des titres au long cours qui doivent leur présence à leur succès bien sûr mais aussi à leur longévité et la fidélité de leurs lecteurs. Comme Black Butler au-dessus, Chihayafuru en fait parti.

Lancé en 2008 il a connu les 14 années d’existence du Top Oricon. Ses débuts sont réussis puisque dès son premier volume il apparaît dans le Top 50, les volumes suivants montrent une croissance constante, si bien que le tome 6 est le premier à passer les 100 000 copies avant de quitter le Top 50, puis le tome 10 passe les 200 000.

Si le tome 12 a subi les mêmes déboires que les autres tomes parus en mars 2011, la progression du titre se poursuit et accélère avec le lancement de l’anime en octobre de la même année. Les ventes progressent jusqu’au 20ème volume, puis se stabilisent.

Certains tomes naviguent en dessous des autres, mais ils avaient sans doute une édition limitée, comme le 22, qui d’ailleurs passe sans doute devant le 20 avec. Mais quoi qu’il arrive les ventes sont stables, extrêmement stables. 444 000 copies pour le tome le plus vendu en 2013, 433 000 en 2014, 430 000 en 2015 et 443 000 en 2016, année où un film live en deux parties sort, et fait monter le manga de Yuki Suetsugu à une place inhabituelle.

L’impact du film est tellement fort que Chihayafuru est candidat au Top 10 cette année-là, il échouera à seulement 450 000 copies de Food Wars. Mais l’année est quoi qu’il arrive réussie, lui qui a vendu autant de nouveaux que d’anciens volumes et qui sort d’une 39ème place en 2015, et qui retombera 40ème en 2017, dernière année où nous avons un chiffre annuel pour le titre.

Dès 2017 les ventes commencent à décliner. S’il est lent au départ, il s’accélère avec le tome 36 qui prend un véritable coup de massue par rapport au 35 (257 715 contre 315 230 après quatre semaines de vente).

Le déclin se poursuit jusqu’à aujourd’hui où le 47ème volume affiche les scores les plus faibles de la série depuis le tome 6 en septembre 2009.

  • Vingt-troisième : Hunter x Hunter (Yoshihiro Togashi) avec 20 326 050 exemplaires vendus (chiffre estimé)
  • Nombre d’apparitions dans le classement annuel : 8 (2008, 2010 à 2013 et 2016 à 2018)
  • Meilleure place occupée : 8ème (2012 et 2013)
  • Pire place occupée : 34ème (2010)
  • Nombre d’absences : 3 (2009, 2014 et 2015) (2019 à 2021 non pris en compte pour manque de données)
  • Première année : 2008 (1 787 740 copies vendues (15ème))
    • Volume 25 à 863 240 exemplaires
  • Meilleure année : 2013 (4 231 475 copies vendues (8ème))
    • Volume 31 à 1 193 383 exemplaires
  • Dernière année : 2018 (2 745 511 copies vendues (13ème))
    • Volume 35 à 1 090 958 exemplaires
  • Chiffre par volume le plus élevé officiel : Volume 33 fin 2016 avec 1 272 692 exemplaires
  • Volume le mieux vendu (6 premières semaines) : Volume 33 avec 1 199 109 exemplaires
  • Dernier volume : Volume 36 avec 879 770 exemplaires après six semaines

Certains diront qu’avec un rythme de parution plus élevé Hunter x Hunter figurerait bien plus haut. D’autres reconnaîtrons qu’avec seulement 12 volumes parus en 14 ans le manga de Togashi réussit la prouesse de figurer dans ce classement.

Lancé en 1998 Hunter x Hunter a rapidement rencontré le succès et est devenu aux débuts des années 2000 l’un des trois nouveaux mangas avec One Piece et Vagabond dominant le marché. Mais les années passent et le rythme de parution devient de plus en plus irrégulier bien avant que les premiers classements d’Oricon soient publiés.

En 2008 la situation était déjà la même qu’aujourd’hui, Hunter x Hunter est absent la plupart du temps et ne publie qu’une salve de dix chapitres à la fois pour compiler un nouveau volume.

Ce qui permet sa présence dès 2008 avec la parution des tomes 25 et 26. Mais force son absence en 2009 où aucun volume n’est paru. Il revient en 2010 avec la sortie du tome 27 et assure sa présence en 2011 avec les 28 et 29… ainsi qu’avec son anime.

Si les ventes sont déjà en hausse l’arrivée de l’anime en octobre 2011 amène encore de nouveaux lecteurs. Et cela se ressent sur les tomes suivants qui passent un million d’exemplaires par volume que le titre a sans doute connu dans sa jeunesse.

Ce sont ainsi deux apparitions successives dans le Top 10 pour le manga de Togashi en 2012 et 2013 qui surviennent. Mais ensuite plus rien…

C’est très difficile (même presque impossible) d’estimer une année de vente sans parution de nouveaux volumes. Car si d’une part les ventes des anciens sont plus élevées à la parution des nouveaux les ventes des nouveaux opus permettent de construire une tendance (si le nouveau volume est en baisse, les ventes d’anciens volumes sont soit faibles, soit en baisse par rapport à celles qui ont accompagné le précédent volume, et inversement).

Résultat il se peut que ce chiffre soit assez éloigné de la réalité. Il le serait d’autant plus si les années 2019 à 2021 avaient été comptées. Oui Hunter x Hunter gagnerait sans doute une ou deux places avec ces années mais j’ai tendance à préférer rester le plus proche possible du chiffre exact…

C’est en 2016 qu’il revient, et il démontre avoir poursuivi sa progression depuis les derniers volumes. Après tout il y a encore eu un an et demi d’anime après la sortie du 32… Les tomes 33 en 2016 et 34 en 2017 réalisent des scores très proches.

Mais les tomes 35 et 36 en 2018 vont se rater violemment. La mise en avant dans l’émission Ame Talk fin mai ne fera qu’ajouter quelques copies d’anciens volumes pour offrir une correcte 13ème place au classement par série.

Depuis plus rien, aucune nouvelle du manga ni de son auteur. Il y a bien eu de nouveaux chiffres de tirages, mais les tirages ce ne sont pas les ventes…

  • Vingt-quatrième : Space Brothers (Chûya Koyama) avec 19 560 674 exemplaires vendus (chiffre estimé)
  • Nombre d’apparitions dans le classement annuel : 6 (2011 à 2016)
  • Meilleure place occupée : 4ème (2012)
  • Pire place occupée : 48ème (2015 et 2016)
  • Nombre d’absences : 8 (2008 à 2010 et depuis 2017)
  • Première année : 2008 (estimation à 100 000 exemplaires vendus)
  • Meilleure année : 2012 (5 413 899 copies vendues (4ème))
    • Volume 16 à 450 650 exemplaires
  • Dernière année : 2021 (estimation à 700 000 exemplaires vendus)
  • Chiffre par volume le plus élevé officiel : Volume 20 fin 2013 avec 493 510 exemplaires
  • Volume le mieux vendu (3 premières semaines) : Volume 25 avec 380 849 exemplaires
  • Dernier volume : Volume 40 avec 206 778 exemplaires après trois semaines

Le premier volume de Space Brothers sort une semaine avant le tout premier classement hebdomadaire. De toute manière il n’y serait pas apparu puisqu’il faut attendre le quatrième volume pour avoir un premier chiffre : 28 535 copies vendues… en 14 jours (en 2008 et 2009 les deux dernières semaines de l’année étaient comptées ensemble). C’est le début de l’ascension du manga de Chûya Koyama puisque dès lors aucun volume ne manquera à l’appel.

Si le titre se fait remarquer la progression reste lente puisqu’il faut attendre septembre 2010 avec le 11ème volume pour que le cap des 100 000 copies avant de quitter le Top 50 soit passé.

Certes les ventes progressent lentement mais elles progressent à chaque volume. Aucun faut pas n’est réalisé, chaque volume vend plus que son prédécesseur et cette tendance est encore en cours à la sortie du 17ème volume en mars 2012. L’anime débute juste après en avril.

L’anime a un bel impact mais c’est surtout le film live en mai qui va propulser Space Brothers à un autre niveau. Les huit premiers volumes entrent dans le Top 50 dès la semaine de sortie du film, puis les dix premiers les deux semaines suivantes. Ils ne réapparaîtront plus ensuite mais dès lors on comprend que Space Brothers est en train de réaliser une grande année de vente, et la quatrième place qu’il occupe en fin d’année le prouve.

Les ventes se stabilisent ensuite. Les tomes ayant tous une édition limitée et étant tous proches les uns des autres il est difficile de savoir lequel est le mieux vendu sur ses premières semaines. Peut-être le 21, dont l’édition limitée s’est très bien vendue. D’après les chiffres visibles c’est le 25, paru en février 2015 alors que le titre n’a désormais plus aucune mise en avant.

Car l’anime s’est arrêté en mars 2014, puis un film d’animation qui n’a eu aucun impact niveau ventes est sorti durant l’été.

Désormais Space Brothers doit se débrouiller seul, et il va suivre la tendance d’un marché qui va rencontrer de grandes difficultés dès 2016. Le tome 26 affiche déjà une perte notable, puis le 27, le 28, ils sont tous en baisse jusqu’au 30 qui suit le 29. Le 31 est devant eux.

À peine ont-elles eu le temps de se stabiliser que les ventes repartent à la baisse. Le 32 est le dernier volume à passer les 300 000 avant de quitter le Top 50. Mais de la même manière qu’elles sont montées lentement les ventes baissent de manière régulières certes mais elles baissent peu à chaque volume. C’est plus une érosion naturelle due à l’ancienneté du titre que des dommages externes comme l’explosion du numérique.

Résultat même s’il n’apparaît plus dans le Top 50 séries (à cause d’un rythme de parution qui a fortement ralenti) Space Brothers compte encore aujourd’hui plus de la moitié des lecteurs présents en 2012, il y a bientôt 10 ans. Sur une telle période un lectorat aussi fidèle a été rarement vu ces dernières années. La tendance semble même être redevenue positive puisque le tome 39 a affiché une hausse notable par rapport au 38 et le 40 après un superbe démarrage l’a suivi…

C’est donc assez rare pour un titre aussi ancien mais on peut dire que tout va bien pour Space Brothers, et je serais curieux de voir l’impact que pourrait avoir une nouvelle mise en avant aujourd’hui, quelle que soit sa forme.

  • Vingt-cinquième : Blue Exorcist (Kazue Kato) avec 19 268 790 exemplaires vendus (chiffre estimé)
  • Nombre d’apparitions dans le classement annuel : 8 (2011 à 2018)
  • Meilleure place occupée : 3ème (2011)
  • Pire place occupée : 49ème (2018)
  • Nombre d’absences : 5 (2009, 2010 et depuis 2019)
  • Première année : 2009 (estimation à 150 000 exemplaires vendus)
  • Meilleure année : 2011 (5 223 712 copies vendues (3ème))
    • Volume 6 à 800 037 exemplaires
  • Dernière année : 2021 (estimation à 600 000 exemplaires vendus)
  • Chiffre par volume le plus élevé officiel : Volume 8 fin 2012 avec 865 836 exemplaires
  • Volume le mieux vendu (5 premières semaines) : Volume 8 avec 741 573 exemplaires
  • Dernier volume : Volume 27 avec 174 263 exemplaires après trois semaines

On termine avec un manga tombé dans l’oubli, que les plus jeunes n’ont peut-être même pas remarqué dans les classements hebdomadaires tant il y est transparent aujourd’hui. Blue Exorcist c’est juste le tout premier grand boost de l’histoire du Top Oricon, deux ans avant l’Attaque des Titans.

Lancé en 2009 Blue Exorcist apparaît dès son premier volume. Si la progression est lente elle est présente même si aucun fait d’arme ne sera à signaler avant l’arrivée (très précoce) de l’anime en avril 2011.

L’impact de l’anime est tout aussi rapide et fort qu’inattendu. Le tome 6 pulvérise le cap des 100 000 copies dès sa première semaine alors qu’aucun volume ne l’avait franchi avant de quitter le Top 50. Le titre se met à réaliser des semaines à plus de 30 000 copies par volume à tour de bras, notamment en juin et en septembre après la sortie d’un tome 7 qui rattrape ses prédécesseurs à une vitesse folle.

Problème avec si peu de volumes difficile d’exister dans un classement annuel, mais dans une année 2011 faible en dehors du monstre One Piece, Blue Exorcist réussit à monter sur le podium.

La progression se poursuit en 2012 avec un tome 8 qui réalise un démarrage au-dessus du mythique demi-million, chose que je n’aurais même pas soupçonné avant de noter ses ventes réalisées. Des mangas ayant vendu bien plus plus tard n’y sont jamais arrivés…

Mais nous n’irons pas plus haut. Le tome 9 en septembre 2012 indique déjà un début de perte de lecteurs. Le 10 fait un peu mieux puis le 11 rechute, suivi du 12, puis du 13 qui s’effondre et se retrouve à 100 000 copies de retard sur son prédécesseur dès sa troisième semaine de vente…

Nous sommes déjà en 2014, car oui Blue Exorcist a un rythme de parution à deux volumes par an (des fois trois), ce qui peut expliquer que les chiffres chutent en si peu de volume (c’est plus la durée que le nombre de volumes qui compte) mais aussi le fait qu’après son podium en 2011 il ait disparu de la course au Top 10.

18ème en 2012, 19ème en 2013, 36ème en 2014, 43ème en 2015 et 45ème en 2016… Ses classements chutent en même temps que ses ventes, sans que les anciens volumes fassent quoi que ce soit puisqu’il n’y a aucune mise en avant.

C’est un miracle qui arrive début 2017 avec le retour de l’anime. On se dit que l’impact qu’il pourrait avoir va relancer le titre en attirant de nouveaux lecteurs n’ayant jamais entendu parler de lui, car trop jeunes. L’anime a clairement eu un impact, mais les nouveaux volumes ne l’ont pas senti…

Le 18, après un démarrage raté, revient petit à petit sur le 17 mais même après six semaines de présence (ce que seuls le 7 et le 10 ont réalisé au passage) il est clairement derrière. Le 19, qui arrive dès avril, ne le suivra pas. Malgré l’anime, la chute se poursuit au même rythme.

Depuis le lectorat a continué de fondre comme neige au soleil. Il ne reste même pas la moitié des lecteurs présents en 2017. Malheureusement c’est une fin dans l’anonymat le plus total qui l’attend, que celle-ci arrive prochainement ou pas…


Vous l’aurez remarqué mais plus on descend moins on a de données. Sur ces derniers on arrive à un nombre d’années d’absences égal ou proche au nombre d’années de présence. Et même avec la meilleure estimation possible le taux d’erreur augmente pour chaque année estimée.

C’est pour ça que je ne vais pas plus loin, même si il y a encore des titres intéressants derrière. Puis entre cet article est déjà assez long, donc comme je l’ai dit en introduction si vous voulez un chiffre sur un ou plusieurs titres en particulier, les commentaires sont là.

Merci à toutes et à tous d’avoir lu cet article. Le prochain article sera sur le classement mensuel de janvier, je n’aurai clairement pas le temps d’écrire la Retrospective de l’Attaque des Titans avant…

Sur ce, bonne journée/soirée à toutes et à tous et à bientôt^^

Sources : Top 50 séries 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017, Top 10 séries 2018 (plus autres chiffres disponibles), Top 10 séries 2019 (plus autres chiffres disponibles), Top 50 séries 2020 et Top 10 séries 2021, Comic Data, Retrospectives, Web Archive

Un commentaire sur “Top Oricon : Cumul des 14 années (2008-2021)

  1. Top Oricon 2008-2017 (corrigé par rapport à celui que j’ai posté à l’époque) :
    1 : One Piece (182 432 764)
    2 : L’Attaque des Titans (56 535 777)
    3 : Naruto (46 433 985)
    4 : Fairy Tail (33 979 307)
    5 : Bleach (32 810 557)
    6 : Kingdom (30 331 624)
    7 : Gintama (29 974 786)
    8 : Sawako (29 934 624)
    9 : Kuroko’s Basket (29 126 962)
    10 : Haikyû !! (29 013 761)
    11 : Seven Deadly Sins (24 992 438)
    12 : Assassination Classroom (24 972 490)
    13 : Magi (24 745 182)
    14 : Détective Conan (22 595 290)
    15 : Toriko (18 924 518)
    16 : Ace of Diamond (18 024 846)
    17 : Black Butler (17 842 810)
    18 : Hunter x Hunter (17 580 539)
    19 : Chihayafuru (16 929 983)
    20 : Blue Exorcist (16 592 152)
    C’est intéressant de voir où étaient les mangas terminés et où sont ceux qui se poursuivis aujourd’hui. Avec ces deux dernières années on sent que les chiffres commencent à grossir.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s